AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
RETROUVEZ NOUS SUR:
http://houseofhell.forumactif.com/

Partagez|

[/!\ -18] Une belle heure ! |Callie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 30 ans
Messages : 63
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
20/200  (20/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: [/! -18] Une belle heure ! |Callie Lun 3 Nov - 19:47

Dieu ce que la maison était calme. Fermant les yeux, Connor se renversa sur son fauteuil. Il se sentait éreinté et pourtant il savait que rien ne pourrait l'aider a rejoindre Morphée. Pas même ce délicieux whisky d'Ecosse pure souche. C'était pourtant son troisième verre...Mais même l'alcool ne pouvait vaincre ses insomnies. C'était con hein ? Par la fenêtre, la nuit s'était étendue depuis un moment déjà. Mama était partie se coucher depuis longtemps et le silence de la maison lui apprit l'absence de Callie. Enfermé dans son bureau il avait la maison pour lui tout seul. une bien trop grande maison d'ailleurs, quand il y songeait. Mais l'idée de se séparer de la propriété familliale ne l'effleura même pas. C'était con mais il était né ici, et autant le dire, il y avait vécu ses meilleures années. Alors oui l'enfant insouscient avait donné naissance a un home torturé de migraine et d'insomnie, perclu de culpabilité mais qu'importe, Connor avait parfois l'impression de retrouver ce qu'il avait été ici, avant. En fermant les yeux, il était sûr de se revoir lui même, courant dans le couloir ou déambulant walkman a fond dans les oreilles...Aujourd'hui, c'était bien différent. Il avait vingt ans de plus, le corps lacéré de cicatrices, des cauchemars immondes. Ah oui sa vie avait bien changée, songea-t-il avec ironie, buvant une gorgée de whisky. Il fallait qu'il arrête, l'alcool ne lui brulait même plus la gorge, l'habitude sans doute, ce qui n'était pas bon signe d'ailleurs. Il n'était pas alcoolique mais sans sa volonté de fer, sans doute ne serait il plus qu'un pauvre pochetron obèse. Reposant son verre sur le bureau, il se pencha de nouveau sur le dossier qui l'occupait.

Demain, il aurait les documents qu'il avait demandé, c'était déjà ça. Cela dit, l'alcool avait tendance à lui brouiller l'esprit, pas assez cependant pour qu'il soit totalement soul et heureusement, mais juste ce qu'il fallait pour alléger la douleur de sa migraine. Ou la noyer, c'était selon.

Il jonglait avec un stylo lorsque la porte de son bureau grinça légèrement. Instantanement il se tendit avant de relâcher la pression. Il n'était plus a la guerre ici, il était chez lui. Et d'ailleurs, il n'y avait pas trente six personnes capable de venir le débusquer dans son bureau. Il soupira légèrement en se massant l'arête du nez, accrochant l'heure tardive d'un coup d'oeil absent :

"3h du matin ? Tu as été en boite ou quoi ?"

Levant les yeux, il tomba sur la silhouette de Callie poster dans l’entrebâillement de la porte. Sortie en boite ? Sans doute, après tout, il n'en savait rien et se voyait mal la filer comme une criminelle. D'autant plus qu'elle était assez grande pour savoir ce qu'elle faisait. Evidemment, Connor se faisait parfois violence pour ne p'as l'enfermer, après tout, il savait mieux que personne les cinglés qui pouvaient courir les rues...Mais d'un autre côté, il ne pouvait pas enfermer la jeune femme dans sa chambre hein ? C'était une idée plaisante mais certainement pas réalisable. Il lâcha son stylo et se massa les tempes.

"Mama est couchée depuis deux bonnes heures, fais attention en allant te coucher hein ? Cela dit, tu as passée une bonne soirée ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleigh G. Laverne
Viens jouer à la poupée
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 292
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
130/200  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Mar 11 Nov - 12:47

    « Qu'est-ce que cela peut bien te faire ? »

    Sa réponse était sans doute un peu trop sur la défensive. Mais Connor n'était pas son père, ni même son frère. Il aurait pu lui sortir un : bonsoir Caleigh ! Ou... Elle ne savait pas trop. Mais de but en blanc lui signaler l'heure et demander ce qu'elle avait fait comme si elle n'était qu'une gamine de 16 ans la hérissa.

    « Enfin, si cela t'intéresse oui. »

    Ce n'était pas parce que les esprits foutaient le bordel, que la population était confinée dans la ville et au bord de l'implosion qu'il ne fallait pas profiter malgré tout de la vie. Caleigh était jeune, pétillante, elle avait des amis et elle en profitait. Mais là, c'était une soirée improvisée. Un repas chez des amis, puis l'idée d'aller en boîte et voilà comment elle se retrouvait à rentrer sur la pointe des pieds à 3h du matin. Elle avait abandonné ses chaussures dans l'entrée. Elle portait une robe noire moulante et un blouson en cuir. Une robe noire courte bien sûr, qui dévoilait ses longues jambes couleur chocolat.

    Elle avait aperçu de la lumière qui filtrait sous la porte du bureau. A cette heure, cela ne pouvait être l’œuvre que d'une personne. Qu'il soit encore debout, tout seul, à cette heure, l'inquiétait. Qu'il boive en solitaire aussi. Le regard de la jeune femme s'était vite porté sur le verre sur le bureau. Il travaillait sans doute, mais il buvait aussi. Alors qu'il aurait pu sortir un peu... Se détendre. Hélas, il ne savait plus ce que ce mot voulait dire depuis belle lurette. Comme s'amuser. Cela faisait mal au cœur de la jeune femme de le voir tourmenté et de ne trouver aucun baume à étaler sur ses plaies. Si elle l'avait laissé respirer depuis leur précédente dispute où elle était allée trop loin en abordant la mort de Curtis et ce qu'elle avait vu par l'esprit du jeune homme mort, elle n'avait pas renoncé à aller au bout de choses avec lui. Elle s'était juste retirée le temps de retrouver son amour propre et de trouver un nouvel angle d'attaque.

    Elle ne put s'empêcher de rire quand il lui apprit que sa grand mère était déjà couchée et qu'elle devrait se montrer silencieuse pour ne pas la réveiller.

    « Oh ne t'en fais pas, c'est un exercice dans lequel je suis passée maître. »

    Elle s'approcha de lui, silencieuse comme une ombre comme pour appuyer ses dires et lui prouver ce qu'elle avançait.

    « J'ai une compétence + 10 en furtivité. »

    Elle se retrouva alors derrière lui, ses doigts fins prenant le relais de ceux de Connor alors qu'il se massait les tempes.

    « Et je sais exactement quelles marches craquent. »

    Ce qui sous entendait que ce n'était pas la première fois qu'elle rentrait ainsi au beau milieu de la nuit sans éveiller personne.

    « Tu sais, si j'avais voulu, j'aurais pu monter directement, tu n'aurais jamais su à quelle heure j'étais rentrée... A moins que tu ne me guettes bien sûr et que tu ailles voir toutes les demies heures dans ma chambre. »

    Elle avait ajouté cela avec malice. Ses doigts massaient tranquillement les tempes de Connor, avec dextérité et efficacité. Des doigts de fée. Et aucune magie dans cela.

    « Plutôt bonne oui. Mais la peur est trop présente dans la ville pour réussir à vraiment faire semblant que tout est normal. »

    Elle n'ajouta rien. Elle évoquait le surnaturel à cet instant, mais Connor pouvait aussi sentir le climat tendu.

    « Et toi ? Tes dossiers avancent ? Ou bien tu es tellement en retard que tu as besoin de bosser jusqu'à pas d'heure ? »


I put a spell on you and you'll be mine

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 30 ans
Messages : 63
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
20/200  (20/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Mar 11 Nov - 18:10

Connor haussa un sourcil surpris alors que Callie lui répondait sèchement. Il ne lui semblait pas avoir fait de remarque pourtant, c'était plus une constatation qu'autre chose. Son stylo refit un tour autour de son pouce tandis qu'il décidait de ne pas relever. Depuis leur dernière dispute, parmis les plus violentes qu'ils avaient pu avoir d'ailleurs, il prenait sur lui pour ne pas réagir avec trop d'impulsivité. Cela dit s'empêcher de souligner l'agressivité excessive de la jeune femme par un haussement de sourcil...Il n'a pas pu s'en empêcher. D'un coup d'oeil, il engloba sa tenue et se retint de pincer les lèvres de contrariété. Il fallait vraiment qu'il travaille sur lui même parce que si sur une gamine de 16 ans ce genre de fringues lui aurait valu un enfermement instantané dans sa chambre, les 22 ans affichés de la jeune femme lui permettait ce genre de truc. Cependant, elle fini par lui répondre que oui, il esquissa un léger sourire en coin :

"Profites en, ils n'ont encore pas décrété de couvre feu..."

Parce que la ville devenait timbrée. Totalement timbrée d'ailleurs. Connor ne voulait pas savoir ce qui se tramait derrière tout ça, mais il était dedans jusqu'au cou.

"Pourquoi je ne suis pas étonné ?"

Répondit il lorsqu'elle étala ses compétences furtivités comme elle le disait si bien. Mama n'était pourtant pas trop sévère et même assez permissive, il ne voyait pas vraiment pourquoi Callie avait ressentit le besoin de rentrer en catimini, enfin, maintenant, c'était différent sans doute. un soupir tenu lui échappa lorsqu'elle repoussa ses doigts pour prendre la relève sur ses tempes. Ah bon sang ! ça tonnait dur la dedans ! Et le contact frais des doigts de Callie était quelque peu apaisant. Cela ne ferait pas disparaître la douleur, parce que ça, rien ne le pouvait mais cela soulager tout de même un peu, pensif, il faisait tourner entre ses doigts son verre. Il sourit avec un léger amusement :

"C'est ça oui, je ne suis pas sûr que tu apprécierais que je le fasse. J'ai juste été surpris de l'heure, je ne l'avais pas vu tourner c'est tout."

Cependant, même si il se détendait sans même s'en rendre compte, la situation de la ville évoquée par Callie le tendit de nouveau. Il était bien placé pour le savoir, Sophya et lui était submergés de boulot en ce moment, il y avait de tout, des disparitions, des vols, des agressions plutôt étranges, enfin bref, ce n'était pas la joie, c'était clair.

"Mmmh...Je sais, on croule sous les dossiers en ce moment, limite si on ne nous prend pas pour une succursale de la police."

