AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
RETROUVEZ NOUS SUR:
http://houseofhell.forumactif.com/

Partagez|

Sehnsucht [Abigail - Quinn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 18 ans
Messages : 275
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Ven 23 Mai - 21:24

Une fois, la sonnerie retentit dans les couloirs, tout le monde se précipita hors de la classe. J’ai attendu que tout le monde sorte avant d’en faire de même. J’avançais à mon aise, à cause de ma petite taille je me fais facilement une place dans la foule, mais au final je reste en retrait, car j’en ai eu marre de me faire bousculer. Un professeur m’appela pour me parler de mon dernier contrôle et de la note désastreuse que j’ai obtenue.

« Il va falloir faire quelque chose pour ces notes Abigail, en début d’année tu avais des notes acceptables et je peux comprendre que l’on ait un passage à vide parfois, mais là ça devient inquiétant, tu sais. Tu dois te reprendre et très vite si tu veux espérer avoir une chance de réussir tes examens, c’est ta dernière année, c’est la plus importante de toutes, c’est la dernière ligne droite et ça serait dommage de la rater. »

« Oui, je sais madame, je suis désolée, c’est juste que je ne suis pas dans mon assiette ces temps-ci, depuis que j’ai assisté au meurtre de cette femme il y a quelques mois, j’ai du mal à me concentrer. »

« Je te comprends et c’est horrible ce qu’il s’est passé, mais si ça ne va pas tu peux toujours aller voir le psychologue de l’école. »

« Non, je ne veux pas aller voir un psy ! La première fois que j’en ai vu un quand j’étais petite, ça s’est mal passé… S’il vous plait, pas un psy. »

« Écoute Abigail, je ne veux pas te forcer la main et c’est à toi de voir, mais tu mets ta scolarité en danger, il faut que tu arrives à te reprendre. »

« Ne l’écoute pas Abi ! Et si elle continue d’insister, je sens qu’elle aura un petit accident, il y a tellement d’escaliers dans cette école et puis ça ne sera pas la première fois n’est-ce pas ? »

Gorgoroth aime décimer les personnes qui me contrariaient, c’était un passe-temps pour lui. Mais je ne peux pas dire à mon prof que mes notes découlent du fait que je sois possédée par un esprit psychopathe. Il faut dire qu’avec Gorgoroth qui s’amuse beaucoup, je n’ai plus trop le temps d’étudier quoi que ce soit et je dors à peine chaque nuit. Depuis l’arrivée de Belaam en ville, mon esprit me laisse beaucoup moins d’autonomie. Une fois le champ libre, je pus sortir sans difficulté de l’école. Je parlais en vitesse avec des amies à propos d’une sortie prévue dans la semaine qui arrive et puis je me suis mise en route pour rentrer chez moi. En parlant avec le prof et puis mes amies, je venais de rater le bus, j’étais bonne pour rentrer à pied. Après avoir bien râlé, je commençais la route en espérant qu’il ne pleuve pas, je n’avais pas envie de me retrouver sous une pluie diluvienne parce que j’ai raté mon bus.

Je déambulais dans les différentes rues, entendant Gorgoroth faire ces différents commentaires sur toutes les personnes que l’on croise, il s’amusait à me décrire comment il les tuerait s’il reprenait le contrôle de mon corps, bien évidemment il ne ferait pas une telle chose en pleine ville avec autant de témoins autour de nous, mais rien qu’en l’écoutant je frissonnais de peur.

Je commençais à accélérer le pas en fixant le sol, comme ça je ne voyais plus les gens et mon esprit ne savait plus m’effrayer comme ça. Ça pouvait sembler stupide comme méthode, mais c’est la seule que j’ai trouvée. J’avançais sans jamais relever la tête, j’avais l’habitude de prendre cette rue-ci pour sortir avec des amies et donc je n’avais pas besoin de la voir pour me déplacer, je la connaissais presque par cœur. Seule chose que je n’avais pas prise en compte, c’est qu’en marchant comme ça, je ne voyais pas les gens qui arrivaient face à moi. Et donc, ce qui devait arriver arriva, je vis des pieds devant moi, puis je sentis un choc avant de retomber en arrière tout en râlant, bien que je savais pertinemment que c’était ma faute, mais je n’étais pas spécialement d’humeur, la fatigue devait en être la cause aussi. Et sur le moment, je ne reconnus pas la personne en face de moi.

« Non, mais tu ne peux pas faire gaffe ou quoi ? T’as de la merde dans les yeux? »




by Catflix

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans.
Messages : 1042
Localisation : Dans Marigny.
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
77/200  (77/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Dim 25 Mai - 14:45


Sehnsucht
Ft. Abigail C. Springfield.
Une journée de plus sur terre, comme on dit. Mais cette journée... ! Et ce réveil, surtout ! Impossible de me lever. J'avais mal fermé mes volets la veille et le soleil s'en donnait à cœur joie pour me brûler la rétine et faisait tout pour me réveiller. Mais je persistais, résistais. Pas bien longtemps, cependant, ne pouvant plus rester allongée sans rien faire. A partir de certaines heures, je n'arrive plus à dormir, même quand je suis fatiguée, que j'en aurais besoin. Ce n'est pourtant pas le sommeil qui me manque, ces temps-ci.. A vrai dire, je me suis levée fatiguée, et c'est peut dire car hier soir, juste avant de me coucher, je me suis souvenue d'un e-mail. Cet e-mail n'était autre qu'un exercice envoyé par mon professeur. Tout exercice à une date limite et il se trouve que je devais le faire avant.. Ce qui se révélait être demain. A force de repousser l'échéance, j'avais complètement oublié de le faire.. Un jour, je me ferais des plannings, avec des listes et tout un tas de choses bien plus pratiques pour une étourdie dans mon genre... J'avais passé plus de deux heures, mon ordinateur sur les genoux, à répondre aux questions posées. Au final, j'avais réussi. Mais à quel prix ! M'étant couchée plus tard qu'à l'accoutumée, je n'avais pas réussie à me lever et, après avoir longtemps bataillé contre mes paupières lourdes, j'étais enfin sortie de mon lit. Je vous épargnerais la matinée, trop longue, et moi trop "molle", me traînant dans un coin de chez moi, pas bien réveillée. Mais, heureusement pour moi, l'inertie ne dura pas, et bientôt, après un petit déjeuner sommaire et un brin de ménage, j'étais d'attaque pour toute la journée. Je consultais mes mails, relisais mes dernières leçons pour être plus efficace que la veille, me dépatouillant avec un exercice long qui réclamais des connaissances et de la précision -ce que l'on a pas forcément de minuit à deux heures du matin- avant finalement éteindre le tout. Je regardais ma montre ; toute une après-midi devant moi et rien à faire.. Je soupirais, commençant déjà à m'ennuyer, ce soir, je ne travaillais pas, et la fin de journée s'annonçait morose. Je jetais un coup d’œil à la fenêtre. Mon appartement me semblait trop étroit, et le ciel, dehors, trop bleu pour ne pas en profiter. Je récupérais donc mes affaires, fermais les fenêtres puis la porte d'entrée avant de descendre les escaliers. En passant, je remarquais que l’ascendeur était en panne, ce qui était plutôt rare, mais comme je ne l'empruntais jamais, mon quotidien ne s'en trouverait pas perturbé. Ce petit détail mis à part, je décidais de me balader sans vrai destination, errant dans la ville et plus précisément dans les alentours de Mid-City. Pourquoi cet endroit ? Toujours très calme, avec peu de mauvaises rencontres. Du moins, en théorie.

