AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
RETROUVEZ NOUS SUR:
http://houseofhell.forumactif.com/

Partagez|

"sweet dreams are..." liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans
Messages : 67
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
100/200  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: "sweet dreams are..." liam Mer 25 Fév - 12:39

Elyas savait se montrer extrêmement drôle, le fait qu'il me pense partit, ou du moins en sommeil était en soit quelque chose de terriblement amusant. Mais la vérité était tout autre et le fait qu'il soit si fatigué son réveil sonnant n'était pas un hazard. J'aimais me jouer de lui, et j'aimais plus particulièrement torturer ses rêves en les entre coupant de vérité. Tout ces cauchemars n'en était pas, toutes les personnes qu'il se rêvait tuer n'était pas son imaginations, mais la réalité. Bientôt il serait comme moi, bientôt il saurait se battre pour le mal, se perdant dans la violence en pensant s'en sauver. Alors oui, cette nuit comme bien des autres avant elle, je repris possession de ce corps libre de toute conscience, le contrôlant sans lui laisser l'occasion de pouvoir faire quoi que ce soit. Il était en ma possession, il ne pourrait rien faire temps que son esprit demeura piéger dans ses songes. Sortant donc de son appartement, n'ayant que très peu d'intérêt pour un quelconque couvre feu, je commençais lentement à me promener dans la rue, cherchant une inconsciente pouvant satisfaire mes besoins de sang et mon dévolu se jeta bien rapidement sur une jeune femme que je reconnus. Elle était à l'université avec Elyas, elle lui faisait confiance et étrangement, l'idée qu'il rêve sa mort me faisait terriblement plaisir, surtout si cette dernière vient à disparaitre. L'abordant rapidement, je fis ce qu'Elyas aurait pu faire. Lui parler, chercher à compatir sur le fait qu'elle avait finit son service tard, puis lui laisser entendre qu'elle était suffisamment charmante pour que je me laisse aller à quelques familiarités. Allez savoir pourquoi, mais le physique peu battit d'Elyas semblait en faire craquer plus d'une, à croire que les critères de beauté avaient quelque peu changeaient depuis ces dernières années… Elle finit donc par me suivre, et ce jusqu'à pénétrer dans ce bâtiment qui terrifié tant Elyas, sombre, peu éclairé, rien ne pouvait faire naitre la moindre sensation de sécurité, et elle ne tarda pas à le comprendre. Cherchant à reculer, puis à fuir, elle n'eut plus à faire uniquement à la force de l'humain, mais bel et bien à celle de l'esprit qui la frappa, la mit à terre avant de ne se jouer d'elle. L'immobilisant jusqu'à entendre les os de son poignet se briser, je ne pouvais cacher cette lueur de folie naissante dans mes yeux. Que ce soit la douleur ou la peur, tout n'était que perfection à mes yeux, rien ne restant sans saveur tant il m'était agréable de savourer ce moment. Cela pouvait faire des décennies, mais rien, rien ne pourrait m'arrêter, me raisonner. Alors oui, je restais là, à la regarder, à la sublimer durant de longues minutes, savourant chaque expression traversant son visage avant que ne s'abatte sur elle son destin. La frappant une fois, puis une seconde fois avant de la lâcher, de la laisser chercher à suivre et de recommencer jusqu'à en perdre haleine. Que dieu me maudisse pour mes péchés, mais que cette violence était bonne, jouissive, sans complexe. Je savais que chaque coup pouvait la briser et pourtant je ne lui portais pas le coup de grâce, laissant son instinct de survie dépasser de très peu la mort pour lutter. Son sang coulait sur mes mains, mais suite à certain de ses coups, le gouts métallique de mon propres sang me vint à la bouche. J'aimais ça, j'aimais qu'on me résiste, qu'on me blesse, qu'on le blesse. J'aimais cette souffrance, cette douleur, ce spectre trônant au dessus de nos têtes pour nous rappeler combien les choses seraient différente si seulement elle n'avait pas été là, et moi aussi.

