AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
RETROUVEZ NOUS SUR:
http://houseofhell.forumactif.com/

Partagez|

Song of the soul. [PV Chase]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Song of the soul. [PV Chase] Mer 21 Mai - 14:31

Trois mois sans voir Sophya, sans essayer de la contacter. Il avait respecté son vœu. Alastair se tenait au bord du Mississippi River, étrangement calme. La médium ne l'avait pas contacté et il était évident que plus le temps passait, moins elle le contacterait. Cela créait une douleur en le Dibbouk qu'il croyait avoir oublié. C'était un peu quand son épouse lui avait brisé le cœur. Certes là, il n'avait plus de cœur mais la douleur était similaire. Les larmes ne coulaient pas, il était incapable de pleurer mais s'il l'avait pu, il ne l'aurait pas fait, il aurait plutôt hurlé. Alastair ferma les yeux et posa une main contre son front. Il était comme un homme dans une mer déchaînée et ne savait pas comment s'y prendre pour s'en sortir. Un bruit tira le Dibbouk de ses pensées et il tourna le tête en voyant un couple de jeunes s'amuser et s'approcher de la rive. La fille finit bientôt au sol en gloussant alors que petit ami la déshabillait. Lentement, Furfur se redressa et s'approcha. La fille bloqua le garçon, les poils sur sa nuque se redressant.

« Tu as senti ?
- Hein ? Mais non c'est dans ta tête il n'y a rien. »

Le jeune homme se remit à l'embrasser dans le cou alors que la fille tenta de se détendre. Alastair s'approcha encore et d'une poussée d'énergie, se rendit visible. Elle hurla et son cri le berça alors qu'il se rendit invisible. Il observa le manège et le petit ami qui disait à la fille qu'elle était complètement folle. Une fois seule, la fille se mit à pleurer et Furfur s'accroupit devant elle, toujours invisible. Pauvre chérie. Il tendit la main et lui effleura la joue. Elle se figea, regardant avec panique autour d'elle.

« Qui est là ?! OÙ ÊTES-VOUS ? »

Faible esprit, si faible esprit. Alastair quitta la rive du Mississippi et partit sans demander son reste. Il retourna dans la ville agitée de la Nouvelle-Orléans et tourna légèrement en rond en ne sachant pas vraiment ce qu'il cherchait. Ses pensées étaient en vrac et il avait une envie de sang qui dépassait tout entêtement. Il avait besoin de se défouler, il avait besoin d'extraire le poison de son sang. Il avait tellement mal. Lentement, il passa une main dans ses cheveux, un tressaillement courant le long de son échine. Sans même s'en rendre compte, il se dirigeait vers le logement de Chase. Les paroles de Sophya tournaient depuis près de trois mois dans sa tête. La même litanie, les paroles dures, la violence des échanges. Il n'acceptait toujours pas l'idée qu'ils soient parents. Cela le retournait d'une manière inouïe. Il était mort en étant convaincu de ne plus avoir de parents et du jour au lendemain, il retrouvait quelqu'un de sa famille. Ou plutôt, c'était elle qui l'avait trouvé.

Il s'arrêta au pied de l'immeuble du médium qui l'avait amené à connaître Sophya. Lui et Chase se connaissaient depuis environ dix ans, c'était tout à fait autre chose que le lien que Furfur pouvait entretenir avec Sophya. Sans aucun effort, le Dibbouk s'introduisit dans l'immeuble et arriva jusqu'à l'étage du photographe pour pénétrer le plain-pied qu'il connaissait si bien. Il se rendit visible d'une poussée d'énergie et observa la décoration qu'il connaissait par cœur. Rien n'avait changé, bien évidemment.

« Chase, où es-tu ? Encore aux toilettes ? »

Hurla-t-il comme un putois. Il s'approcha de l'appareil photo du photographe laissé dans un coin et le souleva pour prendre une première photographie. Non il n'avait aucune peine à manipuler les objets, heureusement pour lui. Il se retourna en entendant un bruit derrière lui et avisa son médium préféré.

« Ah te voilà ! T'as toujours une sale gueule. »

C'était Alastair tout craché, enquiquiner au maximum. Il posa l'appareil photo avec une certaine dextérité, preuve que ce n'était pas la première fois qu'il manipulait ce genre d'objet.

