AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
RETROUVEZ NOUS SUR:
http://houseofhell.forumactif.com/

Partagez|

Visiting the Haunted House [Nitzan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Visiting the Haunted House [Nitzan] Ven 28 Fév - 14:15

La vie, c’est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Forrest Gump avait raison. Jamais je n’aurais pensé tomber sur ma cousine une dizaine d’années plus tard et pourtant c’était de toute évidence le cas. Et je comptais bien profiter de cette cousine retrouvée. Nous avions prévu de nous retrouver dans un bar autour d’un verre après notre boulot respectif. Nous n’avions encore jamais eu l’occasion de sortir tous les deux, c’était l’occasion pour inaugurer. Le verre se transforma en deux verres, trois, quatre verres… puis nous cessâmes de compter. J’avais l’habitude de forcer le trait lorsque je consommais… les occasions étaient rares mais je ne faisais pas semblant lorsque cela arrivait. On ne plaisantait pas avec la boisson et j’étais curieux de voir si ma cousine allait me suivre ou déclarer forfait. La tester, c’est ce que je faisais, d’une certaine manière… mais c’était plus de l’observer et de voir de quoi elle était capable. Marcher après tout cela nous ferait du bien… et évidemment je serai en état de marcher car je m’occuperai de ma cousine quoi qu’il arrive. Je n’oubliais pas mes responsabilités même quand je n’étais pas de service. Pompier dans l’âme, et je ne mesurais que depuis peu l’impact de notre métier dans nos vies quotidiennes. Parfois, nos conversations et comportements avaient un lien direct avec eux. Cependant, ce soir, je faisais la fête, me détendait et m’amusait. Ma colocataire était bien évidemment au courant de cette virée nocturne et ne s’inquiéterait pas de me voir rentrer qu’au petit matin. Je voyais ma cousine, ce devait être de nouveaux souvenirs mémorables à construire. En sortie du bar, je proposais de la raccompagner chez elle, complètement hilare des dernières idioties que nous venions de nous dire.

Trêve de plaisanteries ou en fait non, je n’étais pas décidé à arrêter mes sottises, et puis l’alcool aidant beaucoup j’étais plutôt en forme pour continuer. Les soirées, on aimerait qu’elles durent jusqu’au bout de la nuit ! J’étais plutôt motivé à ne pas rentrer mais à un moment, quand les bars sont fermés et que les boîtes de nuit ne motivent pas plus que cela, il faut bien faire quelque chose plutôt de rester planter comme un piquet dans le froid de février. L’alcool donne chaud, mais ça ce n’était qu’une illusion car en réalité on finit vraiment par se geler si on ne bouge pas. Peut-être que nous continuerions la soirée chez Nitzan, si elle était motivée en tout cas ! Nous marchâmes plutôt rapidement pour nous réchauffer avec un peu d’exercice ! J’avais l’esprit complètement enivré mais je savais très bien où j’allais ! Je devais certainement zigzaguer un peu et je tenais ma cousine par l’épaule pour nous entraider dans cette marche jusque chez elle. Nous passâmes devant une vieille maison qui me donna une idée, mais quelques mètres plus loin (vous comprenez, l’alcool offre un délai de latence plutôt grand)

« Hey, attends, j’ai une idée ! »

J’incitais ma cousine à reculer avec moi pour retrouver devant cette grande bâtisse. Grande et plutôt intimidante en même temps. Je n’en avais pas peur au contraire, on eut dit qu’elle était abandonnée depuis des années ! Un panneau à vendre semblait présent depuis bien trop de temps. Et si on partait pour une petite virée nocturne ? Je regardais le portail et tentait de l’ouvrir. Forçant un peu, elle finit par émettre un grincement et nous eûmes droit à une ouverture plutôt étroite mais suffisante pour que nous puissions entrer sans enjamber le portail. Parfait tout ça ! Sourire en coin, je lorgnais mon regard sur Nitzan avant d’ajouter, taquin.

« On part visiter ?»