« Quinn, fais attention ! »

Je relevais la tête et me décalais in-extremis de la trajectoire d'un vélo, légèrement honteuse.. Peut-on réellement être si.. Ailleurs ? Tête en l'air ? Puis, dans un murmure, déclarais;

- Merci Hécate, le conducteur du vélo n'avait pas l'air prêt de s'arrêter..

Ensuite, je grimaçais, m'imaginant sans mal la douleur de l'impact, et les bleus qui en auraient résultés. Je remerciais une fois de plus Hécate, en venant à me demander comment avais-je réussi à survivre pendant des années sans elle. Je n'avais pas de réponses, mais me poser la question me faisait du bien, me rappelait qu'Hécate était une chance. Certaines possessions ce passaient beaucoup moins bien que celle-ci, j'en étais même certaine. Me tournant légèrement pour vérifier que personne ne m'avait entendue parler tout seule, je reprenais ma marche, une main dans une des poches de ma veste, l'autre tenant mon téléphone, dans l'attente semi-désespéré d'un message m'annonçant quelque chose à faire. Chose qui ne venait pas. Je soupirais et, abandonnant la partie, rangeais mon téléphone dans ma poche, avant de remettre mes cheveux en place. Mon regard dériva vers le ciel, devenu gris. Il était peut-être l'heure de rentrer, non ?

« Nous pourrons rattraper le petit chemin en passant par la prochaine ruelle, tu te souviens du chemin ? »

J'hochais la tête, oui je m'en souvenais, cette route était la plus rapide. Elle nous éviterais de faire demi-tour et peut-être de finir trempée. Hécate était douée pour retenir tout un tas d'informations, et je me demandais parfois comment elle pouvait bien faire pour ne rien oublier. Sinon, si je me souviens bien du chemin en question, il me faut encore marcher sur.. Hum.. Une dizaine de mètres ? Oui, ça doit être ça. Confiante, je relevais la tête, tombant nez-à-nez avec quelqu'un, mais, pas assez réactive pour m'écarter à temps, la personne me percuta de plein fouet, me tirant une légère exclamation de couleur. J'étais restée debout à grand peine, pas l'autre personne qui était maintenant sur le derrière et, toujours vacillante, je me hâtais de me stabiliser, resserrant les pans de ma veste contre mon ventre.

« Ça va, tu n’as pas eu trop mal, Quinn ? »

Je murmurais un « Oui, ça va. » dans ma barbe, histoire qu'elle ne m'entende pas. Elle n'avait d'ailleurs pas l'air blessée, alors je ne m'apesantissais pas sur cet événement et était même prête à partir, la laissant là, si elle n'avait pas déclaré :

- Non, mais tu ne peux pas faire gaffe ou quoi ? T’as de la merde dans les yeux ?

Ulcérée par la mauvaise fois de la personne, je ravalais mes mots, ne souhaitant pas perdre de temps inutilement. Dire que, pour une fois, ce n'était pas de ma faute ! Apparemment, le ton de la personne ne plût pas à Hécate qui s'empressa de répondre à ma place.

- Et c'est toi qui dis ça ? Non mais je rêve ; tu ne regardes pas devant toi et j'me fais engueuler ? C'est la meilleure !

J'avais rarement vue Hécate aussi remontée, allant même jusqu'à parler pour moi. Mais là, bien que la fille ne devait pas s'en rendre compte, elle était en colère, bien qu'elle se contienne. Le fait qu'elle me "protège", en quelque sorte, me fit chaud au cœur et je l'arrêtais avant qu'elle ne continue, ça n'en valait pas la peine. Mon regard tomba sur le visage de la fille qui, toujours pas relevée, râlait.

- Abigail ?!

C'était elle ? Je n'en étais même pas sûre, bien trop surprise pour réaliser. Après des mois sans l'avoir vue, je n'étais sûre que d'une chose : la voix m'avait semblé familière.. Je savais désormais pourquoi..



Quinn
Try to hear my voice, you can leave, now it's your choice. Can nobody hear me? Can you hear it?
Revenir en haut Aller en bas
http://lesangdenoscoeurs.forumgratuit.ch/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 18 ans
Messages : 275
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Mar 3 Juin - 17:46

J’étais toujours sur les fesses, soufflant entre mes dents, je n’étais pas de bonne humeur et ce choc frontal n’allait pas m’aider à l’améliorer. Moi qui voulais rentrer directement chez moi, c’était raté. Visiblement, ma remarque accusatrice n’a pas plu à la jeune fille devant moi qui s’énerva sur moi.

Fais attention petite, elle est comme nous, je sens quelque chose en elle, même si je ne le reconnais pas. Elle est peut-être dangereuse, tu veux que je m’en occupe ?

La remarque de Gorgoroth m’interpela et me terrifia en même temps. Elle était elle aussi possédée ? C’était bien ma veine. Quel genre d’esprit pouvait bien l’habiter ? Avec un peu de chance, c’était un esprit « gentil », si une telle chose existe vraiment dans ce monde. Tout ce que j’espérai c’est que ce ne soit pas un tueur en série, j’ai déjà bien assez avec le mien. Je fis juste non de la tête pour répondre à Gorgoroth, inutile de faire couler le sang chaque fois que quelqu’un me bousculait, sinon il y aurait très vite plus de morts que de vivant en ville.

Je me relevais en frottant la poussière qui était sur mon pantalon et mon t-shirt et je repris mon sac qui trônait par terre, je n’avais toujours pas posé un œil sur la personne en face de moi. J’étais trop occupée à me concentrer pour récupérer un contrôle total sur mon esprit qui s’amusait de la situation. Mais je sentais très bien qu’il faisait forcing pour arriver, il était trop fort pour moi, il l’a toujours été. Après tout, je ne suis qu’une marionnette entre ses mains, il me laisse vivre ma vie jusqu’au moment où il veut mobiliser mon corps.

Parfaitement ! Si tu regardais si bien devant toi, tu te serais bougée. Pourquoi voudrais-tu que je fasse attention à toi ? Tu n’es qu’une poussière parmi tant d’autres.

Gorgoroth ne mâchait jamais ses mots, pour lui les autres personnes se casaient en deux catégories : les morts et les futurs morts, et si ces derniers étaient de son fait, c’était encore mieux. Je suis contente qu’il y ait autant de gens autour de nous, au moins je suis sûre qu’il ne me forcera pas à l’étrangler en pleine rue, même si Belaam voulait la guerre, ça ne servait à rien de se faire surprendre par des témoins. De plus si elle était possédée aussi, logiquement elle devrait être de notre côté. Logiquement… Et après ses mots, frustré de ne pouvoir agir, l’esprit repartit, me laissant la place.

Puis une voix une peu plus douce me fit redresser la tête, je rêve où elle venait de citer mon nom ? Je la connais ? Non ça devait être une mauvaise blague, dans mes souvenirs, je n’avais pas d’amies possédées, à moins que ce soit récent, mais même dans ce cas-là, je l’aurai remarqué quand même. En voyant le visage de la jeune femme devant moi, je mis quelques secondes à la reconnaître. Cela faisait un moment que je ne l’avais pas vu à l’école. Je fis un effort pour me rappeler son nom, avec tous les évènements récents, les choses les plus simples me semblent difficiles à retenir, mais je me rappelais avoir un moyen mnémotechnique pour son prénom, je pensais à Batman et plus précisément à la femme du Joker : Harley Quinn.

Quinn ? C’est toi ? Ça faisait longtemps que je ne t’avais pas vu. Je pensais que tu étais partie du coup. Je… Je suis désolée pour ce que je t’ai dit avant, je n’étais pas vraiment moi-même. Et je suis désolée de t’avoir percutée.

