AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
RETROUVEZ NOUS SUR:
http://houseofhell.forumactif.com/

Partagez|

Rencontre nocturne (avec Hyacinthe et son frère) [St Louis Cemet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Evangeline L. Watson
The girl who whispered
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 338
Localisation : Partout en une fraction de seconde... mais attirée par la Nouvelle Orléans
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
75/200  (75/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Rencontre nocturne (avec Hyacinthe et son frère) [St Louis Cemet] Mer 6 Mai - 19:55

Rencontre nocturne
Qui êtes-vous?



Aussi étrange qu cela puisse paraître, dans cette histoire, c'est moi qui me suis retrouvée à avoir le plus peur... Et c'est toujours le cas! Je commençais pourtant à me faire à ma nouvelle "vie". Peut-être qu'avoir rencontré quelqu'un avec communiquer m'avait-il fait du bien. Le petit Elliot m'a bien fait rire... Pauvre petit esprit qui a bien du mal à comprendre le concept de mort. Moi-même, j'ai encore du mal à l'assimiler. Mais je me suis faite à l'idée, les choses sont telles qu'elles sont, même si cela me désole. Maintenant, il est important de trouver un moyen d'entrer en contact avec quelqu'un de vivant.

Mais pas tout de suite. Je suis bien trop épuisée pour ça. Qui aurait cru qu'un fantôme puisse se sentir fatigué. Oh, ce n'est pas tout à fait la sensation d'épuisement que celle que j'ai pu ressentir de mon vivant. Ça non! J'ai plus la sensation d'être... C'est à la fois pire et étrange. Et je me sens d'autant plus démunie qu'il m'est impossible de dormir. Je ne peux pas manger, boire ou améliorer mon énergie d'une quelque manière que ce soit. Et pourtant, en tant que médecin, j'en connais. Même j'accepte et fait face à ma nouvelle existence à présent, elle ne m'en demeure pas moins compliquée à aborder. Je nage en plein mystère...

Et en plein cimetière. Comment suis-je arrivée là? Je n'en sais rien. J'étais pourtant encore dans la cathédrale une seconde avant. Le fait est que je n'y suis plus et que ne ne sais pas comment je suis arrivée là... Tout comme je ne sais pas comment j'ai quitté Chicago (oui, je me souviens maintenant, j'étais à Chicago quand j'ai été éjectée, ou déviée, ou sauvée, je n'en sais trop rien... En tout cas, quand j'ai quitté ce tunnel de lumière. J'étais à Chicago, je me rappelle de ses ponts, de son lac, des ses immeubles... Maintenant? Je suis toujours à la Nouvelle-Orléans... Dans un cimetière, juste à côté de l'édifice religieux que je viens de quitter.

Les yeux sur les tombes, je me demande pour la première fois ce qui est advenu de mon corps? Suis ainsi enterrée, allongée dans un cercueil recouvert de satin? Suis-je un petit tas de cendres dans une petite boite ou dans un jardin des souvenirs quelconque? Je ne saurais dire pourquoi mais... J'ai comme l'impression que mon corps se trouve encore piégé entre deux eaux. Qu'il n'a pas trouvé son lieu de repos comme je n'ai pas trouvé le repos de l'esprit. Que cela n'est en rien lié, tout du moins pas directement... Oh que penser est un exercice étrange lorsqu'on n'est que pure énergie... Energie à plat toutefois!

Il est aussi un phénomène étrange... Aussi impalpable et invisible je puisse être... Je viens de changer de tenue. Oui, je peux me voir si les gens ne me voient ni ne m'entendent. Moi, je m'entends parler à voix haute et je peux me voir... Et je ne porte plus la tenue qui a été la mienne depuis... Mon voyage dans la lumière.

Quoi qu'il en soit, et riez si vous le voulez, une part de moi est heureuse de savoir que mon fantôme pourra se vêtir à sa guise... Très utile si personne ne peut me voir, n'est-ce pas... Surtout que de mon vivant, mes tenues n'ont jamais été le plus grand de mes soucis. Je me sens cependant sale dans ce jean et ce chemisier ainsi que cette veste en simili cuir que je vois depuis des jours et des jours. J'ai besoin de changer d'air, d'avoir la sensation de me sentir propre. Et c'est à présent le cas!

