AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
RETROUVEZ NOUS SUR:
http://houseofhell.forumactif.com/

Partagez|

Baby, did you forget to take your meds? [Kellan & Lexie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Baby, did you forget to take your meds? [Kellan & Lexie] Ven 28 Aoû - 14:53

How it mattered to us
How it mattered to me
And the consequences.

meds - placebo

Mes mains pianotent machinalement sur le clavier, passant de temps en temps mes doigts dans mes cheveux, repoussant ma mèche qui tombe sans cesse devant mes yeux. Totalement concentrée, immergée dans mon monde, laissant la musique guider mon cerveau. Putain, mais quelle vie de merde, quand même. Je passe mes journées derrière l’écran, à coder. J’en ai des migraines. Et, généralement, quand la migraine débarque, il faut que je sorte, vite, avant de craquer et balancer mon écran par la fenêtre.
Je monte le son de la musique et me lève de mon siège pour aller prendre une douche, pour la deuxième fois de la journée. Chemise blanche ouverte, manches retroussées, par-dessus un t-shirt gris, un pantalon noir et des chaussures ouvertes à talons (genre comme ça). J’ai horreur d’être mal fringuée, c’est un principe. Quand je sors, il faut que je me sente au minimum à l’aise, et comme toute nana qui se respecte, au minimum attirante. De toute manière, je ne sors pas sans une idée derrière la tête. Je rentre rarement seule, ou ne passe pas la nuit chez moi. Et cette fois encore, j’ai bien l’intention de profiter.
Je m’attache les cheveux, récupère mes clefs et claque la porte. Il fait bon ce soir, pas besoin d’enfiler de gilet. À peine dehors, je m’allume une clope et me dirige automatiquement vers ma destination. Le Rock’N’Bowl. J’aime bien changer d’endroit à chaque fois. Au moins je ne croise pas toujours les mêmes personnes, et d’ailleurs, il vaut mieux. J’aime pas me prendre la tête avec des conneries. Malheureusement, des cons, il y en a beaucoup trop.

Arrivée sur place, je m’avance directement au comptoir pour aller me chercher un verre et me lance dans mon activité favorite. L’observation. Quelques visages familiers, que je m’empresse d’esquiver. D’autres qui pourraient éventuellement m’intéresser. Hommes, femmes, je me prends rarement la tête. Tout dépend du jour, de mes envies. Même si j’ai une petite préférence pour les demoiselles, qui sont beaucoup plus difficiles à convaincre. Donc, plus drôle.
Je croise soudainement le regard de l’une d’entre elles, que je reconnais aussitôt. Elle me dévisage quelques secondes, avant de s’éloigner vers ses amis, m’ignorant totalement. Tant mieux ! C’était une vraie connasse. Et en plus elle chialait quand je l’ai fait jouir.
Je prends une gorgée de mon verre, continuant de balader mon regard à travers la salle, tapotant mes doigts sur le comptoir au rythme de la musique, plutôt entraînante. Puis il me prend l’envie de faire un petit billard. N’ayant aucune envie de jouer seule, je cherche le premier abruti avec une belle gueule et part le rejoindre. “Salut.” Fais-je avec un sourire charmeur “ma pote m’a abandonné pour aller rejoindre son mec.” Je lui montre du doigt la première pimbêche qui embrasse à pleine bouche un homme. “Tu voudrais pas faire un billard avec moi ?”. Étrangement, le jeune homme accepte aussitôt l’invitation et me paye même la partie.

C’est seulement une fois devant la table, accompagnée de je ne me rappelle déjà plus du nom, que je remarque, adossé contre le mur de la salle, près de nous, Kellan. Malgré moi, j’affiche un sourire amusé et fais semblant de ne pas l’avoir vu. Pour commencer la partie je me déplace au bout de la table et me penche pour viser, juste devant lui. En reculant ma queue d’un geste brusque, (merde… quel mot pourri dans cette situation), elle traverse son ventre, imitant un coup que je lui aurais volontiers porté en vrai, rien que pour l’emmerder. Après avoir tiré, je fais le tour de la table en lui adressant un regard provocateur, ne faisant déjà plus attention à l’autre pigeon qui m’accompagne.

Kellan… Ou comment définir une relation tordue. Ça fait maintenant 3 ans qu’on se croise sans vraiment le vouloir… Ou peut-être un peu… Et je suis incapable de dire si je le considère comme un ami, ou autres… À dire vrai, j’adore le faire chier. Et visiblement, il aime bien me rendre la pareille. C’est devenu une sorte de jeu entre nous. À celui qui craquera le premier. Le plus étrange dans cette histoire, c’est qu’au fond, j’apprécie sa compagnie. Il aurait beau m’énerver jusqu’à avoir des envies de meurtre, il aura toujours ce petit quelque chose qui fait que… Dès la première fois, Kellan m’a intrigué. Déjà du fait qu’il ait un physique plutôt atypique, mais aussi et surtout par son caractère. Il a ce “truc”, qui m’incite d’autant plus à le provoquer et le faire craquer.
Je sens que cette soirée va être plus sympa que je ne l’imaginais, finalement...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jayden T. Cook
Bloody games are the best
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 28 ans
Messages : 726
Localisation : Juste ici.
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
100/200  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Baby, did you forget to take your meds? [Kellan & Lexie] Ven 11 Sep - 18:48