Gorgoroth criait dans ma tête, il se retenait de ne pas débarquer, il détestait s’excuser et pour lui quand je m’excuse c’est comme s’il le fait lui-même. Il me disait qu’amie ou pas, connaissance ou pas, on ne s’excuse pas comme ça, surtout après avoir « agressé » verbalement la personne, ça fait perdre toute crédibilité.

Je passais une main dans mes cheveux pour les remettre en forme tout en souriant à Quinn, il n’y a pas à dire entre Gorgoroth et moi, c’est vraiment le jour et la nuit. Je me demandais si elle avait le même souci que moi. Et si son esprit la forçait aussi à faire des choses pas très légales.




by Catflix

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans.
Messages : 1042
Localisation : Dans Marigny.
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
77/200  (77/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Ven 13 Juin - 22:44


Sehnsucht
Ft. Abigail C. Springfield.
Retrouver une personne avec qui j'avais passé du temps, en cours me faisait un choc. Je ne l'avais pas revue une seule fois depuis mon retrait du lycée et la voir, comme ça, sans préavis me surprenait tant ! Après des mois.. Je la revoyais, qui me tombait littéralement dessus. Que les choses pouvaient être étrange ! Dans tout les cas, j'étais bien mieux disposées à lui parler. Mais elle ne semblait pas encore m'avoir reconnue et, en attendant, semblait plus agressive que dans mes souvenirs. Quelque chose était étrange. Je ne l'avais jamais remarqué auparavant mais.. Il y avait quelque chose. Elle se releva, reprit contenance, ramassa ses affaires puis déclara, sans pour autant me regarder, quelque chose de.. Pas très gentils. A la fin de sa phrase, je grimaçais. Oui, j'avais toujours été une personne discrète, sans véritables attaches, mais l'entendre dire, qui plus est par une voix qui m'était familière, ne faisait pas de bien. La voir si.. Dans cet état m'inquiétait ; C'était-il passé quelque chose de spécial ? A moins que... Maintenant, dans ma vie, quelqu'un c'était fait une place, et j'envisageais d'autres choses. Et si ces sautes d'humeurs avaient une raison ? Que quelqu'un d'autre était là, en elle ? L'idée s'ancra aussitôt et persista, laissant germer le doute en moi. Si elle avait été possédé, l'aurais-je remarqué ? Pas forcément, et cette idée me fit mal au cœur. Mais comment aurais-je pu y croire, avant ? Je n'avais pas de raisons de le faire, ni de preuves. Maintenant si. Abi sembla avoir du mal à me remettre, mais y parvint tout de même, et, après un instant de concentration..

- Quinn ? C’est toi ? Ça faisait longtemps que je ne t’avais pas vu. Je pensais que tu étais partie du coup. Je… Je suis désolée pour ce que je t’ai dit avant, je n’étais pas vraiment moi-même. Et je suis désolée de t’avoir percutée.

J'hochais doucement la tête, ne sachant sur le coup pas quoi dire. Oui, j'étais partie au beau milieu de l'année, oui, c'était moi, et.. Voilà, rien de plus. J'acceptais ses excuses, la tête plus ou moins ailleurs. Pas vraiment elle-même, hein ? Pour moi, ça commençait vraiment à ressembler à une histoire de possession.

« Quinn, on est repérées. Je suis sûre qu’il a comprit pour nous. »

Je manquais de peu de sursauter, et ne pouvais m'empêcher de regarder autour de moi, nerveuse. Et, ce "il" ? L'esprit, sans doute. Je déglutissais, ne sachant comment me comporter. J'inspirais, ornais mes lèvres d'un micro-sourire destiné à me donner un air naturel et, tandis qu'elle, peut-être aussi gênée que moi, lissait ses cheveux. Trouvant le silence pénible, je me forçais à trouver quelque chose.

- Ah, hum, ce n'est rien. J'ai.. Je prends des cours par correspondance, maintenant, le public, ce n'est pas vraiment mon truc.

Je me grattais la nuque, me demandant ce qu'elle pouvait bien savoir sur nous, et ce qu'elle pouvait bien subir. Les esprits ne se ressemblaient pas tous, et même si Hécate pouvait s'avérer être.. Trop protectrice, elle n'en restait pas moins compréhensive. Son esprit a elle était-il ainsi ? J'hochais les épaules. Après tout, ce monde m'était presque totalement inconnu.. Un monde de fantômes et d'esprits qui me dépassait complètement, dont je ne connaissais rien. Et pourtant, j'y étais de nouveau confronté.



Quinn
Try to hear my voice, you can leave, now it's your choice. Can nobody hear me? Can you hear it?
Revenir en haut Aller en bas
http://lesangdenoscoeurs.forumgratuit.ch/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 18 ans
Messages : 275
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Dim 20 Juil - 16:20

Gorgoroth continuait de me mettre en garde par rapport à Quinn et j’avoue que le fait de la savoir possédée également me mettait légèrement mal à l’aise, mais je savais très bien que mon esprit ne la laisserait pas me faire de mal. Et puis avec un peu de chance, elle n’a pas un esprit aussi violent que le mien. Je suis quand même contente de la croiser en rue et non pas dans un endroit clos, sinon je suis presque sûre que Gorgoroth aurait tout fait pour l’éliminer rapidement. C’est bien lui ça, frapper d’abord et poser les questions après et pour finir refrapper une nouvelle fois pour le plaisir.

Je lui souriais pour essayer de cacher mon état d’esprit, mais je commençais à me détendre un petit peu, après tout c’est Quinn, je la connais, elle ne va quand même pas me sauter dessus et m’étrangler. Non, il faut que j’essaie de chasser cette image de ma tête et il faut surtout que je garde le contrôle total de mon corps pour éviter que Gorgoroth ne l’agresse, il est parfois trop imprévisible.

Je me demandais s’il était sûr que Quinn était possédée, après tout il pouvait se tromper non. Bien que jusqu’à présent il avait toujours raison, il arrivait à ressentir la présence des autres esprits, au moins j’étais tout de suite au courant de la nature de la personne devant moi. L’esprit de la jeune fille en face de moi pouvait-il le ressentir aussi ? Si c’était le cas, Quinn arrivait très bien à le cacher également.

Mais je ne pouvais pas non plus l’aborder et lui parler directement de sa possession et on sait jamais comment pourrait réagir son esprit en voyant que j’étais au courant. Le silence commençait à devenir long, mais la rouquine y mit fin en me répondant. Me disant qu’elle prenait des cours par correspondance, qu’elle n’aimait pas trop le public. Ça peut se comprendre en étant possédée, bien que personnellement je n’ai jamais arrêté de vivre malgré la présence de Gorgoroth, mais ce n’est pas pareil non plus, moi je l’ai depuis plus longtemps qu’elle sûrement.

Ah d’accord, mais ça t’a pris d’un coup ? Je n’avais pas fait attention avant à l’école que tu étais mal à l’aise ou autre. Mais d’un côté les cours à domicile, ça évite pas mal de soucis, comme les retards ou les rumeurs que l’on se prend dans la gueule et puis c’est le mieux pour conserver ses secrets de rester chez soi et éviter la foule.

Mais j’entendais Gorgoroth me disant d’arrêter de faire amie-amie et de faire quelque chose, si jamais elle a un esprit agressif, il faut frapper en premier sinon ça peut être fatal. Je sentais ma main droite se serrer et bouger lentement, mais je la saisis rapidement pour la bloquer. J’eux un petit sourire et je frottais ma main comme si un insecte venait de me piquer, j’essayais de rester la plus naturelle possible, mais ce n’était pas facile. J’étais gênée et mal à l’aise, je ne savais pas trop comment réagir, je jusqu’à présent je n’avais encore jamais rencontré une autre personne possédée.