« Ça va ? »

Il tentait de faire comme si tout allait bien alors qu'il avait l'allure d'une cocotte minute qui voulait vider son sac mais qui clairement, ne le ferait pas, par orgueil. Sauf si Chase le poussait à bout, là, le mauvais esprit viderait son sac.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 28 ans
Messages : 210
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
100/200  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Song of the soul. [PV Chase] Mer 21 Mai - 20:12

Oui, j'avais clairement reprit goût au calme, oui, l'absence d'un esprit semblable à un colocataire ne m'avait pas trop manqué. Certes, avec le temps j'avais prit gout à sa présence, jugeant même cette dernière intéressante étant donné qu'il m'apportait quelques clichés assez vendeurs, mais voilà. J'avais prit gout au calme, l'oubliant et profitant de ce qu'il m'offrait à présent, du calme. Mais je n'étais pas dupe, Alastair n'était jamais bien loin et il n'oubliait personne, vraiment personne. Mais l'on ne pouvait pas anticiper les retours et je n'avais pas prévu qu'aujourd'hui serait marqué par ce dernier. Commençant donc quelques desrush, j'avais passé ma journée à sélectionner la photo qui pourrait satisfaire mon client, la photo qui répondrait à ses attentes. Numérisant, retouchant et préparant mes dossiers, je n'avais sans doute pas vu le temps passé comme souvent et je pense que ma journée aurait pu se limiter à cela si seulement je n'avais pas entendu sa voix. Où étais-je ? Soupirant lourdement, je laissais mes affaires, non sans avoir procédé à une sauvegarde complète de mon travail car oui n'oublions pas qui était là, avant de rejoindre la pièce principal ou il se trouvait. Oui me voilà et étrangement, son éducation ne m'avait pas manqué. M'avançant donc dans la pièce, je ne lui répondis pas de suite, le laissant reposer l'appareil qu'il avait dans les mains avant de rejoindre la cuisine et le frigo ou je pris une bouteille de jus de fruit que j'ouvris pour boire une gorgée. Si jusqu'à présent rien ne m'avait déranger, sa question réussit à me surprendre. Je ne dirais pas que je le connaissais par coeur, mais j'avais vécu assez longtemps avec lui pour connaitre et reconnaitre certaines de ses attitudes.

« Oui, bien que je sois forcé de reconnaitre que ta question me surprend. »

Rangeant ma bouteille dans le frigo, je le rejoints avant de me poser contre un meuble et de le fixer un instant, un long instant même. Cela clochait, même un peu trop pour être honnête. Après affirmer que c'était un miracle de le voir poser de telle question, non, mais disons que depuis certaines question de Sophya et sa disparition, j'avais commencé à penser que quelque chose ne tournait pas rond. La paranoïa n'était pas quelque chose qui m'était habituelle, réellement pas et je n'y avais de toute façon pas cédé, mais je ne pouvais de toute façon pas fermer les yeux et ignorer les incohérences de cette situation.

« Et toi ? Ça doit être la fête pour vous en ce moment. »

Bien que je me fiche parfaitement des récents événements et que je bénisse même ces derniers d'avoir eu lieu pour m'avoir enfin laissé un peu de temps pour travailler et donc rembourser mon prêts, je n'ignorais pas que des plus sensibles que moi puissent être choqué. Il n'y avait pas forcement de juste retour des choses dans ces cas là, mais disons que là, c'était la fête. Pour eux, pas pour les médiums, mais étrangement, je m'en étais encore bien sortie je trouve, j'avais encore réussi à éviter le pire et bien que cela touche Sophya, je réussissais à faire la part des choses.



UC ♥ UC

UC ♥ UC
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Song of the soul. [PV Chase] Mar 27 Mai - 23:37

Chase était calme, presque trop mais Alastair n'était pas étonné. Si le médium le connaissait bien, l'esprit aussi le connaissait bien. Il ne bougea pas, suivant du regard le tatoué qui buvait à une bouteille de jus de fruit. Un tressaillement courut le long de l'échine de l'ancien palefrenier alors qu'il s'appuya contre un mur. Il ne savait pas comment aborder toute la question Sophya avec Chase. Avant, il n'aurait pas eu autant d'état d'âme mais la partie « je suis son ancêtre », le perturbait plus de raison. Car il fallait bien se mettre dans la tête de Furfur durant trente secondes. Durant près de deux siècles il s'était cru seul, sans famille. Enfin avec une famille défunte. Apprendre qu'il avait une héritière ici avait un certain impact non négligeable sur lui, il fallait bien l'avouer. Alastair ne manqua pas de grimacer quand Chase lui dit qu'il allait bien mais qu'une telle question de la part de l'esprit était étonnante. Oui il savait bien, le Dibbouk. Il n'était pas la gentillesse incarnée, même envers un être qu'il connaissait depuis dix ans maintenant.