Et a vrai dire, ça lui tapait sur le système. Il courait partout et avait l'impression de pédaler dans la purée tant ces dossiers n'avançaient pas.Un peu comme si elle avait suivit le cours de ses pensées, Callie évoqua justement son boulot. Techniquement, il n'avait même pas besoin de bosser, ses parents lui avait largement laissé de quoi vivre et entretenir la maison, mais ça l'occupait...Ca l'occupait et ça l’agaçait comme en ce moment. Il haussa une épaule.

"De toute façon, je n'arrive pas a dormir alors autant faire quelque chose de productif."

il avala une gorgée d'alcool, l'oeil un instant rivé sur la photo d'une jeune adolescente au sourire aussi large de l'état. Retenant un claquement de langue, il ferma a demi les yeux avant de se saisir d'une main de Callie.

"Tu devrais aller te coucher, tu dois être crevée et avoir les pieds en compote."

Plaisanta-t-il en souriant plus franchement. Après tout, ce n'était pas si loin que ça le temps où lui même y allait...Enfin lui semblait il évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleigh G. Laverne
Viens jouer à la poupée
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 292
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
130/200  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Mer 12 Nov - 14:19

    « Pour le moment. »

    Elle espérait bien qu'il n'y aurait pas de couvre feu. Mais c'était sans doute une utopie. En situation de crise, il y avait toujours un couvre-feu. Et là, cela permettrait d'arrêter tous ceux qui se promèneraient la nuit pour faire des conneries. Bien que la police ou même l'armée ne seraient sans doute pas assez nombreux pour juguler le fléau. Les esprits eux, étaient forcément de plus en plus nombreux et les vivants de moins en moins.

    « Hum, parce que tu me connais ? »

    Il y avait de la malice dans sa voix. L'agressivité dont elle avait fait preuve à son arrivée s'était totalement envolée. Elle voulait retrouver leur complicité d'avant. Et ce n'était pas en se montrant odieuse que cela arriverait. Elle ne voulait pas être en guerre contre lui. Elle voulait juste gagner son cœur... Qu'il la voit comme une femme, qu'il l'embrasse, qu'il la protège... Elle se trouvait indépendante et n'avait besoin de personne mais parfois... parfois, c'était bien aussi de pouvoir être un peu fragile, de pouvoir compter sur quelqu'un. Tout ce qu'il se passait en ville... C'était déjà difficile pour les humains, mais pour elle, c'était pire. Ces morts, elle les voyait, elle les entendait. Elle ressentait toute la malfaisance... Connor était-il le compagnon idéal pour elle ? Sûrement pas... pas quand il niait si fort l'occulte. Pas alors qu'elle ne pouvait pas lui confier ses propres tourments spirituels. Mais son cœur en avait décidé autrement.

    Elle se décida à venir lui masser les tempes, pour l'apaiser, pour renouer aussi le contact avec lui. Elle était douée. Cela ne chasserait pas les maux de tête... mais au moins, il était un peu soulagé. Ah, s'il ne s'était montré aussi tête de mule, elle aurait pu faire tellement plus pour lui... Après avoir plaisanté sur sa furtivité, elle ajouta qu'il ne l'aurait pas entendu rentrer si elle ne l'avait pas voulu, à moins qu'il ne la surveille. Sa réponse l'amusa... Quelque part, elle aurait été touché qu'il s'inquiète pour elle. Mais si c'était comme un grand frère pour sa petite sœur, non merci !

    « Effectivement, je n'apprécierais pas. Je suis adulte, majeure et vaccinée. »

    Elle avait dit cela avec douceur, mais aussi fermeté. S'il pouvait se rentrer cela dans le crâne aussi, ce serait formidable ! Adulte. Elle était une adulte ! Une femme, désirable, qui aimait se sentir désirée. Qui n'était plus vierge. Pas une petite sœur à mettre sous une cloche de verre. Mais quand il s'avoua surpris de l'heure, elle soupira.

    « Naturellement. »

    Il ne voyait jamais l'heure tourner et ne dormait pas. Il fuyait le sommeil pour ne pas se confronter à ses cauchemars. Ah que c'était rageant. Elle l'interrogea sur son boulot, après avoir évoqué le climat de peur de la ville.

    « La police est débordée. L'armée aussi. »

    Elle était catégorique. Si ces dirigeants à la con n'étaient pas foutus de voir un désastre quand ils l'avaient sous le nez, ce n'était pas son cas. Elle avait conscience des enjeux. Du chaos à venir si les choses ne changeaient pas. Et ces mesures idiotes ne feraient que l'accélérer. Elle pinça les lèvres quand il avoua qu'il n'arrivait pas à dormir de toutes façons, donc qu'il pouvait autant se montrer productif.

    « Et tu es productif quand tu es crevé ? »

    Pas elle en tous les cas. Il se saisit alors de sa main et lui intima d'aller se coucher.

    « Oui c'est vrai, j'ai mal aux pieds. »

    Avec un grand sourire, elle refit le tour du fauteuil, avant de se laisser tomber sur Connor, nouant ses bras autour de sa nuque.

    « D'ailleurs, je ne peux même plus faire un pas tellement j'ai mal. »

    Nouveau grand sourire innocent. Et dans son regard plein de vie pétillait la vitalité. Elle avait connu des drames, elle côtoyait la mort chaque jour, mais par ce fait, elle savourait chaque minute de la vie. Et puis, c'était amusant de le faire tourner en bourrique !


I put a spell on you and you'll be mine

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 30 ans
Messages : 63
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
20/200  (20/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Mer 12 Nov - 16:43

Il souligna sa pertinence d'un coup d'oeil entendu.

"Oui, pour le moment, mais ça ne va plus tarder."

Et donc finit les petites soirées entre copines ou copains jusque tard le soir. Cela le réjouissait d'une certaine façon parce que Callie ne le tenait pas au courant de ses sorties, comme ce soir par exemple et vu l'état de la ville en ce moment. Prise de folie, il ne voyait que cela, même si une petite voix lui susurrait inlassablement qu'il n'y avait pas que ça. Il n'avait pas le temps d'y penser, il avait assez à faire avec les humains. Toujours est il que Callie était rentrée saine et sauve, de bonne humeur apparement et apaisée. Il rit légèrement lorsqu'elle lui répondit, retrouvant une complicité qui avait, lui semble-t-il, de plus en plus de mal a se faire naturellement. Il ne savait pas vraiment ce qui avait changé, enfin si, lui pour commencer. Il concevait que la jeune femme ne supporte pas son autorité ou sa manière de la couver, mais c'était un reflexe chez lui. Un reflexe qui existait déjà avant mais qui prenait des proportions assez grosses depuis qu'il était rentré pour de bon.

"Depuis que tu as des couettes oui."

Et que parfois, cette époque là lui manquait. Il était encore jeune, insouscient et n'avait pas ses rides sur le front. Rides qui disparurent sous le massage expert des doigts de la jeune femme. Il répugnait a le dire mais cela faisait du bien, il souriait même lorsqu'elle le singea sous les traits d'un frère un peu trop protecteur. Non, il n'irait pas jusque là, tout simplement parce qu'elle ne lui en donnait pas de raison. Malgré tout, Callie était une jeune femme équilibrée et stable, adolescente, elle n'avait jamais glissée sur une pente dangereuse, elle savait reconnaitre le danger là où il était. Alors allez la surveiller dans sa chambre, il ne fallait pas pousser.

"Ah ça, va falloir que je m'y fasse."

Qu'elle était majeure et vaccinée. Non pas qu'il ne s'en était pas rendu compte tout seul, il avait encore des yeux, juste qu'il avait encore l'habitude de veiller sur elle, comme il l'avait toujours fait. Il était son ainé d'une paire d'année et il se souvenait encore d'elle, apeurée et timide lorsque Mama l'avait ramenée chez eux. Ah il était né avec le syndrôme du preux chevalier apparemment mais il faisait son possible pour ne pas l'étouffer...Malheureusement, ça n'avait pas l'air de la contenter. parfois, il se demandait ce qu'elle attendait de lui à le titiller dans tout les sens...Enfin là, il n'avait pas vraiment la tête a y penser et puis ce ne devait pas être bien grave de toute façon. Il savait qu'elle avait changé, il devait se réhabituer a ce qu'elle était devenue tout simplement. Mais les vieilles habitudes ont la vies dures. Il leva un regard presque contrit alors qu'elle soulignait le fait qu'il ne dormait pas et souligna un point important...

"Pas vraiment mais comme ça je ne pense pas."

Autant l'avouer, il piétinait sur ce dossier depuis deux heures, elle avait raison dans un certain sens, bosser lui occupait l'esprit mais il n'avait que peu de résultat lorsqu'il était fatigué. Et fatiguée, elle devait l'être aussi, songea-t-il soudainement en lui disant d'aller se coucher. Sauf qu'elle ne fit pas tout à fait ce a quoi il s'était attendu. Surpris, il haussa les sourcils tandis que le corps souple de la jeune femme venait se jucher sur ses genoux et qu'elle lui balançait un sourire éclatant. Il ne réagit pas tout de suite mais par réflexe, il entoura sa taille de son bras.

"Tu es une feignasse, Callie."

Se moqua-t-il avant de lui baiser la tempe avant de se redresser, glissant son autre bras sous ses genoux. Elle ne pesait rien ou presque, cela lui rappelait combien de fois il l'avait emmené au lit, enfant, lorsqu'elle s'endormait devant la télé...Il grimaça, une étincelle amusée au fond des yeux :

"Ah là, mon dos sait que tu as grandis."