Après un profond soupir, je pris la décision de me jeter à l’eau et de lui demander, je ne pouvais pas rester avec un sourire crispé à attendre que quelque chose se passe ou la trahisse. Gorgoroth voulut m’en empêcher, mais c’était trop tard, la question était sortie.

Dis ? Si tu es partie, c’est parce que t’as vécu quelque chose de « spécial » ?

J’avais posé la question en étant toute rouge et avec une petite voix, mais d’un côté, la question était assez compréhensible pour elle et si quelqu’un passait à côté de nous et entendait ça, elle ne comprendrait pas que je parle de possession.

J’attendais la réponse de Quinn, mais maintenant rien ne me garantissait qu’elle me dirait la vérité, elle pourrait tout aussi bien me mentir et nier. Je sentais également Gorgoroth qui était prêt à agir, il était prêt à sauter dessus si jamais quelque chose se passait.




by Catflix

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans.
Messages : 1042
Localisation : Dans Marigny.
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
77/200  (77/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Jeu 24 Juil - 16:15


Sehnsucht
Ft. Abigail C. Springfield.
Pas toute à fait remise de cette rencontre, je tentais d'ordonner mes idées. Elle était possédée, moi aussi, et je savais qu'elle le savait. En bref, nous étions percées à jour toute les deux. Maintenant, reste à voir comment va se dérouler cette entrevue. Comment nos habitants respectifs vont s'entendre. La méfiance naturelle d'Hécate n'étant pas spécialement d'accord pour tenter le diable en discutant avec une possédée, je ne savais pas comment réagir. Et si son esprit à elle était tout aussi inquiet ? Qu'arriverait-il si l'un d'eux prenait le contrôle ? L'équilibre de la discutions serait rompu, et les choses pourraient finir.. Je n'osais pas y penser. En tout cas, nous étions aussi gênées l'une que l'autre. Dans d'autres circonstances, l'aurions-nous été ? Possible. Bien qu'il y aurait eu moins de faux-semblant. Perplexe, je me demandais si elle était possédée depuis longtemps. Je l'avais toujours connue comme "ça" et n'avais jamais rien remarqué de spécial. Pourtant, il y avait quelque chose. Et cette chose s'avérait plus handicapante que prévue. Etait-il conciliant ? Gentil ? Ma question me sembla un peu étrange. Qui, étant mort, hanterait et posséderait quelqu'un par "gentillesse" ? Les intentions peuvent être bonnes, mais le processus, lui, ne l'est pas.

« Ça laisse des traces.. »

Tiens, c'était exactement ce à quoi je pensais. Physiquement comme mentalement, on n'en sort jamais "entier". Enfin, je me base de mon expérience personnelle. Qui peut être "bien", après avoir subit pendant un temps plus ou moins long une tension continue ? Avoir eu l'impression de sombrer lentement dans la folie ? De se réveiller la nuit avec des sueurs froides, de croiser des reflets étranges sur chaque surface réfléchissante ? Je m'arrêtais là, comme à bout de souffle dans mes débats intérieurs. Je me mordais la lèvre, baissais les yeux avant de me gratter le bras. Rien de mieux pour paraître nerveuse.. Tentant de reprendre une attitude naturelle, je plongeais mon regard dans celui de mon.. Amie ? J'espérais que notre lien ne changerait pas mais.. Même malgré les nouveautés, notre amitié avait toujours eu quelque chose d'étrange. La preuve, je n'avais même pas pensé à lui donner de mes nouvelles, ou bien à la prévenir que j'arrêtais les études en public.. D'ailleurs, m'en voulait-elle ? Ou notre amitié reposait-elle là-dessus ? Sur un assentiment mutuel mais muet de passer du temps ensemble, de discuter un peu, aussi, mais de plus ? Je m'arrêtais dans mes réflexions, commençant à me perdre moi-même. Continuant de sourire, je l'entendis déclarer;

- Ah d’accord, mais ça t’a pris d’un coup ? Je n’avais pas fait attention avant à l’école que tu étais mal à l’aise ou autre. Mais d’un côté les cours à domicile, ça évite pas mal de soucis, comme les retards ou les rumeurs que l’on se prend dans la gueule et puis c’est le mieux pour conserver ses secrets de rester chez soi et éviter la foule.

La fin de sa déclaration me mettait mal-à-l'aise. Elle semblait croire qu'Hécate -même si elle ne la connaissait pas sous ce nom- me renfermait, m'obligeait à être seule. Ce n'était pourtant pas le cas. Au contraire, je n'étais jamais autant sortie.. N'avais jamais autant parlé à des inconnus -ou connus, mais peut importe- ! Abigail ne pouvait pas le savoir, soit. Mais.. Son esprit l'empêchait-il d'avoir de réels contacts avec l'extérieur ?

« Quinn. Dis-moi, si vous êtes amies, pourquoi ce mouvement du poing ? »

Là, je restais coïte. Je ne l'avais même pas aperçu, ce mouvement, mais maintenant qu'elle me le disait.. Oui, son poing était contracté. Je déglutissais, faisais comme si je n'avais rien vu, bien que la légère dérive de mon regard ait peu de chance de lui avoir échappé. Elle m'offrit un drôle de sourire et s'empara de sa main, la grattant. Etait-ce un de ces signes de nervosité ? C'en était, pour moi, en tout cas. Voulant à tout prix occuper les pensées de celui qui me prenait apparemment pour une menace, j'enchaînais;

- J'y pensais depuis longtemps, après, je n'avais jamais vraiment eu l'opportunité d'en parler. Puis.. Ce n'est pas forcément ça, mais prendre des notes toute la journée, se faire bousculer dans les couloirs, attendre pour manger, les profs.. Se lever tout les matins, c'est pas super réjouissant, et au moins, maintenant, je décide de mon emploi du temps..

Je finissais avec un petit sourire, qui se crispa très légèrement en entendant la phrase d'Abi.

- Dis ? Si tu es partie, c’est parce que t’as vécu quelque chose de « spécial » ?

Mon sang se glaça dans mes veines. Je n'avais pas pensé qu'elle puisse m'en parler si.. Directement. Elle était gênée, encore plus qu'avant. Compréhensible, normal, même. J'avais envie de lui répondre que je ne voyais pas de quoi elle parlait, qu'il c'était passé pas mal de choses, depuis la dernière fois que nous nous étions vus mais.. Faire l'idiote ne servirait à rien, retarderait juste ce moment. Légèrement plus pâle que je ne devrais l'être, je regardais autour de nous. Il n'y avait personne. J'haussais les épaules, fourrais mes mains dans mes poches.

- On peut dire ça comme ça. Mais.., ma voix s'érailla un peu, Tu as connu ça aussi, pas vrai ?

Autant dire qu'après ces mots, Hécate surveillait de près. L'autre n'avait pas l'air de bien m'aimer. Et même si ce n'avait été qu'un mouvement de poing.. Avait-il voulut plus ?Non, en faite non, je ne veux pas savoir. J'imagine que quand on est mort, on est un peu moins pointilleux niveau moralité. Hécate mise à part, évidemment..



Quinn
Try to hear my voice, you can leave, now it's your choice. Can nobody hear me? Can you hear it?
Revenir en haut Aller en bas
http://lesangdenoscoeurs.forumgratuit.ch/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 18 ans
Messages : 275
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Mar 26 Aoû - 0:11

Je commençais à avoir mal aux doigts tellement, ils étaient crispés. Je luttais de plus en plus pour garder le contrôle de mon esprit. Depuis que Belaam nous a donné carte verte pour mettre la ville à feu et à sang, Gorgoroth est devenu plus violent que jamais et je pense que tailler en pièces une ado ne le dérangera pas le moins du monde. Je gardais un petit sourire face à Quinn, je n’avais pas envie de la faire fuir. Cela faisait longtemps que je ne l’avais pas vue et je n’ai jamais vraiment pu parler avec d’autres possédés, peut-être que je pourrai enfin avoir un élément de comparaison pour savoir si Gorgoroth était pareil aux autres.

