AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
RETROUVEZ NOUS SUR:
http://houseofhell.forumactif.com/

Partagez|

Corps contre Esprit [ Jupiter ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
April Benson
- The poppy faced the storm -
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 26 ans
Messages : 107
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Corps contre Esprit [ Jupiter ] Jeu 14 Jan - 21:58

Un mois. Pas un jour de plus. Pas un jour de moins. Pendant 31 jours, April avait tourné et retourné le problème dans tous les sens. Elle se sentait prise au piège, telle un vulgaire lapin pris dans les phares d'une voiture. Après la colère, la fuite, l'espoir ... Elle avait dû faire face à des épreuves terribles. Le genre de choses qu'elle ne pensait possible que dans les films. Ou les livres sombres mêlant débauche et violence. Son visage n'avait plus ses traits enfantins. Ses joues s'étaient creusées. Des cernes foncées s'étiraient sous ses yeux d'un vert profond.

Les mains enfoncées dans les poches de sa veste en cuir, son sac à bandoulière accroché négligemment sur son épaule, la jeune femme marchait, les yeux rivés sur le sol. Plus personne ne passait par là. Aucune âme n'osait errer dans les environs. Et c'est la raison pour laquelle elle avait proposé à Jupiter de le retrouver ici. Loin de tout. Loin des regards indiscrets. Mais surtout, elle voulait sentir la présence du moindre esprit. Rien de mieux, donc, qu'un quartier détruit, où seules les ruines s'entassaient sombrement.

Ses yeux balayèrent furtivement les environs avant de replonger vers l'observation scrupuleuse du bout de ses chaussures. April n'était plus que l'ombre d'elle-même. Une sorte de fantôme humain qui traînait sa maigre carcasse un peu partout, comme un traîne un boulet derrière soi. Ses sentiments, à l'idée de revoir Jupiter, n'était pas très net. Un savant mélange de peur, de colère et d'appréhension se mêlaient à une sorte ... d'espoir. Comme si, en son for intérieur, elle savait qu'elle nageait dans un profond délire. Comme si elle savait, depuis le début, que Jupiter était son seul et unique espoir. Ce qu'il avait toujours été. Mais ça, pour le moment, elle l'ignorait. Ou plutôt, elle le refoulait, loin, très loin de sa tête.

La seule chose qu'elle savait, concernant leur rendez-vous, s'était qu'elle se refusait de lui raconter ses déboires. Et encore moins son addiction nouvelle. Ni même la déception dont elle avait dû faire face concernant ses parents. A cette pensée, un sifflement étrange s'échappa de sa bouche. Un sifflement de rage. Sourcils froncés, elle balança un violent coup de pied dans un morceau de roche. Sa vie était à l'image du quartier. Un immense chantier en ruine.

Se refusant une telle faiblesse, qui la rendrait, elle le savait, vulnérable devant Jupiter, la jeune femme tenta vainement de faire le vide dans son esprit et gravit à pas feutrés les marches du parvis de l'Eglise. S'était l'un des rares bâtiments à tenir encore debout. Malgré l'absence de portes. Elle entra donc dans la bâtisse, et alla s'asseoir sur un des nombreux bancs, attendant en silence l'arrivée de celui qui était responsable, à ses yeux, de tous ses malheurs.


« Un jour, elle m'a emmenée là-bas, dans le bas-fond des bas-fonds,
là où tout semblait déjà perdu pour entendre ce rire.
Ce rire plus fort que la misère et la mort qui accuse la mort,
la souligne et la montre avec le doigt de l'innocence.
»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jupiter Bell
// Art is witchcraft \\
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 24 Automnes.
Messages : 166
Localisation : Somewhere in the world
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
115/200  (115/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Corps contre Esprit [ Jupiter ] Jeu 14 Jan - 22:44

J'avançai péniblement dans le tas de gravas qu'était devenu ce morceau de la ville. Comme je l'avais prédit en mettant hors d'état de nuire son ex petit ami, William, April m'avait contacté. Trente et un jour, précisément, c'était écoulé depuis l'incident. Un milliard de choses s'étaient déroulée depuis dans ma vie. Toute la blancheur et la légèreté s'était envolé de mon quotidien, ne laissant derrière-moi qu'un relan de poussière et d'amertume.

J'avais commencé à manger de la viande, ce que je bannissais par le passé, et avait commencé à développer une sorte de fascination pour des arts plus ... obscur. Je m'étais rendu compte, avec le temps, qu'April avait parfaitement raison. Je n'étais pas un vrai sorcier. J'étais à peine un homme, incapable de rendre les coups. Un agriculteur bouseux incapable de manger ne serais-ce qu'un centimètre de chair ... Ce fût ainsi que dans le plus grand des secrets, bien que cela me causait souvent de terrible douleur, j'avais progressivement vendu mes dons à une magie plus impie. Plus brutale. Plus efficace. Plus noire.

Je gravis les quelques marches qui me séparait de l'Eglise, unique monument à conserver un peu d'allure. Et encore ... Ce lieu autrefois animé et multiculturel n'était désormais bon qu'à faire peur. Il était devenu lugubre, comme si toute vie s'en était échappé. En fait, c'était même le cas. C'était bel et bien arrivé. Belaam avait décimé les pauvres gens qui habitaient les lieux.

Je marchais jusqu'au cœur de la salle, où la jeune fille s'était assise, jusqu'à m'arrêter debout face à elle. Elle aussi, semblait considérablement changée. Sa peau était blanche, ses traits étaient tiré. Rien à voir avec la fille que j'avais connu. Cela manqua presque de me pincer le cœur, mais c'était impossible : Beaucoup trop de rancœur habitait ce dernier.

" T'as mauvaise mine, lâchais-je, froid comme les murs de pierre de l'habitacle. "


J'allai ensuite m'installer sur le même banc qu'elle, mais totalement à l'opposé de sa position. Je ne voulais pas le duper sur ce point : Nous étions des ennemis, désormais. Aucune rédemption sentimentale n'était possible de ma part pour le moment. Tout ce que j'attendais d'elle était qu'elle puisse revenir du coté de la lumière. Que sa bouche se délie et dévoile tout les plans du parti adverse. Rien d'autre pour cette fois.

" C'est marrant que tu m'aie demandé de venir ici. C'était un lieux saint pour les exorciste, avant tout ça ... Piquais-je presque sans le vouloir, en désignant le décor d'un geste vif de la main ".