Et puis mes doigts finissent par se glisser autour de sa gorge, serrant, petit à petit cette dernière jusqu'à la faire suffoquer, jusqu'à ce que l'oxygène lui manque, jusqu'à ce qu'elle succombe, tombant dans les limbes floues de l'inconscience. Elle était toujours de ce monde, mais son combat venait de cesser. Me redressant alors, je partis à la recherche d'une lame ayant déjà maintes fois servit. Revenant vers elle pour la chevaucher avant d'approcher la lame de ses vêtements. Je ne voulais qu'une chose à présent, marquer sa peau, marquer ses chaires, mais au moment ou j'allais faire cela, au moment ou j'allais enfin pouvoir profiter de ces convulsions macabres, quelque chose apparu, ou plus tôt quelqu'un. Souriant doucement, je découvrais avec une certaine joie que j'avais eu la chance d'avoir un spectateur, un fan sans doute vu l'acharnement qu'il avait à me suivre.

« Le spectacle te plait ? »

Soufflais-je en saignant superficiellement la peau délicat de ce cou offert. Qu'il se révèle, je n'étais pas assez stupide pour ne pas le remarquer, le sentir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam Hewson
Tale of Revenge
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 40 ans (mort à 32)
Messages : 915
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
168/200  (168/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: "sweet dreams are..." liam Sam 21 Mar - 17:27

Le quartier était sous l'emprise de Belaam, mais avait longtemps été le centre estudiantin. En somme, le meilleur endroit pour retrouver Tristan. C'était dans cette optique que Liam s'y était aventuré, principalement ce soir-là. En vérité, s'il pouvait glaner des renseignements auprès des toutous de l'ennemi, il serait tout ouï. Et si la pêche échouait, il prévoyait un interrogatoire en bonne et due forme ; il avait encore des comptes à régler avec certains esprits. Depuis août, la mémoire lui était entièrement revenue et savait parfaitement pourquoi la campagne de Belaam lui donnait des envies de torture. Pour quelles raisons il n'aurait jamais pu lui prêter allégeance, des raisons plus fortes encore que sa volonté de liberté.

Soudain, un mouvement attira son attention. C'était un jeune qui sortait d'un immeuble. L'esprit l'observa quelques instants, conscient que les apparences se révélaient souvent trompeuses par ici. Physiquement, il paraissait inoffensif – tellement que Liam l'aurait engueulé s'il s'agissait de son fils. Mais, heureusement ou malheureusement, difficile à dire, cet éphèbe ne pouvait pas l'être. Il se mit à espérer intérieurement que Tristan ne s'était pas laissé aller à ressembler à une crevette ; il lui avait appris l'importance de pouvoir se défendre par soi-même. Bien sûr, cela remontait à une décennie... Et rêver de « si » n'avait jamais résolu quoi que ce soit. A force de suivre l'inconnu des yeux, celui-ci lui parut moins inconnu que prévu. Il y avait quelque chose dans ses traits... Intrigué, le revenant commença à le suivre discrètement. Invisible. Inutile de se cramer pour une curiosité. Puis le déclic. Il revoyait ces traits sur le visage d'un gamin, il n'avait pas beaucoup changé. Si Scáth s'en souvenait nettement, c'était qu'il avait souvent vu le garçon à l'époque, presque inséparable de Tristan. Les reprenant un jour tous les deux à l'école, les engueulant parce qu'ils faisaient trop de bruit alors qu'il essayait de suivre la télévision, leur apprenant les bases du travail du bois, les emmenant au cinéma ou à la fête foraine... Bref, ce gamin représentait peut-être la solution.

Ou peut-être pas. Il était resté à l'extérieur quand le couple improvisé avait pénétré le bâtiment, appréciant peu le voyeurisme. Un pressentiment lui disait pourtant qu'ils n'allaient pas jouer au docteur. Cela lui aurait importé peu si l'un des deux n'avait pas été un ami proche de son fils. Encore que rien ne certifiait qu'il l'était toujours. Mais pour le découvrir, il fallait poser la question, opportunité qu'il n'avait pas. Alors, pour l'instant, il partait sur le principe que les deux garçons pouvaient encore se connaître. Et si c'était bel et bien le cas, l'esprit tenait à savoir ce qu'était réellement la crevette. Un cri lui confirma son impression. Un cri de femme ; la crevette était donc l'agresseur. Entrant dans le bâtiment, le dibbouk les chercha et, les repérant, resta à l'écart, invisible. Beaucoup trop de données lui manquaient pour qu'il décide d'intervenir. De plus, il ne voulait pas le faire fuir. Le gamin demeurait sa seule piste viable.