Cependant, qui l'eu cru mais... L'esprit que je suis commence à se sentir mal à l'aise dans ces croisées. La nuit, la brume... Les bruits... Je m'attendrais presque à voir sortir un fantôme de son trou... Une peur irrationnelle - peut-être pas tant que ça - et illogique... Mais il semble que je sois désespérément seule et cette solitude me pèse.

Quand subitement, une impression de présence me fait me sentir encore plus mal... Que ce passe-t-il? Comme si j'étais attirée par quelque chose contre laquelle je ne peux rien faire, contre laquelle je ne peux pas lutter... Impuissante, je me débats sans résultats.

"Non... S'il vous plait... Ça me fait mal... Arrêtez..."


Dernière édition par Evangeline L. Watson le Sam 16 Mai - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 93
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne (avec Hyacinthe et son frère) [St Louis Cemet] Dim 10 Mai - 16:58

La jour déclinait peu à peu, enrobant le paysage de cette robe orangée qui ne durerait pas très longtemps. C'était un magnifique spectacle mais que nous ne remarquions plus vraiment pour être tout à fait franc. Non, il s'agissait là pour nous plus que d'un signe pour nous dire qu'il était bientôt l'heure, l'heure de sortir et de réaliser notre devoir. Car oui, malheureusement il n'était pas vraiment question d'aller en boite, bien que l'envie était plus que présente il faudrait repousser les divertissements pour un autre soir. Non, cette nuit nous devions faire le tour des cimetières de la ville, en tant que sorciers vaudou nous avions un devoir vis à vis du monde des esprits, pour le surveiller, le protéger mais aussi, disons le clairement, pour glaner des informations et des esprits afin d'aider Belaam dans sa lutte. Nous avions donc pris quelques objets qui nous étaient indispensable pour communier en ces lieux qui nous étaient sacrés avant de prendre la route des ces derniers.

Nous eûmes tout juste le temps de faire un premier cimetière, le plus petit et éloigné qui se trouvait à la Nouvelle Orléan, sans véritablement de résultat probant. Là bas tout était calme, trop calme, comme ci l'endroit était vide d'énergie, enfin plus vide qu'il ne devrait l'être du moins. Rien de grave, ce n'était pas un présage ou quoi que ce soit, simplement que les esprits là bas étaient calmes et comme peu nombreux cela se ressentait. Le suivant par contre, le cimetière de Saint Louis, ce que nous allions y trouver était de suite plus intéressant. Enfin, plus intéressant … disons simplement plus divertissant. En effet, nous nous baladions depuis quelques minutes quand une … sensation, une présence se fit sentir non loin de nous. Oh, des esprits autour de nous il y en avait ! Mais celle ci elle … elle avait ce petit quelque chose d'une étrange blancheur dans cette ville qui ne faisait que se noircir de plus en plus. Bref elle avait ce petit vent de fraîcheur et, Zéphyr et moi nous échangeant un regard, l'on tombait d'accord sans même dire un mot de l'intérêt de discuter avec cet individu qui aurait sans doute beaucoup de choses à raconter ou au moins un intérêt dans le fait qu'il n'était sûrement pas encore dans un camp, sinon chez ces foutu médium mais là encore on en revient au premier centre d'intérêt, les informations ! On connaissait bien des façons pour rappeler à un esprit que même décédé la peine il n'était pas absout de toute forme de douleur. Mais nous espérions vraiment ne pas avoir à en arriver là.

Nous préparions alors un peu le terrain, plaçant divers objet que nous avions emplit de notre magie à des points stratégiques. Le but n'était pas de créer un réel rituel d'appel, non, plutôt d’insuffler un peu d'énergie à cette esprit, de force certes, pendant une courte période afin de le faire se matérialiser. Bon bien sûr, comme il était à double tranchant que de donner du pouvoir à un fantôme dont l'allégeance était encore sujette à questionnement, nous avions aussi placé quelques défenses, notamment pour l'empêcher de fuir ainsi que de se débattre de trop. Nous commencions alors notre petit sortilège et c'est le sourire aux lèvres que l'on commençait à entendre une voix, le timbre féminin et plutôt jeune de ce que l'on pouvait deviner. C'est alors qu'une légère vapeur se créa à l'endroit où elle devait certainement se trouver quand nous avions commencé jusqu'à prendre une forme plus reconnaissable. Elle était belle à n'en point douter, mais aussi terrifiée, sans doute par nous, par ce que nous lui faisions subir.