Qu’avait-elle à nous montrer ? Des monstres, des esprits, des fantômes ? Je n’avais pas peur en réalité, j’étais même prêt à tout, pourvu que nous nous amusions, comme les gosses que nous avions un jour été.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Visiting the Haunted House [Nitzan] Lun 7 Avr - 15:39


Hayel & Nitzan
Visiting the Haunted House

Maintenant que le carnaval était terminé, et que les touristes venus du monde entier avaient déserté la ville, les rues et les maisons revenaient aux habitants, à une vie de tous les jours. Seuls quelques perles en plastiques et quelques confettis coincés entre les pavés du Vieux Carré donnaient des indices sur l’ampleur des festivités qui avaient eu lieu encore quelques jours plus tôt. J’avais enfin du temps pour moi, car, même si cette période fait exploser mon chiffre d’affaires, elle fait aussi exploser mes heures de présence au magasin : ouvrir plus tôt et fermer plus tard, tout en devant gérer les commandes et les stocks deux fois plus régulièrement. Et je me coupe un peu de tout le monde. Je négligeais Pearl, Azazel, Maddox et même mon cousin récemment retrouvé, Hayel. Depuis notre café, on n’avait pu s’échanger que des textos, et j’étais contente de pouvoir enfin accepter une de ses invitations à venir boire un verre. Je lui avais donné rendez-vous au Chat Noir, le bar où bossait mon meilleur pote gay. J’avais sorti une robe pour l’occasion, mais je ne quittais pas mes lourdes bottes préférées, et sur le dos, mon blouson en cuir. Simple mais efficace. Mon cousin aussi a sorti la chemise et ça lui va bien.

Comme prévu, Az nous a gardé deux tabourets au bar, et on commence à papoter tous les trois, tout en faisant un sort aux shooters qu’il fait glisser devant nous à intervalles réguliers. Petit à petit, je vois qu’Hayel me jette un petit regard en coin à chaque shot que je descends, comme s’il voulait voir jusqu’où j’étais capable d’aller. Mon pauvre chéri, tu n’imagines même pas à quel point je tiens bien l’alcool. Je suis à moitié gitane ! Et j’ai passé du temps avec eux alors l’alcool… Curieusement, il semble tenir la barre lui-aussi, et Az en arrive au point de nous conseiller d’en rester là. On paie l’addition, j’embrasse mon gay préféré et on sort du bar. Comme j’avais prévu que la nuit serait arrosée, je suis venue à pied, et c’est pareil pour Hayel, qui insiste pour me raccompagner. Parfait, une petite balade nous fera du bien !

Dehors la nuit est belle. Le ciel est dégagé et on voit des milliers d’étoiles dans le ciel d’un noir d’encre. On continue de papoter de tout et de rien, et, l’alcool a ça de magique qu’il permet de rendre marrant les trucs les plus chiants au monde. De temps en temps on s’arrête pour faire une remarque à la con sur la forme d’une branche ou sur des nains de jardin perdus sur une pelouse.

Nan mais tu comprends Yasha, je suis sûre que si les animaux pouvaient se servir d’armes, ils feraient une rébellion et puis ils prendraient le pouvoir, et c’est nous qui deviendrons les animaux parce qu’en fait tu vois…

Et c’est là que je remarque que je suis seule depuis plusieurs minutes. Je me retourne, et Hayel est là, planté devant un grillage. Il me sourit et me fait signe de venir. Je le rejoins en trottinant et commence à l’asticoter un peu.

Mais t’es nul putain, je parle dans le vent depuis au moins cinq minutes !

Sauf que lui a la mine ravie d’un gamin qui a imaginé une nouvelle connerie. Il me désigne la baraque du doigt, et je la contemple pendant quelques secondes. Vieille bâtisse victorienne, mais en ruines. Et carrément flippante, noyée dans un jardin redevenu sauvage. Certaines fenêtres sont pétées, et une partie du toit s’est effondré. La maison idéale pour un film d’horreur. Mais quand je vois Hayel saisir le portail et lutter pour l’ouvrir, je comprends où il veut en venir. Sur le coup, ça me semble super marrant, et je me glisse à sa suite à travers l’ouverture étroite, avant de trottiner jusqu’à la maison, faisant des « chuuuuuuuut » avec mon index sur la bouche, regardant autour de moi avec des airs de conspiratrice. On fait lentement le tour de la baraque, mais la porte d’entrée et celle de derrière sont solidement fermées et barricadées. Merde. C’est alors qu’en levant les yeux je vois une fenêtre pétée un peu plus haut.

Yasha ! Yasha viens on fait la courte échelle !