La taquina-t-il avant de se diriger vers la porte de son bureau, son précieux fardeau contre lui. Puis, il fronça légèrement les sourcils :

"Dis donc, tu as changé de parfum ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleigh G. Laverne
Viens jouer à la poupée
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 292
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
130/200  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Sam 15 Nov - 15:05

    « Mais cela fait plusieurs années que les couettes, c'est terminé. »

    Allez ouvre les yeux bon sang, vois donc la jeune femme que je suis devenue avait-elle envie de hurler. Mais non, elle se contenta de pousser un soupir las. Il la connaissait oui, très bien, mais en même temps, pas suffisamment puisqu'il refusait de tenir compte de ses pouvoirs, de sa magie, de son lien avec les morts. A partir de là, il ne la connaîtrait jamais vraiment. Pas en reniant une partie de ce qu'elle était. Et pas la plus anodine en plus. Et elle enfonça le clou en lui rappelant qu'elle était majeure. Depuis quelques années maintenant. A sa réponse, elle rétorqua fermement :

    « Ce serait bien oui. »

    Allez un effort Connor. En cet instant, dans sa petite robe noire moulante, avait-elle vraiment l'air d'une enfant ? Sûrement pas. Qu'il ai envie de veiller sur elle, de la protéger, elle n'y voyait aucun problème, bien au contraire. C'était la preuve qu'il tenait à elle. Mais s'il pouvait tenir à elle comme une femme qu'il désirait et pas comme une adorable petite sœur, ce serait grandement apprécié. Et il n'appartenait qu'à elle de changer cette image qu'il avait d'elle. Du boulot en perspective. Comme si elle n'avait pas assez du bordel géant qu'il y avait en ville avec tous ces satanés esprits qui se rebellaient. Elle n'avait jamais considéré la mort comme une menace. Enfant, elle avait eu peur des fantômes, parce qu'ils étaient omniprésents et qu'il était difficile de les chasser, aussi parce qu'elle avait perdu sa mère. Mais elle n'avait pas réellement peur d'eux. Depuis l'adolescence, elle avait apprivoisé son pouvoir. Elle avait connu des fantômes dangereux, mais ce n'était pas la majorité. Hors, depuis l'arrivée de Belaam... Il lui semblait qu'il n'y avait plus de gentils fantômes perdus qui avaient juste besoin d'un coup de main. Ils étaient tous enragés.

    Plutôt que de s'attarder sur le côté spirituel du problème, Connor s'occupait des répercussions sur les humains. Et il était surchargé, comme les autorités. Il bossait dur et jusque pas d'heure et la jeune femme lui fit justement remarquer qu'il ne devait pas être très productif à cette heure de la nuit. Elle se mordit la langue pour ne pas lui glisser qu'il n'était pas près d'avancer dans ses dossiers s'il ne prenait pas en compte la cause paranormale. Autant l'avouer, elle n'avait absolument pas envie de se disputer avec lui à 3h du matin alors qu'elle rêvait de se vautrer dans son lit. Et il lui tendit une perche en or massif qu'elle saisit allègrement quand il lui fit remarquer qu'elle devait être crevée. Joueuse, elle se laissa tomber sur lui, incapable de faire un pas de plus, juste pour le plaisir de se retrouver dans ses grands bras musclés. Elle se sentait délicieusement petite et fragile ainsi lovée contre lui. C'était très agréable.

    Elle rit à son petit commentaire, se sentant fondre quand il lui embrassa la tempe et qu'il la souleva dans ses bras comme si elle ne pesait rien. A sa grimace et sa pique, elle s'offusqua, lui tirant doucement l'oreille.

    « Qu'est-ce que cela veut dire au juste ? Tu vieillis plutôt ! »

    Mais elle n'était pas fâchée alors qu'elle lui embrassait la joue avec fougue. Si proche de lui, elle voyait toutes ces petites rides, davantage dues au manque de sommeil et aux soucis qu'à son âge. Elle avait envie de toutes les effacer de son pouce, de lui rendre son sourire et une part de son insouciance.

    « Hum, quoi ? »

    Son parfum ? Oh, oui.

    « Oui, j'aime bien celui-là, il change. Il est plus... féminin. Qu'est-ce que tu en penses ? Tu aimes ? »

    Un parfum plus sensuel sans doute. Qui n'était naturellement pas anodin. Rien ne l'était chez elle pour le séduire. Elle lui souriait, un sourire éclatant, confiant et peut-être un peu malicieux.


I put a spell on you and you'll be mine

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 30 ans
Messages : 63
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
20/200  (20/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Dim 16 Nov - 12:29

Connor rit doucement, comme un feulement amusé.

"Vieillit ? Ah ça, le temps ne retourne jamais en arrière pas d'bol pour moi et je suis pas fan de l'anti ride, mais je suis pas encore un vieux papy, un peu de respect jeune fille !."

Il plaisantait plus facilement et de toute façon, elle ne pesait rien du tout et ce n'était pas le peu de vêtements qu'elle portait qui allait l'allourdir c'était certain. Prenant donc le chemin de la chambre de la jeune femme, il se fit silencieux histoire de ne pas réveiller Mama. Elle et Callie avait une petite maison à elles mais il n'était pas rare qu'elles passent la nuit dans la maison principale. De toute façon, c'était chez elles et Connor n'avait absolument aucune envie de les voir partir, combien même pouvait il se prendre régulièrement la tête avec Callie ces derniers temps. Il ne savait pas vraiment pourquoi d'ailleurs...Ah si, son entêtement de même que parfois il avait l'impression de louper un truc mais il ne voyait pas quoi. Ah ce que les filles étaient compliquées ! Surtout que Callie avait un mode de pensée qui lui était propre et qu'il avait bien du mal à suivre. Puis ses pensées furent détournées par une légère senteur florale et capiteuse.

Ce n'était pas quelque chose de lourd et d'entêtant, c'était tant mieux parce qu'il n'y avait rien de tel pour lui filer la migraine. Cela dit, Callie devait déjà a moitié dormir parce qu'elle répondit d'un air absent, le faisant sourire avec quelque chose de malicieux :

"Tu dors déjà ?"

Avant qu'elle ne lui réponde plus précisément, lui demandant même son avis. Il commença par hausser les épaules avant de légèrement la surélever, nichant son nez au creux du cou de la jeune femme, inspirant doucement avant de relever la tête.

"Mmmh...oui, il sent bon, il te va bien et cerise sur le gâteau, il ne me file pas la migraine. Donc je dirais que c'est un 20/20."

Ainsi donna-t-il son avis tout en grimpant les escaliers pour s'engouffrer dans le couloir menant aux chambres. Malgré lui, il passa devant la chambre de Mama sur la pointe des pieds avant de se détendre légèrement et s'arrêter devant la chambre de la jeune femme. Du coude, il fit jouer la clenche et y pénétra. CA c'était de la chambre de nana ! Evidemment, elle n'avait plus rien a voir avec celle que sa mère avait décoré, Callie avait grandit et lui, au fur et a mesure avait donner l'autorisation de rénover la chambre mais là...C'était un amas de voile, de couleurs chaudes et de lumière tamisée. Ici aussi cela sentait son parfum. Au travers de la fenêtre tendue de rideaux, il pouvait apercevoir les lumières de la rue. Il alla déposer son léger fardeau sur le lit.

"Et voilà princesse, directement dans ton lit. tu as besoin de quelque chose avant que je ne te laisse ?"

S'enquit il, après tout, elle pouvait avoir soif ou autre chose et vu qu'il n'était pas prêt de se coucher...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleigh G. Laverne
Viens jouer à la poupée
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 292
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
130/200  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Mar 25 Nov - 20:38

    « Oh non, tu es loin d'être un vieux papy. »

    C'est qu'il en aurait remonté à pas mal de minets... Bon sang, sa musculature faisait fantasmer la jeune fille ! Il s'était sculpté à la guerre... il était massif, puissant et elle adorait regarder ses muscles rouler sous sa peau. Elle était fascinée par ses biceps. Par la façon sont son T-shirt était tendu sur son torse. Il était sublime. Et il avait un regard clair à se damner. Il était déjà mignon adolescent, mais une fois homme... il était irrésistible. Cela faisait très midinette, mais c'était ainsi. Et encore, s'il n'y avait que le physique. Elle l'aimait lui, pour ce qu'il était, même s'il l'agaçait. Il était un homme blessé par la vie, torturé. Fort et à la fois fragile à cause de son expérience à la guerre, de ces traumatismes qui le hantaient et que rien ne pouvait exorciser. Et elle le regrettait terriblement. Il était protecteur, droit et loyal. Il s'était enfermé derrière un mur, mais parfois, elle arrivait à le déloger de là. Brièvement. Comme ce soir, alors que ces derniers jours à se faire la gueule s'étaient envolés à la faveur de la nuit.

    Bien nichée contre lui, ses bras autour de son cou, elle se laissa guider avec plaisir jusqu'à sa chambre. Un plaisir qui augmenta encore quand il remarqua qu'elle avait changé de parfum. Il était vrai qu'ils se retrouvaient rarement aussi proches l'un de l'autre. Et elle en profitait allègrement et outrageusement. Elle dormait souvent dans la maison des Mason, même s'ils avaient un pavillon avec Mama. Mais durant l'absence de Connor, elles avaient emménagé dans la demeure principale, c'était plus pratique pour la garder en ordre. Et depuis qu'il était rentré... Et bien, elles étaient restées. Avec sa permission. Mais elles étaient plus des membres de la famille que des servantes.

    « Non, je savourais ce moment. »

    Autant être franche. Elle était bien dans ses bras et elle retrouvait leur relation d'avant. Appréciait-il lui aussi ? Comprendrait-il combien cela lui avait manqué ? Il la souleva légèrement, enfouissant alors son visage dans son cou et elle sentit son cœur se mettre à battre plus fort. Bien trop fort. Pétrifiée, elle ne bougea plus, jusqu'à ce qu'il donne son avis. Elle sourit, contente qu'il lui plaise.

    « J'en suis ravie ! »

    Elle retint son souffle en passant devant la chambre de Mama alors que Connor lui même faisait attention, puis ils s'engouffrèrent dans la chambre de la jeune fille, redécorée par ses soins, chassant ainsi le passé pour la faire vivre dans le présent. Il la déposa sur le lit et s'enquit de ce qu'elle aurait besoin avant qu'il ne parte. Vite, une idée, elle ne voulait pas qu'il parte ! Oh et puis tant pis :

    « J'ai besoin que tu restes avec moi. »

    Elle n'avait pas totalement lâché son cou et elle l'attira vers elle, le forçant à tomber sur le matelas à ses côtés.

    « S'il te plaît... Cela fait longtemps que ça n'a pas été comme ça entre nous. Je veux encore en profiter, avant que cela ne s'évapore au matin... »

    Il y avait de la supplication dans sa voix, mais aussi de la nostalgie.


I put a spell on you and you'll be mine

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 30 ans
Messages : 63
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
20/200  (20/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Jeu 27 Nov - 14:53

Connor eu un léger sourire en coin.

"Et bien me voilà rassuré."

Bon il n'avait pas encore la soixantaine, fallait pas pousser mémé dans le chaudron hein ! Il se maintenait en forme mais il n'était pas faux de dire que ses traumatismes passés et présents, étaient marqués sur son visage, surtout lorsque la fatigue le prenait et qu'il n'arrivait pas a la satisfaire. Mais bon, ce n'est pas comme si c'était devenu habituel, il faisait avec comme il disait. Et même s'il ne l'avouait pas, il espérait que le fait d'aller voir un psy l'aiderait quelque peu. Il n'avait jamais caché qu'il consultait, ne considérant pas ce fait comme une tare mais ne s'étalait pas non plus sur le sujet. Et d'ailleurs ce n'était pas le sujet, songea-t-il en pensant Callie endormie tant elle semblait apathique tout d'un coup. Sa réponse le fit rire :

"N'en fais pas une habitude quand même, mon pauvre dos ne le supporterait pas longtemps."