Revenir en haut Aller en bas
avatar
April Benson
- The poppy faced the storm -
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 26 ans
Messages : 107
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Corps contre Esprit [ Jupiter ] Jeu 14 Jan - 23:04

Le bruit de ses pas sur le sol chargé de poussière et de petits cailloux l'avait sorti de sa torpeur. Elle pouvait même sentir une discrète odeur de musc flotter dans l'air. D'ordinaire, cette simple effluve suffisait à ravir son cœur. Ici, cela ne faisait qu'accentuer sa rancœur. La jeune femme consentit à peine à lever la tête pour le regarder. Une envie profonde de se terrer dans un mutisme lui titillait l'esprit. Mais elle ne pouvait pas se le permettre. A quoi bon se réunir dans un lieu aussi lugubre sinon.

« Merci, je le prends comme un compliment. »


Un sourire froid et ironique étira ses lèvres brièvement. Elle avait envie de partir. De prendre ses jambes à son cou. Mais ... Mais William était son seul espoir de récupérer quelqu'un sur qui compter. Un brin familier, une bouée à laquelle se raccrocher. Sans lâcher ses mains du regard, elle se décida donc à lancer la discussion.

« Ne me dis pas que tu es venu ici pour me parler du paysage. Évitons les usages et politesse des gens courtois, tu veux bien ? Tu sais aussi bien que moi pourquoi on est là. Je suis même convaincue que tu as tout programmé. Tu savais que j'allais vouloir le récupérer. Alors vas-y. Accouche. C'est quoi le deal ? »


Elle voulait en finir au plus vite, même si elle savait que tout ne faisait que commencer. Jupiter ne réglerait pas les choses aussi vite, et la contrepartie risquait d'être terriblement élevée. Sans doute trop élevée pour elle. L'inquiétude et le stress faisait accélérer dangereusement son cœur. Ses côtes la faisait souffrir le martyr. Son corps entier n'était plus que souffrance. Même ses pensées s'accordaient à la valse lente et mortelle de son corps. Une grimace se dessina furtivement sur son visage. Sur sa peau, cachée sous sa veste et son tee-shirt, des marques multiples se dessinaient sur son corps. Des marques de coups, des traces de piqûres, des cicatrices diverses et variées, des traces d'auto-mutilation ... Son corps était un patchwork de souffrances. Une oeuvre d'art vivante et douloureuse.

« Le pire, c'est que je suis sûre que tu es fier de toi. »


Un profond dégoût transpirait de ses paroles. Les mots n'étaient pas acides, ni violents. Mais la façon de les dire ... L'homme, à l'autre bout du banc, la dégouttait profondément. Viscéralement.


« Un jour, elle m'a emmenée là-bas, dans le bas-fond des bas-fonds,
là où tout semblait déjà perdu pour entendre ce rire.
Ce rire plus fort que la misère et la mort qui accuse la mort,
la souligne et la montre avec le doigt de l'innocence.
»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jupiter Bell
// Art is witchcraft \\
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 24 Automnes.
Messages : 166
Localisation : Somewhere in the world
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
115/200  (115/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Corps contre Esprit [ Jupiter ] Ven 15 Jan - 13:53

J'avais laissé April cracher son venin, le ton de sa voix plus cinglant que jamais. Au moins, les choses étaient claire ... Elle et moi avions décidé de nous asseoir sur notre amitié soit disant éternelle. Plutôt que d'arborer de sympathique mimique, nôtre visage se contentait de sourire acide et venimeux. Nos bouches, elles même, ne pouvaient contenir tout le poison qu'elles abritaient. Je croisai les jambes, feignant la détente, et jetai mon regard sur les vitraux cassé de l'Eglise. La mosaïque, originellement faîte pour plaire, ne dégageait désormais que des couleurs froide en angoissante sur la totalité de la paroisse.

" Soit un peu patiente, et laisse moi savourer ma victoire. Allez, April, tu peux l'admettre, pour un sorcier agriculteur c'était bien pensé pas vrai ?"


Je laissais un rire glacial s'évader de mes lèvres sèche. La torturer ainsi m'était tout aussi douloureux que plaisant. Je savais que chacun de nos piques échangée enterrait un peu plus profond l'amour que nous portions l'un à l'autre, un mois auparavant. Ce genre de sentiments, je m'en rendais compte, était bien plus vivant que tout les autres. Ils pouvaient pourrir, noircir et, finalement, mourir.

Je me tournai légèrement vers la jeune fille, afin d'avoir vue sur son visage malade. Je devinais à ses traits que sa nouvelle vie lui convenait fort peu. Toute la joie de vivre que je dégustais par le passé c'était évaporée de son corps, ne laissant qu'un amas fumant de destruction. Je plongeai ma main dans ma veste, entourant de mes doigts une toute petite pierre rougeâtre. L'âme de William était contenue à l'intérieur, tiède et vivace. En sécurité ... Malheureusement pour April, j'avais une nouvelle fois usé de la ruse : Un sort de dissimulation entourait le maudit caillou. Il lui était impossible de sentir la présence de l'esprit et donc de savoir qu'elle était en cet instant même en sa présence. J'avais pris l'habitude de garder William sur moi, afin d'être sûr d'être en mesure de le détruire si jamais les choses tournaient mal.

" Passons au vif du sujet. Comme tu l'as fais remarquer, on est plus des gens courtois. Alors écoute-moi bien : Tu vas désormais me servir de pantin, de mignonne et bien utile marionnette. Tu vas être mes yeux et mes oreilles, et tu me diras tout ce que je veux savoir sur ce qu'il se passe du coté de Belaam. Et puis, surtout, lorsque viendra l'heure de se battre, tu choisiras le bon camp, c'est à dire le mien. Sinon ... "

Avant de terminer ma phrase, je plongeai mon regard noir dans le sien. Toute ma haine et ma fierté y miroitait comme dans un chaudron visqueux.

" Sinon je me débarrasse de William et son corps ne sera plus bon qu'à pourrir. "


Revenir en haut Aller en bas
avatar
April Benson
- The poppy faced the storm -
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 26 ans
Messages : 107
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Corps contre Esprit [ Jupiter ] Ven 15 Jan - 16:36

Le laisser savourer sa victoire ? La jeune femme secoua la tête dans un geste de profond dédain. Jupiter lui apparaissait comme quelqu'un d'arrogant et de prétentieux. Il semblait jouir sincèrement de son malheur.