Il avait connu Chase quand il n'était qu'un gamin mais il ne l'était plus se rendit-il compte. C'était le regard du médium sur lui qui faisait prendre conscience à Alastair qu'il avait affaire à un homme. Le médium devait se douter que quelque chose clochait. Furfur revenait régulièrement auprès de lui mais souvent dans des périodes de troubles évidents ou alors, quand il s'ennuyait. Là, c'était pour trouble. Il n'arrivait pas à gérer les émotions qu'avait provoqué Sophya en lui. Alastair ne s'occupait pas trop de Belaam, enfin il cherchait un hôte mais là il avait bien d'autres choses à gérer.

« Ouais la super fête t'as pas idée. »

Marmonna-t-il comme un ours mal-léché. Il tirait vraiment une tronche de mal-luné mais regarda un instant dans le vide avant de décider de l'ouvrir à nouveau.

« Il faut qu'on parle. »

L'esprit disait rarement ce genre de choses. Pour lui, c'était comme demander la permission de parler alors qu'il considérait le fait qu'il n'avait pas besoin de demander. Il prenait, point à la ligne. Son regard glissa sur Chase plusieurs secondes. Il ne savait pas comment commencer, ni par où. Le lien qui unissait le médium à Sophya inquiétait quelque peu le mauvais esprit. Il savait bien qu'il avait merdé quelque part, force était de le constater et qu'il risquait de s'en prendre plein la tête. Alastair ne craignait personne mais dans un coin égaré de son cerveau il considérait toujours les hommes plus forts que les femmes et Chase risquait de l'étrangler, et il aurait bien raison, quand il apprendrait pour Sophya. La brune était bien trop faible, encore selon le Dibbouk, pour s'en sortir seule. Elle avait besoin de quelqu'un comme le médium. Ils avaient été mari et femme et pour Alastair cela avait son importance. Ils avaient peut-être bien divorcé, le Dibbouk continuerait de penser que ces deux-là se retrouveraient, tôt ou tard. Il avait beau avoir 249 ans, Alastair pouvait agir comme un gamin d'un couple séparé.

Un enfant qui aurait l'espoir que les parents qui se bagarraient se remettraient forcément ensemble à un moment ou à un autre. Mais Furfur n'était pas un enfant et malgré l'espoir inconscient qu'un jour Chase et Sophya se remettent ensemble, il ne ferait rien pour les aider. Pour autant, il refusait les dires de la brune qui disait que c'était en partie de sa faute la séparation. Selon l'esprit, ce que subissaient les vivants, ils ne le devaient qu'à eux-mêmes, pas à quelqu'un comme Alastair. Enfin sauf quand il y mettait son grain de sel.

« On doit parler de Sophya. »

Il était content à cet instant de pouvoir être intouchable physiquement parlant.

« Elle ne va pas bien... Elle t'a dit pourquoi ? »

Est-ce que Chase savait ? Se doutait-il de la vérité ? Furfur prêchait le faux pour savoir le vrai. Il ne pensait pas que le médium savait pour son lien de parenté avec Sophya mais on ne savait jamais. Alastair ne savait même pas comment aborder ce genre de sujet, c'était pour dire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 28 ans
Messages : 210
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
100/200  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Song of the soul. [PV Chase] Mar 3 Juin - 12:53

J'aurais pu anticiper le fait qu'Alastair réclame audience, et en fait je l'avais fait. Sa présence n'était en rien commune et je ne cessais de penser à la possibilité qu'il puisse vouloir me dire quelque chose. Mais avouons le, le fait qu'il en fasse la démarche, la demande m'avait surpris. Alastair n'est pas le genre à demander, tout au plus il attend, cherche à avoir l'autorisation au travers de nos réactions, mais rien de plus. Alors demander à parler, oui, cela m'avait surprit de sa part. Toutefois cet étonnement ne filtra pas sur mon visage, loin de là, je restais neutre, le regardant sans sourciller alors qu'il semblait chercher à me révéler quelque chose dont il hésitait encore à parler. Ne disant rien, je me contentais de le fixer, simplement, pour avoir mes réponses, ou du moins qu'il s'attaque à le faire. Il reprit alors en me disant, ou en précisant plutôt, qu'il voulait que l'on parle de Sophya. À cet instant ma réaction filtra à travers mon visage, et mes sourcils finir par se froncer. Que voulait-il ? Je dois avouer que le fait qu'il me parle d'elle n'était pas pour me plaire, réellement, je savais que je pouvais m'attendre à tout et je me savais aussi impulsif sur certain sujet. Il reprit donc en affirmant qu'elle n'allait pas bien… Comment pouvait-il l'affirmer là ou moi, je le devinais. Sophya n'avait jamais été très bien, mais il y avait des jour ou cela devenait pire. Alors que savait-il ? Car entre nous, le fait qu'il me demande si je savais pourquoi n'était à mes yeux qu'un moyen de s'assurer de la quantité d'élément que j'avais ou pas.