Enfin c'était plutôt une boutade parce qu'en y réfléchissant il pourrait sans doute la porter sur des kilomètres, entrainé comme il l'avait été a porter un soldat blessé. Mais il chassa ces pensées là pour se concentrer sur le parfum de la jeune femme. Effectivement, elle avait changé, en mieux souligna-t-il d'ailleurs. Aucun risque de migraine là et c'était bien, Connor ne supportait pas les odeurs aggressives et entêtente, ça avait le don de l'agacer prodigieusement. Continuant son chemin jusqu'a la chambre de Callie, il ne put se retenir de pas de loups en passant devant la chambre de Mama, ni même d'un léger sentiment de soulagement lorsqu'ils la passèrent sans que rien ne bouge. Posant Callie sur son lit, il s'enquit de savoir si elle voulait encore autre chose. Il s'attendit a tout, sauf a basculer lui aussi sur le matelas sous la poussée de la jeune femme. Etonné, il la regarda un instant avant de soupirer. Bon, c'est vrai que c'était tendu parfois entre eux, il ne pouvait pas le nier. Malheureusement, il n'avait pas la solution miracle pour ses heurts s'apaisent bien tranquillement dans leur coin, ignorant ce qui les provoquait en fait. Finalement, il abdiqua et s'allongea plus confortablement, attirant Callie contre lui.

"C'est déjà le matin Callie."

plaisanta-t-il en tentant d'alléger un peu l'humeur de la belle. Humeur changeante tiens, il y a pas deux secondes, elle était toute guillerette et là, d'un coup, plutôt nostalgique d'un passé révolu depuis longtemps.

"Au fait, tu ne m'as pas dit comment ça se passait a la bibliothèque."

En fait, il n'avait pas vraiment eu le temps de lui demander et ensuite, ils s'étaient un poil bouffer le nez donc difficile de se renseigner dans ces conditions là.


La mort est une ombre bien tendre
Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connait à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et vous hantent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleigh G. Laverne
Viens jouer à la poupée
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 292
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
130/200  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Dim 30 Nov - 12:15

    Elle espérait quand même qu'il ne doutait pas de son sex appeal ? Parce que si c'était le cas, elle aurait vite fait de lui prouver par A + B qu'il était une véritable bombe sexuelle. Il pouvait mettre la pâtée à pas mal de mecs plus jeunes et sans fournir le moindre effort. Peut-être que la jeune femme idéalisait totalement, qu'elle n'était pas objective et... Non, ce n'était pas du qu'à son fantasme. Quelle femme pouvait ne pas être sensible à son corps de rêve ? Elle sourit malicieusement quand il lui demanda pourtant de ne pas faire cela trop souvent, par égard pour son dos.

    « Cela te fait de l'exercice ! »

    Comme s'il en avait besoin... mais c'était quand même plus agréable de soulever Caleigh que des haltères, non ? Lui poser la question aurait été prendre le risque de se voir préférer les secondes et l'amour propre de la jeune femme ne s'en serait sans doute pas remis. Elle s'accrocha un peu plus fort à lui alors qu'ils passaient devant la chambre de la grand-mère de la jeune fille. Elle avait toujours trouvé amusant que cette prêtresse vaudou qui semblait tout savoir, tout deviné puisse dormir aussi profondément et ne pas entendre sa petite fille passer devant sa chambre à des heures indues. Ou alors, elle le savait mais ne disait rien. Cela n'aurait même pas étonné la jeune femme. Elle s'était crispée inconsciemment dans les bras de Connor comme si cela avait le don de la rendre plus légère. Ridicule.

    Elle se détendit une fois dans sa chambre, la porte refermée sur eux. Il ne perdit pas de temps à la mettre au lit, mais Caleigh n'avait pas l'intention de le laisser filer aussi rapidement. A cette heure tardive et pour de multiples raisons, il avait baissé sa garde et il était temps d'en profiter un peu. Et au delà de l'envie de le séduire, il y avait aussi l'envie bien plus innocente de simplement le retrouver. Depuis son retour d'Afghanistan, leur relation avait changé, étant beaucoup plus à couteaux tirés. A cause d'elle qui en exigeait sans doute trop en voulant apaiser ses souffrances. A cause de lui qui s'y enfermait et ne trouvait nulle issue. Il la voyait comme une sœur, elle le voyait comme le père de ses enfants... A partir de là, cela ne pouvait aller.

    Il lui demanda alors si elle avait besoin de quelque chose et la jeune fille sauta sur l'occasion pour l'agripper et le faire tomber sur le matelas où elle reposait déjà, réclamant sa présence. Il pouvait s'en aller aussi, elle n'aurait pas la force de le retenir, sinon en lui sortant LE regard qui amadoue. Mais s'il fut surpris, Connor ne chercha pas pour autant à s'enfuir et il s'installa à côté d'elle, avant de l'attirer dans ses bras, faisant frémir de bonheur la demoiselle ainsi bien nichée. Elle lui avoua les raisons qui la poussaient à le réclamer et il préféra en plaisanter.

    « Alors, avant que le soleil ne se lève. »

    Elle avait répliqué avec une voix douce. Elle était si bien ainsi. Elle aurait pu s'endormir sur le champ. Mais la présence de Connor lui était bien trop précieuse... A que n'aurait-elle été heureuse qu'il éprouve le même sentiment et que la présence de la belle chasse ses mauvais rêves et lui apporte le repos qu'il méritait. Il relança alors la conversation d'un ton badin et elle sourit contre lui. Ils se faisaient face et son visage n'était qu'à quelques centimètres de celui de Connor. Son odeur l'enivrait, mélange de son parfum et de whisky, une odeur mâle délicieuse.

    « Très bien. Mon employeur est une crème, mes collègues sont sympas et je peux me permettre quelques libertés. J'adore pouvoir enseigner et conseiller les gens. Et j'ai une source de lecture infinie à disposition. »

    C'était presque normal, quand rien dans cette ville ne l'était.

    « Et toi ? Tu aimes ton nouveau boulot ? »


I put a spell on you and you'll be mine

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 30 ans
Messages : 63
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
20/200  (20/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Lun 1 Déc - 8:48

L'enthousiasme de la jeune femme le fit sourire. Après tout, elle était encore jeune, elle pouvait toujours voir venir et faire ce qui lui plairait le plus. C'était un peu étrange de constater qu'il réfléchissait comme un vieux qui avait déjà fait sa vie. Mais parfois, il avait l'impression d'avoir vécu dix vie en la moitié d'une. Perturbant.

"Et bien, a ce que je vois, ça à l'air de t'emballer. Tu devrais peut être voir pour en faire ton métier. Je suis sûr que le chignon serré et les binocles sur le bout du nez t'iraient très bien."

Ou pas. Callie était trop pétillante pour restée derrière un bureau avec un air austère. Il pouvait faire autant d'effort d'imagination qu'il le voulait, c'était une image impossible a visualiser. Il haussa une épaule lorsqu'elle lui retourna la question :

"Bah... Sophya est pas trop chiante ni exigeante et elle me laisse les coudées franches. C'est sûr que ce n'était sans doute pas ce dont je rêvais enfant mais ça aurait pu être pire."

Et d'un autre côté, ce job lui permettait d'occuper son esprit a autre chose que ressasser sans cesse. Après tout, il avait besoin d'action et passer la tondeuse sur la pelouse de la propriétée allait bien un moment. Une fois qu'il avait tout réparé, que restait il ? Rien. Alors oui, il avait été heureux de voir débarquer Sophya avec un job dans ses poches pour lui. Et puis il n'était pas déplaisant de bosser avec elle. Enfin sauf quand elle trouvait le moyen de s'attirer des emmerdes toutes les semaines évidemment.

"Si elle cessait d'être un aimant a ennui, ce serait même presque parfait."

Enfin ça après, la sortir de là ne le gênait pas plus que ça en fait. Si Sophya et lui ça n'avait été qu'un feu de paille, on pouvait dire qu'ils avaient réussit leur reconvertion en ami. Oh et puis maintenant qu'elle jouait au chat et a la souris avec son ex, elle était au moins occupée ailleurs qu'a faire des boulettes a réparer. Ou alors ce serait a Chase de le faire. Chacun sa croix, songea-t-il avec une légère ironie, son ex savait être chiante lorsqu'elle le voulait et quelque part, il n'aurait pas supporté longtemps. Il eut un sourire matois pour ajouter :

"En plus ce métier est un vrai piège a filles, elles tombent comme des mouches."

Tellement qu'il n'était sortit avec personne depuis son retour, c'était pour dire


La mort est une ombre bien tendre
Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connait à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et vous hantent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleigh G. Laverne
Viens jouer à la poupée
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 292
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
130/200  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Mar 2 Déc - 12:28

    Il eu le droit à une petite tape sur l'épaule alors qu'il imaginait la jeune fille en stricte et revêche libraire qui imposait le silence à grands coups de chuts désapprobateurs et de regards de vieille chouette. Même si l'image la fit rire. Non mais sérieusement ? Elle ne pourrait jamais se couler dans cette image là ! Une image erronée en plus, acquise à cause des films. En vrai, ça n'existait plus ce genre d'oiseau rare et sinistre. Mais sinon, le boulot lui plaisait bien oui. Le contact avec les gens notamment. Car la jeune femme était d'une sociabilité exacerbée. Elle retourna cependant la question à Connor. Et lui, comment ça se passait son truc de détective ? Il avait l'air de bien galérer si elle en jugeait par sa petite mine et le fait qu'il soit encore debout à 3h du matin, sur un dossier. Mais cela s'expliquait par le caractère surnaturel de ses enquêtes, même si cette tête de mule refusait de le voir.