« Si c'est ce que tu appelles une victoire ... Je suis désolée pour toi. C'est fichtrement triste, d'appeler ce genre de chose une victoire. Et, pour être honnête, c'est bien pensé, oui. Mais ce n'est que la réponse désespérée d'un homme qui ne savait pas quoi faire. Je t'ai piqué à vif dans ton orgueil et ta fierté. Alors tu as fais ce que tu as pu. Mais bon ... C'est plutôt bien joué oui. »


Elle se laissa aller à planter son regard dans le sien, et se surpris à ne rien ressentir. Ni honte, ni gène. Pas même une once de bons sentiments. Cette constatation, bien que malheureuse, la fit sourire légèrement. Cependant, son esquisse de sourire s'évanouit rapidement lorsqu'elle entendit ses mots. April s'y attendait. Elle s'y était même préparée. La seule attente que Jupiter allait avoir, s'était de l'utiliser. De se servir d'elle, comme une vulgaire marionnette. Des larmes de rages embuèrent ses yeux. De colère, elle se leva et laissa tomber violemment son sac par terre.

« Je ne suis le pantin de personne ! OKAY ? Pourquoi ... Pourquoi tout le monde se sert de moi, en permanence ? HEIN ? Quoi, je ressemble à une objet ? Un pantin ? Allez tous vous faire voir ! Je n'ai rien à perdre, personne ne m'attend, nulle part. Personne ne s'inquiète le soir, de me voir revenir. Alors, garde le. Je trouverais un autre moyen pour le récupérer. Ou même, au pire, je te le laisse. Il t'encombreras bien assez vite, quand tu constateras qu'il ne t'apporteras rien de moi. Espèce de con. »


Son corps entier était tendu, la colère défigurait ses traits, la rage inondait sa voix. Elle ne voulait plus être l'objet articulé des désirs des autres. Elle voulait être libre. Vivre sa vie. Se laisser mourir. Les mains tremblantes, elle se baissa pour récupérer son sac et se mit à faire les cents pas dans l'Eglise. Rien ne la retenait. La jeune femme aurait pu partir, le laisser là. Sans n'avoir rien obtenu d'elle. Pourtant, quelque chose, enfuit au plus profond d'elle-même, lui intimait l'ordre de rester là. Au bout d'un long moment de silence, elle s'adossa à un bout de mur et se laissa glisser par terre.


« Un jour, elle m'a emmenée là-bas, dans le bas-fond des bas-fonds,
là où tout semblait déjà perdu pour entendre ce rire.
Ce rire plus fort que la misère et la mort qui accuse la mort,
la souligne et la montre avec le doigt de l'innocence.
»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jupiter Bell
// Art is witchcraft \\
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 24 Automnes.
Messages : 166
Localisation : Somewhere in the world
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
115/200  (115/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Corps contre Esprit [ Jupiter ] Ven 15 Jan - 16:51

April, comme je m'en doutais, s'était élancée dans la rage et la violence. Elle avait crié, prononcé des mots se voulant douloureux ou supposé attirer une once de pitié. Elle avait failli y arriver, mais le souvenir de notre nuit d'horreur m'était instantanément revenue en plein visage, comme une sorte de gifle tentant de me faire revenir à la raison. J'haussai les épaules, remplis de contenance, et le regardai faire les cents pas dans les décombres.

" Moi, je t'attendais. Mais tu es partie ... Alors je préfère être seul. Tu as l'air de t'en plaindre, mais c'est mille fois plus simple, en fait."


Je me levai dans un soupir sonore et examinai un instant la jeune fille qui s'était laissée glisser au sol. Elle n'avait vraiment l'air de rien ... Je pouvais sentir toute la tension qui émanait de son être pour s'ajouter aux énergie déjà impure de l'église. Je m'approchais donc doucement jusqu'à arriver devant elle et m'accroupis. Ce geste fît craquer mes genoux dans un bruit porté par l'écho. Si je voulais vraiment la toucher, l'obtenir, c'était l'instant. Je sortis donc mon téléphone et feignit d'écrire un message.

" Bon ... Comme tu veux, chérie. Tu ne vois donc aucun inconvénient à ce que je le fasse tuer ? Dis-je en tapotant les mots " Tuez-le" sur l'écran de mon téléphone, bien visible à la vue de la jeune fille. "


Par ce biais, peut-être un peu désespéré, même si cela ne pouvait pas se savoir, j'espérais obtenir la coopération d'April. S'il restait une once d'amour pour ce garçon, elle coopérerait. Quel autre choix avait-t-elle, de toute façon ? Je lui offrais, certes à coup de pique et de reproches, une rédemption qui était tout en sa faveur. Il fallait simplement lui tendre une carotte, et si cela ne fonctionnait pas, comme maintenant ... Donner deux trois puissant coup de cannes.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
April Benson
- The poppy faced the storm -
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 26 ans
Messages : 107
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Corps contre Esprit [ Jupiter ] Ven 15 Jan - 17:14

Une envie violente de le pousser, de lui faire comprendre qu'elle voulait rester seule, s'empara de son être. Mais, elle savait que si Jupiter, malgré sa rancœur, était venu s'accroupir face à elle, ce n'était pas par esprit de charité. Elle le va alors les yeux, sceptique, et eu confirmation de ce qu'elle pensait. Sur l'écran de téléphone, étrangement incliné pour qu'elle puisse lire sans trop de difficultés, April pouvait lire une simple et claire incitation à tuer William. Paniquée, elle arracha sans ménagement le téléphone des mains de Jupiter et le lança le plus loin possible.

« Où est donc passé ton humanité, cher Jupiter ? William n'y ai pour rien dans tout ça. Il n'a pas à payer pour une décision que j'ai prise. Tu n'as pas de cœur. Je te déteste ... Mais à un point ... Tssss. Je n'ai pas le choix d'abdiquer, visiblement. Mais si tu touches à un seul de ses cheveux, je t'assures que tu le regretteras. »


Une fois de plus, elle se retrouvait à être un pion ridicule dans un jeu qu'elle ne comprennait même plus. La jeune femme se releva, frotta rapidement son pantalon pour en ôter la poussière et retourna s’asseoir le plus loin possible de cet être abjecte. C'est seulement à cet instant, une fois l'adrénaline et la colère tombaient, laissant place à la peur et la fatigue, qu'elle la sentit. Cette vague sournoise et dévastatrice qui faisait trembler chacun de ses membres. Ses mains, ses jambes ... Elle tremblait telle une feuille morte. Elle enfonça ses mains dans ses poches, puis fouilla dans son sac, et enfin dans la poche de son pantalon. Bingo. Son précieux butin était bien à l'abri, toujours fidèle au rendez-vous. Mais elle ne voulait pas s'adonner à sa nouvelle addiction devant un Jupiter qui, elle n'en doutait pas une seconde, réussirait à se servir de cette nouvelle faiblesse pour la mettre encore plus sous terre.