Je détaillais la jeune rousse, physiquement on ne pouvait pas deviner qu’elle n’était pas seule dans ce corps. C’était légèrement troublant de voir une possédée, sans savoir si son esprit était dangereux ou pas. Et surtout le fait que c’est une amie, est-ce que son esprit peut comprendre l’amitié ? Je sais bien que le mien se moque bien de chose si futile, pour reprendre ses mots.

Quinn me répondit par rapport à la raison de ses cours par correspondance. Dans sa réponse, il n’y a aucune allusion à sa possession, quel dommage cela m’aurait facilité les choses. Elle invoqua une excuse par rapport à un emploi du temps qu’elle gère elle –même à sa façon. Était-ce vrai ou pas, je n’en savais rien.

Puis je la vis se figer un court instant quand je lui ai posé la question presque directement par rapport à la possession. Et elle me confirma ce que je savais déjà et elle confirma également qu’elle était au courant pour moi aussi. J’étais toujours gênée et j’avais du mal à lui répondre, ma voix était à peine audible et je dus prendre une bonne inspiration avant d’enfin réussir à m’exprimer.

Oui… Mais cela fait plus longtemps que toi, c’est pour cela que tu ne l’as jamais remarqué auparavant. Mais je dois dire que c’est assez bizarre de savoir qu’une amie a vécu cela aussi. Et…

Et je suis curieux de savoir le genre d’habitante que tu as dans ce petit bout de chair ! Visiblement ce n’est pas agressif ou alors il le cache bien !

Gorgoroth avait repris le dessus un court instant, il parlait pour moi, il fixait la rouquine droit dans les yeux, un sourire sur les lèvres. Il la toisait comme un animal regardant sa proie, pourtant il n’avait pas l’air prêt à lui sauter dessus pour le moment. Mais je sentais une certaine tension dans l’air se créer, je pouvais sentir tous les muscles de mon corps se crisper. Je devais sembler étrange, un monstre dans un corps de fillette, une petite tête d’ange qui regardait Quinn avec un petit sourire, alors qu’à l’intérieur c’était un véritable monstre qui hurlait.




by Catflix

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans.
Messages : 1042
Localisation : Dans Marigny.
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
77/200  (77/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Mer 17 Sep - 17:47


Sehnsucht
Ft. Abigail C. Springfield.
Hécate, qui avait pourtant toujours été calme, bouillonnait. Je sentais sa colère comme mes propres sentiments et masquais mon trouble. L'esprit qui habitait mon ami était-il si virulent ? Oui, il m'avait insultée, mais rien de plus -pour le moment ?-. Je déglutissais, envahie par un sentiment de peine. De la peine pour Abi. Comment vivait-elle au quotidien pareille intrusion ? Et surtout, depuis combien de temps ? Moins d'un an que je le vivais, moi, et ma vie avait changée. Beaucoup. Comment la sienne avait-elle put évoluer ? J'avais soudainement l'impression de ne pas la connaître. Pas vraiment. Et malgré le fait que nous n'avions jamais été plus proche que cela, j'avais envie d'y remédier, d'être là pour elle. Malgré ce potentiellement dangereux esprit. A cause de cet esprit. J'avais trouvé quelqu'un "comme moi". Mais il avait fallut que ce soit une personne que je connaissais depuis plus d'un an.. Cruel jeu du destin. Mais voilà, y penser ne changerait rien. Alors je tâchais de m'y faire, et regardais mon amie. Quelque part, je sondais ces traits, comme pour y trouver des différences à "l'avant découverte". Il n'y en avaient pas. Du moins pas vraiment. Alors j'expirais, avant de lui offrir un sourire -maigre, mais qui n'aurait pas été ébranlé par pareille nouvelle ?-, pour l'encourager à parler, elle aussi. Sa voix se fit hésitante, était basse. Comme je le comprenais !

- Oui… Mais cela fait plus longtemps que toi, c’est pour cela que tu ne l’as jamais remarqué auparavant. Mais je dois dire que c’est assez bizarre de savoir qu’une amie a vécu cela aussi. Et…

Mais, avant de pouvoir faire quoi que ce soit, une autre voix, comme sortie de nul part déchira l'air et ce moment précieux où nous parlions de ce que nous avions jusque là caché.

- Et je suis curieux de savoir le genre d’habitante que tu as dans ce petit bout de chair ! Visiblement ce n’est pas agressif ou alors il le cache bien !

Là, j'haussais les sourcils. Étaient-ils si peu en osmose ? Hécate ne m'avait jamais coupé la parole, et ne l'aurait pas fait en public. Mais là, elle brûlait de le faire, d'insulter l'ignoble individu à l'intérieur du corps pourtant si avenant, presque poupin d'Abigail. Agressif n'était pas la principale caractéristique d'Hécate, mais elle savait l'être. Le problème, c'est que malgré tout, elle ne se déchaînerait pas. Quelque chose l'en empêchait. Peut-être mon amitié avec Abi ? Elle, elle prenait en considérations ce genre de détails -la plupart du temps-. Elle me voulait sociale, et, comme une mère poule, m'aidait à aller vers les autres. Enfin, toujours est-il qu'après avoir -je le sentis- toiser mon amie -à travers moi- avec une intensité rare -comme pour regarder ce qui ce cachait à l'intérieur-, elle parla.

- Petit bout de chair ? Ce n'est pas comme ça que je parlerais de Quinn, si j'étais toi. Et saches que l'agressivité, qu'importe son degré, peut être contenue. Maintenant, la question est : qui es-tu ?

La voix était froide, avec une pointe de mépris presque cachée -si bien que je ne reconnaissais pas ma pauvre voix-. C'était un nom qu'elle voulait et, si possible, aurait. Je fermais la bouche et offrais une mine désolée à mon interlocutrice. J'étais désolée que nos esprits n'aient pas l'air de s'entendre, désolée de ne pas avoir été une si bonne amie que ça -j'aurais dus être plus proche d'elle, me douter de quelque chose-, désolée qu'elle ait à endurer -depuis longtemps- ça, ce partage de corps avec un esprit apparemment peu scrupuleux de son bien-être. Je secouais doucement la tête, une mine presque triste sur le visage, avant de lui prendre une main, comme si d'un contact, elle pouvait me comprendre. C'était surement faux, mais je voulais qu'elle ait un aperçu de ce que je ressentais, qu'elle sache que j'étais prête à l'aider, à la soutenir. Je ne voulais pas qu'elle soit seule : plus maintenant. Alors je serais là.

« Tu as raison, il ne vaut mieux pas la laisser trop longtemps seule avec celui-là. »

Hécate avait là la voix d'une mère proposant à sa fille et une amie de venir prendre le goûter. Une voix douce, gentille. Bien moins goguenarde -presque méchante- que celle que mon amie devait endurer. Mon regard se perdit dans le ciel et je reculais enfin, lâchant à regret sa main, un micro-sourire aux lèvres. Après avoir pleinement repris le contrôle de mes cordes vocales -et mon intonation habituelle-, je tentais de reprendre le fil de notre conversation avant qu'elle ne soit interrompue.