Le spectacle ne lui plut pas, non. Par ailleurs, il pressentait que la suite lui déplairait royalement, des souvenirs revenant à la surface. Liam avait déjà vu ce numéro. Cette façon de procéder lui remémorait une chasse qu'il avait réalisée alors qu'il était encore vivant. Celle-ci ne datait pas de longtemps avant sa mort d'ailleurs. A l'époque, il croyait avoir tué définitivement le meurtrier, mais c'était avant de découvrir ce que décelait l'après-mort. Était-ce le même qui revenait d'outre-tombe ? C'était possible. Cependant, cela pouvait être aussi bien le gosse qui avait pété un câble... Enfin, Liam avait quand même des doutes là-dessus; il n'avait pas assez de force pour faire autant de dégâts. Il misait plus sur une possession – ce qui, en un sens, prouvait la théorie du pétage de câble. D'un côté, il n'y avait qu'une seule façon de découvrir si ses soupçons étaient fondés. Liam s'avança, se laissant voir. S'il s'agissait du même type, celui-ci pourrait le reconnaître. Même si, évidemment, il y avait maintenant cinq plaies sanguinolentes qui ornaient sa poitrine.

« C'est pas mon trip, non. »

Usant de son pouvoir, il libéra l'arme blanche de la poigne du psychopathe et la fit voler pour la planter dans une poutre.

« Qu'est-ce que tu as fait de... » Il hésita, cherchant le prénom de la carcasse qui lui faisait face. « .. Elyas ? »

Son regard ne le quittait pas et ne montrait qu'une colère qui montait progressivement. Ce salopard avait détruit sa piste.

Spoiler:
 


One life so old and gray In the ruins of memories he wanders, forever bound, forever bound to death. Haunt for me in the winds, wait for me in the land where nothing lives until the day I have found revenge, into darkness  fallen
❝Tale of Revenge❞


Les awards BMiens:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reversa-rpg.com/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans
Messages : 67
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
100/200  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: "sweet dreams are..." liam Lun 27 Avr - 22:24

Un sourire s'étira lentement sur mes lèvres à mesure qu'il se dévoilait. Il avait changé, mais il ne faisait pas illusion, pas à moi. Je savais reconnaitre celui qui avait su à une époque causer une de mes chutes, je savais reconnaitre les personnes qui avaient su me battre ou du moins en parti. Se serait-il mit en tête de recommencer ? Ou souhaiterait-il seulement me faire échouer dans mon oeuvre ? En tout cas il ne souhaitait pas que je touche une nouvelle fois ma victime, car il fit voler l'arme à l'autre bout de la pièce, ce qui eut le don de m'amuser. Oui, j'étais d'humeur joyeuse, d'autant plus lorsqu'il me demanda ce que j'avais fait d'Elyas. Ainsi donc il le connaissait ? C'était parfois, réellement parfait. La gamine pouvait attendre pour le moment, car je me voyais déjà jouer à un jeu bien plus grand avec l'esprit, un jeu qui incluait d'abimer un peu plus le gamin que j'avais prit sous mon aile. Détournant un instant les yeux, je fus prit d'un rire glaciale accompagné d'un applaudissement qui n'augurait rien de bon. La journée était définitivement plus attractive que j'aurais pu le penser. Elle était définitivement appréciable. Cessant alors toute expression sonore, je replongeais mon regard dans le sien avant de lui demandait brusquement sadique.

« Oh ! Tu connais ce gamin ? Charmant tu ne trouves pas ? »

M'avançant doucement, je finis par passer ma main sur mon front pour essuyer la sueur qui commençait à y perler. Marquant par la même occasion ce dernier du sang de ma jeune proie.