Baby, did you forget to take your meds?
Je déteste ce genre d'endroits. C'est peut-être pour ça que j'aime autant terroriser les bonnes gens qui viennent s'y amuser. Un bon psychologue me dirait - si j'avais envie de perdre mon temps à en consulter un - que ce dégoût pour les bars et les gens qui les fréquentent me vient probablement de l'habitude qu'avait mon trou du cul de paternel de me traîner avec lui lorsqu'il s'y rendait. Ou alors, de toutes ces fois où ma pute de mère m'envoyait l'y chercher, pour le ramener à la maison, après quoi celui-ci me battait comme une merde pour l'avoir dérangé avec sa nouvelle conquête. C'est très exactement ce que le psy que la police m'a forcé à consulter m'a dit. Je l'ai tué d'ailleurs. Moi j'en dis que la psychanalyse, c'est de la foutaise. Je suis le seul responsable de mes actes, ce n'est pas mon passé qui m'influence en quoi que ce soit. Ni qui que ce soit, pas même Belaam.

L'autorité. Ce n'est qu'une grosse blague. Les gens se donnent de l'importance, ils se donnent le droit de régir les moindres faits et gestes de ceux qui leurs sont inférieurs. Mais, moi, je ne suis inférieur à personne. Pour autant, je ne me proclame pas Roi du Monde, ou Grand Manitou des Esprits, comme certains. Je veux seulement tuer, torturer, massacrer. Je suis quelqu'un de simple, moi ! Il m'en faut peu pour être heureux, comme on dit. Un peu de sang, des tripes, de jolis hurlements… la soirée de rêve !

Et c'est exactement ce que je cherche ici. Une soirée intéressante, voire carrément divertissante. Et quel endroit mieux désigné que le Rock'n'Bowl ? Bourré de jeunes désillusionnés qui pensent pouvoir oublier le temps d'une soirée l'horreur qui s'est abattue sur leur ville. Et bien, ce ne sera pas ce soir qu'ils oublieront. En fait, je ne crois pas qu'ils oublieront cette soirée de sitôt.

Hum. Ça c'est intéressant. Une femme a attiré mon attention. Chemise blanche, pantalon noir et chandail gris, des cheveux bruns, un visage familier. Lex. Oh oh ~ Ça, ça présage une soirée encore plus intéressante que prévue. Lex et moi… ça remonte à loin. Bon, pas si loin que ça. Trois ans tout au plus. Mais, trois années vachement intéressantes. Trois années à se chercher, à se faire chier et à foutre la merde. Dire si je l'aime bien ou si je la hais profondément, c'est assez difficile. Je ne l'ai pas tué encore, c'est bon signe pour elle. Mais parfois, j'en ai bien envie.

Je l'observe entrer dans le bar. Je la reconnaitrais entre mille. Y'en a pas beaucoup des humaines - ou presque humaines - que je laisse en vie après les avoir croisés. Je la regarde faire. Je remarque chaque regard, chaque coup d'œil. Je remarque la fille, une inconnue, qui se détourne de Lex. Puis il y a l'autre imbécile. Un billard, hein ? J'aime pas le billard. Pas que je ne sache pas jouer. J'ai appris très tôt, souvenons-nous que j'ai passé une bonne partie de ma jeunesse dans les bars. Mais c'est ennuyant. Je compte bien rendre le jeu amusant, cependant. Je me contente d'abord d'observer, lançant un regard sardonique à la femme. Je ne crois pas qu'elle m'ait jamais vu "hors-corps". Jusqu'à récemment, je possédais Adam depuis un bon moment, plusieurs années.

Fwoush.
Je me prends une queue dans le ventre. Quelle formulation dégueulasse. La petite maligne me lance un petit sourire goguenard de l'autre côté de la table après avoir joué son coup. Gamine. Je vais lui montrer, moi, comment on joue au billard. Le mec qu'elle s'est dégotée s'avance pour jouer à son tour, du même côté de la table que Lex. Il prend son élan, calcule bien son coup. Je peux presque le voir exalter à l'idée d'impressionner la belle demoiselle. Quel con. Son bras se tend vivement vers l'avant pour donner un coup à la balle blanche et - splourch - celle-ci est brusquement éclaboussée de petites gouttes vermeilles. Le type descend les yeux vers son ventre, duquel émerge une queue de billard - sérieux, ce mot est horrible dans tous les contexte. Il n'avait pas pu voir ce qui s'était passé dans son dos, comment j'avais tiré vivement la queue le baton du joueur derrière lui, grâce à un peu de télékinésie. Il ne l'avait pas vu glisser subitement des mains de son propriétaire à toute vitesse. Il ne l'a vu que lorsqu'elle a fait un joli trou dans son ventre. Puis, donc, quelques secondes après avoir réalisé que ce n'est pas du jus de tomate qui coule comme ça, il se met à gueuler comme un porc qu'on égorge. Et je sais pertinemment à quoi ça ressemble, un porc qu'on égorge.


u.c.
Revenir en haut Aller en bas

Baby, did you forget to take your meds? [Kellan & Lexie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Baby Deoxys alias Deox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirrors :: Rp's-