« Tu sais quoi ? »

Demandais-je avec autorité. Qu'on soit clair, je connaissais l'esprit et sa façon de penser et là, je n'étais pas certain d'apprécier ce qui était de se dessiner devant moi. Secouant donc légèrement la tête, je souris ironiquement avant de croiser mes bras sur mon torse afin d'éviter tout geste malheureux. Car oui, je le sentais assez bien le fait qu'il allait regretter son petit jeu.

« À moins que la question soit, qu'à tu fais ? »

Je n'étais pas dupe, pas avec lui, réellement pas, et le fait qu'il soit sérieux, qu'il me parle d'elle alors qu'elle me parle de lui était à mes yeux la meilleure façon d'avouer le fait qu'il c'était passé quelque chose dont Sophya avait préféré éviter de me parler. Et dans ce cas là, deux possibilité, soit elle ne voulait pas que l'on se rapproche trop vite, soit elle savait que ma réaction ne serait pas la plus poser. Or, en cet instant, je penchais pour la deuxième possibilité. Et croyez moi, je n'étais pas le plus facile à énerver. Je savais énerver les autres, les rendre fou, mais pour réussir à retourner cela sur moi, il fallait le faire, ou avoir décidé de perdre la mobilité de son visage. Quoi qu'il en soit, les choses se précisaient, je n'aimais pas ça et j'aimais encore moi devoir en cet instant attendre qu'il finisse son petit jeu pour me dire ce qui venait de se jouer dans mon dos et qui de toute évidence n'allait pas me plaire.



UC ♥ UC

UC ♥ UC
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Song of the soul. [PV Chase] Sam 14 Juin - 9:06

Chase ne savait rien et ne semblait pas avoir la patience de jouer aux devinettes. Alastair grimaça quand le médium lui demanda ce qu'il savait. Il n'avait pas envie d'avouer, voyant venir le coup qu'il ne pourrait pas bloquer. Chase était le seul médium à sa connaissance capable de toucher les esprits. C'était peut-être pour cela qu'il le respectait plus que les autres. Car il pouvait l'atteindre et pour un esprit aussi cruel que Furfur, cela avait sa petite importance. Si le médium semblait calme d'apparence, le Dibbouk n'était pas dupe. Il calculait subtilement le moment où il lâcherait cette bombe cosmique qui lui exploserait à la tête sans prévenir. Chase ignorait-il réellement la vérité ? Ainsi Sophya avait préféré garder cela pour elle ? Deux sentiments traversèrent le Dibbouk, la tristesse et la rage. La tristesse que sa descendante cache leur lien comme on cachait un vieux cabot honteux. La colère car il se demanda soudainement de quel droit la jeune femme le faisait autant souffrir. Son envie de la blesser, de la détruire, se refléta dans ses yeux avec une lueur malsaine de rage. La rage qui bouillonnait en lui et qui menaçait à tout moment d'exploser.

Il n'avait rien fait à Sophya, bien au contraire ! C'était elle qui avait tout pris de travers. Bien entendu, c'était la version d'Alastair et le mauvais esprit avait une fâcheuse tendance à modifier les éléments le concernant.

« Je ne lui ai rien fait. »

La colère se reflétait dans sa voix basse et grondante comme un fauve prêt à mordre. Son inhumanité avait disparu depuis bien longtemps et ne reviendrait jamais. Ce qui restait de l'homme qu'il avait été jadis était un vague reflet. Un reflet grossier qui dévoilait un monstre assoiffé de sang qui ne saurait jamais arrêter les démons intérieurs qui le gouvernaient. Des démons intérieurs qui n'attendaient qu'une chose, rependre le sang, la douleur, le mal. Alastair n'avait plus envie de se taire, il avait envie de partager avec Chase avec l'espoir sadique que lui aussi souffrirait dans cet échange.

