AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
RETROUVEZ NOUS SUR:
http://houseofhell.forumactif.com/

Partagez|

[/!\ -18] Une belle heure ! |Callie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 30 ans
Messages : 63
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
20/200  (20/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Jeu 7 Mai - 18:37

C'était de la folie douce. C'était n'importe quoi et, malheureusement, il était bien incapable de l'arrêter. Enfin, c'était se mentir que de dire que c'était entièrement de la faute de la jeune femme. Il ne faisait pas vraiment de résistance, combien savait il que c'était une erreur. Il était facile de l'oublier, trop facile d'ailleurs alors que Callie se faisait effrontée, voir totalement délurée. Il aurait dût être totalement choqué mais las, force était de constater qu'il ne l'était absolument pas.

Pire, elle l'excitait bien plus qu'il ne l'aurait cru possible et la chaleur qui naissait dans ses reins risquait bien de lui faire perdre totalement pied. Non en fait, elle s'employait à le faire avec un art consommé qui le laissait pantois, qui le ravissait et qui le terrifiait tout à la fois.

Il n'était pas sensé la désirer mais le fait était que là, si. Oui, il avait envie d'elle et il était facile de s'y laisser plonger, à l'image de ses doigts qui crevaient la surface ténébreuse de ses cheveux. Il se surpris a frissonner sous la caresse de ses lèvres, la tendre pression de ses dents. Et bon dieu que c'était bon ! Et pas du tout approprié mais il était bien trop tard pour faire machine arrière désormais. Surtout lorsqu'elle dévoila tout l'étendue de sa beauté en ôtant sa rob, exposant sans honte aucune sa semi nudité.

Damné.

Voilà, c'était le mot, il n'y aurait pas de retour en arrière. Combien en voudrait il d'ailleurs. Totalement charmé, il était bien incapable de détacher son regard de la peau chocolaté, de détacher les mains de sa douceur.

Mais il n'avait jamais été un homme passif, débarrassé de ses hésitations, de ses pensées parasites, préférant sans doute les oublier, il renversa la jeune femme sous lui, les mains accrochées a sa chevelure, tirant doucement sur celle ci et ainsi butiner la gorge offerte.

Mama allait le tuer sans doute demain, tant pis, le soleil n'était pas encore levé après tout et même, peut être était ce un rêve...


La mort est une ombre bien tendre
Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connait à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et vous hantent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleigh G. Laverne
Viens jouer à la poupée
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 292
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
130/200  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Mer 3 Juin - 13:37

    Enfin ! C'était si bon, si enivrant ! Enfin, elle pouvait réaliser ses fantasmes, enfin elle pouvait toucher, pétrir même, cette chair ferme, marquée par les épreuves de la vie, qu'elle n'avait fait que voir et imaginer sous ses doigts dans ses rêves. Des rêves qui la hantaient depuis qu'il était revenu vivre chez lui, avec les deux femmes. Caleigh, la petite fille orpheline, timide, collante avec son grand frère d'adoption était désormais une femme, qui voulait cet homme, plus que tout au monde et qui pouvait enfin assouvir son désir. Et quelle joie de voir que Connor ne la repoussait pas ! Elle avait prit un risque. Celui de le choquer, de le voir la repousser, horrifié ou affligé et lui faire la morale d'un air paternaliste qui l'aurait tuée. Parce qu'elle n'avait pas besoin d'un père ou d'un grand frère, elle avait besoin d'un amant.

    Mais non, fort heureusement, elle semblait s'y prendre comme il fallait pour lui faire oublier qu'ils se connaissaient depuis des années, qu'il l'avait vue grandir. Il ne voyait plus qu'une femme, qui était prête à se donner à lui. A aucun moment il ne tenta de la repousser ou même de vraiment discuter. Il était totalement à sa merci et la jeune femme avait envie de rire tant il était grisant de mette à genoux un tel homme. Sure de ses charmes, Caleigh se mit à nue devant lui et se sentit frissonner de plaisir en apercevant l'éclat dans les yeux clairs de Connor. Du désir. De l'admiration. Certes, il avait bu ce soir, mais pas suffisamment pour être ivre mort et ne pas savoir ce qu'il faisait. En revanche, c'était assez pour abattre ses barrières et cesser de se raccrocher à une morale trop rigide. Connor ne pensait plus à cet instant. Il ressentait.