« Ne t'en fais pas très chère, une fois fini cela va se calmer. Reste juste calme jusqu'à ce que ça se stabilise mais surtout essaye pas de te défendre, car là par contre tu vas pas apprécier » Commençais-je d'une voix qui était en réalité tout sauf hostile.

Après tout je n'avais aucune raison de la maltraiter pour le moment. Bien sûr j'avais pensé torture, mais que si il ne se passait rien. Mais je n'étais pas comme un de ces exorcistes, à persécuter les morts, non, tant qu'il n'y avait aucune animosité je n'avais pas de raison d'être belliqueux. Zéphyr et moi approchions donc d'elle, attendant que l'incantation soit stable, avant de nous présenter en faisant de grandes révérences.

« Laisse moi nous présenter. Je suis Hyacinthe et lui c'est Zéphyr, mon frère, même si cela doit paraître évident je pense. Nous sommes des sorciers vaudou, nous ne te voulons pas de mal, simplement te parler, 'est-ce que cela te va ? »

[HRP : Désolé pour ce premier message un peu pitoyable @_@ J'espère que cela t'ira sinon n'hésite pas à me mp. Sinon aussi, il y avait une section St Louis Cemetery sur le forum mais pas grave =P]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evangeline L. Watson
The girl who whispered
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 338
Localisation : Partout en une fraction de seconde... mais attirée par la Nouvelle Orléans
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
75/200  (75/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne (avec Hyacinthe et son frère) [St Louis Cemet] Sam 16 Mai - 19:21

Rencontre nocturne
Qui êtes-vous?



La douleur n'était plus quelque chose qui m'était familier depuis que j'avais trouvé la mort... Elle s'était envolée en même temps que ce pincement entre les épaules qui ne s'était estompé que lorsque j'étais tombée à l'eau. Depuis, la peine, la joie, la tristesse, l'envie avaient été mes moteurs, ils avaient pu me faire mal ou me soulager, mais plus aucune douleur ne m'avait assaillie. Mais là, pour la toute première fois depuis cet instant où j'étais passée de vie à trépas, la douleur m'oppressait. Pour un peu, j'aurais pensé qu'il s'agissait d'une douleur physique, que la vie revenait en moi en même temps qu'une vague de violence agressive.

Je ferme les yeux, suppliant à haute voix que tout cela s'arrête. Je ne comprends pas ce qui se passe, ce qui est en train de m'arriver. Ce n'est pas normal, même pour l'être impalpable que je suis. Non, ce n'est pas normale. L'impression d'être en présence de quelqu'un se fait de plus en plus forte et quelques instants plus tard, je me retrouve face à un étrange spectacle... Non pas à cause du fait que ces deux garçons se ressemblent comme deux gouttes d'eau... Ce qui est déjà assez étonnant en soit. Mais par le fait qu'ils puissent l'un comme l'autres me voir... Et par le fait qu'ils soient l'un comme l'autre bien en vie, cela ne fait aucun doute.

Je comprends bien vite que ce sont eux qui me font subir cette douleur atroce...

"Arrêtez, je vous en prie..." Dis-je, me demandant si ces gamins seront seulement à même de m'entendre.

« Ne t'en fais pas très chère, une fois fini cela va se calmer. Reste juste calme jusqu'à ce que ça se stabilise mais surtout essaye pas de te défendre, car là par contre tu vas pas apprécier »

"Que... Quoi?" Dis-je sur un ton suppliant. Je ne comprends rien à ce qui est en train de se passer... Que sont-ils en train de me faire? Ne pas me défendre? Je n'y arrive même pas. La douleur est bien trop insupportable. Profonde, incisive, me coupant le plus plus profond de mon être à coups de poignards enflammés...

"Je ne comprends pas..." Dis-je d'une voix désarmée et désincarnée... Mais plus leur processus, quel qu'il soit avance, plus, comme ils me l'ont annoncé, la douleur commence à diminuer... Et je me sens comme régénérée... Renforcée. Je commence à me calmer, la douleur disparaissant à mesure que je reprends possession de mes esprits (facile à dire pour un esprit...).