« Fais chier ...»


Elle se retourna furtivement et réfléchit à une issue. Pour le moment, sa seule option était de s'asseoir. Et d'attendre. Il sortirait bien pour fumer. Son visage était d'un blanc cadavérique, et déjà elle sentait ses entrailles qui remuaient, qui trépignaient. L'appel de la drogue, se disait-elle, était la pire chose qu'il soit. Parfois, elle se maudissait d'être tombée là-dedans. Et puis, elle pensait au sens de sa vie, à la tranquillité éphémère que cela lui offrait ... Et elle continuait, elle augmentait les doses. Pour dissimuler tant bien que mal le malaise naissant qui la rongeait, elle retourna sur la piste de sa peine capitale pour récupérer William.

« Dis leur, qu'ils ne doivent rien faire à William. Que la méchante et vilaine April accepte de perdre son libre arbitre. Qu'elle se soumet à vos volontés. »


Cela lui donnait envie de vomir. Mais si elle devait en passer par là pour récupérer William ... April espérait juste, avec anxiété, que son bien aimé lui serait fidèle et ne la trahirait pas comme ses parents avaient pu le faire. Pas une seule seconde l'idée que William lui-même était au courant du coup fourré dans lequel elle s'était embarqué. Peut-être savait-il que ses parents n'étaient qu'un leurre. Non. Elle refusait de penser à ça. William serait là.


« Un jour, elle m'a emmenée là-bas, dans le bas-fond des bas-fonds,
là où tout semblait déjà perdu pour entendre ce rire.
Ce rire plus fort que la misère et la mort qui accuse la mort,
la souligne et la montre avec le doigt de l'innocence.
»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jupiter Bell
// Art is witchcraft \\
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 24 Automnes.
Messages : 166
Localisation : Somewhere in the world
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
115/200  (115/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Corps contre Esprit [ Jupiter ] Jeu 28 Jan - 17:29

Sa réaction avait été vive, sanglante. La colère avait déformé ses traits, et, rapidement, une pâleur consternante s'étirait le long de sa peau déjà claire. Dans un autre contexte, ses mots auraient peut-être pu me toucher. Cependant, un voile solide et glacial entourait mon coeur, tirant ce dernier dans des pénombres de plus en plus obscure. Une infime partie de moi, mourante, détestait la montée de ce nouveau Jupiter. Elle hurlait au fond de moi-même de laisser la bonté reprendre un dernier souffle avant l'ultime noyade, luxe que je me refusais en bloc. Reprendre mes esprits, le contrôle de mes émotions, impliquait une vague de douleur que je ne me sentais pas prêt à affronter. Il m'était tellement plus simple de feindre l'indifférence, figé dans une lassitude meurtrie, et ce, même si cela pouvait mettre à mal April. Après tout, elle avait trahi la première, pas vrai ... ?

Si. Elle, et elle seule était responsable de tout ces événements. Elle avait contaminé ma vie avec les horreurs de la sienne. Je m'étais impliqué dans un trou béant de douleur qui, maintenant je le sais, ne manquerais pas de me gober tout entier. Pourtant, une ridicule pincette me piqua les tripes en regardant la jeune fille s'éloigner de moi. Ce sentiment simplet me brouilla la vue un instant, quelques secondes à peine. De l'amour à la haine ... Je récupérais ma pleine contenance tendis que je sortis une cigarette de ma poche. Je la calai entre mes lèvres, sans l'allumer, alors que la jeune fille revenait sur ses pas.

Elle me siffla alors à la tête des paroles portant le nom de libre arbitre. Elle consentit à nôtre accord, tentant au passage d'attirer une once de pitié sur sa condition. Un léger sourire se dessina alors sur mon visage fatigué, rictus situé quelque part entre la grimace et une certaine forme de soulagement. J'allumai ma cigarette, silencieux, et observai un cercle de fumer s'élever dans la bâtisse. Pourquoi fumerais-je dehors ? Il était clair que plus personne ne venait ici.

" Merci, April. C'est bien pour ta rédemption, dis-je en toute transparence "


Je levai mes yeux jusqu'au plafond de l'Eglise. Quelques trous laissait filtrer la lumière du soleil, comme un faisceau lumineux sur le visage d'un Saint. Je secouai la tête et avançai vers la sortie, la tête lourde. Avant d'arriver à la porte, je m'arrêtai et dévisageai la jeune fille. A quoi servait-il d'attendre d'avantage ? Des informations pouvait être soutirée dès maintenant. Ses faiblesses feraient mes forces. Je lâchai alors, d'une voix qui résonna contre les murs de pierre :

" Viens, je t'offre une cigarette. "


Revenir en haut Aller en bas
avatar
April Benson
- The poppy faced the storm -
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 26 ans
Messages : 107
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Corps contre Esprit [ Jupiter ] Jeu 28 Jan - 19:46

April n'écoutait même plus ce que Jupiter lui racontait. A vrai dire, elle s'en fichait pas mal. Elle s'était résignée depuis longtemps et savait depuis le début que le jeune homme allait lui demander une telle chose. Il devait se satisfaire et se pavaner, fier comme un coq d'avoir réussi à l'écraser et à faire d'elle ce qu'il voulait. Ce qu'il ne savait pas, c'est qu'elle n'avait finalement pas grand chose à partager. Si ce n'est que des bribes d'informations, des choses dérisoires et terriblement inutiles. Mais s'il voulait le savoir, elle les lui dirait bien volontiers. Personne, que ce soit dans n'importe quel camp, ne lui faisait plus confiance. La blonde n'était pas présente depuis assez longtemps pour se voir confier des informations capitales dans le camp de Belaam.