« Elle a découvert quelque chose, concernant ses origines. »

Les deux hommes savaient très bien que le passé de Sophya était brumeux et un sujet délicat concernant son adoption. Encore aujourd'hui, le mauvais esprit refusait de croire à la possibilité qu'elle soit sa descendante. Qu'ils partageaient quelque chose de plus que cette relation, qu'ils partageaient une petite goutte de sang. Le mauvais esprit avait médité des semaines là-dessus, espérant trouver une faille au raisonnement de la médium mais il n'y en avait aucune. A l'époque, avant sa rencontre avec Rebecca, il avait couru les filles. Il leur avait retroussé les jupons, avait profité d'elles pour quelques pièces et avait laissé la vie dans son sillage. Il ne s'était pas imaginé une seule seconde que l'une d'elles donne finalement vie et que de génération en génération, naisse un jour Sophya. Son regard se reposa sur Chase. L'esprit avait été trop longtemps silencieux, perdu dans les méandres dans son esprit tortueux.

« Elle a dit que... Que j'étais son ancêtre. »

Il resta silencieux. Il avait été difficile pour lui de dire le dernier mot, de l'avouer. Il avait l'impression qu'en le disant, il laissait cette vérité se dévoiler, exploser. Il n'avait pas envie de cette vérité, n'avait pas envie de partager son sang avec Sophya. Ce lien de parenté faisait qu'elle lui avait tourné le dos. Elle avait accepté sa présence tant qu'ils ne partageaient rien d'aussi intimes. Mais maintenant, la médium semblait avoir honte de lui, de ce qu'il était. Furfur n'avait jamais eu honte de ce qu'il était mais maintenant, il souffrait. Une souffrance qu'il n'avait plus ressenti depuis longtemps et qui alimentait sa rage, sa soif de sang. C'était la souffrance qui l'avait conduit à devenir le monstre qu'il était aujourd'hui.

« Elle m'a tourné le dos. »

Son regard clair brilla de rage tant il n'acceptait pas cela. Non il n'acceptait pas qu'elle lui tourne le dos aussi facilement. Qu'elle le repousse si violemment qu'il en souffre. De quel droit faisait-elle cela ? Qui lui avait donné le droit de le faire souffrir autant, hein, qui ?! L'énergie du mauvais esprit palpita dans l'air, dévoilant inconsciemment sa rage, son envie de blesser Sophya pour l'obliger à le regarder et à l'accepter. Bien loin de se douter que non, cela ne se passait pas du tout ainsi. On ne pouvait pas obliger les gens à vous accepter. Mais Alastair avait oublié ce genre de règle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Song of the soul. [PV Chase] Ven 8 Aoû - 21:08

Ce sujet n'a pas eu de réponse depuis 1 mois, merci d'y remédier ou de signaler pour l'archiver. =)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 28 ans
Messages : 210
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
100/200  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Song of the soul. [PV Chase] Sam 23 Aoû - 3:55

J'avais malheureusement du mal à croire qu'Alastai n'ai rien fait. Il n'était pas toujours mauvais, mais c'était Alastair et malheureusement dans ce genre de situation il n'y avait rarement d'élément pour lui, mais avant d'agir je voulais qu'il me réponde, le plus franchement dont-il était capable par ailleurs. Et pour être honnête, l'entendre ronger son frein pour contenir sa colère ne me plu pas. Le fait qu'il soit en colère ne me plaisait pas en soit. Ainsi donc elle avait découvert quelque chose concernant ses origines, quelque chose qui visiblement mettait Alastair dans un certain état, état partagé par Sophya à en croire le comportement de la médium ces derniers temps. La question était donc de savoir ce qui pouvait atteindre l'esprit et la médium à ce point, mais surtout lui, au point qu'il cherche à en parler. Il reprit donc en disant que Sophya lui avait confié qu'Alastair était son ancêtre et là… Je restais silencieux et impassible, ce qui n'était pas forcement l'état actuel de mon esprit. Comment cela était-il possible ? Qu'au final ces deux là soit liée ? Mais surtout, le fait que ça soit lié à l'état mental de Sophya… Il avait du faire autre chose. Il reprit alors en me coupant dans mes reflexions et en m'affirmant qu'elle lui avait tournée le dos, ce qui n'était pas étonnant si comme je l'avais pensé, l'esprit avait fait quelque chose d'autre. Mais en attendant j'avais une forte envie de faire s'éteindre la flamme de rage sui courrait dans ses yeux. Fronçant donc un peu plus les sourcils, je finis par lui dire avec autorité.