Le processus se stabilise, comme promis... J'ai l'étrange sensation d'avoir la tête qui tourne. Le cimetière me semble plus brillant, plus éclatant, nous sommes pourtant toujours de nuit. J'ai l'impression d'avoir abusé du délicieux vin que Erwan avait apporté à une soirée de Noël chez mes parents... Et que j'avais passé la nuit entière à chanter des quantique assise en tailleur entre la cheminée et le sapin.

Les jumeaux s'approchent et s'inclinent face à moi d'une révérence qui me semble vraiment exagérée et extravagante...

« Laisse moi nous présenter. Je suis Hyacinthe et lui c'est Zéphyr, mon frère, même si cela doit paraître évident je pense. Nous sommes des sorciers vaudou, nous ne te voulons pas de mal, simplement te parler, 'est-ce que cela te va ? »

"Ve... Vous pouvez vraiment me voir..." Dis-je d'un ton totalement défait... Je me sens plus forte que jamais depuis que je me suis sortie du tunnel attaqué par Belam ou un de ses sbires mais aussi totalement perdue bien qu'heureuse de pouvoir enfin parler à quelqu'un de vivant.

"Des prêtres vaudou..."

Cela me semble tellement... D'un autre âge. Je viens d'une ville moderne où les croyances magiques ne sont que contes pour enfants... Le vaudou? Pour moi, ce n'est qu'une magie noire et malfaisante... Mais je dois dire que je n'y connais rien et que ces deux garçons n'ont rien de menaçants. Peut-être est-ce là leur travail? Je ne sais plus que penser, perdue dans ma mort et perdue dans les croyances, celle qui ont guidée ma vie jusqu'ici.

"De... De quoi voulez-vous me parler?" Dis-je, un peu sur la défensive, et avec beaucoup de mal... Parler à nouveau comme avant, prononcer réellement les mots pour qu'ils soient entendus des vivants me demande une concentration immense. J'ai l'impression d'être un bébé devant réapprendre à parler... A marcher aussi. J'ai la sensation de sentir à nouveau le sol sous mes pieds sans être sure que cela soit la vérité.

Je hoche soudain la tête. Oui, je veux bien que ces deux prêtres parlent avec moi, même si je ne sais pas de quoi ils veulent discuter. Après tout, que puis-je bien leur raconter? Mais au fond de mon coeur, de mon âme, n'est-ce pas ce que j'attends depuis ce qui me semble être une éternité. Pouvoir à nouveau converser comme avant!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 22 ans
Messages : 93
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne (avec Hyacinthe et son frère) [St Louis Cemet] Mar 1 Sep - 22:26

Tout avait fonctionné à la perfection ! Ce petit esprit qui se baladait dans les parages sans même se rendre compte des risques qu'il prenait était à présent en notre pouvoir. Enfin … c'était de bien grands mots que voilà ! Mais disons que pour le moment nous avions toute son attention et aussi toute la visibilité dont nous avions besoin. Il s'agissait d'ailleurs du jeune femme, d'une douce et jolie d'ailleurs … pauvre enfant ! Mourir si jeune ! Mais intérieurement cela me faisait sourire comme un dément. J'aimais bien les esprits de jeunes personnes, car je ne pouvais m'empêcher dans quelles circonstances terribles ou au contraire totalement pitoyables ils avaient bien pu mourir. Sauvagement assassinée après un viol ? Suicide car l'on avait eut une note en dessous de la note parfaite ? Ou alors pauvre jeune fille victime d'un bête accident domestique comme un soucis avec une fenêtre qui lui aurait fait perdre la tête ! Ok, je l'admet, j'étais totalement détraqué dans ma propre caboche, surtout quand ce qui me faisait le plus prendre mon pied n'était autre que le spires scénarios, les plus dégradants et les plus sanglants … peut être les autres prêtres vaudou avaient raison finalement, nous ne faisions pas cela pour défendre un principe ou une quelconque vision de l'équilibre qui ne correspondait qu'à nous ? Peut être que la seule chose que nous voulions c'était le chaos et surtout le fun ! Enfin … ce que moi je voulais en tout cas, Zéphyr lui … je n'étais pas certains que sa réfection soit un jour allé aussi loin, se contentant de me suivre et de prendre l'opportunité qui se présentait sans la moindre hésitation et au final c'est ça … ça qui faisait froid dans le dos. Il était comme un réceptacle vide et sans faille à qui l'on pouvait programmer n'importe quoi … mais heureusement c'est moi qu'il suivait.