Tant bien que mal, et aussi facilement que ne le permettent nos quelques grammes d’alcool dans le sang, Yasha se positionne les mains contre le bois vieilli et la peinture écaillée, et je commence à lui grimper, littéralement, dessus. Sauf que c’est laborieux. Il a du mal à rester en place, et moi du mal à me stabiliser, ce qui fait qu’on doit s’y reprendre à deux fois avant que j’arrive enfin à monter sur ses épaules et à m’agripper au rebord de fenêtre. J’ouvre la fenêtre d’un coup de pied, avant de me laisser retomber à l’intérieur. Pendant une seconde je reste immobile, attendant… je sais pas trop en fait, mais attendant quand même. Rien. Je soupire de soulagement et me penche pour attraper la main de Yasha et l’aider à me rejoindre. Il retombe sur le parquet poussiéreux et on commence à regarder lentement ce qui se passe à l’intérieur. Les pièces sont presque vides, avec quelques meubles recouverts de draps blancs. Plus de tableaux au mur, qui ont laissé des carrés plus clairs sur la tapisserie vieillotte, et plus d’éclairage non plus. J’ai vraiment l’impression de me retrouver dans la maison hantée de Disneyland, en Floride. La vache. Je me tourne vers lui, un peu moins rassurée, et plus dégrisée.

Et on fait quoi maintenant ? Passe devant si y’a des monstres hein, tu me défends !

.

mocking jay.



Dernière édition par Nitzan Antonescu le Ven 2 Mai - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Visiting the Haunted House [Nitzan] Jeu 24 Avr - 15:43



J’avais abandonné ma cousine en chemin parce que mon regard s’intéressait à autre chose, de bien plus intéressant et excitant. Une maison abandonnée. Comme j’avais tout d’un coup hâte d’y faire un tour ! J’avais l’impression d’être redevenu un gamin pour qui toutes les bêtises du monde étaient grandement faisables et franchement, cela donnait la pêche et le sourire, alors pourquoi ne pas en profiter ? J’avais semé ma cousine qui revint vers moi en affichant une mine des plus boudeuses devant la farce que je venais de lui faire. Ce n’était pas contre elle, bien au contraire ! Et puis j’écoutais d’une oreille, d’ailleurs j’allais le lui prouver bien évidemment. Alors comme ça, je ne l’écoutais pas ! C’était faux, complètement même. Toutes les mêmes !

« Tu parlais d’animaux qui pourraient nous attaquer… tu vois que je t’écoute »

Petit clin d’œil amusé, j’adore voir Nitzan se mettre à bouder, c’est juste trop drôle à voir. Je lui offrais une fin de soirée mémorable, comme quoi, cela valait le coup de s’arrêter là ! Les filles, toujours en train de râler pour un oui ou pour un non, jamais contentes ! Je crois que l’alcool nous montait vraiment à la tête. Je l’avais vue, c’est ouverture étroite qui nous aurait empêché d’enjamber le portail et bien non, il faut que nous nous galérions à faire la courte échelle pour enjamber les pics plutôt que d’emprunter la voie la plus simple ! A croire que le sport quotidien nous manquait au point de vouloir faire compliqué quand on aurait pu faire simple ! Finalement, je regardais Nitzan en éclatant de rire et lui montrant la porte entrouverte. Ce n’était même pas une infraction que nous commettions puisque c’était ouvert ! Bon et bien, plus qu’à partir dans cette aventure qui n’attendait que nous ! Je souriais à ma cousine avant de poursuivre : comme si nous allions tomber sur des créatures effrayantes ! Ce n’était que dans les films que nous pouvions vivre pareille expérience.

« Tu crois vraiment qu’il va y avoir des monstres toi ? Allez, ne fais pas ta timide, tout va bien se passer ! Mais puisque tu insistes, je passe devant. Tu sais que c’est ceux qui se trouvent à l’arrière qui disparaissent les premiers ? »

Sourire en coin, je passais tout de même devant, même si j’étais hilare devant une cousine peureuse. Pas si trouillarde que cela puisqu’elle avait accepté de me suivre ! Allez hop, c’est parti. Il faut dire que deux minutes, elle forçait la fenêtre à coup de pied, alors je dis ça, je ne dis rien mais elle n’a pas l’air d’avoir aussi peur qu’elle ne le laisse percevoir dans sa voix. Alors on est parti. Le plancher craque sous nos pieds, les meubles sont couverts de poussières et les toiles d’araignée ornent les coins des murs. On dirait vraiment une maison abandonnée depuis des années, à moins que le propriétaire des lieux apprécie la crasse et la saleté. Devant notre raffut, il aurait déjà dû nous avoir entendus. J’en déduis donc qu’il n’y a personne et nous continuâmes notre exploration des lieux avec amusement. Tout cela avait l’air immense, rien que la taille des pièces m’impressionnait. Je n’avais pas le luxe de me payer une baraque pareille et pourtant cela faisait rêver. Celle-ci paraissait un peu vieillotte quand même.