« Rassures toi… Il est toujours là… Il observe, il voit le sang naitre sur ses mains… »

Souriant plus franchement, je m'arrête à une bonne distance de l'esprit. Je ne pouvais pas lui faire d'avantage face sous risque de me dévisser la nuque pour le défier. Oui, cet imbécile était grand et sa mort n'avait en rien changé ce détail déjà si dérangeant à l'époque.

« Disons que je lui apprends mon art pour le laisser me succéder. »

Cela avait toujours était le but, les briser suffisamment pour qu'il devienne comme moi lorsque je les quitterais, pour faire en sorte que mon art ne meurt jamais et que le nombre de mes victimes continue à grandir. Et si toutefois je me voyais échouer, j'avais au moins le plaisir de ressortir ce sentiment délicieux qu'était celui d'un innocent succombant à des crimes qu'il avait toujours refusé. L'ultime victime de chaque vie avait un certain gout… Il ne me restait plus qu'à savoir de quoi serait fait Elyas, si il saurait marcher dans mes traces, ou si il deviendrait terriblement ennuyeux, ne m'offrant qu'une ultime mort comme jouissance de mes actes. J'attendais, j'attendais de savoir, de voir, j'attendais.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam Hewson
Tale of Revenge
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 40 ans (mort à 32)
Messages : 915
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
168/200  (168/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: "sweet dreams are..." liam Mar 14 Juil - 18:52

Le sourire qui apparut sur ses traits ne plut définitivement pas à Scáth. Il ne lui plaisait pas, mais ne l'effrayait certainement pas. Il avait abandonné sa peur dans une salle de torture quelque part au Tartare, et la seule chose qui le terrifiait réellement aujourd'hui était un retour en Enfer. Seule la contrariété grandissait en lui, alors que la situation aurait pu être tellement plus simple. Trouver le gamin, entrer en contact et lui poser quelques questions. Plan on ne pouvait plus simple. Il n'aimait pas les imprévus, encore moins quand ils se révélaient aussi pénalisants. La victime ? Scáth l'avait presque oubliée à vrai dire ; elle ne le concernait pas. La réaction d'Elyas lui avait pleinement confirmé ses soupçons, cela avait créé un séisme dans son esprit. Il n'y avait plus que le spectre et son hôte visibles à travers les œillères apparues. Si de nombreux esprits qu'il avait chassés démontraient une arrogance sans borne, lui était reconnaissable entre mille. Un sadique de la pire espèce. Cette âme monstrueuse prouvait que l'enfant soi-disant dément que fut Liam n'avait pas totalement tort.

Il conserva le silence pour répondre à la provocation. Et dire qu'il avait cru l'avoir tué. A l'époque, il s'en était presque senti soulagé, ayant enterré le meurtrier le plus proche de celui de sa famille. Sourcils froncés, regard noir, mâchoires serrées, il se contenta de l'observer avancer et étaler du sang sur la figure d'Elyas. Il espérait en fin de compte que ce gringalet ne soit plus un ami de Tristan. L'idée que son fils puisse accepter d'être possédé était purement et simplement proscrite. Qu'il se rassure ? Il n'en avait rien à faire qu'Elyas soit toujours conscient en arrière-fond. Il voulait l'interroger, c'était impossible puisque cet imbécile avait laissé un malade mental le posséder.

« Laisse-le partir et arrête de te cacher derrière un gamin. »

Si Scáth n'avait que peu d'estime pour les vivants qui acceptaient la possession, il ne considérait pas beaucoup moins lâches les esprits qui se laissaient aller à celle-ci. Particulièrement dans une situation pareille où ils utilisaient leur hôte pour se protéger. En réalité, il brûlait de haine pour les possesseurs. Il avait réussi à le tuer – ou avait-il cru le tuer, mais le résultat restait qu'il l'avait bel et bien maîtrisé – alors qu'il était vivant, il n'aurait aucun mal à lui faire à nouveau mordre la poussière maintenant. Son retour sur Terre datait de suffisamment longtemps dorénavant pour qu'il contrôle correctement ses capacités et sache à quoi s'attendre ; il n'était plus le nouvel esprit errant qui débarquait sans rien connaître sur sa condition. Malgré la colère, Liam était confiant. Confiance qu'il étala en se téléportant juste en face du possédé. Le toisant de toute sa hauteur, il lui déversa son mépris sans subtilité aucune.