    Quand il parla de Sophya, Caleigh se raidit. Ah qu'elle détestait qu'il puisse bosser avec une de ses ex. Rien que pour cela, elle était antipathique. C'était probablement une fille bien, mais Caleigh était jalouse. Qu'est-ce qu'elle avait de plus qu'elle finalement ? Qu'est-ce qui avait attiré Connor chez elle et qui ne fonctionnait pas avec Caleigh ? La jeune prêtresse avait des formes féminines, comme Sophya et n'avait rien à lui envier de ce côté là. Elle était plus jeune alors que Sophya avait l'âge de Connor quasiment. C'était ça le soucis ? Ou parce qu'elle était blanche ? Non, sûrement pas, jamais Connor n'aurait fait cette différence... Alors quoi ? Parfois, elle avait envie d'aller trouver cette nana et de lui demander comment elle avait séduit le soldat. Mais elle aurait été ridicule. Et elle n'était pas encore prête à piétiner sa fierté à ce point, même pour lui.

    Elle savait cependant que la dite Sophya était également medium. Comment Connor prenait-il la chose ? Le savait-il ? Probablement. S'en souciait-il ? Non. Il avait du accepter de bosser avec elle à condition qu'elle se charge des trucs bizarres et lui laisse le reste, qu'elle ne parle pas de morts qui se promènent et tout le reste. Quelle mule ce type, ce n'était pas possible !

    « Malheureusement, on atteint rarement nos rêves d'enfant... »

    La voix de la jeune femme s'était faite douce et mélancolique. Aucun d'eux n'aurait pensé être ainsi dépouillé de leurs parents. Il avait fallu faire avec les aléas de la vie, rendant les rêves de plus en plus inaccessibles. Elle savait que Connor avait besoin de travailler, de s'occuper. Il n'avait même pas 30 ans, c'était bien trop jeune pour vivre oisivement et être retraité, même s'il l'était de l'armée avec son traumatisme. Il avait besoin de réfléchir, besoin d'être utile et pas en jouant au parfait maître de maison.

    « Un aimant à ennuis ? »

    Elle le regarda un instant sans comprendre. Puis elle haussa une épaule.

    « Tu sais, je pense qu'il va être de plus en plus difficile de ne pas s'en attirer. »

    Surtout quand on avait un don comme Sophya et Caleigh et que les morts se faisaient aussi belliqueux. Avant, c'était tranquille. Mais, ça, c'était avant. Mais il eut l'idée malencontreuse de faire une blague concernant son job qui était un piège à fille et Caleigh s'échappa brusquement de son étreinte, se redressant à moitié pour darder sur lui un regard mauvais. Heureusement qu'il faisait sombre tiens, il ne pouvait pas le voir. Pas plus que son petit air pincé.

    « Vraiment ? »

    Sa voix avait changé, devenant plus froide. Ah jalousie quand tu nous tiens...


I put a spell on you and you'll be mine

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 30 ans
Messages : 63
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
20/200  (20/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Mar 2 Déc - 17:58

Connor eu un rire étouffé en réponse a la petite tape de mouche qu'elle lui colla devant son image bien peu flatteuse. Cela dit, c'était un cliché éculé et ça ne collait tellement pas a Callie. Il était le premier a le reconnaitre d'ailleurs. Mais au moins ça lui plaisait. Lui aussi ce qu'il faisait lui plaisait mais c'était vrai que c'était facile de bosser avec Sophya. Bon si on oubliait sa tendance a se foutre dans la merde a chaque pas évidemment. Enfin on ne pouvait pas dire qu'il s'ennuyait, c'était sans doute un mal pour un bien. Il hocha pensivement la tête à la réflexion de Callie :

"Oui, c'est sûr, mais je n'ai pas vraiment a me plaindre, ça m'occupe l'esprit au moins."

Exactement même si c'était pour se confronter a la merde humaine, c'était toujours mieux que rien. Même si il fallait parfois récupérer Sophya dans des situations pas possibles, c'était amusant d'une certaine façon. Il haussa légèrement une épaule au murmure fataliste de la jeune femme. C'était un surplus de bordel pour eux, c'était certain. Il s'en serait bien passé mais il faisait avec, pas le choix n'est ce pas ?

"Ouais on avait pas forcément besoin de ça en plus."

Mais autant en rire et il le fit. Cela dit, il n'avait absolument pas idée de la jalousie de Caleigh, encore qu'il s'en rendrait compte qu'il la mettrait sans doute sur le coup d'une légère possessivité, rien de bien méchant. Mais cela l'aurait peu être fait rire parce que sans raison d'être. A vrai dire, en ce moment, Caleigh et Mama étaient sans doute les deux seules femmes présentes dans sa vie, même si il plaisanta en prétendant le contraire. Chose qu'il n'aurait sans doute pas dût faire vu la réaction de la jeune femme. En deux secondes, elle s'était défait de son étreinte et a sa voix, il devinait que quelque chose n'allait pas. Bon, c'était quoi cette fois ? Il soupira :

"Callie, tes sauts d'humeurs sont fatigantes tu sais ça ? Qu'est ce que j'ai dis encore ?"

Qu'il profitait de son métier pour draguer ? Non désolé, il n'en avait pas le temps et elle était bien placée pour le savoir. Alors quoi ? Qu'il bosse avec Sophya ? Il ne voyait pas le problème là, c'était une amie dorénavant. Alors il séchait.

"J'ai parfois un peu de mal a te suivre."

Et pas qu'un peu là. Y a pas deux minutes qu'ils discutaient comme ils avaient pu le faire tant d'années auparavant et la seconde d'après, madame se froissait et se rebiffait. Pourquoi ? Absolument aucune idée !


La mort est une ombre bien tendre
Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connait à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et vous hantent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleigh G. Laverne
Viens jouer à la poupée
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 292
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
130/200  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Mar 9 Déc - 15:03

    Ah que n'aurait-elle donné pour l'entendre rire plus souvent, même si c'était encore un rire timide. A quand remontait la dernière fois où il avait vraiment éclaté de rire ? Elle ne s'en souvenait pas... Longtemps, bien trop longtemps. Avant qu'il ne parte à la guerre, c'était certain. Depuis... Il n'était plus le même. Plus renfermé, plus sombre, se retranchant derrière des remparts que la jeune fille ne pouvait franchir, malheureusement. C'était sans doute ce qui la gênait vraiment. Qu'il lui oppose cette résistance. C'était égoïste, elle le savait. Il ne lui devait rien et sûrement pas de lui confier ses plus terribles secrets. Elle n'avait pas à être la dépositaire de ses traumatismes. Et pourtant, comme elle aurait aimé être cela pour lui... Pas étonnant qu'il ne s'intéresse pas à elle comme une femme avec un raisonnement aussi enfantin. Et en évoquant le métier de Connor, qui lui convenait même s'il n'en avait pas rêvé, Callie commenta d'une réflexion bien mélancolique qui lui fit hocher pensivement la tête.

    « Je suppose que c'est déjà bien en effet. »

    Pas vraiment satisfaisant si un boulot ne servait qu'à cela : s'occuper l'esprit. Mais qui pouvait se dire vraiment épanoui ? Qui adorait son job au point de s'y rendre en chantant le matin, à y rester même quand l'heure était largement dépassée ? Caleigh aimait bien son boulot à la bibliothèque, même si elle n'était qu'assistante et qu'elle comptait bien boucler ses études pour se spécialiser dans l'histoire derrière les légendes. Quant à Connor, il s'était reconverti dans... les enquêtes ? Oui, quelque chose dans ce goût là alors que son ex, Sophya, s'était improvisée détective privée, en se servant de ses dons de medium pour cela. Caleigh n'osait aborder ce sujet avec Connor, se demandant comment il gérait ça. Ou comment Sophya pouvait l'amener à ne pas être totalement fermé à cette possibilité. Parce que Caleigh faisait chou blanc à chaque fois. Il ajouta qu'il travaillait bien avec Sophya, même si elle s'attirait souvent des ennuis. Mais tout le monde allait en avoir désormais. La jeune fille se contenta de hocher doucement la tête au commentaire de Connor. Non, vraiment pas besoin de ça et encore, il sous estimait grandement le danger. Il n'avait pas toutes les cartes en main pour ça.

    Mais hélas, Connor eut un trait d'humour malheureux en parlant du piège à filles que pouvait être son job, totalement inconscient du fait que Caleigh le regardait avec les yeux d'une femme amoureuse et pas ceux d'une petite sœur. Bien sûr, il aurait pu penser sa petite sœur un peu trop possessive... Qu'il pouvait être aveugle et naïf, c'en était désespérant. Et Caleigh était trop impulsive pour son propre bien, elle le savait pertinemment alors qu'elle s'échappait de son étreinte chaude pour lui faire face, piquée au vif. Et lui... Il n'y comprenait rien, naturellement.

    « Mes sautes d'humeur ? »

    Et bien sûr, c'était elle qui était incompréhensible pour lui. Elle soupira ostensiblement alors qu'il ajoutait avoir du mal à la suivre.

    « Naturellement. »

    Elle s'était montrée sarcastique. Elle avait envie de le secouer comme un prunier en lui hurlant qu'il n'était qu'un idiot aveugle, qui ne voyait pas ce qu'il avait sous le nez.

    « Je me demande comment tu peux t'en sortir pour enquêter quand tu sembles aveugle à des choses totalement flagrantes. Tu es bien trop doué pour faire abstraction de ce qui pourrait te déranger. »

    Elle ferma un instant les yeux et respira pour se calmer. Elle ne voulait pas se disputer avec lui.

    « Tu n'as aucun soucis avec TA Sophya à ce propos d'ailleurs ? »

    Elle avait tenté d'étouffer sa jalousie, mais avait insisté sur le TA. Néanmoins, elle se félicita que sa question soit assez bienveillante malgré tout. Et elle était vraiment curieuse pour le coup.


I put a spell on you and you'll be mine

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 30 ans
Messages : 63
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
20/200  (20/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Dim 21 Déc - 11:20

Connor soupira. Non, il ne comprenait rien aux réactions de la jeune femme. Cela avait tendance à le déstabiliser et l'agacer aussi. Dans la pénombre, il fronça les sourcils lorsqu'elle l'attaque de front, lui disant qu'il ne voyait jamais que ce qui l'arrangeait. En l'occurrence, il ne voyait pas du tout a quoi elle faisait allusion. Fronçant légèrement les sourcils, il répondit :

"Ce qui veut dire ?"

Non parce que là, c'était nager dans l'eau croupie du bayou les yeux ouverts sans rien y voir. Dieu n'avait pas pensé a doter les hommes de décodeur à femmes bordel ! Ce n'était pas sa faute chiotte ! Il la préférait lorsqu'elle était enfant, elle était plus facile a comprendre...Il ne voyait pas ce qu'elle lui reprochait.