« Tu vas commencer par te calmer, sinon je vais te donner une bonne raison d'haïr quelqu'un. »

J'avais prit l'habitude de ses crises de rage, mais là elles étaient destiné à Sophya et déjà ça m'allait un peu moins pour le coup. Je refusais qu'il la prenne en victime ou plutôt en proie. Mais de la à lui faire comprendre, c'était une autre paire de manche, quelque chose que j'allais pourtant devoir faire car j'y étais obligé et qu'il devait commencé à comprendre que sa vision du monde n'était pas forcement la bonne, ni même la meilleur à présent.

« Énerves toi autant que tu veux, mais tu es un Dibbouk, tu n'es pas exactement le profil idéal de l'arrière grand père qu'on voudrait tous dans notre famille. »

C'était normal qu'elle lui tourne le dos surtout que la famille était un sujet délicat, réellement. Serrant la mâchoire, je repris en jugeant mes mots du mieux que je pus pour ne pas rentrer trop violemment dans l'esprit.

« Du coup tu lui as fait quoi ? Car tout ses changements, son nouveau plan de carrière ne sort pas de nul part ! »

Toujours autoritaire, je voulais savoir ce qu'il s'était au final passé pour qu'elle change à ce point, pour qu'elle devienne une autre et pour qu'elle le blesse aussi. Elle n'était pas méchante, et bien que les esprits ne soient pas sa tasse de thé, elle ne les aurait prit en grippe uniquement en prenant peur… Et Alasatair pouvait le faire.

Spoiler:
 



UC ♥ UC

UC ♥ UC
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Song of the soul. [PV Chase] Dim 31 Aoû - 12:29


Alastair n'aimait pas faire face à Chase comme s'il lui devait des comptes. Cela l'irritait au plus au point. Le mauvais esprit était figé à une époque où les femmes n'avaient pas autant de droit qu'aujourd'hui. C'était bien pour cela qu'il venait rendre des comptes à Chase et non à Sophya. Malgré toute l'adaptation dont pouvait faire preuve le Dibbouk, il ne pouvait pas comprendre que cette discussion, il aurait dû l'avoir avec la brunette et non avec le divorcé en face de lui. Son regard clair se mit à luire encore plus de rage quand le médium lui dit de se calmer. Cet ordre ne passerait pas.

« Reste à ta place. »

Siffla-t-il. Alastair appréciait Chase, réellement mais il y avait des limites à ne pas franchir. Vivant comme mort semblaient effleurer leurs limites. Le Dibbouk était agité et cela pouvait difficilement passé inaperçu. Il savait au fond de lui qu'il avait été infâme avec Sophya, qu'il l'avait poussée au bout juste par sens de la cruauté. Mais il ne l'avouerait pas à haute voix. Il ne se traiterait pas publiquement de conar*. Le ton de Chase le secouait bien plus qu'il ne l'avouerait et il savait ce qu'il était, un Dibbouk. Les humains les classaient et il était au dernier stade des esprits. La preuve qu'il avait touché le fond. Alastair savait qu'avec énormément d'effort, il pourrait devenir l'étape d'avant, un poltergeist, mais la rage qui l'animait l'empêchait de faire un pas en arrière. Oh, il avait été tenté d'être bon, de protéger Sophya mais pour cela, il avait tué sans aucune pitié et il l'avait utilisée comme excuse pour ses méfaits. C'était bas et minable mais il assumait complètement. Un soupir rauque s'échappa de ses lèvres, vestige qui prouvait son ancienne humanité alors qu'il ne respirait plus.

Mais c'était pour communiquer son agacement et prouver que tout cela lui chauffait les oreilles. Alastair était tout de même vexé d'entendre dire qu'il n'était pas l'arrière grand-père dont tout le monde rêvait. Il aurait espéré lui. La notion de famille lui manquait et les bribes de souvenir qu'il possédait continuaient de s'effacer. Un jour, il ne se souviendrait plus du visage de Rebecca, sa défunte épouse. Quand Chase lui demanda ce qu'il avait fait à Sophya, Alastair explosa.

« Lâche-moi ! »

Par rage, le mauvais esprit envoya voler une lampe qui se fracassa dans un bruit sonore. Son énergie vibrait et son corps tremblait. Il ferma les yeux un instant, reprenant le dessus sur cette colère dévastatrice. Après quelques secondes de silence, il rouvrit les yeux et les posa sur Chase. Chase qui n'avait été qu'un gamin quand il l'avait rencontré et maintenant qui était un homme. Le Dibbouk pencha la tête de côté et toisa pensivement le médium.