« On monte à l’étage ? Ou tu veux visiter encore le rez de chaussée ? »

Il me semblait même y avoir vu la porte qui menait à la cave… on allait bien rigoler ! Pris d’une impulsion, je me mis à courir au hasard.

« Vas y trouve-moi ! Ahaha ! »

Qu’est qu’on peut être con quand on a bu…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Visiting the Haunted House [Nitzan] Ven 2 Mai - 13:53


Hayel & Nitzan
Visiting the Haunted House

On est sacrément faits quand on décide de rentrer à pied, on l’est encore quand j’accepte de suivre Hayel à l’intérieur de cette vieille baraque, et je suis toujours pas dégrisée quand nos mouvements alcoolisés nous font mettre un temps fou avant d’arriver à être suffisamment synchos pour passer par la fenêtre. Et dire qu’en général, c’est moi qui aie les idées les plus dingues. Là mon Yasha se surpasse. Et c’est fun. Je ne le pensais pas du genre à faire des conneries, lui si sérieux la première fois qu’on s’est recroisés. Comme quoi, il faut se méfier de l’eau qui dort ! Par contre je suis piquée au vif quand cet idiot me traite de trouillarde. Je le pousse légèrement en avant, pour lui montrer que je ne suis pas franchement ravie.

Eh ! C’est toi qui a voulu venir ici, alors c’est toi qui ouvre la marche ! Et j’ai le droit d’avoir la pétoche SI JE VEUX ! Non mais !

Sauf que son dernier argument fait mouche dans la tête alcoolisée, et j’étouffe un petit cri avant de venir me coller contre lui, mon menton sur son épaule, ma main sur son avant-bras.

Les minutes passent sans qu’un monstre ou un tueur en série armé d’une tronçonneuse ne se pointe en hurlant et en voulant nous tuer. Du coup je me détends un peu, et je reste près d’Hayel, tout en musardant à gauche et à droite, soulevant les draps, ouvrant les tiroirs… Je me tourne vers lui quand il me demande si on monte à l’étage ou si on reste au rez-de-chaussée.

Franchement j’en sais r…

Et comme un môme, il me lance un grand sourire amusé, avant de se mettre à courir et à décamper dans les immenses pièces vides. Oh le sale gosse ! Oh il a osé ! Je sens la moutarde qui me monte au nez, et je me mets à courir après lui, histoire de lui botter les fesses. Je passe d’une pièce à l’autre, inspectant rapidement derrière les portes ou sous les grands draps blancs. Mais rien.

Yasha, si jte trouve, tu vas passer un méchant quart d’heure !

Mais je m’amuse quand même bien à le charrier. Et puis, le fait de connaître les esprits depuis toute jeune fait que tout ce qui est fantômes et spectres… pas peur. Cette petite aventure me rappelle quand on était gamins, et qu’on allait explorer n’importe quelle cabane abandonnée, les caves ou les greniers des endroits où on se retrouvait. Je nous revois, en jean abimé, baskets au pied et vieux tshirt, notre tenue de combat des vacances, qui ne risquait rien.

Je décide alors de prendre Hayel par surprise. Et plutôt que de courir, je commence à marcher sur la pointe des pieds. Le tour du rez-de-chaussée est fini, personne. Il est soit au-dessus, soit en-dessous. J’essaie d’appuyer le plus doucement possible sur le vieux bois poussiéreux de l’antique escalier. J’ose à peine respirer. L’étage est pareil : quelques meubles cachés, de la vieille tapisserie qui se décolle parfois des murs, des coulures un peu dégueu là où le toit fuit… Et enfin je le vois. Il pensait que j’allais passer par l’autre porte, et me tourne le dos. J’avance à pas de souris, et brusquement je bondis et lui tombe sur le dos.

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah je t’ai eu !!



mocking jay.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Visiting the Haunted House [Nitzan] Jeu 26 Juin - 22:40

Ce sujet n'a pas eu de réponse depuis 1 mois, merci d'y remédier ou de le signaler pour le faire archiver =)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Visiting the Haunted House [Nitzan] Ven 8 Aoû - 21:06

Ce sujet n'a pas eu de réponse depuis 1 mois, merci d'y remédier ou de signaler pour l'archiver. =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Visiting the Haunted House [Nitzan]

Revenir en haut Aller en bas

Visiting the Haunted House [Nitzan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» Young Haitian MD named White House fellow
» [UPTOBOX] House of Fury [DVDRiP]
» Little House on the Prairie [FB 1623]
» House Show # 16 : El Paso , Texas - KNOCKOUTS SUMMER TOUR !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirrors :: Rp's-