Quoi qu'il en soit, son corps entier tremblait tel une vieille feuille morte se laissant guider par le vent. La jeune femme lança un regard mauvais au jeune homme et refusa son offre. Non. Elle ne voulait pas de cigarette. Elle voulait qu'il sorte. Qu'il la laisse respirer. Agacée de le voir traîner sans sortir de la bâtisse, elle se leva d'un bond et sortit en furie.

« Quel boulet ce mec. Faut toujours tout faire soi-même. »



Son sac bouscula légèrement Jupiter, mais elle ne prit pas la peine de s'excuser. Une fois dehors, April jeta négligemment son sac par terre, s'agenouilla à côté et sortit son attirail de camé. Ses gestes se faisaient de plus en plus fébriles et hésitants. Ses nerfs étaient à vifs, et elle ne cessait de renifler avec colère. Sa seringue en main, elle remonta sa manche et n'hésita pas une seule seconde. De satisfaction, elle ferma les yeux et laissa échapper une larme. Cette situation ne la satisfaisait pas. Cela la rendait de plus en plus prisonnière d'elle-même. Mais elle en avait désespéramment besoin. Lorsque ses paupières se redressèrent, elle contempla un instant les nombreuses traces qui s'étalaient sur son bras. Des centaines de traces de piqûres, des dizaines de lignes encore à vifs et boursouflées. Du bout des doigts, elle caressa ses traits qu'elle s'étaient dessinées à coup de ciseaux. Perdue dans ses pensées, elle en oublia un instant la situation, l'endroit où elle se trouvait et surtout avec qui elle était.


« Un jour, elle m'a emmenée là-bas, dans le bas-fond des bas-fonds,
là où tout semblait déjà perdu pour entendre ce rire.
Ce rire plus fort que la misère et la mort qui accuse la mort,
la souligne et la montre avec le doigt de l'innocence.
»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jupiter Bell
// Art is witchcraft \\
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 24 Automnes.
Messages : 166
Localisation : Somewhere in the world
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
115/200  (115/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Corps contre Esprit [ Jupiter ] Sam 30 Jan - 16:04

La jeune fille avait rejeté mon offre, ronchonnant entre ses dents et me poussant sur son passage. Sa réaction, qui en soi me semblait tout à fait adaptée, me fît tout de même lâcher un léger soupir. Son comportement était un manque flagrant de dignité. S'il était bon de gagner, il était probablement plus important encore de savoir perdre en gardant la face. C'était une leçon que ni le jeune fille ni moi n'avions encore apprise. Je me souvenais de la douleur que représenta la trahison de cette dernière et puis de la satisfaction malsaine que je tirais de ma vengeance. J'avais passé un mois épouvantable et malsain, traversé d'idées et de sentiments plus obscurs et nocifs les uns que les autres. Parmi ceux-ci, l'envie d'enfoncer la jeune fille encore plus bas me prenait le cœur. Je la suivis donc, clairement pas prêt à affronter la vue qui allait s'imposer à mes yeux.

April se piquant le bras ... Je resta un instant immobile face à la situation qui me semblait bien dérisoire. Je savais que min ex-amie était une mine de surprise, mais je n'étais clairement pas préparé à celle-ci. Je ne pensais possible de sa part de descendre dans des fonds si béant. Pourquoi, d'ailleurs ? Elle avait troqué nôtre amitié pour tout ce qu'elle avait toujours voulu : Une famille. De toute évidence, cette perspective ne la rendait finalement pas si heureuse. Comme je l'avais toujours su, le tableau d'une magnifique unité n'était en vérité que le croquis d'une nouvelle apocalypse. Malgré toute l'indifférence qu'April m'inspirait, une vague de colère monta en moi.

Ce fût ainsi que je lançai le coup. Mon pied était parti, tapant de plein fouet la main de la jeune fille, éjectant ainsi la seringue au loin. J'avais envie de sauter sur elle, de la frapper plus fort encore. C'était tellement débile et surtout tellement lâche de se foutre en l'air de la sorte. Il était si méprisant de voir combien elle refusait d'assumer ses actes. Je me refusai cependant le moindre mouvement. Je ne voulais pas montrer combien son dessein m'agaçait. Une froideur maîtrisée revint alors dans mes traits et dans le son de ma voix :

" Arrête cette merde. Ça va te tuer, et il vaudrait mieux que tu sois vivante pour ce qu'il t'attend. "


Revenir en haut Aller en bas
avatar
April Benson
- The poppy faced the storm -
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 26 ans
Messages : 107
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Corps contre Esprit [ Jupiter ] Sam 30 Jan - 16:20

Elle n'entendit pas les bruits de pas annonciateur de l'arrivée de Jupiter. Tout ce qu'elle voyait, s'était sa seringue qui s'envolait loin d'elle. Avec colère, April se redressa et alla se planter devant lui. Son nez effleurait le sien, ses cheveux venaient lui chatouiller la joue. La colère faisaient briller ses yeux de milliers d'éclairs incontrôlables. L'instant fut court, aussi bref qu'un coup de tonnerre, mais d'une violence terrible. Pendant ce laps de temps aussi infime qu'un grain de poussière, elle se sentit ... honteuse. Elle n'assumait pas de se retrouver ainsi devant celui qui avait été son ami. La jeune femme n'eut pas le temps de flancher, la colère se rappela à elle et plutôt que de crier, elle se contenta de chuchoter. De siffler entre ses dents.

« En quoi cela peut te concerner ? Explique moi, je ne saisis pas bien l'impact de ton opinion sur mes actes. Quelque chose m'échappe, Jupiter. Je pense que je suis libre de mes choix et de mes actions, non ? Alors écoute moi bien, recommence encore une fois. Recommence encore une fois à t'interposer dans ma vie comme le ferait quelqu'un qui tient à me sauver de moi-même, et je t'assure que tu le regrettera. Compris ?


La blonde s'éloigna de Jupiter et alla ramasser ses affaires. Elle les fourra dans son sac sans ménagement. Croyait-il sincèrement qu'elle ne s'en rendait pas compte ? Qu'elle n'était pas suffisamment en colère contre elle-même pour supporter les foudres de quelqu'un d'autre ? Un léger soupir s'échappa de sa bouche avant qu'elle ne se retourne vers lui. Ses prunelles d'un vert émeraude légèrement déteint s'attardèrent sur la carrure du jeune homme. Elle le jaugea un instant puis secoua la tête.