« C'était quoi encore ton nom d'emprunt à l'époque ? Il ne t'aura pas réussi en tout cas... Je parie que l'actuel ne t'aidera pas plus. »

Un sourire sombrement insolent gratifia le dibbouk. Si Scáth se fichait de pas mal de choses, les actes du tueur en série figuraient sur la liste des exceptions. Ses pulsions rappelaient bien trop crûment au Hewson le sort qu'avaient subi sa mère et sa sœur, une chose impossible à ignorer. C'était le moteur même de toute cette rage emmagasinée en lui, de son obsession meurtrière, ce qui faisait de lui un dibbouk qui ne valait pas mieux que les autres. C'était ce qui l'avait condamné à la chute, cette chute qui interdisait tout retour à la raison.

En une fraction de seconde, son visage se durcit et prit une expression terrifiante, généreuse en abominables promesses. Une autre fraction de seconde le vit attraper Elyas et l'envoyer voler à travers la salle.


One life so old and gray In the ruins of memories he wanders, forever bound, forever bound to death. Haunt for me in the winds, wait for me in the land where nothing lives until the day I have found revenge, into darkness  fallen
❝Tale of Revenge❞


Les awards BMiens:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reversa-rpg.com/
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: "sweet dreams are..." liam Ven 21 Aoû - 12:23

Bonjour!

Ce rp n'a pas reçu de rp depuis plus de 15 jours! Merci d'y remédier assez rapidement ou de demander l'archivage de ce dernier s'il est terminé ou abandonné.

Le staff.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: "sweet dreams are..." liam Mer 16 Sep - 10:39

Bonjour!

Le rp n'a pas reçu de réponse depuis plus d'un mois. Merci de remédier à cela au plus vite, ou en cas d'absence de demander à un administrateur de le déplacer dans les rp's en attente. Dans le cas où celui-ci serait terminé, n'oubliez pas de le faire archiver sur ce sujet.

Merci d'avance =D
Le staff
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans
Messages : 67
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
100/200  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: "sweet dreams are..." liam Lun 5 Oct - 12:37

Qu'avait-il de plus appréciable que de revoir un ancien ami, une connaisse qui nous avait fait changer et offert, au final la plus belle des liberté. Oui ce chasseur qu'il avait été m'avait offert la plus belle des fins, celle de mettre à mort dans la haine, celle d'ouvrir un brèche et de me donner l'occasion de revenir plus fort sans limite. Alors oui, le voir sourire, chercher à reprendre la main était jouissif. Il voulait que je le laisse partir ? Ne cherchant pas à contenir mon rire, je trouvais des plus comique ses tentatives vaines de me raisonner. Elyas n'était pas celui sur lequel on aurait pu parier. Il était frêle, discret et loin de posséder tout ce qu'un esprit en rédemption ou plutôt en quête de vengeance serait amené à choisir. Mais il avait ces talents, cette faculté de médium qui l'avait rendu fragile, mais puissant. Il n'y avait pas à forcer les choses... Il y avait tout ce qu'il me fallait pour regagner en puissance, pour sombrer comme moi. Il serait parfait, il serait puissant, violent, détruit. Alors non, jamais je ne pourrais le libérer du moins pas tant qu'il cherchera à sauver, pas tant que le plaisir ne se révélera en voyant la mort se créer sous ses doigts.