    Et c'était parfait ainsi.

    S'il avait été sobre, il se serait retenu, se disant que c'était mal de profiter ainsi d'une jeune femme, de la petite Callie qu'il avait connu avec des couettes, de l’acné... Bref une adolescente un peu renfermée suite au drame qu'elle avait vécu, qui s'était peu à peu épanouie dans cette nouvelle demeure, élevée et choyée par sa grand mère, mais aussi par les Mason. Qu'elle avait aussi perdu. A croire qu'elle portait malheur. Mais c'était idiot de penser ainsi. Sa grand-mère l'avait gentiment rabrouée quand elle s'était confiée à ce sujet, lui lançant qu'en tant que prêtresse vaudou, elle savait quand il était question de malédiction. Caleigh n'en était pas une.

    Elle se retint de rire de délice quand il se décida à passer à l'action, la renversant sous lui pour la surplomber de sa silhouette massive et délicieusement athlétique. Un rire aurait été malvenu, cela aurait réveillé Mama... Mais peut-être que la vieille dame savait déjà ce qu'il se passait... L'amour de sa petite fille pour Connor ne lui avait pas échappé. Subtilement, elle avait guidé Caleigh dans sa quête de reconnaissance. Était-elle contre cette relation ? Probablement pas...

    La jeune femme soupirai d'aise quand il baisa sa gorge, puis sa poitrine. Frissonnante, enivrée... Elle n'avait pas eu besoin de l’envoûter pour l'avoir et c'était d'autant plus une victoire. Elle savait que pourtant rien n'était gagné. Parce que le lendemain, il s'en voudrait et ferait comme si de rien n'était, ou se justifierait par l'abus d'alcool. Elle devrait alors la jouer fine pour balayer ses remords. Mais cela ne lui faisait pas peur et surtout, cela ne devait pas gâcher le moment présent. Les mains de la jeune femme caressèrent le torse musculeux, le ventre ferme, avant de se glisser vers la ceinture, la défaisant pour se glisser sous le boxer, effleurant ainsi la virilité dressée. Avec un sourire malicieux, elle quitta le devant pour caresser le derrière, avant de faire glisser doucement le jean sur les fesses fermes de Connor. Le débarrasser de tout ce tissu inutile. Elle se consumait.


I put a spell on you and you'll be mine

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Jeu 2 Juil - 18:45

Bonjour!

Ce rp n'a pas reçu de réponse depuis un minimum de 15 jours, merci de ne pas le laisser tomber dans l'enfer des rp's oubliés et d'y répondre au plus vite ou de nous prévenir s'il faut l'archiver =D

Le staff
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 30 ans
Messages : 63
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
20/200  (20/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Ven 3 Juil - 14:36

Si on lui avait dit qu'un jour, il serait en train de faire l'amour à Callie, il aurait rit avant de coller une droite au connard qui oserait sous entendre un tel truc. A croire qu'il pouvait se frapper lui même en fait vu comme c'était partit. Mais il ne voulait pas s'arrêter. En vérité, il n'était même pas sûr d'y arriver. Sa volonté semblait s'être envolée avec sa conscience, ce qui l'empêchait certainement de se rendre compte de l'énormité de ce qu'il était en train de faire. De toute façon, le point de non retour était atteint, il le sut a l'instant où elle l'effleura, provoquant un violent frisson le long de son dos, décuplant son désir jusqu'à ce qu'il en devienne presque douloureux. Il ne devait pas, il ne le devait pas mais il allait le faire quand même. Demain il serait bien assez temps qu'il réfléchisse sur sa connerie. Ses doigts s’accrochèrent d'eux même à l'élastique d'une culotte qui le gênait soudainement. Il voulait sentir sa peau sur la sienne, son ventre se refermer autour de lui. Il voulait l'oubli dans ses bras et ne plus penser a rien. Juste une fois.