Aux dernières nouvelles, il pouvait être chiant oui, mais généralement, il la laissait vivre sa vie, alors quoi ? Qu'avait il donc loupé qui lui vallait ce genre de critique ? Il n'était pas doué pour le langage codé et ça avait même tendance à l'énerver plus qu'autre chose et ce n'était pas comme si Callie l'ignorait en plus. Puis elle changea d'angle d'attaque, enfin façon de parler même si il tiqua sur le TA. Sophya et lui, c'était fini depuis belle lurette, il avait même eu d'autres filles après elle, alors pourquoi Callie faisait une fixette sur son ex ?

"Quand MA Sophya a quelque chose à me dire, elle me le dit elle."

Mais bon, il ne comprenait pas vraiment le sens de la question, a croire qu'il avait perdu quelque neurone dans son verre de sky.

"Enfin aux dernières nouvelles, elle n'a rien a me reprocher"

Continua-t-il moins caustique, en haussant une épaule désinvolte, même si elle ne pouvait pas le voir. Il bossait bien avec Sophya et elle n'avait rien a lui reprocher, sauf peut être son côté trop protecteur à son goût mais il était comme ça, encore plus depuis qu'il était revenu chez lui. C'était sans doute son pire défaut, ça et son mutisme qui avait le don de rendre Callie folle.


La mort est une ombre bien tendre
Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connait à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et vous hantent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleigh G. Laverne
Viens jouer à la poupée
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 292
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
130/200  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Mar 23 Déc - 20:36

    « Rien. »

    Comment aurait-elle pu lui avouer qu'il était trop aveugle pour voir qu'elle était amoureuse de lui et qu'elle était prête à tout lui donner si seulement il daignait ouvrir les yeux ? Il refusait de voir que les esprits existaient, que la magie était présente, que les fantômes les entouraient... Et que l'adorable petite fille de sa gouvernante avait troqué ses nattes contre un corps de femme et ne le regardait plus comme un frère depuis bien longtemps.

    « Si je te dis le fond de ma pensée, on va encore se disputer et je n'en ai pas envie, alors oublie. »

    Hum, c'était peut-être la meilleure façon de l'énerver en fait. Ah pourquoi avait-il fallu qu'elle parle au lieu de tenir sa langue et de juste se laisser bercer dans ses bras ? Elle s'en voulait d'être aussi impétueuse. C'était la meilleure façon de le perdre à force de l'énerver ainsi et de jouer sa mijaurée. Pas étonnant qu'il la prenne pour une gamine. Elle soupira, rentrant ses griffes et lui adressant un petit sourire apaisant.

    « C'est une discussion que nous avons déjà eu et qui ne mène jamais à rien. Il est trop tard, ou trop tôt, pour se disputer... Et je préfère quand tu n'es pas en colère contre moi. »

    Mais c'était sans doute trop tard pour ça. Surtout alors qu'il lui rétorquait que Sophya, elle, lui disait les choses en face et ne se servait pas de sous entendus.

    « Bon, d'accord, ce que je voulais dire, c'est comment tu fais pour enquêter sur des trucs paranormaux alors que tu refuses d'y croire ? Sophya est comme moi, tu sais ? Elle peut voir des esprits... Ce qui lui donne sans doute un avantage sur d'autres enquêteurs... Alors voilà, je me demandais juste comment tu faisais pour bien bosser en faisant abstraction de certains éléments. »

    Elle avait essayé de parler doucement, sans l'accuser et surtout pour désamorcer une bombe qui pouvait très bien exploser à tout moment. Elle ne se souvenait que trop bien de sa réaction quand elle avait voulu lui parler de Curtis, qu'elle avait vu après sa mort, lors d'un de ses voyages inopinés dans un endroit qu'aucun vivant ne devrait pouvoir visiter.

    « Ne t'énerve pas s'il te plaît. »

    La jeune fille retourna se lover contre lui, comme pour l'empêcher de la repousser, de se lever, de la laisser là après ce moment de complicité qu'ils avaient partagé. Elle avait sans doute encore gâché sa chance. Elle était douée pour ça apparemment et c'était désespérant.


I put a spell on you and you'll be mine

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Sam 24 Jan - 23:10

Le sujet n'a pas reçu de réponse depuis un mois, merci d'y remédier.

Le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 30 ans
Messages : 63
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
20/200  (20/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Lun 16 Fév - 20:15

Connor soupira lourdement lorsqu'il eu droit à la réponse favorite des femmes...Rien. Evidemment, c'était toujours rien.

"Je ne vais pas me disputer avec toi, Callie, je préfère juste que les choses soient claires. Si c'est trop demander pour toi, je ferais avec mais ne me demande pas de comprendre d'un seul coup. C'est fatiguant."

Parce qu'elle le faisait constamment. Des allusions qui lui passaient d'ailleurs par dessus la tête et qui avait le don de l'agacer prodigieusement. Ce n'était pas comme si il ne savait pas comment il était.

Cela dit, il ne s'était pas attendu a ce qu'elle lui parle de Sophya. Connor n'en était pas sûr mais il lui semblait qu'elle n'aimait pas la detective. Pour une obscure raison d'ailleurs. Sophya état sympa et ouverte mais bon, encore une fois quelque chose devait lui échapper...Enfin ce quelque chose...il se crispa comme un reflexe. Il n'aimait pas ça. Il n'avait jamais aimé ça...Enfin il aimait à le penser mais autant le dire, il gardait les des souvenirs de Mama...Il poussa un lourd soupir en se massant le crâne de deux doigts. Il allait la renvoyer dans ses pénates lorsqu'elle s'allongea contre lui, comme la petite fille qu'elle avait été. Comment ne pas être vaincu ?

"Callie...Je n'aime pas parler de ça et tu le sais. Sophya respecte ça. Elle ne m'en parle pas et je ne lui demande pas de détails C'est aussi simple que ça. Les esprits doivent reposés en paix dans leur propre monde et n'ont rien à faire dans le notre. Il n'y a rien pour eux ici et il n'y aura jamais rien."

Pour une fois qu'il en parlait calmement autant qu'elle savoure sa chance parce que cela n'arrivait pas souvent. Il avait vu trop de choses pour ne serait ce que penser Kurtis quelque part, errant sans repos sans rien. Ce n'était pas naturel.


La mort est une ombre bien tendre
Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connait à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et vous hantent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleigh G. Laverne
Viens jouer à la poupée
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 292
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
130/200  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Jeu 19 Fév - 15:39

    Il fallait avouer que les mecs n'étaient vraiment pas doués pour deviner ce qui était tellement flagrant. C'était une règle générale. Connor n'y échappait pas, surtout qu'il avait la psychologie d'une huître morte. Tant qu'on ne lui disait pas les choses... il n'était vraiment pas intuitif concernant les rapports humains. Combien de fois Caleigh avait eu envie de lui lancer, dans un moment de colère qu'elle l'aimait tout simplement ! Pas comme une petite sœur mais comme une femme aimait un homme ! En pimentant sa phrase d'un petite « abruti » bien sûr, parce que c'était exaspérant d'être aussi hermétique. Sans doute en attendait-elle trop de lui. Mama le lui disait souvent, de façon subtile et avec un petit sourire attendri et sage, mais Caleigh n'écoutait pas. La jeune femme n'écoutait jamais et sa grand-mère l'exaspérait autant que Connor parfois à donner l'impression de tout savoir sur tout. Caleigh se sentait maladroite. Maladroite et frustrée.

    Comment faire pour que le sable qu'il avait dans les yeux s'envole et qu'il la voit comme la femme qu'elle était devenue et plus une petite morveuse de 13 ans ? Parce que Caleigh était une femme, indubitablement. Elle avait de longues jambes fuselées, une taille fine, une poitrine généreuse... un corps de femme qui attirait bien des regards quand elle s'habillait d'une petite robe moulante comme ce soir. Mais non, cela n'émouvait pas Connor, ne réveillait absolument rien en lui... Elle se disait qu'elle pourrait encore se balader à poil devant lui qu'il ne réagirait pas. Comme si elle était asexuée. Mais merde, il n'était pas son frère, ils n'avaient aucun lien de famille, il pouvait bien éprouver du désir pour elle ! Sa tendresse ou son affection ne lui suffisaient plus... mais il était tellement borné aussi.

    Et quand elle aborda le sujet de son travail auprès de Sophya, son EX SOIT DIT EN PASSANT, montrant une jalousie qu'il ne comprenait pas, enfonçant le clou concernant le paranormal, elle marcha sur des œufs, consciente d'arriver aux limites de ce qu'il pouvait entendre. Elle sentit le changement chez lui et devança la tempête en faisant son petit chaton adorable en se blottissant contre lui et en lui parlant d'une voix irrésistible de cutittude. Il lui reprocha de parler de ça quand sa fabuleuse Sophya lui évitait le sujet. Elle retint un soupir agacé mais surtout, elle fut surprise par sa logique si... enfantine.

    Malgré elle, elle se redressa, en le regardant, interloquée. Il ignorait tant de choses... Et il allait avoir des ennuis s'il raisonnait ainsi... Un ignorant ne faisait pas long feu ici. Et si un esprit décidait de prendre possession de lui ? D'accord, il n'était pas faible et avait l'ouverture d'esprit d'une bûche, mais il était vulnérable en refusant de croire en ce qui existait pourtant.

    « Et bien, tu devrais leur dire, parce que j'ai l'impression qu'ils n'ont pas bien compris le message tu vois. »

    J'étais un peu sarcastique. Comme si j'avais choisi de les voir, de les entendre... Comme si je les appelais.

    « Connor... »

    J'hésitais un instant, me mordillant la lèvre inférieure avec nervosité.

    « Ceux qui sont ici sont ceux qui ne sont pas en paix justement... Les tourmentés et les plus dangereux. Je... Je sais que tu ne veux pas entendre parler de ça, que tu préfères jouer les ignorants, mais c'est dangereux. Même pour quelqu'un comme toi. Ils peuvent faire du mal Connor. Réellement. Ils peuvent rendre fou, ils peuvent te hanter, prendre possession de toi pour accomplir les pires méfaits. C'est parfois insidieux, parfois brutal... Je t'en prie, ne sois pas totalement fermé, cela ne te protégera pas d'eux et cela ne les empêchera pas d'exister... Tout ce chaos, ça vient d'eux, tu ne peux pas continuer à l'ignorer... Ils sont partout. Et ils veulent nous réduire en cendres... »

    Malgré elle, elle se mit à trembler. Parce qu'elle savait ce qui guettait dans l'ombre. Elle savait que le combat était désespéré... Elle essayait de positiver, mais parfois c'était difficile et Connor n'était pas à ses côtés.