« Serais-tu sentimental ? »

Lui soufflais-je en face. Il était bien plus puissant qu'auparavant, et il l'étais sans doute plus que moi. Elyas avait ce potentiel qui m'intrigué mais il n'avait pas encore ce qu'il fallait pour lutter face à lui. Inutile donc de préciser que cette rencontre bien qu'elle m'amuse, ne m'arranger pas à l'heure d'aujourd'hui. Il fallait donc agir en conséquence car je ne comptais pas me priver de la souffrance de l'adolescent. Me brisant dans mes réflexions l'esprit qui me faisait face chercher la confrontation.

« La mort avait été une douce amie à l'époque, merci de me le rappeler, mais ton échec le fut bien plus. »

Il ne sembla pas apprécier, car il me saisit pour m'envoyer voler au travers de la pièce, me sonnant un instant avant de me faire à nouveau sourire. J'aimais ce sentiment, j'aimais savoir qu'au final malgré sa puissance il demeurait sans arme face à moi.

« Tu penses que tuer ce gamin changera quelque chose au fait que tu as échoué ? »

Car il ne ferait que me déloger, avec son état il ne pouvait rien faire de plus. Il ne pouvait rien faire, il avait gagné de la puissance en mourant, mais il m'avait donnée la possibilité de ne plus le craindre. Me redressant alors, j'essuyais la poussière de mes vêtements, tachant mon pantalon du sang de ma victime en chassant cette dernière.

« Mais si tu veux t'amuser ainsi vas-y... Il sera amusant de te voir devenir comme moi, un tueur, un monstre... »

Concluais-je dans un sourire mauvais.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam Hewson
Tale of Revenge
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 40 ans (mort à 32)
Messages : 915
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
168/200  (168/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: "sweet dreams are..." liam Ven 6 Nov - 18:56

La provocation du psychopathe fonctionna. Son adversaire fit exploser un instant sa rage par le seul moyen qu'il connaissait : la violence. Échec. Il détestait ce mot. Et il détestait encore plus le fait que ce fût un être tel que cet esprit dérangé qui le nargue avec. Pendant près de dix ans, il avait cherché après le meurtrier de sa famille. Cela l'avait rendu fou. Fou de rage. Fou de chagrin. Fou de vengeance. Fou de violence. Il en avait perdu l'amour de sa femme, sans doute le respect de son fils. Mais cette obsession le rongeait tellement, si profondément. Pendant près de dix ans, il avait traqué et n'avait jamais trouvé de piste probante. Ces esprits – monstres à l'époque – découverts ne faisaient qu'envenimer sa folie vengeresse. Jusqu'à ce qu'il repère celui qui lui faisait présentement face. S'il n'était pas celui que Liam recherchait, ses crimes s'approchaient de ceux de sa cible. Un salopard qui s'en prenait aux femmes, les torturait. Comme jamais auparavant, il avait ressenti un semblant de soulagement en le tuant. En croyant l'avoir tué. Le revoir poursuivre ses méfaits le mettait hors de lui. Oui, il avait échoué. Il n'avait pas réussi à se débarrasser de ce salaud. Pire, même dans sa nouvelle condition, comment pourrait-il le faire ? La conséquence sous-jacente ne le transformait que davantage en dynamite : comment pourrait-il seulement perpétrer sa vengeance ? S'il repérait enfin celui qui avait détruit sa vie, jamais ce monstre ne souffrirait comme il le méritait. Jamais il ne pourrait le réduire en pièces pour l'éternité. La présence du dibbouk représentait cette horrible vérité, son sourire noyait Liam dans les profondeurs de sa défaite. Jamais il ne gagnerait. Jamais elles ne reposeraient en paix.

Un regard sombre d'atrocités, flamboyant des flammes infernales. Oubliée, l'humanité récupérée. De nouveau, Scáth était une créature de l'Enfer. Terrifiante, perdue par les vices et la souffrance, animée par la violence. Aux paroles du possesseur, l'âme en perdition explosa à nouveau. Se matérialisant devant sa cible, Liam l'attrapa par la gorge et la serra dans un étau solide alors qu'il le plaquait contre le mur. Les pieds du mortel pendaient dans le vide.

« Je ne serai jamais comme toi. », proféra-t-il avec tout le dégoût qu'il pouvait insuffler dans ses mots.