« Et qu'est-ce qui m'attend ? Que je sache pourquoi tu tiens tant à me garder en vie. Il doit bien y avoir un truc énorme derrière tout ça. Un truc qui ne concerne que ta petite personne et ton clan de bisounours magique qui tente de sauver l'Humanité. »


April éclata de rire. Un rire jaune et mauvais. Elle savait ce qu'il attendait d'elle, mais elle ne savait pas ce qui, concrètement, l'attendait désormais. Cela ne lui faisait pas peur. A vrai dire, elle avait arrêter d'avoir peur depuis longtemps. Mais elle était curieuse. Curieuse de savoir ce qui animait Jupiter. Car pour se tenir ici, devant elle, avec tant de haine et de colère, il devait y avoir quelque chose d'important. Elle devait être importante dans la mise en place de leur plan pour faire tomber Belaam. Pour rien d'autre au monde il n'aurait consentit à prendre sur lui pour lui faire face.


« Un jour, elle m'a emmenée là-bas, dans le bas-fond des bas-fonds,
là où tout semblait déjà perdu pour entendre ce rire.
Ce rire plus fort que la misère et la mort qui accuse la mort,
la souligne et la montre avec le doigt de l'innocence.
»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jupiter Bell
// Art is witchcraft \\
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 24 Automnes.
Messages : 166
Localisation : Somewhere in the world
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
115/200  (115/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Corps contre Esprit [ Jupiter ] Mar 2 Fév - 19:35

Lorsqu'April vint coller son visage juste en face du mien, une vague effroyable et absurde de sentiments contradictoire s'imposèrent dans mon cœur. De cette position frontale proche de l'affrontement, je pouvais sentir sans le moindre soucis nos colères respective se nouer et se tordre dans une danse infernale. Il était étrange de me retrouver ainsi, face à l'être que je considérais si peu de temps avant comme un membre à part entière de ma famille. Enfin ... Famille ... C'était au delà de ça encore. C'était cette liaison, si étrange, qui ficelait deux âmes ensemble dans une notion confuse de l'éternité. Un lien spécial qui avait été rompu avec flamme et sauvagerie, ne laissant derrière lui qu'une traînée de cendre et de poussière.

Durant cette même bataille de regard, la jeune fille de la langue s'était dénouée. Elle s'était laissée prendre dans une tirade douloureuse et menaçante, me reprochant ma récente et vive réaction. Je ne bronchai pas, écumant une visqueuse colère, absorbant tout le venins qu'elle me crachait en plein visage. Lui répondre maintenant allait me mettre en position de faiblesse. Ce serait comme avouer à la jeune fille l'étrange forme de désarroi lorsque je l'ai vu se bousiller à coup de seringue et de stupéfiant. Je restai ainsi un instant immobile, alors que la jeune fille ramassait ses affaires sans la moindre délicatesse.

Un rire absurde éclaté ensuite de sa bouche, juste après une seconde tirade plus acide que la première. Je rigolai moi aussi, avec beaucoup plus de bon cœur que elle ne l'avait fait. Un rire noir, masqué et moqueur. Un rire qui se voulait écrasant et humiliant.

" Je te l'ai déjà dit, April. Ta rédemption. L'occasion parfaite de faire quelque chose d'utile et de valorisant dans ta vie. A t'écouter, j'ai tout les défauts du monde, mais je tiens à dire que tu n'es rien ni personne, incapable de faire quoi que ce soit d'utile, si ce n'est que de trahir la seule personne ayant eu la malchance d'avoir de la considération pour la pauvre fille que tu es. "


Les mots étaient sorti, violent, cassant et implacable. Toute la haine que j'avais au fond de moi s'était imprégnée de chacun de mes mots, vengeance parfaite à tout les affronts qu'elle venait de me faire. Ces mots, je le savais, percuteraient la jeune fille en plein coeur, qu'elle ne l'assume ou non. Aussi, je fis quelques pas en avant, descendant une ou deux marches de l'Eglise, les poings fermement serré.

" Mais t'as de la chance, je suis un homme généreux. Et je te donne l'occasion de te racheter. Après, si tu préfère crever comme une clocharde au fond d'une ruelle, c'est ton problème. Mais dis-le moi maintenant, que je puisse brûler le corps tellement encombrant de ton imbécile chéri de William. C'est beaucoup d'entretien, tu sais, et je ne suis finalement pas si sûr que tu sois capable de valoir la peine d'autant d'efforts. "


Revenir en haut Aller en bas
avatar
April Benson
- The poppy faced the storm -
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 26 ans
Messages : 107
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Corps contre Esprit [ Jupiter ] Mar 2 Fév - 19:53

La colère céda le pas à la tristesse. Une tristesse sincère et profonde, qui marquait chacun de ses traits. Elle se sentait vide, inutile et encombrante. Un ruisseau de larmes se déversa sur ses joues, noyant ses yeux et son cœur. Dans un ultime geste de faiblesse, April se laissa tomber par terre et bascula avec frénésie d'avant en arrière, se tirant les cheveux avec une force impressionnante. Son visage était masqué par la cascade de boucle blonde, mais son visage d'ordinaire si délicat n'avait désormais plus rien d'humain. Elle écouta sans broncher toutes les tirades piquantes et acérées de Jupiter. Elle encaissa tout avec une force décuplée. Au bout d'un instant, le souffle court, elle redressa la tête et planta son regard dans celui du jeune homme.

« Parce que tu crois que ... Que j'ignore tout ça. Tu crois sincèrement que je serai dans un état aussi pitoyable, si je n'avais pas conscience de cette condition de pauvre fille, comme tu le dis si bien ? »


Avec douleur, elle encaissa cette vérité. Parce qu'elle le savait, et n'en avait jamais douté. La jeune femme n'était que monstre de regret, de culpabilité et de douleur depuis tout ce temps passé loin de lui. Elle n'arrivait même pas à expliquer son comportement. Ce changement radical de position. William avait su appuyer au bon endroit. Sa plus grande faiblesse. La famille. Quiconque la connaissait savait qu'elle aurait été capable de n'importe quoi pour avoir cette chance infime de connaître la vie de famille. Utopique jeune fille qu'elle était. Naïve et perdue dans sa course effrénée pour l'amour d'un parent.