    « Est-ce que tu voudrais que je sois normale ? »

    La question lui échappa. Pas de don de medium, pas de sorcellerie vaudou. Juste une fille banale, aussi terre à terre et obtuse que lui... Est-ce qu'alors, il l'aimerait ?


I put a spell on you and you'll be mine

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 30 ans
Messages : 63
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
20/200  (20/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Ven 27 Fév - 15:49

Les yeux de Connor s'assombrirent mais c'était difficilement perceptible dans la pénombre de la chambre. Callie abordait un sujet qu'il haïssait et elle le savait parfaitement vu la façon dont elle s'y prit.

"Ca suffit Callie. Les esprits, tout ça, j'en ai assez entendu parler depuis que je suis enfant et quoi ? Tu préférerais que je me dise que mes parents errent quelque part ? Que Kurtis me regarde parce qu'il est incapable de reposer tranquillement ? Tu as ta vision des choses, j'ai la mienne et moi, je préfère penser qu'il n'y a rien, quand au danger, excuse moi mais je sais pertinement que je suis bardé de talisman et de grigris, Mama et toi y avez veillé et même la maison est un fort anti-esprit. Si je suis ton raisonnement, ce n'est pas moi qui ai le plus à craindre il me semble."

Il baissa les yeux sur le visage de la jeune fille. Il avait tenté de ne pas mettre d'agressivité dans sa voix mais il ne savait pas si il avait réussit. C'était difficile de nier quelque chose que l'on savait vrai mais il était doué pour se foutre la tête dans le sable et puis moins on touchait au surnaturel moins celui ci venait vous chercher des poux dans la tête.

Cela dit sa question le désarçonna totalement. Cette question était totalement débile en fait.

"Hein ? Bien sur que non. Pourquoi je voudrais ça ? D'autant plus qu'il me semble que tu n'as rien demandé et tu ne peux pas être responsable de ton héritage mais parfois je me demande pourquoi tu continue a jouer avec ce qui a perdu ta mère."

Oui, il était étonnant que Callie accepte l'enseignement de Mama. Lui déjà avait developpé une allergie certaine au surnaturel mais pour elle, qui y avait perdu sa mère quand même, comment pouvait elle ne serait ce qu'en parler ? C'était un mystère en fait. Mais de là a vouloir qu'elle change...Non. Elle était très bien comme ça et elle n'aurait sans doute pas été la même sans ce don. Et un rayon de lune les frappa...Ce qui aurait pu être romantique si Connor ne s'était pas brusquement rendu compte de la pronfondeur du décolté de la jeune fille à cette lumière. Elle était à moitié allongée sur lui et il avait une vue des plus dégagée.

Il haussa un sourcil avant de chiper un coussin et de le lui plaquer sur la poitrine, un demi sourire aux lèvres :

"Hé, je sais que tu me prends pour ton gentil grand frère mais il y a des choses qu'il faudrait quand même éviter de me mettre sous le nez tu sais."

Et cette chose était apparemment ronde, ferme, douce et totalement hors de portée. Il connaissait Callie depuis toute petite, il ne manquerait plus qu'il se mette a la reluquer comme le dernier des pervers, un coup à se taper la tête contre un mur non ?

"Un peu de tenue jeune fille quand même, tu oublie un peu vite que je ne suis pas ton frère."

Il usait d'un ton léger quand même bien que sa remontrance ne soit pas tout à fait à prendre à la légère, ça pouvait quand même prêter a confusion ce genre de sans gêne non ?


La mort est une ombre bien tendre
Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connait à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et vous hantent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleigh G. Laverne
Viens jouer à la poupée
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 292
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
130/200  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Ven 27 Mar - 23:16

    « Connor... »

    Elle avait soufflé son nom, se mordillant la lèvre inférieure alors qu'elle avait encore mis les pieds dans le plat et qu'il se braquait une nouvelle dois. Il ne voulait pas entendre. Pourtant... Elle se devait de le corriger, ce qu'elle fit d'une toute petite voix. Et elle s'en voulut de se sentir si vulnérable soudainement. Ah, que cet homme aille au diable ! Il était en train de la rendre folle à la repousser ainsi sans cesse, à nier l'évidence !

    « Tes parents et Kurtis n'errent nulle part, ils reposent en paix, eux... Même si tu ne veux pas y croire, je me dois au moins de t'assurer cela. »

    C'était sans doute une maigre consolation pour un néophyte, mais pour elle, c'était un énorme soulagement. Elle n'aurait voulu pour rien au monde devenir une âme errante... Elle en voyait trop depuis son enfance. Elle connaissait le monde des esprits, ses méandres, ses pièges. Si elle devait mourir un jour, elle espérait trouver la paix et ne pas rester ici à chercher un but. Elle ne voulait pas se consumer de tristesse ou de colère. Ne pas ressentir de rancœur, ne pas chercher la vengeance. Parce qu'il y avait une chose dont elle était certaine : si elle mourrait et devait devenir un jour un esprit, elle ne pourrait s'empêcher de suivre Connor. Et sous cette forme, il lui serait inaccessible. Sauf si elle possédait quelqu'un ou si elle le hantait. Et elle savait qu'elle en serait capable pour enfin avoir ce qu'elle désirait.

    Elle avait un côté sombre qu'elle préférait ignorer et ne jamais réveiller, sans savoir que cela arriverait bien un jour et lui permettrait de se battre pour sa vie.

    La jeune femme, qui manquait cruellement d'assurance en elle quand il s'agissait de Connor se sentit blessée de ce genre de rejet et lui demanda alors s'il regrettait qu'elle soit différente, quelle possède des dons de medium et qu'elle soit une sorcière vaudou. Cette question eut le mérite de désamorcer la colère de l'homme qui se retrouva confus avant de lui assurer qu'il n'aurait pas voulu qu'elle soit normale. Même si quelque part, elle aurait pu s'offusquer qu'il la trouve anormale, mais c'était elle qui se qualifiait ainsi. Sa réponse la réconforta avant qu'elle ne tressaille quand il aborda la sujet de sa mère. Elle se raidit alors qu'il touchait une partie sensible.

    « Je ne joue pas. J'ai juste compris que soit je maîtrisais tout cela, soit je risquais de me perdre moi aussi, happée par des forces plus fortes que moi... Tu comprends ? »

    Elle avait essayé d'ignorer cela, de le rejeter, mais il ne suffisait pas de le vouloir pour être tranquille. Les esprits venaient tout de même la voir, et elle voyageait dans ses songes dans des contrées interdites aux vivants. Si elle ne maîtrisait pas cela, elle ne reviendrait pas. Quand au vaudou, c'était son héritage, la magie coulait dans ses veines... Comment le renier ? C'était puissante, enivrant. Comment avouer à Connor que c'était grisant ? Il ne comprendrait pas...

    Soudain, il prit un coussin et le lui plaqua sur la poitrine, la prenant au dépourvu alors qu'il répliquait avec un sourire qui l'horripila qu'elle devrait éviter de lui mettre certains atouts sous e nez. Est-ce que c'était simplement un constat, ou est-ce que cela le troublait un peu quand même ? L'espoir flamba de nouveau, surtout quand il en rajouta une couche. Elle lui lança un regard grave et pénétrant avant de répliquer d'une voix qui semblait bien plus mûre que son âge :

    « Non. Je ne peux pas oublier cela. Tu n'as jamais été et tu ne seras jamais mon frère. Et je ne suis pas ta sœur. Grandir ensemble quelques années ne fait pas de nous des frères et sœurs. »

    Il y avait quelque chose dans sa voix... Qui n'allait pas. Normal alors qu'elle essayait de lui faire comprendre qu'il était un homme et elle une femme. Et bon sang, elle était folle de lui.


I put a spell on you and you'll be mine

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 30 ans
Messages : 63
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
20/200  (20/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Jeu 16 Avr - 20:57

Connor baissa les yeux sur le visage de Callie qu'il ne voyait qu'à peine au travers de la pénombre. Elle savait qu'il n'aimait pas ce sujet, parfois, il se demandait ce qui la poussait a le faire quand même. Cela dit, il pouvait lui reconnaitre une obtination sans faille. Enfin, si c'était quelque chose qu'il ne supportait pas chez les autres, il le tolérait assez facilement avec Callie. Est ce qu'elle se rendait compte de sa chance au moins ? Ca ce n'était pas sûr.

"Jusqu'a quand Callie hum ?"

Demanda-t-il en douceur mais l'iris assombrie. Parce que si il se permettait de croire en ce qu'elle voyait, en ce qu'elle sentait, alors il serait obligé d'imaginer le pire et ça, il le refusait. Mais cela ne voulait pas dire qu'il la voulait autrement, changée et il le lui dit sans fard. De toute façon, il n'avait pas la subtilité en option.

"C'était une manière de parler, Callie."

Fit il en souriant à moitié. Mais c'était quelque chose qu'il ne comprenait pas vraiment. Normalement, elle aurait eu être terrifiée, ce n'était pas le cas et cela n'étonnait pas plus que cela l'ex militaire. Et c'est ainsi que, songeur, il se surprit les yeux dans un certain décolté. Il fallait dire qu'elle le lui foutait sous le nez en même temps.

Ils se connaissaient certes depuis l'enfance mais il y avait des limites a ne pas dépasser quand même. Il le lui fit remarquer avec humour, il s'attendait à une réplique caustique ou même infantilisée, pas vraiment à ce qu'elle renchérisse d'un ton étrange. Il fronça légèrement les sourcils, se demandant un instant ce qu'il avait bien pu dire de mal ou de travers, pour ne pas changer vous me direz. il se pinça légèrement l'arête du nez.

"Alors comment tu définis notre relation, Callie ? Apparemment, je ne suis pas un candidat idéal pour le rôle de grand frère, et en tant qu'ami j'ai aussi l'impression d'avoir échoué. Enfin...Ce n'est pas bien grave et il est un peu tard pour se lancer dans ce genre de discution..."

Surtout avec un ou deux ou...Tiens, il avait perdu le compte, de verres.