Après une dernière pression de sa main devenue serre, il libéra l'objet de sa haine. Il disparut, réapparut deux mètres plus loin. Il ne fuyait pas, certainement pas. Il ne craignait pas les coups de son adversaire, certainement pas. La distance lui permettrait de viser. Le couteau, logé dans le bois, vibra. Dès qu'il en fut délivré, il vola en direction du possédé. En quelques secondes, la lame s'enfoncerait dans sa main.

« Ne t'avise pas de nous comparer. »

L'instant d'après, le chant cristallin du verre inondait le lieu à mesure que les fenêtres se muaient en pluie dangereuse. Suivit le cri perçant du métal alors que les pièces retenant certaines poutres volaient à travers l'entrepôt. Annonçant la plainte du bois quand ces morceaux de charpente cassaient. S'ajoutèrent au concert les hurlements des tuyaux démantelés, certains crachant de l'eau d'autres du gaz. Voici la colère d'un dibbouk en images. Voici la réalité d'une âme corrompue. La vie de deux personnes ne comptaient pas face à un ennemi.


One life so old and gray In the ruins of memories he wanders, forever bound, forever bound to death. Haunt for me in the winds, wait for me in the land where nothing lives until the day I have found revenge, into darkness  fallen
❝Tale of Revenge❞


Les awards BMiens:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reversa-rpg.com/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans
Messages : 67
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
100/200  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: "sweet dreams are..." liam Sam 5 Déc - 11:50

Il pensait sincèrement être différent que moi. Souriant doucement, je ne fus même pas surpris de le voir fondre sur moi pour enserrer ma gorge contre ce mur. Il cherchait à me tuer ? Souriant bien plus malgré le manque certain d’oxygène, je le fixais droit dans les yeux lorsqu’il affirma ne jamais être comme moi. Il le deviendrait d’une façon ou d’une autre. Je n’avais aucun doute la dessus. Et puis même si il tuait le gamin, il ne me tuerait pas, pas comme ça et c’était là son soucis. Toutefois, sa poigne se resserra sensiblement, si bien qu’il me fit perdre mon sourire, le temps de le voir disparaitre. Il allait fuir ? Non, il n’allait pas. A la place il me visa avec une lame que j’avais précédemment tenu. La lançant droit dans ma main ce qui eu le don de briser un instant mon être de douleur. Légèrement car cela ne dura pas. C’était Elyas qui souffrait le plus en cet instant, moi, je jubilais bien trop. Ne pas nous comparer ? Réellement, non, c’était bel et bien trop tentant pour que je ne fasse rien. Mais il refusait la réalité, si bien qui laissa sa colère s’étendre dans la pièce au point d’en briser les fenêtres, et mordre les murs. Il laissait sa colère briser l’espace, il s’exprimait.

« Jolie. »

Soufflais-je dans un rire avant de retirer le couteau de cette main sanguinolente.

« Tu te débats et tu refuses la réalité avec autant de force que ce gamin l’a fait. »

J’avais fini par dresser Elyas, l’esprit en ferait de même, il ne pourra pas lutter éternellement de toute façon, pas contre moi, pas comme ça. Quoi qu’il en soit et malgré mon envie de le défier, il fallait que je me mette à l’abris ou que je sorte, m’assurant ainsi une survie, mais aussi un nouveau point de pression. Que faire ? Car traverser serait sans doute risquer, même surement. N’importe quoi pouvait me tomber dessus. N’importe quoi et je n’avais pas envie de perdre ce corps ici.

« Elyas sera ton premier alors ? »

Le provoquer n’était pas une bonne idée, mais c’était un moyen comme un autre de le soumettre à cette vérité. Il était comme moi, il briserait des vie, des êtres simplement pour arriver à ses fins. Il ne reculerait pas et c’était bien là que nous nous retrouvions.