« Je ne lui ai rien fait... Elle n'a juste pas apprécié que je lui dise de quelle lignée précisément des Sullivan, elle venait. Elle m'a demandé et j'ai simplement répondu qu'elle ne pouvait venir que d'un bâtard. Je n'ai eu aucun enfant légitime. C'était toi son mari et tu n'as même pas su la tenir. Elle part complètement en vrille et m'accuse de tout et n'importe quoi. Si tu avais été là, peut-être qu'elle ne serait pas entrain de courir derrière des fantômes et de pleurnicher quand je lui dis la vérité. »

Non, il n'avait pas compris que dire à Sophya qu'elle était issue d'un bâtard n'était pas quelque chose de flatteur. Mais Alastair ne pouvait pas changer l'histoire. L'unique enfant qu'il aurait pu avoir avec sa femme n'avait jamais été le sien. Il avait élevé l'enfant d'un autre, un enfant mort à deux ans à peine. Au lieu d'assumer toute la responsabilité de cette histoire, il avait décidé de se défouler sur le médium en face de lui, sournoise.

« Tu l'as abandonnée, Chase. Elle m'a reproché des choses dont je ne suis pas responsable. Vous les vivants... Vous avez toujours le chic pour accuser les mauvaises personnes. »

Alastair était quelqu'un de dur. Quelqu'un qui avait trimé dans la sueur et la douleur mais qui n'avait jamais rechigné. Il était venu avec trois fois rien avec toute sa famille et ils avaient dû tout reconstruire. Cela n'avait pas été rose tout le temps. Ce qui expliquait qu'une fois adulte, le palefrenier avait sombré dans le jeu et l'alcool pour effacer sa peine et continuer chaque jour un peu plus à se réfugier dans sa passion des chevaux. Jusqu'à oublier l'humanité des gens et haïr ceux-ci. Mais il ne prendrait jamais la responsabilité du mal qu'il avait pu faire à Sophya, s'y refusant, tout simplement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 28 ans
Messages : 210
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
100/200  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Song of the soul. [PV Chase] Lun 6 Oct - 19:33

Je n'étais ni agressif, ni même nerveux, en fait, j'étais d'un naturel assez calme en tant normal, mais là… Non clairement, chaque mot ne fut qu'une perche tendu pour que je m'énerve et pourtant j'ai garder mon calme même lorsque lui le perdit. Mais ce qu'il dit sur Sophya, la façon dont-il la nomma, le fait qu'il m'accuse aussi de tout ça… Oui mon sang ne fit qu'un tour, oui je perdis patience lorsqu'il crut que nous étions à une autre époque, oui je perdis patience lorsqu'il parla d'abandon… Il n'arrivait pas à assumer, il n'arrivait pas à faire face et ça… Non ça c'était hors de question. Il avait ses tord et si il lui avait parlé comme ça, je pense sincèrement qu'il n'avait pas volé le comportement de Sophya. Quoi qu'il en soit le coup partie tout seul lorsqu'après l'avoir entendu dire ses conneries, je fus incapable de me tenir. Ma colère venait de se déverser sur lui et je n'avais aucunement l'intention de m'excuser. Je pouvais frapper, il venait d'en faire les frais et il allait devoir s'y faire. Alors, ma voix finit par porter, certes un peu plus fort, signe évident qu'il avait dépasser les limites, mais elle le fit et sans attendre je lui fis comprendre que déjà, il avait intérêt à changer de comportement et qu'il n'avait plus le droit de parler ainsi.

« Mets-toi à jour, au jour d'aujourd'hui personne ne tient personne, ça s'appel l'égalité des sexes. »

De un, mais je n'avais pas fini.

« Je t'interdis de parler de ma femme comme ça, je t'interdis de la prendre pour une de tes bâtardes, elle n'est pas ta fille, elle ne le sera jamais ! »

De deux, et encore j'aurais pu me perdre un peu plus sur celle là, mais passons.

« Et je ne l'ai pas abandonné ! J'ai su mettre de côté quelque chose, pour son bien, car c'est quelque chose qu'on fait aujourd'hui quand on aime quelqu'un, on accepte de s'en éloigner pour plus le faire souffrir, pour ne plus la faire souffrir. »

La mâchoire toujours serré, je continuais sur ma lancé, car il m'avait vraiment poussé à bout. Et j'allais lui faire passer l'envie de recommencer.

« Remets toi en question, j'accuse personne, c'est toi qui a merdé ! »

Il n'y avait aucun doute possible la dessus vu ce que j'avais vu. Il avait merdé, clairement et je n'allais pas changer d'avis.



