AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
RETROUVEZ NOUS SUR:
http://houseofhell.forumactif.com/

Partagez|

Sometimes, we don't have the choice - Maddox

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Sometimes, we don't have the choice - Maddox Jeu 20 Fév - 11:45



SOMETIMES, WE DON'T HAVE THE CHOICE
MADDOX & NOLAN


Une commande. Restaurer le jardin de la maison Degas. Cela faisait quelque semaines que je n'étais pas sortir, prendre l'air et plonger mes mains dans la terre. Kelen était capricieux ou alors il s'ennuyait. Il m'empêchait de vivre ma vie comme avant notre rencontre. A cause de lui, j'étais coincé chez moi, plusieurs semaines, laissant malgré moi ma passion, mon travail derrière moi. Je ne faisais plus grand chose à par contempler le temps qui passe. Pourtant j'essayais de lutter contre lui, de me rebeller, de lui montrer qu'il n'a pas le contrôle sur moi. Une véritable perte de temps. Il contrôlait presque tout, au point même au parfois j'oubliais ce qu'il me faisait faire, de véritable black out. Il me faisait péter les plombs.

Je n'étais toujours pas décidé d'en parler autour de moi. Personne n'était au courant, Darlène me manquait. J'esquivais la seule amie que j'avais, j'avais peur pour elle, j'avais peur que Kelen lui fasse quelque chose ou demande à un de ces amis esprit de prendre contrôle de son corps. Elle devait me détester mais je n'y voyais pas d'autres solutions. L'asile peut être.

Il était tard, j'avais attendu que les visites s'épuisent pour venir contempler l'ampleur du travail qui m'attendait. Un jardin magnifique, petit et simple mais qui avait du caractère. J'allais prendre plaisir à m'en occuper. J'étais ravi, Kelen beaucoup moins. Il s'agitait. Je sentais son agitation et ça commençait à me rendre furieux. Qu'avait-il à me pourrir ce moment ? Il ne pouvait pas se tenir tranquille pour une fois, une heure ou deux ? Quel putain d'emmerdeur. Rapidement Kelen me fit comprendre qu'il y avait un autre esprit. Il me montra la pancarte à l'entrée contant la légende du peintre. Oui, je m'en rappelais. Une légende de la ville. Rien de plus, rien de moins. Jusque là, je n'y avais jamais cru mais apparemment, cette présence rendait Kelen surexcité et nerveux. Il voulait que je prenne une chambre pour passer la nuit dans le bed&breakfast. Il voulait voir son confrère. Je ne savais pas trop ce qu'il voulait. Effrayé les clients qui passaient la nuit ou montrer à Degas qu'il s'était trouvé un humain à posséder pendant que l'autre était coincé dans sa demeure.

Un nouveau conflit. Kelen m'épuisait. J'étais au seuil de la porte d'entrée. Luttant pour ne pas entrer. Kelen n'était pas ce genre d'esprit mauvais, il aimait la liberté et ne se donnait pas de contrainte. Il pensai à lui, comme je pensais à moi, bien que parfois, il me rendait service. Je ne savais vraiment plus où j'en étais et ce que je devais faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Sometimes, we don't have the choice - Maddox Sam 22 Fév - 0:03