« Tu veux lui dire en face ? »

Ajoutais-je sans le moindre scrupule.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam Hewson
Tale of Revenge
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 40 ans (mort à 32)
Messages : 915
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
168/200  (168/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: "sweet dreams are..." liam Ven 29 Jan - 15:58

La colère, ce chant de guerre qui résonnait soudainement contre les frontières fragiles de la raison, avait toujours été le problème de Liam. Maintenant que son âme s'était vue corrompue par l'Enfer, cela annonçait des dégâts à la mesure de sa force spectrale. Cette fois, sa rage détruisait un entrepôt. Sa rage l'aveuglait et les conséquences lui importaient peu. La vie d'Elyas et de la jeune femme ne pesaient même pas dans la balance.

Son ennemi retira la lame de la main de son hôte en compagnie d'un rire sombre qui ne faisait qu'accroître l'énervement du Dibbouk. Cette légèreté, cette presque bonne humeur face au mal lui donnerait l'envie de vomir s'il pouvait encore le ressentir. Cette âme noire prenait son pied dans l'horreur et la douleur. Rien ne la justifiait, sinon son seul amusement. En ça, jamais ils ne se ressembleraient. Ce fossé malsain les séparerait toujours.

« La réalité me paraît claire. Tu as peur de moi. Tu crois que me convaincre de nos ressemblances va te donner un allié ? »

Le possesseur renchérit, demandant si Elyas serait la première victime de Liam. Il était loin du compte. Déjà à l'époque, son hôte n'était pas le premier que Liam tuait – croyant à ce moment-là que cet acte mettrait un terme aux agissements du monstre. Le Hewson pouvait facilement faire croire que les dommages collatéraux ne le dérangeaient pas, mais c'était faux. Il agissait pour une raison, et les cadavres qu'il avait accumulés dans son placard durant sa vie torturaient sa conscience – et l'avait fait plus durement que les tortures physiques. On avait mis un avis de recherche sur sa tête, l'avait accusé de psychopathie, présenté comme un tueur en série. Il n'était rien de tout ça. Depuis qu'il était mort, il avait une meilleure vision de ce qui s'était passé, de ce qu'il avait fait. Et si son âme tordue noyait ses états de conscience, ceux-ci étaient toujours là.

« Tu as oublié ton hôte, la première fois qu'on s'est croisés ? »

Une provocation à double tranchant Toutes les vitres avaient explosé. Des charpentes détruisaient ce qu'il restait dans cet endroit délabré en tombant. La salle commençait à être inondée. Le gaz s'infiltrait dans l'air ambiant. Un geste de sa part et il faisait taire ce monstre. Qu'il aurait dû faire plus tôt.

Tu veux lui dire en face ?

« Ça se passe entre toi et moi, couillon ! »

Liam s'approcha, face à un Elyas physique qui ne l'était pas du tout mentalement. Mâchoires serrées, il déclara :

« Qu'est-ce qui me dit qu'il n'est pas déjà mort ? »

De ses yeux perçants, il l'observa, ce visage qu'il avait connu juvénile, ce visage qui accompagnait celui de son fils. Qui était actuellement sa piste pour retrouver Tristan. Liam serra les poings. Jura. Et poussa le garçon pour qu'il avance.

« Dégage d'ici. », aboya-t-il.

Il le poussa encore en avant, de façon brutale mais pas suffisamment pour le faire tomber. D'un geste, il dévia la trajectoire d'un morceau de la structure pour qu'elle ne s'effondre pas devant eux. Le message était clair. L'imposteur avait tout intérêt à saisir l'occasion pour se carapater.

Spoiler:
 


One life so old and gray In the ruins of memories he wanders, forever bound, forever bound to death. Haunt for me in the winds, wait for me in the land where nothing lives until the day I have found revenge, into darkness  fallen
❝Tale of Revenge❞


Les awards BMiens:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reversa-rpg.com/
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: "sweet dreams are..." liam

Revenir en haut Aller en bas

"sweet dreams are..." liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ♬ ♪ Sweet Dreams [Sacha] [x]
» [1750] sweet dreams[Adrix]
» Sweet dreams are made of you ♦ Dalia
» Sweet dreams always burn - Alpina Docharty
» (Tear) sweet dreams are made of this.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirrors :: 
La Nouvelle Orléans
 :: Marigny / Bywater
-