La mort est une ombre bien tendre
Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connait à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et vous hantent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleigh G. Laverne
Viens jouer à la poupée
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 292
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
130/200  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Ven 24 Avr - 16:33

    « Je n'ai pas le choix... »

    Elle avait murmuré. Que répondre à Connor ? Elle faisait ce qu'elle pouvait avec ce qu'elle savait. Ignorer ses dons ne lui permettait pas de leur éviter de se réveiller. Et l'ignorance était dangereuse pour quelqu'un comme elle. Caleigh était potentiellement puissante. La magie vaudou coulait dans ses veines, une magie ancestrale, qui avait gagné en puissance avec le temps. Et en plus de cela, il y avait ses dons de mediums. C'était bien ceux là qui lui posaient problème. Elle n'avait aucun soucis avec la magie vaudou, sa grand-mère lui apprenait à s'en servir, à la manipuler, à faire corps avec elle. Elle n'était terrifiante que si on s'en servait dans un but maléfique, mais la jeune femme était naturellement bonne... Du moins quand elle ne cherchait pas à se venger d'une offense. Parce que blessée, Caleigh pouvait devenir vraiment mauvaise. Elle pouvait basculer à tout moment, même si elle n'en avait pas conscience. Et sa grand-mère, elle, savait-elle que le cœur de sa petite fille n'était pas que pureté ? Probablement. Michelle Laverne n'était pas un ange d'innocence non plus. Elle avait ses noirs secrets elle aussi.

    Ce petit moment avec Connor déviait dangereusement vers un terrain que Caleigh essayait d'éviter, autant qu'elle l'espérait. Et quand il la compara à sa petite sœur, elle remit les points sur les i, essayant de faire passer un message. Qui ne fut pas comprit, bien entendu. Et voilà déjà qu'il refermait la porte qu'il avait entre ouverte. Il était détendu, il était ouvert à la discussion et il avait bu... C'était peut-être le moment idéal après tout. Callie prit une grande inspiration, avant de grimper sur Connor, frondeuse, amazone déterminée. Elle posa ses mains à plat sur ses épaules pour le maintenir sur le matelas.

    « Pas besoin de discuter. »

    Enhardie, la jeune femme se fit langoureuse et sa main glissa sur la joue de Connor, avant qu'elle ne s'empare de ses lèvres. Un coup de tête, un coup de poker. Elle pouvait le perdre, elle le savait. Il pouvait la recadrer gentiment et fermement en lui disant qu'elle n'était pas raisonnable, qu'il l'aimait bien, mais juste en amie et petite sœur, pas en tant que femme. Et il la blesserait irrémédiablement. Ou bien, il se rendait compte que son cœur s'emballait sous l'effet du baiser, que le désir se réveillait pour cette femme qu'il avait connu enfant mais qui était désormais une adulte, qui avait fait son choix. Qui était amoureuse de lui, depuis plusieurs années, mais sans jamais oser le lui avouer. Il pouvait penser que ce n'était là que le fantasme d'une gamine et que ça lui passerait.

    Alors, elle se battrait. A partir de maintenant, il ne pourrait plus se voiler la face, il n'aurait plus l'excuse de l'ignorance. Le baiser qu'elle lui donnait n'était pas le doux baiser d'une adolescente enamourée et romantique, c'était le baiser décidé d'une femme frustrée de trop de temps à se languir auprès de l'homme qui hantait ses nuits. Sa langue força le barrage des lèvres de Connor, alors qu'elle s'était alanguie sur lui, sa poitrine caressant le torse du militaire. De façon totalement calculée et sans la moindre innocence.

    Voilà ce qu'elle attendait de lui, voilà pourquoi elle avait ces sautes d'humeur quand il lui parlait d'autres femmes, voilà pourquoi il ne la comprenait pas. Ils n'attendaient pas les mêmes choses de l'autre, comment cela pouvait-il marcher ? Et Caleigh s'enivrait de ce baiser, craignant que ce soit le premier et le dernier. Et s'il l'évitait après cela ? S'il la rejetait ? Elle ne le supporterait pas...


I put a spell on you and you'll be mine

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 30 ans
Messages : 63
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
20/200  (20/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Ven 24 Avr - 19:55

Une partie de lui savait que Callie n'y pouvait rien. Mais Connor aussi n'y pouvait rien. Voir la mort en face, voir ses compagnons mourir juste sous ses yeux et y échapper. Il préférait penser que rien ne pouvait jouer avec ce cycle de vie. Que ceux mort sur un champ de bataille pour avoir voulu protéger leur pays puissent reposés en paix. C'était sans doute une pensée naïve à bien des égard, mais c'était aussi quelque chose de salvateur. Et il avait besoin de s'y accroché. Alors oui, il niait assez facilement la réalité des choses, un côté buté qui faisait assez souvent enrager Callie d'ailleurs.

Mais honnêtement, ce n'était pas un sujet de conversation qui le ravissait. Il était conscient de heurter Callie à nier perpétuellement ce qu'elle était ou ce dont elle était capable, mais il ne pouvait pas faire autrement pour sa propre sauvegarde. Mama l'avait bien comprit mais pour la jeune femme c'était encore abstrait.

De toute façon, il était temps qu'il la laisse se reposer et qu'ils stoppent cette conversation qui ne mènerait nul part. Enfin ça, c'était avant que Callie ne décide brusquement de lui grimper dessus.

Interdit, il croisa son regard, la détermination se lisait dans les prunelles de la jeune femme et la surprise dans les siennes.

" Mais qu'est ce que tu fais ?"

C'était pourtant assez explicite, mais Connor ne s'y attendait tellement pas qu'il avait bien du mal à comprendre la situation. Surtout, il ne s'était pas attendu à frissonner d'anticipation, voir...d'excitation ? Il savait qu'il devait la repousser, maintenant, mais il ne réagit pas assez vite et d'ailleurs, il se demanda un instant si il essaya vraiment en vérité. Il se contentait de la regarder, presque incrédule. Une petite soeur qui se transforme en succube pour le tenter. Et il n'était pas un saint, loin de là. Le pire étant sans doute qu'il se sentait céder et qu'il n'en éprouvait pas de remords.

Merci le whisky.

Il ne fit pas grande résistance alors qu'elle forçait ses lèvres, lui donnant un baiser vertigineux qu'il accepta alors qu'il n'aurait sans doute pas dût. Une alarme hurlait dans les tréfonds de sa conscience et il fut presque terrifié par la facilité avec laquelle il la fit taire, accueillant ce que Callie lui offrait, s'animant soudainement, posant une main presque impérieuse sur sa nuque, découvrant la ligne de sa hanche de l'autre.

Il était en train de faire n'importe quoi et il trouvait le moyen de s'en moquer. Bon sang ! c'était Callie ! Pas la première fille venue ! C'était une femme qu'il avait connu enfant, qu'il avait vu grandir ! Mais rien à faire, quoique lui hurle son inconscient, il ne l'écoutait pas. Il ne l'écoutait plus.

Bon sang! Cette petite robe allait le rendre dingue en se relevant presque naturellement sous ses doigts.

Elle avait la peau d'une douceur incomparable...


La mort est une ombre bien tendre
Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connait à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et vous hantent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleigh G. Laverne
Viens jouer à la poupée
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 292
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
130/200  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Dim 26 Avr - 21:32

    En voilà une bonne question... Qu'est-ce qu'elle était en train de faire au juste ? Ce dont elle rêvait depuis des années. Combien de fois dans ses rêves elle s'était faite femme séductrice et conquérante, prenant le pouvoir pour enfin obtenir de Connor ce qu'elle voulait de lui ? Évidemment, sans ses songes, tout se passait à merveille, il était totalement envoûté et en plus du sexe, elle arrivait à gagner son amour. Elle savait que la réalité risquait d'être un peu différente et qu'il y aurait moins de chances qu'il tombe amoureux d'elle, surtout en ayant à l'esprit qu'elle était comme une petite sœur ! Mais Caleigh ignorait totalement comment lui sortir cette saleté d'image de la tête ! Peut-être en lui montrant qu'elle pouvait être pulpeuse, envoûtante... Qu'elle était une femme, que beaucoup d'hommes auraient bien courtisé.

    « Je fais ce que j'ai envie de faire depuis bien trop longtemps. »

    Elle avait murmuré, un léger sourire aux lèvres, avant de l'empêcher de protester en le bâillonnant de sa bouche avide. Le baiser s'avéra langoureux. Caleigh n'était pas vierge et elle avait eu plusieurs aventures, si bien qu'elle n'était pas une jeune fille timide et maladroite avec Connor. Oh que non. Elle ne devait marquer aucune hésitation où le charme risquait de se briser. Elle en avait cruellement conscience. Connor était trop surpris pour oser se défiler et elle se devait de pousser l'avantage. Elle manqua de défaillir de joie quand elle le sentit s'animer à son tour, une main agrippant sa nuque et l'autre caressant ses courbes.

    Enfin !

    Enfin il avait une réaction d'homme face à une femme ! Il ne restait pas pétrifié, il... il éprouvait du désir pour elle. Et c'était là un puissant aphrodisiaque, si tant est qu'elle ai eu besoin de ça vu comment elle se consumait d'amour pour lui depuis des années. Elle sentit qu'il relevait sa jupe sur ses cuisses, ses grandes mains calleuses caressant sa peau satinée, imprimant leur marque, comme on marque au fer la peau. C'était délicieux. Encouragée, Caleigh faufila ses mains sous le T shirt de Connor, épousant de la pulpe des doigts ses muscles fermes et puissants. Mais ce n'était pas suffisant. Callie cessa de l'embrasser, pour lui retirer ce morceau de tissu qui la gênait. Son regard pétilla d'admiration quand elle put ainsi regarder le torse spectaculaire de Connor. Ses mains ne résistaient pas à l'envie de le toucher, ses doigts suivant le tracé de cicatrices dont elle ignorait l'histoire, mais devinait la provenance.

    Connor était si beau et si marqué... C'était un homme bien, un homme fiable, protecteur, mais à l'âme marquée par de terrifiantes visions qu'elle ne pouvait qu'imaginer. Finalement, son âme était à l'image de son physique... Son cœur se serra. Elle voulait tellement lui rapprendre le bonheur, la joie. Chasser les fantômes qui le hantaient, aussi sûrement que les esprits qui tourmentaient la population de la Nouvelle-Orléans. Callie n'attendit pas davantage et se suréleva légèrement, retirant ainsi sa robe... Dévoilant ainsi une poitrine généreuse mise en valeur par un petit soutien gorge noir en dentelle. Avide, elle se pencha sur le torse de Connor, l'embrassant de ses lèvres douces, jouant avec un téton. Ses cheveux cascadaient librement, caressant la peau du militaire mise à nu.


I put a spell on you and you'll be mine

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie

Revenir en haut Aller en bas

[/!\ -18] Une belle heure ! |Callie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Belle étalon cherche femme...xD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirrors :: Rp's-