« Tu sais, Jupiter, j'ai conscience de tout ce qui se passe. De tout ce que je suis, et ce que je ne suis pas. Alors vas-y, continue, si ça t'amuse tant que ça, de m'enfoncer plus bas que terre. On sait l'un comme l'autre que rien ne pourra me racheter. Que je n'ai aucune rédemption qui m'attend. Avoue le. Je suis perdue. Tu l'as dit toi-même. Alors oui, je t'aiderai, si tu veux. Mais ne me fait pas espérer une quelconque rédemption utopique. Merci. »


Sur ces mots, elle posa son menton sur ses genoux et ferma les yeux, des larmes solitaires roulant discrètement de temps en temps sur ses joues. La colère était passée. La réalité avait repris le dessus. Tout ce temps passé avec Jupiter, elle avait été aveuglée par sa rancœur et sa colère profonde. La vérité, sortie de la bouche de Jupiter, lui avait fait l'effet d'un électrochoc.


« Un jour, elle m'a emmenée là-bas, dans le bas-fond des bas-fonds,
là où tout semblait déjà perdu pour entendre ce rire.
Ce rire plus fort que la misère et la mort qui accuse la mort,
la souligne et la montre avec le doigt de l'innocence.
»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jupiter Bell
// Art is witchcraft \\
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 24 Automnes.
Messages : 166
Localisation : Somewhere in the world
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
115/200  (115/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Corps contre Esprit [ Jupiter ] Mar 2 Fév - 20:59

Ce fût April qui craqua la première. Comme je l'imaginais, mes mots avaient percé à vif le cœur déjà fumant de mon ex-amie. Des larmes avaient tracé leurs sillons sur ses joues, son visage était déformé par la tristesse. C'était idiot à dire, après avoir éprouvé autant de colère envers elle, et autant de satisfaction face à son malheur mais ... J'avais un peu de peine pour son petit corps frêle et recroquevillé. Je regrettais presque ma dernière tirade, de laquelle suintait le plus venimeux des poisons. J'avais définitivement et irrémédiablement pris le dessus sur son esprit faible et usé. Ses larmes claire était un aveu clair de soumission et de faiblesse. J'avais rêvé de cet instant toute la journée durant et pourtant ... Cela me sembla beaucoup moins sensationnel que ce que j'avais imaginé. En fait, c'était même plutôt triste et décevant à regarder.

Ne sachant pas trop comment réagir, je m'approchai légèrement de la jeune fille, qui s'était enroulée autours de ses genou. Je la jaugeai du regard, beaucoup moins sévèrement, et remarquai du coin de l’œil combien ses bras étaient marqué. Je soupirai un moment, piétinant sur un pieds, puis sur l'autre, la tête un peu vide de mots. Moi qui avait été généreux en remarque cinglante et en menace, voilà que je perdais de mon si précieux vocabulaire. Les mots, je le savais, était une arme redoutable. Il fallait trouver les bons, les plus approprié et là ... Je manquais d'inspiration, mais surtout de tact.

" Ne crois-pas que je t'apprécie, ou un truc comme ça, parce que je te déteste, et je ne sais pas si je pourrais vraiment te pardonner un jour mais ... Je fonctionne au mérite, et je sais récompenser ceux qui en font preuve. "


J'allumai une seconde cigarette que je portais à ma bouche et l'allumai, avant de le laisser tomber mon paquet à coté de la jeune fille. C'était une invitation muette à en prendre une. Elle le pouvait, maintenant que les aveux avait été fait. Maintenant que l'orage grondait prenait doucement un autre visage.

" Et puis, si ça à un minimum d'importance pour toi, je pourrais quand même essayer de te pardonner. Je ne te promets vraiment rien, parce que ça m'a l'air vraiment difficile mais ... C'est un bon début de rédemption, non ? "


Revenir en haut Aller en bas
avatar
April Benson
- The poppy faced the storm -
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 26 ans
Messages : 107
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Corps contre Esprit [ Jupiter ] Mar 2 Fév - 21:23

Le barrage de colère qui l'aveuglait s'était rompu d'un coup. Elle avait envie de s'excuser, de lui dire qu'elle était désolée. Elle voulait retourner se pelotonner au creux de ses bras, s'abandonner enfin. Lui faire comprendre combien elle se détestait et ne se pardonnait pas son comportement. Mais elle ne pouvait pas. Et elle le comprenait terriblement bien. Parfois, la jeune fille se demandait comment elle pouvait faire pour se supporter elle-même. Quotidiennement. Sans relâche. Une grimace douloureuse déforma de nouveau son visage. Il la détestait. Au final, cela leur faisait un point commun. April sursauta légèrement lorsque le paquet tomba à côté d'elle. Elle le contempla un instant, hésitant entre lui rendre ou en prendre une. Fébrilement, elle attrapa le paquet et en pris une avant de le lui rendre.

Rattrapant son sac du bout des doigts, elle fouilla dedans méticuleusement et en sorti un vieux briquet tout abîmé orné de petites licornes aux couleurs passées. Ce briquet était l'un des nombreux vestige de leur amitié passée. Elle ne s'en rendit compte qu'en le reposant dans son sac. Avec un pincement au cœur, elle l'enfouit au fond de son sac, espérant que Jupiter n'avait pas vu cet aveu troublant de culpabilité et de regret. Tout en passant sa manche sur son visage pour enlever ce tiraillement dû aux larmes séchées sur sa peau, elle pris une grande bouffée de cigarette et laissa échapper une fumée dense au dessus de sa tête.

« C'est un bon début, oui. »


Un mince sourire étira ses lèvres un instant avant de s'évanouir de nouveau avec une profonde lassitude.

« Allez, je suis sûre que tu n'attends que ça. Qu'est-ce que tu veux savoir ? »


Elle se demandait encore comment il pouvait lui faire confiance. Surtout maintenant qu'il savait qu'elle n'était qu'une pauvre fille tournant aux stupéfiants. Mystère de la complexité de l'être humain, sans doute. Tout en attendant une réponse, un flot de questions dont elle n'était même pas sûre d'avoir les réponses, elle continuait de fumer sa cigarette. Chaque bouffée lui apparaissait comme une illusion douloureuse de pouvoir renouer avec son ancienne vie. Mais chaque expiration lui rappelait que rien ne serait jamais comme avant. Alors, la jeune femme s'enfonçait inexorablement et discrètement dans un profond désespoir.