- Sinon.. Pour moi aussi, c'est étrange de.. De savoir que toi aussi.. Tu as vécu quelque chose de semblable. C'est bizarre comme j'ai l'impression que ça change beaucoup de chose. Comme si, maintenant, certains moments seront moins compliqués..

Je me grattais la nuque, avant de poursuivre.

- C'est comme si on m'avait appris que je n'étais plus la dernière personne au monde.

De notre monde, aussi flippant qu'impressionnant. Un monde où l'on est accompagné de quelqu'un que l'on ne voit que dans son propre reflet, de quelqu'un qui peut faire de nous son pantin. Un monde dangereux, bizarre, qui était devenu le mien, pourtant. Et qui était maintenant le notre.



Quinn
Try to hear my voice, you can leave, now it's your choice. Can nobody hear me? Can you hear it?
Revenir en haut Aller en bas
http://lesangdenoscoeurs.forumgratuit.ch/
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Jeu 30 Oct - 21:34

Le sujet n'a pas eu de réponse depuis plus d'un mois, merci d'y remédier ou de le signaler au staff afin que celui-ci soit archivé =)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans.
Messages : 1042
Localisation : Dans Marigny.
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
77/200  (77/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Ven 31 Oct - 12:33

Le rp est toujours en cours Smile


Quinn
Try to hear my voice, you can leave, now it's your choice. Can nobody hear me? Can you hear it?
Revenir en haut Aller en bas
http://lesangdenoscoeurs.forumgratuit.ch/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 18 ans
Messages : 275
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Dim 23 Nov - 14:33

Je fixais la petite rousse, droit dans les yeux, avec un sourire en coin, laissant apparaître mes dents. Je penchais la tête sur le côté, en faisant craquer mes articulations, Gorgoroth était devenu plus dur à contrôler, je sentais son envie de sang au plus profond de moi. Cette même envie que j’avais ressentie pour la première lorsqu’il m’a fait tuer mes parents. Mon esprit avait cette haine constante qu’il devait tenir de sa vie d’avant, cette haine qui le rendait dangereux, car à la moindre contrariété il pouvait devenir violent.

J’avais remarqué le haussement de sourcil de Quinn quand Gorgoroth prit la parole. Et l’esprit de celle-ci finit par répondre. Gorgoroth sortit son plus beau sourire carnassier en entendant la réponse à travers la bouche de la jeune fille. Pour lui une personne ne laissant pas son agressivité visible était une personne faible. À ces yeux, il fallait se faire respecter par la crainte et la violence, être trop gentil ne servait à rien.

Oh si pour moi ce n’est qu’un bout de chair, au même point que la poupée que je me plais à contrôler. Et seuls les faibles se disent qu’il faut contenir l’agressivité, elle est faite pour se faire respecter. Et le meilleur respect vient de la crainte. Et pour mon nom, il importe peu.

Il s’amusait, il avait réussi à faire intervenir l’esprit de Quinn, il voulait savoir s’il pouvait représenter un danger ou non. Si c’était le cas, je savais très bien qu’il n’hésiterait pas à l’éliminer, ici devant tout le monde. Après tout, avec le chaos qu’il y a en ville par moment, un corps de plus ou de moins, ça ne fait pas de différence.

Je vis le visage de mon amie devenir triste en me regardant, je ne sais pas si c’était de la pitié, de la compassion ou autre chose. Elle prit ma main dans la sienne, j’étais surprise qu’elle reste près de moi malgré ce que Gorgoroth venait de faire.

Et elle pense à quoi elle ? Elle espère peut-être qu’elle va me calmer et te « libérer ? Elle a trop regardé de film cette gamine. Il n’y a que là-dedans que l’on guérit des gens en leur faisant ressentir notre présence.

Mais malgré ce qu’il disait, je souriais timidement à Quinn, son geste m’allait droit au cœur. Elle me lâcha doucement la main après avant de reprendre notre conversation là où on s’était arrêté suite à l’intervention de Gorgoroth. Elle me dit que pour elle à présent elle se sent moins seule. Elle n’a même pas idée du nombre de personnes comme nous qu’il y a en ville. Son monde a peut être changé, mais il y a de grandes chances que ça ne fasse que commencer.

Oui je te comprends, mais crois-moi, on est nombreux en ville à être possédé. Depuis que je le suis et que mon esprit arrive à reconnaître les siens, je peux te dire que nous ne sommes pas que deux. Et sache aussi que comme tu as pu le voir, tous les possédés ne sont pas forcément sympas. Et crois-moi depuis le temps que je suis possédée, j’ai pu le constater plus d’une fois.

Je ne voulais pas effrayer Quinn, mais il fallait qu’elle soit au courant, qu’elle sache qu’il ne faut jamais baisser sa garde devant une personne comme nous. Et surtout il faut qu’elle sache que même si elle connait l’humain, l’esprit peut toujours décider de s’en prendre à elle. Je ne sais pas si son esprit est fort, mais Gorgoroth lui d’après ce que j’ai pu voir, il l’est et en plus il est sans pitié.


[désolé d'avoir traîné ><]




by Catflix

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Lun 5 Jan - 18:49

Le sujet n'a pas eu de réponse dans le délai imparti ( 2 jours pour les events, 1 mois pour les rps normaux), merci d'y remédier rapidement.

Le staff
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Sam 24 Jan - 23:11

Le sujet n'a pas reçu de réponse depuis plus d'un mois, merci d'y remédier.

Le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans.
Messages : 1042
Localisation : Dans Marigny.
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
77/200  (77/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Jeu 29 Jan - 17:46

Oh mon dieu je n'avais pas vu que c'était à moi, je vais me dépêcher ><


Quinn
Try to hear my voice, you can leave, now it's your choice. Can nobody hear me? Can you hear it?
Revenir en haut Aller en bas
http://lesangdenoscoeurs.forumgratuit.ch/
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans.
Messages : 1042
Localisation : Dans Marigny.
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
77/200  (77/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Dim 8 Fév - 21:09


Sehnsucht
Ft. Abigail C. Springfield.
Je ne savais plus si je devais être contente ou pas de l'avoir revue. Voir une ancienne amitié avait du bon, bien évidemment. Mais.. Retrouver cette bonne amie après quelques mois et apprendre quelque chose de.. plutôt gros, en fait, et assez étrange, presque.. dérangeant.. ? Non, ça ne pouvait pas être quelque chose de positif. Nous étions surement beaucoup, dans toute la ville. Un voisin, une voisine, un simple passant... Les apparences étaient dangereuses, une quelconque personne pouvait se révéler toute autre, et ça, on ne pouvait pas vraiment le voir ou le savoir. Le comprendre tout au plus. Malgré tout, j'avais été contente de la voir. Maintenant, je ne savais plus. Son esprit avait l'air bien plus.. possessif que le mien. Bien plus fou, mauvais. Et moi bien plus libre, humaine. Pourtant, en presque une année scolaire, je n'avais jamais rien détecté d'étrange chez elle ! Quelques sautes d'humeurs, mais, avec la pression des examens et nos caractères respectifs, rien ne m'avait jamais paru étrange. Ou du moins pas si étrange. Je décidais finalement que notre rencontre serait positive. Après tout, nous pourrions peut-être parvenir à nous entraider, à discuter plus franchement qu'avec les autres ? C'était tout bête, mais peut-être libérateur. Après tout, qui aurais-je pu seulement parler de tout ça ? Avec elle, tout pouvait changer.. Si son esprit le lui permettait. Hécate pourrait-elle me l'interdire ? Peut-être que oui. Ou peut-être que non. A vrai dire, je ne le savais même pas..
Un sourire large, presque animal étira les lèvres de mon amie, le visage plus sombre, et une voix légèrement plus rauque s'échappa de ses lèvres, ce n'était pas elle qui parlait :

- Oh si pour moi ce n’est qu’un bout de chair, au même point que la poupée que je me plais à contrôler. Et seuls les faibles se disent qu’il faut contenir l’agressivité, elle est faite pour se faire respecter. Et le meilleur respect vient de la crainte. Et pour mon nom, il importe peu.