Il remonta sur ses lèvres, les dévorant avec une faim insatiable, effleurant avec application les secrets qu'elle cachait au creux de son corps. Elle était si chaude, si douce, il savait qu'il ne ferait pas durer les préliminaires éternellement. Non, il voulait s'oublier en elle, parce que la petite fille était devenue une femme désirable, ce qu'il avait toujours refusé de voir jusqu'à présent. Il l'aida tandis qu'elle tirait sur son jean, que le boxer suivait sans peine. Incapable de résister, il se colla contre elle en soupirant. Lorsqu'il la sentit prête pour lui, sa main glissa sur sa hanche, l'entourant sans mal et comme il plongeait les doigts de sa main libre dans ses cheveux, qu'il se perdait dans le miel de sa bouche, il s'enfonça en elle. Avec une certaine détermination matinée de tendresse.

Il gémit contre sa bouche, sa douceur l'enveloppant comme un charme brûlant. Puis, profondément, il se mit a bouger, soutenu sur un coude, ne quittant pas une seule fois ses lèvres. Envahir son ventre encore et encore, le plaisir s'échouer sur ses reins par vagues de plus en plus intense. Oublier. Tout oublier. Même la plus élémentaire des protections. Même la culpabilité qui se profilait déjà. Juste ses cuisses autour de lui, ses mains qui le parcouraient, y traçant des sentiers enflammés. Juste ce plaisir fulgurant qui lui fouillait les reins et les soupirs qui s'échappaient dans le silence.


La mort est une ombre bien tendre
Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connait à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et vous hantent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleigh G. Laverne
Viens jouer à la poupée
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 292
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
130/200  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Dim 12 Juil - 21:06

    Oh c'était si bon... Bon à en perdre la tête. Noyée sous un déluge de sensations, la jeune femme avait l'impression de rêver, de revivre encore un de ses rêves érotiques qui la réveillaient en pleine nuit, pantelante de désir, palpitante, et frustrée en se confrontant à la réalité. Et pourtant, aucun de ses songes n'était à la hauteur de ce qui se passait désormais. Connor était puissant au dessus d'elle, puissant sous ses doigts, alors qu'elle parcourait son dos et sentait ses muscles rouler sous ses mains. Et surtout, il se montra puissant quand il consentit enfin à la prendre, à apaiser le feu dévorant de son être, comblant le vide que ses caresses avaient fait naître. Elle se mordit la lèvre quand il l'envahit, conquérant, surprise de la place qu'il prenait, légèrement douloureuse, mais une douleur qui fut totalement annihilée par le plaisir qui monta violemment quand il commença à bouger en elle.

    Elle s'agrippa à lui de toutes ses forces, de toute son âme, ses ongles se plantant dans la peau déjà éprouvée de cicatrices. Mais les marques qu'elle laisseraient seraient souvenir de moments autrement plus agréables. Les jambes fines de la jeune femme s'étaient enroulée autour du bassin de son amant, l'attirant plus profondément en elle encore, si c'était possible. Elle était certaine qu'elle aurait la lèvre meurtrie de devoir se la mordre pour étouffer ses gémissements de plaisir. Ils ne devaient pas faire de bruit, tout frustrant cela soit-il.

    Et puis, elle sentit l'extase, se contractant autour de lui, alors qu'elle se crispait. Sa tête se renversa en arrière, quand son corps entier se mit à trembler sous cette décharge de sensations qu'elle n'avait plus connue depuis longtemps. Bien trop longtemps. Sans qu'elle ne s'en rende compte des larmes s'étaient mises à couler le long d ses joues, des larmes de bonheur absolu, de plénitude. Toujours accrochée à Connor, elle n'osait le relâcher, de peur qu'il ne s'échappe. Chavirée de bien être et d'amour, elle lui sourit à travers ses larmes délicate, caressant ses joues râpeuses, avant de l'embrasser tendrement.