« Un jour, elle m'a emmenée là-bas, dans le bas-fond des bas-fonds,
là où tout semblait déjà perdu pour entendre ce rire.
Ce rire plus fort que la misère et la mort qui accuse la mort,
la souligne et la montre avec le doigt de l'innocence.
»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jupiter Bell
// Art is witchcraft \\
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 24 Automnes.
Messages : 166
Localisation : Somewhere in the world
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
115/200  (115/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Corps contre Esprit [ Jupiter ] Jeu 4 Fév - 19:05

Je regardais le briquet un peu délavé incendier la cigarette de la jeune fille. La première fois que je l'avais vu, c'était sur une étale d'un vendeur à la sauvette un peu douteux. Je n'étais pas vraiment inspiré par le commerçant, mais le motif du briquet, lui, m'avait sauté au yeux. C'était typiquement le genre de motifs qu'April trouvait amusant, aussi bien par ses couleurs un peu trop vive que par les dessins de licorne qui y figurait. Il ne m'avait pas coûté grand chose, un petit billet peut-être, mais c'était un cadeau qui avait été appréciée par mon amie. Le voir là, dans ce tout nouveau contexte, me fît un drôle d'effet. Les souvenirs qui m'étaient remonté à la tête me semblaient alors dérisoire et vieux comme le monde, si lointain qu'ils ne semblaient même ne jamais avoir existé. Un fin sourire s'était dessiné sur mes lèvres, avant de s'éteindre avec lenteur au moment où la jeune fille le remit à sa place. Certains bon moments étaient mort et ne seront peut-être jamais réanimé. Il en restait juste de temps en temps quelques vestiges comme celui-ci, apte à réanimer en moi une tiédeur que je ne voulais pas assumer. Pas tout de suite.

Donc, pour récupérer le ton de la conversation, je laissai planai un blanc qui n'était interrompu que par le souffle léger de vent. De légère volutes de fumées s'élevaient respectivement de nos bouches pour s'étouffer dans l'air mouvant. Au bout d'un certain temps, tandis que je piétinais un caillou du bout de ma chaussure, je dis :

" Bon ... Et bien on va commencer par des choses simples comme ... "


Il était drôle de voir combien la suite de ma phrase avait des difficultés à se révéler. J'avais rêvé avec insistance de ce moment sans même avoir pris le temps de réfléchir au bon déroulement de mes questions. Il me fallait des informations pertinente, aussi infime pouvaient-elles être. Comment avais-je fais pour ne pas y avoir médité plus tôt ?

" ... Comme par exemple vôtre emplacement. Où vis-tu, depuis un mois ? Demandais-je avec une once d'hésitation. "


Revenir en haut Aller en bas
avatar
April Benson
- The poppy faced the storm -
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 26 ans
Messages : 107
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Corps contre Esprit [ Jupiter ] Jeu 4 Fév - 20:09

Au bout d'un long moment, Jupiter lâcha enfin une réponse. Où vivait-elle. S'était une bonne question. Et la réponse n'était à ses yeux que souffrance et déception. Sa vie, telle qu'elle la menait actuellement, devait être aux antipodes de ce que s'imaginait le jeune homme. Sans doute l'imaginait-elle entourée de ses parents, aimée et intégrée pleinement. S'était ce qu'elle aurait souhaité, elle aussi. Mais rien de tout cela ne s'était produit. April n'osa pas lever les yeux pour regarder Jupiter. Elle ne voulait pas qu'il puisse lire dans ses yeux toute la déception qui inondait son âme.

« Je suis chez mes parents. Un petit appartement sans rien de particulier, dans le quartier Marigny, pas loin de la boulangerie. »



Prononcer le mot parents lui avait brûler les lèvres aussi sûrement que de l'acide. Elle n'avait rien à voir avec eux, ils ne correspondaient en rien à ce qu'on peut attendre de son père ou de sa mère. Elle faisait partie du décor et recevait autant de considération que le frigidaire. Tout ce qu'elle voulait, c'est que Jupiter n'ai pas senti son hésitation. La jeune femme ne tenait pas à lui offrir une brèche, ni même à voir une lueur de victoire et de satisfaction dans son regard. Elle ne le supporterait pas.

« Ils font souvent des réunions. Mais je n'ai pas le droit d'y assister. Je préfère te prévenir, je ne suis au courant que de très peu de choses. Ils ne me font pas suffisamment confiance. Je pense que tu peux comprendre leur point de vue. C'est étrange d'ailleurs. Aussi éloigné que vous soyez, vous avez malgré tout ce point commun. »



La blonde se perdit dans ses pensées et ne prit même pas la peine de finir d'exprimer sa pensée. Un frisson lui parcourut l'échine et lui fit fermer les yeux avec violence. Durant ces séances, elle était devenue malgré elle l'esclave sexuelle de 2 membres pervers et violents. Une grimace déchira ses traits à cette pensée. Elle se détestait, se sentait salle et coupable. Coupable de les avoir laissé faire, de les avoir attiré bien malgré elle. Les viols étaient devenu une routine, à chaque réunion. Usée et à bouts de force, elle laissa échapper une larme qui roula lentement sur sa joue. April n'en avait plus rien à faire de rester digne, de masquer sa fragilité sous des airs de jeune femme forte et en colère. Jupiter pourrait bien penser ce qu'il voulait, elle n'en avait strictement rien à faire. Elle n'avait aucune estime pour elle-même, alors l'opinion de quelqu'un d'autre était loin d'être dans ses priorités. Reniflant bruyamment, elle leva enfin les yeux vers lui.


« Quoi d'autre ? »




« Un jour, elle m'a emmenée là-bas, dans le bas-fond des bas-fonds,
là où tout semblait déjà perdu pour entendre ce rire.
Ce rire plus fort que la misère et la mort qui accuse la mort,
la souligne et la montre avec le doigt de l'innocence.
»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Corps contre Esprit [ Jupiter ]

Revenir en haut Aller en bas

Corps contre Esprit [ Jupiter ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Corps ardent, esprit bouillonnant ! [En pause]
» Vána ♦ Corps sain, esprit sain...
» Corps à corps contre plusieurs adversaires
» Désinfection du Corps et de l'Esprit
» SPIDERMAN ϟ le guerrier rusé ne s’attaque ni au corps, ni à l’esprit mais au cœur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirrors :: 
La Nouvelle Orléans
 :: Treme :: St Augustine
-