Une part de moi retint à grand peine un rire, un rire franc, mais qui ne m'appartenait pas. Hécate ne semblait pas bien d'accord, et je commençais à comprendre ce qu'elle tentait d'exprimer, même si ça ne m'était pas destiné. Je déglutissais, pas franchement à l'aise. Hécate, elle, choisie de ne pas répondre, bien décidée à ne pas satisfaire monsieur-sans-nom. Elle n'était pas faible, où du moins ne se sentait pas l'être, et méprisait simplement la théorie de l'autre esprit, préférant quelque chose de beaucoup plus.. Insidieux, peut-être même..

« Quinn ! Tu penses que je suis comme lui, c’est ça ? N’écoute pas ce genre d’idées, tu sais bien que c’est faux. Je suis là pour t’aider, te protéger. Tu le sais. »

Je déglutissais rapidement, chassant tant bien que mal ces idées, qui me mettaient de plus en plus mal à force d'y penser, de l'imaginer seulement. Alors je passe à autre chose, me contrant sur le sourire d'Abi, qui à l'air surprise de me voir aller vers elle, lui tenir la main. Mais c'est mon amie. Qui serais-je pour m'éloigner, atteinte du même mal qu'elle ?

- Oui je te comprends, mais crois-moi, on est nombreux en ville à être possédé. Depuis que je le suis et que mon esprit arrive à reconnaître les siens, je peux te dire que nous ne sommes pas que deux. Et sache aussi que comme tu as pu le voir, tous les possédés ne sont pas forcément sympas. Et crois-moi depuis le temps que je suis possédée, j’ai pu le constater plus d’une fois.

Je soupire en hochant la tête, doucement. Je m'en doutais mais je le sais, maintenant.

- Hum.. Oui, j'imagine. Tu n'en as jamais croisés de "sympas" ?

Je plantais mon regard dans le sien, dans l'attente d'une réponse.



Quinn
Try to hear my voice, you can leave, now it's your choice. Can nobody hear me? Can you hear it?
Revenir en haut Aller en bas
http://lesangdenoscoeurs.forumgratuit.ch/
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Sam 28 Fév - 14:56

Le sujet n'a pas eu de réponse depuis plus de quinze jours. Merci d'y remédier ou de prévenir le staff si le sujet doit être archivé!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Dim 29 Mar - 19:52

Le sujet n'a pas reçu de réponse depuis plus d'un mois, merci d'y remédier.

Le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Ven 10 Avr - 15:49

Le sujet n'a pas reçu de réponse depuis plus de deux mois, merci d'y remédier ou de nous avertir s'il doit être archivé.

Le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 18 ans
Messages : 275
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Mar 28 Avr - 12:24

Je savais qu’elle voulait me montrer son soutien et j’aurai bien voulu pouvoir lui montrer le mien. Mais je savais que Gorgoroth lui n’avait qu’une idée, l’attraper par la tête et serrer jusqu’à entendre le son de sa boîte crânienne se briser petit à petit jusqu’à la faire voler en éclats. Mon esprit me le faisait comprendre, il m’envoyait cette image mentale directement, c’était comme si je voyais la scène se dérouler devant moi. Cette vision me glaçait le sang et je ne savais pas regarder ailleurs vu qu’elle était directement dans ma tête. Sans m’en rendre compte, j’avais une larme qui coulait le long de ma joue en voyant la mort de mon amie, même si ce n’était qu’une image.

J’avais beau secouer la tête pour chasser cette horrible vision, il fallut un petit moment avant qu’elle ne disparaisse de ma vue. Je fixais la rouquine, toujours en souriant, inclinant la tête sur le côté. Sa question me surprit légèrement, si j’avais déjà rencontré des esprits gentils ? Sa question est intéressante, mais je ne savais pas vraiment quoi répondre.

Euh… Bonne question cela, j’ai dû en croiser, mais je n’ai jamais parlé à aucuns en tout cas, disons que mon esprit n’a pas vraiment de relation fréquentable, ni même de relation tout cours, beaucoup d’esprits préfèrent l’éviter quand ils le connaissent. Avec ce chaos qui arrive en ville et cette guerre, mon esprit a réussi à se faire connaître, mais pas dans le bon sens malheureusement.

Je n’osais pas trop en dire, je ne voulais pas que Gorgoroth m’empêche de parler ou qu’il prenne le contrôle pour lui raconter tout ce qu’il m’a fait faire. Je fais assez de cauchemars la nuit, je n’ai pas envie de les revivre en plein jour. Tout ce sang que j’ai pu voir, j’espère que mon amie n’en verra jamais autant. Heureusement pour elle, son esprit avait l’air bien plus gentil que le mien.

Tout en passant une main dans mes cheveux, j’émis un petit soupir. Je me sentais mal à l’aise, c’était déjà spécial de parler de tout cela avec quelqu’un, mais encore plus quand c’est une personne que l’on connaît et qui est dans le même cas que le nôtre. J’étais curieuse par rapport à ce qui lui était arrivé et comment elle le vivait, mais en même temps, je l’enviais tellement qu’elle ait trouvé un tel esprit, alors que moi j’avais hérité d’un véritable psychopathe.

Dis-moi, je suis vraiment la première personne possédée que tu croises ? Et t’a déjà pensé à le faire disparaître ? Même si ton esprit a l’air gentil.

Il te prend quoi gamine ? Tu espères trouver quelqu’un pour t’accompagner à un exorcisme ? Tu oublies ce qui s’est passé la dernière fois ?

Je sursautais intérieurement quand il parla, c’est vrai qu'on avait déjà essayé de m’exorciser, même si ce jour-là je n’avais rien demandé, on m’était tombé dessus sans prévenir, mais ce fut un vrai carnage, la moitié des personnes ce jour-là furent complètement massacrées.




by Catflix

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans.
Messages : 1042
Localisation : Dans Marigny.
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
77/200  (77/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Dim 10 Mai - 19:00


Sehnsucht
Ft. Abigail C. Springfield.
Droite, figée, un peu crispée, quand même, j'attendais, un déglutissement coincé dans la gorge. Que c'était étrange, dur ! Elle aurait pu me tuer - pas elle, lui. Je l'avais connue pendant tout ce temps, sans jamais le faire assez pour me rendre compte de quelque chose.. Depuis combien de temps ? Serions-nous plus proche, maintenant ? J'en doutais presque. Une larme dévala sa joue, et, le cœur triste, je lui serrais rapidement la main, d'une légère pression : ça va, je suis là, ne t'inquiète pas, mes yeux dans les siens, m'accrochant à la lueur familière de son regard. Un sourire passa sur son visage, et il me sembla que tout était passé, que ce moment-là était fini. Enfin, après un petit silence, elle me répondit :

- Euh… Bonne question cela, j’ai dû en croiser, mais je n’ai jamais parlé à aucuns en tout cas, disons que mon esprit n’a pas vraiment de relation fréquentable, ni même de relation tout cours, beaucoup d’esprits préfèrent l’éviter quand ils le connaissent. Avec ce chaos qui arrive en ville et cette guerre, mon esprit a réussi à se faire connaître, mais pas dans le bon sens malheureusement.