Se laissant une fois de plus manipuler par les esprits, une feuille quelque peu froissée entre les mains le médium ne savait pas vraiment si c'était une bonne idée de venir ici. Mais cette voix qui lui disait avec tant d'insistance qu'il trouverait de l'aide là bas ; qu'il trouverait des réponses. A quelles questions ? Il ne savait pas vraiment, mais il y avait été et cela avec la peur au ventre. Avertissant Tamina de sa sortie quelque peu tardive dans l'après midi. Elle lui avait proposé de l'accompagner, mais il y avait cette consigne qui lui bourdonnait à l'oreille « vient seul ». Loin d'envisager que cet esprit avait tout simplement l'intention de proposer le corps du bel artiste qu'il était à une bien vieille connaissance qui avait également cette fibre artistique. Faible et naïf comme toujours... Ce n'était plus vraiment l'heure pour visiter le musée, mais on lui avait prétendu le contraire toute la journée, lui expliquant que lorsque le soleil se couchera il aura toutes les réponses aux questions qu'il se posait... Il n'était pas rassuré, mais il n'arrivait pas à dire non. C'était toujours plus fort que lui. Si les esprits s'acharnaient sur lui, c'était bien cette faiblesse d'esprit qui avait le don de le rendre attractif et aussi cette âme finalement tout à fait innocente car pour le moins incapable de concevoir faire le mal. Il était une chose bien rare dans ce monde, une pureté que l'on ne trouve plus vraiment ; et il n'en avait évidement pas conscience. Culpabilisant du mal qu'il aurait pu causer ; culpabilisant de tous ces morts qui rodaient autour de lui l'accablant des pires choses qui soient pour le plaisir de le tourmenter. Il était fou certes, mais Maddox était bien plus solide qu'on pouvait le penser car nul esprit n'avait su encore le posséder et pourtant les tentatives furent nombreuses. Insaisissable et ignorant, juste trop Candide pour ce monde et finalement il n'y avait pas d'autre choix que d'y vivre.

Arrivant devant la porte d'entrée d'un pas assez hésitant. Les yeux fixant le sol, la tête tant baisser que du haut des marches on ne pouvait voir que sa tignasse brune dépeignée. Puis enfin il relevait le museau pour voir un peu plus loin et la silhouette d'un homme se dessinait là. Etait-ce lui qui lui donnerait toutes les réponses ? Que faisait-il avec une bêche ? Maddox par sa pathologie n'avait jamais travaillé de sa vie et lui céder des outils de jardinage n'avait jamais été de rigueur. Il aurait tout aussi bien été capable de pleurer en se faisant une égratignure ou de s'enfoncer la bêche dans le crâne si une voix (esprit) venait lui demander de faire avec un peu trop d'insistance et certainement la promesse qu'il ne sentirait rien. « Bonjour... » Soufflait-il avant d'enfin déposer son regard azuré dans celui de l'étranger ; se tenant assez éloigné tout de même ; les autres le terrifiaient. Les autres qui étaient réels et qui peuvent vous frapper... Les autres qui peuvent faire comme Alexey en le jetant nu sous l'eau glacée de la douche ou en détruisant ce qui lui tenait à coeur. C'était ces autres là qui lui faisaient peur, les esprits étaient parfois bien moins terrifiants à ses yeux « Je m'suis perdu... » Disait-il tout simplement, il avait plutôt l'allure d'un gamin qui avait perdu sa mère sur le marché de la ville plutôt qu'un homme qui n'était plus très loin de la quarantaine. Mais il n'était pas un enfant, il était juste un homme différent ; il ne connaissait pas grand-chose au monde en dehors de son appartement et de quelques rues où il se rendait parfois. Il avait un peu peur de toutes ces choses parce qu'il vivait entre deux mondes et jamais il ne savait vraiment auquel il appartenait vraiment tant bien que les deux partis voulaient toujours se l'approprier.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sometimes, we don't have the choice - Maddox Dim 13 Avr - 17:53

Le sujet n'a pas reçu de réponse depuis 15 jours, merci de ne pas l'oublier =D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sometimes, we don't have the choice - Maddox Jeu 26 Juin - 22:39

Ce sujet n'a pas eu de réponse depuis 1 mois, merci d'y remédier ou de le signaler pour le faire archiver =)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sometimes, we don't have the choice - Maddox Ven 8 Aoû - 21:05

Ce sujet n'a pas eu de réponse depuis 1 mois, merci d'y remédier ou de signaler pour l'archiver. =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Sometimes, we don't have the choice - Maddox

Revenir en haut Aller en bas

Sometimes, we don't have the choice - Maddox

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Don't you know I had no choice ? [Livre 1 - Terminé]
» Maddox » L'erreur est permise, mais pas l'échec. [Fini]
» Brad Maddox VS Antonio Cesaro
» Brad Maddox Gifs.
» Maybe a pop star is not such a bad choice.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirrors :: Rp's-