Mais revenons en à nos moutons ou plutôt, dans ce cas précis, à notre esprit ! À peine le rituel avait-il été invoqué qu'elle implorait qu'on la laisse tranquille, suffoquant, souffrant. Les esprits étaient si sensibles … de vrais bébés, bien pire que les mortels tant ils n'avaient plus l'habitude de se voir restreindre et c'est ça qui en rendait la plupart dingue, surtout les dibookh que l'on avait osé enfermer un jour. Euh il ne valait mieux ne plus être en vie quand ils se libéraient ou alors être sacrément puissant pour n'en avoir rien à craindre. Mais celle ci ne nous poserait pas de problèmes, j'en étais persuadé. Elle était plutôt docile, juste un peu effrayé mais absolument pas belliqueuse. Nouvelle revenante ? Peut être pas … mais au moins son contact avec des sorciers ou autre ne devait pas être très développé, ce qui nous donnait, à mon frère et moi, un avantage, en plus d'être deux, sur ce possible interrogatoire ou entretien d'embauche pour le camp du grand manitou en fonction de la tournure des choses. Elle commença d'ailleurs par demander si nous pouvions en effet la voir, ce qui me fit sourire alors que Zéphyr acquiesçait comme un enfant à côté en hochant de la tête.

« Bien sûr que non nous ne pouvons pas te voir ! » à cela Zéphyr changea directement d'attitude pour faire non de la tête. « C'est bien pour ça que nous te regardons droit dans les yeux voyons ! » Dis-je d'un ton totalement ironique alors que mon frère me regardait, totalement perplexe, ne sachant plus si il devait dire oui ou non à la fin. « Et ne t'en fais pas, on fait juste le tour des cimetières, appelle ça un pèlerinage, afin de voir comment se porte l'équilibre entre les mondes. Donc ce sera relativement simple, notamment si tu as des choses à dire sur comment ta mort se passe, si jamais il y a des conflits ou encore … »

« Et tu connais Belaam ? Ou les médiums ? T'as un camp ? » me coupa Zéphyr.

Roh bordel, à ce moment précis j'aurais bien voulu étrangler mon frère ! Même si cela m'aurait fait bizarre car ça aurait été comme tuer son propre reflet … même si j'avoue que cela aurait carrément pu m'exciter mais par chance Zéphyr restait la chose qui m'était la plus importante. Je soufflais donc de désespoir, fermant les yeux pour simplement ajouté d'un air blasé.

« Ouai il y a ça aussi … Car bon je pense que même un esprit, qui a l'air plutôt doux au vu de ton aura, doit bien se rendre compte qu'ici c'est la grosse merde. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evangeline L. Watson
The girl who whispered
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseMessages : 338
Localisation : Partout en une fraction de seconde... mais attirée par la Nouvelle Orléans
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
75/200  (75/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne (avec Hyacinthe et son frère) [St Louis Cemet] Dim 20 Sep - 18:45

Hein... Quoi? Comment ma mort se passe? Je n'en reviens pas... Et si l'impression d'avoir la tête qui tourne, je crois que je rirais aux éclats. Enfin, River le ferait. Nous sommes encore comme deux entités spécifiques. Et River est bien plus expressive que moi... Mais elle n'a pas envie de rire, comme si quelque chose ne tournait pas rond. J'essaye de me détendre au maximum, je fronce des yeux, je sens que je ne suis pas matérialisée comme avant... Ce n'est pas moi qui mène la danse et je déteste ça!

Je me dis toutefois que si je dois leur répondre pour qu'ils me laissent tranquilles, ces Dupond et Dupont des cimetières, autant que je le fasse tout de suite! C'est aussi bien! Mais que dire? Que ma mort se passe à merveille? Que j'ai du mal à m'habituer? Que je crois que j'ai été assassinée? Je n'ai pas envie de m'étendre comme je l'ai fait avec Calixte! Parce que je ne me sens pas à l'aise avec eux... parce qu'ils m'imposent leur volonté tout d'abord... Et qu'ils me donnent l'impression de se moquer de moi avec leurs allusions... Ben oui, quoi, nouvelle arrivée dans le monde des esprits, je me pose encore des questions sur quand et comment je suis vue... C'est pas gentil de se moquer des petits nouveaux!