UC ♥ UC

UC ♥ UC
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Song of the soul. [PV Chase] Lun 20 Oct - 20:36

Le coup était parti et Alastair n'avait pas bougé. Il avait encaissé, sa tête était légèrement partie en arrière, mais aucun mot n'était sorti de sa bouche. Colère, froide colère. Elle semblait lécher ses entrailles. L'égalité des sexes... Quel beau mot pour une connerie sans fond. Le mauvais esprit était né deux siècles en arrière. A une époque où les femmes n'accédaient pas à certains métiers ou même certaines études pour bien des raisons. Il n'accepterait jamais cette réalité. Son regard bleu clair se posa sur Chase et dedans, il n'y avait rien. Aucune humanité. Le Dibbouk venait de plonger à bras ouverts dans le bouillon de la rage et de l'inhumanité. Il connaissait ce gamin depuis si longtemps, oui, dix ans, quelque chose comme ça. Mais il n'avait pas accepté le coup. Chase était socialement plus haut que lui, mais Dieu ce n'était qu'un gosse. Un rire lui échappa quand le médium affirma que jamais Sophya ne serait sa fille. Elle ne l'était pas directement, mais à travers elle, dans ses mouvements vivaient les fantômes du passé. Elle était au fond d'elle une Sullivan, une illégitime, mais cet enfant, Alastair l'avait eu avec une autre femme.

Si cet acte se serait produit à cette époque, l'enfant aurait son nom, avec ou sans mariage. Les gens avaient fait voler cette convention en éclat depuis bien longtemps. Mais la suite ne le fit que rire encore plus.

« Oh non gamin. Tu te caches derrière tes pseudos théories à la noix. Le divorce ? Vous jetez vos partenaires comme des savates, vous ne connaissez pas la fidélité et la durée. Tu as abandonné ta femme parce que tu ne voulais pas la faire souffrir, mais elle souffre encore plus. Tu l'as détruite. Et je la détruirais encore plus. »

Méchanceté, tant de dureté. Le respect que l'esprit avait eu pour le couple de médium venait de voler en éclat. Jamais il ne se remettrait en question car à plus de 249 ans, il était tout simplement un vieux sénile qui s'ignorait. La pièce dégageait une ambiance étrange, lourde. Le mauvais esprit recula de quelques pas tandis que son énergie crépita dans l'air et que d'autres objets continuèrent de voler dans la pièce sans plus de cérémonie. Il était prêt à tout détruire, à faire flamber cet endroit, mais il n'en avait pas la force.

« Je t'aimais bien gamin, vraiment. »

Mais toute cette connerie, c'était fini. L'humanité ne valait rien, les humains encore moins. Ils s'accrochaient à des théories fumeuses, croyaient avancer, lui apprendre des choses. Non, on n'apprenait plus rien à Furfur, sauf la mort qui l'attendait de l'autre côté du miroir. Il pouvait tuer Chase, il pouvait le faire. Il ferma un instant les yeux, reculant encore et étrangement, il crut sentir une odeur, du jasmin. Il ouvrit brusquement les yeux, Rebecca. C'était impossible, ses sens étaient morts avec lui. Alors il comprit, il était tellement furieux qu'il confondait le passé et le présent. Il en voulait à Chase autant qu'il en voulait à sa femme, car il les aimait.

« C'est terminé. Ne te mets plus jamais sur mon chemin, toi et Sophya. La prochaine fois, je n'aurais pas la même décence. »

Au nom du passé, il ne le tuerait pas. Alastair ravala son énergie et l'air cessa de crépiter. Lentement, il commença à disparaître et un sourire humain passa sur son visage. Un sourire triste, l'humanité en Furfur venait de voir ce qu'il ne voyait pas habituellement. Il abandonnait Chase avant de commettre l'irréparable, le tuer. C'était terminé, le Dibbouk venait de perdre son dernier lien avec l'humanité en tournant le dos aux médiums.

« Adieu Chase. »

Et il disparut. C'était sa manière de s'excuser, l'épargner. Pour un mauvais esprit comme lui, c'était dur, extrêmement dur de céder ainsi. Mais en souvenir du passé, il avait consenti à le faire. La prochaine fois... Il ne le ferait pas, la prochaine fois, ce serait terminé.

---

RP TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Song of the soul. [PV Chase]

Revenir en haut Aller en bas

Song of the soul. [PV Chase]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» [SUJET TERMINE] 4 but 2 - La soirée de l'improbable |Chase/Apollo/May/Ange|
» Le soul Gardien, le vaisseaux des rebelles démoniaque
» !! ..: Poor Soul :.. !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirrors :: Rp's-