    « Je t'aime tellement et depuis si longtemps Connor... »

    Son cœur et son âmes étaient totalement à nu. Elle n'avait pas pu résister à l'envie de lui dire enfin ce qu'elle ressentait. Ce n'était pas l'accomplissement d'un fantasme. C'était le début de quelque chose de beaucoup plus beau et beaucoup plus profond. Elle espérait sincèrement qu'il n'allait pas rejeter en bloc cet amour qu'elle lui offrait. L'amour d'une femme, pas d'une enfant. Elle dénoua ses jambes, lui rendant un semblant de liberté, mais il était hors de question qu'il ne déserte son lit maintenant qu'il avait fait sa petite affaire. Hors de question de le laisser seul. C'était la meilleure solution pour qu'il rumine ce qu'il venait de se passer et s'en veuille à mort. Elle ne le connaissait que trop bien !

    « Reste. »

    Maintenant. Dans ce lit. Toujours. Dans sa vie.


I put a spell on you and you'll be mine

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 30 ans
Messages : 63
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
20/200  (20/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Mer 22 Juil - 21:50

C'était ce qu'on nommait être totalement dans la panade. Une petite voix le lui soufflait, mais cela ne suffisait pas a faire taire l'incendie qui lui ravageait les reins. Alors il fut bien incapable de refréner son envie, son désir de plonger en elle sans plus se poser de question. De s'apaiser lui même dans la douceur qu'elle lui offrait. La chaleur brûlante, il savait qu'il mettait un terme a ce qu'ils avaient été jusque là pour devenir ce qu'il n'avait jamais envisagé. Ses ongles plantés dans son dos ne lui faisaient pas mal, loin de là même, ce corps somptueux qui ondulait sous lui, ces gémissements étouffés. Oh bon sang ! C' était de la folie, de la pure folie, mais il s'y enfonçait avec un plaisir brûlant.

Il sut qu'il avait définitivement perdu la bataille lorsqu'elle convulsa autour de lui, l’entraînant avec elle dans l'extase et lui arrachant un grondement sourd alors qu'il s’arque-boutait une ultime fois, jouissant en elle avec une force insoupçonnée. Il avait fait le con. C'était certain. Mais bizarrement, il n'arrivait pas vraiment à le regretter, songea-t-il avant d'ouvrir légèrement les yeux à son aveu. Il fronça un peu les sourcils, ne sachant pas vraiment ce qu'elle voulait dire l'esprit un peu embrumé puis fini par sourire avec une certaine douceur. Évidemment qu'elle l'aimait, il n'avait jamais douté de ça, même lorsqu'elle le poussait dans ses retranchements ou qu'ils s'affrontaient. Il baissa la tête, baisant ses lèvres humides et rougies. Demain, il s'en voudrait sans doute et aurait l'impression d'avoir abusé d'elle, mais demain était demain comme on dit.

« D'accord. »

Abdiqua-t-il en roulant sur le côté, glissant un bras sous la tête de la jeune femme. Il se sentait bien, comme il ne l'avait pas été depuis des années. Un semblant de sérénité, il ne savait pas vraiment et il était sans doute trop dans les vapes pour réellement vouloir y penser.

« Mais réveille moi avant que Mama ne débarque, j'ai pas envie de me faire maudire sur trois générations. »

Et il ne plaisantait qu'à moitié. Il n'était pas vraiment sûr que la vieille femme voit d'un très bon œil sa présence dans le lit de sa petite fille.