J'hochais la tête, doucement, une petite moue sur le visage. Elle devait avoir tant vu ! Je frissonnais, certains souvenirs remontant. Le peu que j'avais vu, fais m'avait terrorisée.. Alors, plus ? Je secouais la tête, avant de déclarer, d'une petite voix :

- Je suis désolée..

J'aimerais tant pouvoir la soutenir, faire quelque chose. Mais je sais que rien de tout cela n'est probable, alors je soupire et me passe une main sur le visage. Que le monde me semble compliqué, maintenant ! Où est passé l'insouciance ? M'a-t-elle seulement habitée un jour ? Bonne question. Je me recentrais sur elle, et voyais en elle le reflet de ma gêne, de l'inconfort de la situation. Je lâchais un instant sa main pour les glisser dans mes poches, appuyant dedans, comme pour agrandir le tissu. Un moyen d'évacuer comme un autre. Puis je relâchais, et glissais comme d'habitude mes mains dedans, "normalement". Que pouvait-il lui arriver, au quotidien ? Je mordais ma lèvre, plus désolée que je ne pouvais le montrer. S'il y avait bel et bien une "loterie de la vie", elle avait tout raflé.. Peut-être avec du retard - quelques années de répits, ou tout remontait à bien plus longtemps, et elle n'avait peut-être même connu que cela, que cette vie..

- Dis-moi, je suis vraiment la première personne possédée que tu croises ? Et t’a déjà pensé à le faire disparaître ? Même si ton esprit a l’air gentil.

Je sursautais, quelque chose ondulant en moi, comme une vague de froid. La faire.. Disparaître ? A ce mot, je me sentais seule, un grand vide s'insinuant en moi. Seule seule seule seule seule seule. Toute seule. Froid. Noir. Malaise. Je secouais la tête, reprenant d'un coup mes esprits, perturbée, mais je ne pus réagir, un autre étant mécontent. A chacun sa façon de réprimander.

- Il te prend quoi gamine ? Tu espères trouver quelqu’un pour t’accompagner à un exorcisme ? Tu oublies ce qui s’est passé la dernière fois ?

Je réagissais aussitôt, appelant à l'apaisement.

- Eh.., doucement, elle a juste posé une question., puis, à elle : Oui, je n'en ai jamais vu - pas en le sachant, en tout cas - et non. Je.. Elle reviendrait. Elle ne me laisserait pas t.., quoi, ne me laisserait pas tomber ? Ces mots étaient-ils seulement les miens ? Je secouais la tête. Elle à ses méthodes. En existe-t-il seulement un de vraiment, parfaitement "gentil" ?

J'haussais les épaules, peu convaincue. Gentille ? Ce n'est plus ce qui me venait. Mais par comparaison, peut-être. C'était tout à faire plausible. "Tu oublies ce qui s’est passé la dernière fois ?", hein ? Je ravalais les mots qui me brûlaient la langue et jetais un regard autour de nous. Combien étaient morts, ou bien gravement blessées ?



Quinn
Try to hear my voice, you can leave, now it's your choice. Can nobody hear me? Can you hear it?
Revenir en haut Aller en bas
http://lesangdenoscoeurs.forumgratuit.ch/
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Jeu 2 Juil - 18:45

Bonjour!

Ce rp n'a pas reçu de réponse depuis un minimum de 15 jours, merci de ne pas le laisser tomber dans l'enfer des rp's oubliés et d'y répondre au plus vite ou de nous prévenir s'il faut l'archiver =D

Le staff
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Ven 24 Juil - 11:50

Bonjour!

Ce rp n'a pas reçu de réponse depuis deux mois et demi, merci de ne pas le laisser tomber dans l'enfer des rp's oubliés et d'y répondre au plus vite ou de nous prévenir s'il faut l'archiver =D

Le staff
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 18 ans
Messages : 275
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
135/200  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Dim 2 Aoû - 17:41

Je sentais mon esprit bouillir de plus en plus au fond de moi, je savais très bien qu’il ne fallait plus trop traîner avec Quinn au risque qu’il lui arrive quelque chose. Je ne sais pas si Gorgoroth se comportait comme ça parce qu’il voit en elle une menace ou si parce qu’il se dit que moins j’ai d’amis, plus mon esprit sera faible et malléable pour lui. Je devais lutter pour l’empêcher de prendre le contrôle de mon corps, je savais très bien que même si on était en pleine rue avec des témoins, ça ne l’empêcherait pas de faire un bain de sang.

C’était dommage que j’aie rencontré Quinn dans cet état, j’aurais tant voulu pouvoir vivre normalement, même si ça fait plus de dix ans que je suis possédée. La jeune rousse, elle ne l’était que depuis peu et je lui souhaite de ne pas subir tout ce que j’ai vécu. Même si la guerre était aux portes de la ville avec Belaam et ces sbires qui ne veulent qu’une seule chose : repeindre la ville d’un rouge rubis.

Je souris cependant quand la jeune fille prit ma défense après ma question. Cela faisait plaisir d’être soutenue de temps en temps, même si tenir tête à Gorgoroth était de la folie pure, car si jamais sa colère éclate, ce n’est pas beau à voir. Je m’attendais un peu à la réponse de mon amie, je la comprenais d’un côté, surtout avec un esprit protecteur.

Oui je vois, enfin je te demande ça, mais je ne pense pas que je pourrai vivre sans mon esprit non plus. J’ai eu tellement l’habitude de vivre avec que je me sentirai vide, en plus il est ce que l’on pourrait appeler ma seule famille.

J’eus un léger rictus en entendant sa réflexion, si un esprit gentil existait vraiment. C’était une bonne question.

Je ne sais pas s’il y en a des vraiment gentils, disons qu’il y en a des moins mauvais. Et puis d’un côté, être mort pendant plusieurs siècles, ça doit jouer aussi sur le caractère et il faut voir la vie qu’il a eue avant. Bien que je ne veux pas savoir ce que mon esprit a fait de son vivant.

C’était quelque chose que je ne voulais absolument pas savoir, même si parfois je fais des cauchemars me semblent très réalistes et qui pourraient être des souvenirs perdus dans les brides de notre mémoire.

Tout en regardant ma montre, je fis une remarque à propos de l’heure prétextant que je devais me dépêcher de rentrer car j’avais quelque chose de prévu. Bien évidemment c’était juste une excuse pour partir et aller m’enfermer dans ma chambre le temps que Gorgoroth se calme enfin, en espérant qu’il ne me force pas à m’arrêter en route pour se déchaîner.

Je pris rapidement Quinn dans mes bras, en la remerciant de la conversation et en lui disant que ça m’a fait plaisir de la revoir.




by Catflix

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voodoo Ghost
Dream Teller
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
200/200  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Ven 21 Aoû - 12:27

Bonjour!

Ce rp n'a pas reçu de rp depuis plus de 15 jours! Merci d'y remédier assez rapidement ou de demander l'archivage de ce dernier s'il est terminé ou abandonné.

Le staff.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans.
Messages : 1042
Localisation : Dans Marigny.
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
77/200  (77/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn] Ven 21 Aoû - 19:27



Quinn
Try to hear my voice, you can leave, now it's your choice. Can nobody hear me? Can you hear it?
Revenir en haut Aller en bas
http://lesangdenoscoeurs.forumgratuit.ch/
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Sehnsucht [Abigail - Quinn]

Revenir en haut Aller en bas

Sehnsucht [Abigail - Quinn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 01. [Villa de Quinn Fabray] I'll be there for you [CLOS]
» Quinn Fabray [Validée]
» Quinn vient vous rejoindre
» Vous allez arrêter de gueuler ? [PV ~ Harley Quinn / Teski Night / Eriana River ]
» Abigail Blackson, la petite fille du Diable...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirrors :: Rp's-