Mais quand celui qui est resté muet jusqu'ici parle, plein d'entrain de motivation, je sens que ma décision est prise! Belaam? Un camp? En fait, non, je n'en ai pas encore, je ne suis pas encore entrée en contact avec les médiums de l'association, mais je sais que je vais le faire, quand j'arriverai à maîtriser mes voyages!

Maintenant, que répondre à ces gamins? River me pousse à leur dire franco qu'ils n'ont qu'à aller se faire voir avec leur Belaam, qu'il ne m'aura jamais de mon plein gré! Mais Evy veut la jouer plus subtile! Parce qu'elle veut vivre... Euh, pardon... Qu'elle ne veut pas mourir... Euh non... Qu'elle veut garder sa liberté et ne pas souffrir outre mesure! Ils m'ont déjà fait souffrir ces deux-là! Et ça sera pire si je dis oui à Belaam!

Le deuxième frère parle à nouveau avant que j'eue repris la parole! Il la joue plus subtile, comme si l'un était River et l'autre Evy... La comparaison me fait rire. Au moins, je ne suis qu'une seule personne moi! Mais je sens que je sais comment je dois la jouer maintenant! Le plus loquace et le plus malin, à ce que je commence à comprendre, c'est le premier, et celui-là ressemble plus à Evy, je vais donc la jouer comme lui... Et mentir un peu aussi, même si je réprouve ça!

"Belaam? Qui ça? Les médiums? Ils existent vraiment? Euh... Je... Non? Je ne sais rien du tout... Je crois que je suis morte... Depuis très peu de temps... Je ne me souviens de rien... Et... Je ne connais personne..."

Je grimace parce que si la douleur n'est plus là, je me sens tout de même oppressée, et que River a envie d'exploser.

"Je suis désolée de ne pas pouvoir vous aider plus... Je me sens un peu perdue... Je ne savais pas qu'on pouvait me voir..."

Mensonge XXL et River m'aide beaucoup là, merci ma belle! Parce qu'Evy ne sait pas mentir pour deux sous!

"Je ne sais rien de ce qui se passe, j'ai juste envie qu'on me laisse tranquille, j'aimerais passer de l'autre côté et rejoindre ceux que j'aime... Le couloir, tout ça, vous voyez... C'est tout! Et je en sais même pas si ça existe..." Dis-je en passant de l'un à l'autre d'un air désespéré.

Je me force à sourire...

"Est-ce que je vous ai aidé? Je suis désolée de ne pouvoir vous en dire plus..."

Qu'est-ce qu'ils sont louches, ces jumeaux...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne (avec Hyacinthe et son frère) [St Louis Cemet] Jeu 19 Nov - 14:52

Bonjour!
Le rp n'a pas reçu de réponse depuis plus d'un mois. Merci de remédier à cela au plus vite, ou en cas d'absence de demander à un administrateur de le déplacer dans les rp's en attente. Dans le cas où celui-ci serait terminé, n'oubliez pas de le faire archiver sur ce sujet.
Merci d'avance =D
Le staff
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne (avec Hyacinthe et son frère) [St Louis Cemet] Sam 2 Jan - 21:30

Bonjour!
Le rp n'a pas reçu de réponse depuis plus d'un mois. Merci de remédier à cela au plus vite, ou en cas d'absence de demander à un administrateur de le déplacer dans les rp's en attente. Dans le cas où celui-ci serait terminé, n'oubliez pas de le faire archiver sur ce sujet.
Merci d'avance =D
Le staff
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne (avec Hyacinthe et son frère) [St Louis Cemet]

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre nocturne (avec Hyacinthe et son frère) [St Louis Cemet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une furie nocturne vient du nord
» Retour de chez le gynécologue. (pv Elodie)
» Escapade Nocturne [avec Nuage d'Araignée]
» L’on hait avec excès lorsque l’on hait un frère.
» Entrevue de Louis Joinet avec Le Matin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirrors :: 
La Nouvelle Orléans
 :: Treme :: St Louis Cemetery
-