La mort est une ombre bien tendre
Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connait à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et vous hantent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleigh G. Laverne
Viens jouer à la poupée
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 292
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
130/200  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Dim 26 Juil - 14:33

    Elle en aurait presque ronronné de plaisir. C'était si bon de se retrouver dans ses bras, de le voir faire preuve de tendresse avec elle, l'embrasser une fois contenté, comme un homme amoureux et prévenant. Il ne lui avait pourtant pas répondu qu'il l'aimait lui aussi. Cela le blessait bien, mais elle se morigéna en se disant qu'elle était bien idiote d'exiger autant de lui, si rapidement. C'était déjà un énorme pas en avant qu'il lui ai fait l'amour. Elle avait eu peur qu'il la repousse, qu'il ai un éclair de lucidité, que sa conscience vienne le rappeler à l'ordre. Elle n'avait pas ménagé ses efforts pour engourdir son cerveau et étouffer sa foutue raison. Elle adorait Connor, mais ses principes lui tapaient parfois sur le système. Elle n'avait pas besoin d'être protégée. Elle n'était plus une enfant, elle n'était pas sa petite sœur. Elle était une femme amoureuse. Et elle avait obtenu une partie de ce qu'elle voulait : son corps. Un premier pas pour toucher enfin son cœur, pour faire tomber les écailles de ses yeux. Elle ne doutait pas que l'alcool avait bien aidé dans la réussite de son entreprise de séduction. Et finalement, c'était elle qui aurait du avoir des remords, qui avait abusé d'un instant de faiblesse...

    Sauf que Caleigh ne connaissait pas les remords. Elle voulait, elle obtenait. Et elle faisait tout pour abattre les obstacles sur son passage. Même quand cela n'était pas moral. Elle n'était pas mauvaise, mais elle était déterminée et n'avait sans doute ps tout à fait la même vision des choses que Connor. Ils s'étaient parfois heurté sur des broutilles à ce sujet, mais cela prouvait bien qu'ils voyaient les choses différemment. Rien que le fait qu'elle soit en communion avec les esprits et la mort, quand il se fermait totalement à tout ce qui était surnaturel était un problème. Mais elle s'en occuperait plus tard.

    Elle fut soulagée qu'il ne quitte pas sa chambre maintenant, qu'il se complaise dans ce lit, en sa compagnie et rende les armes si facilement. Elle se lova davantage contre lui, posant sa main sur son torse admirablement sculpté et couturé de cicatrices, caressant doucement la peau, suivant parfois les irrégularités. Elle rit silencieusement quand il lui demanda de le réveiller avant le matin pour qu'il file en douce.

    « Allons bon, tu as peur d'une vieille dame ? »

    Mutine, je me redressais pour lui embrasser la joue.

    « Ne t'en fais pas, je te protégerais de sa colère. »

    Elle aussi ne plaisantait qu'à moitié. Caleigh maîtrisait aussi la magie vaudou, comme sa grand-mère et ne laisserait rien arriver à son cher Connor. Et puis, elle saurait amadouer sa grand-mère qui n'était sans doute pas dupe des sentiments de sa petite fille pour le fils Mason. Elle ne l'avait pas encouragée, mais elle ne l'avait pas dissuadée non plus, ce qui laissait penser à Caleigh qu'elle avait décidé de ne pas s'en mêler et de laisser la jeune fille faire ses choix et ses erreurs.

    « Dors Connor, il ne te reste qu'une poignée d'heures avant l'aube. »

    Elle chuchota à son oreille :

    « Je veillerais sur ton sommeil. »

    Elle sourit, l'observant avec adoration, tandis que ses doigts caressaient toujours la peau du militaire et qu'elle écoutait sa respiration se faire plus régulière et plus profonde. Elle était trop excitée pour dormir et son esprit se mit à vagabonder jusqu'au petit matin, quand il fut l'heure de le réveiller et de le laisser filer, en espérant que cette nuit ne soit pas la seule et l'unique...


I put a spell on you and you'll be mine

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Caleigh G. Laverne
Viens jouer à la poupée
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 292
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
130/200  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie Dim 26 Juil - 14:33

RP TERMINE


I put a spell on you and you'll be mine

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: [/!\ -18] Une belle heure ! |Callie

Revenir en haut Aller en bas

[/!\ -18] Une belle heure ! |Callie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Belle étalon cherche femme...xD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirrors :: Rp's-