AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
RETROUVEZ NOUS SUR:
http://houseofhell.forumactif.com/

Partagez|

«In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: «In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde Sam 21 Juin - 20:16


In the dark alley
Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde


La Nouvelle-Orléans était mon chez moi. Ce l'avait toujours été et j'envisageais peut-être que ce le reste. Comme plusieurs, je pensais aux voyages et à voir un peu du monde, mais je savais que j'y reviendrais toujours. Je m'y sentais bien et puis... où irais-je? Je manquais peut-être d'ambition, on me l'avait souvent reprocher lors de mes études, mais étais-ce une si mauvaise chose d'avoir l'impression d'être au bon endroit. Je cherchais seulement qu'y faire. Ce n'était pas mon emploi dans ma petite librairie locale qui allait me permettre de me faire une place. J'aimais cela bien sur, mais j'aspirais tout de même à un peu plus. La question restait cependant : quoi exactement?

Aujourd'hui avait été une belle journée. Congé de travail, j'avais donc décidé de me promener en ville, d'aller voir notamment quelques boutiques que je n'avais pas vu depuis longtemps. Il avait fallu que je prenne une pause dans un café pour voir finalement le soleil entamé sa descente. Je réalisai alors qu'il serait peut-être temps pour moi de rentrer chez moi. J'avais une bonne route à faire, mais je connaissais les raccourcis et les petits chemins. Je m'étais donc glissé à travers les grilles du St Louis Cemetery et l'avait traversé lentement. Je n'avais pas peur des cimetières et des esprits. Cela n'avait jamais vraiment été le cas et ce l'était encore moins maintenant que j'étais possédé. Evan était là maintenant. Il percevait ces choses que je ne saisissais pas moi-même. Ce n'était que récemment que nous avions compris qu'il n'était pas un cas unique et qu'il y avait d'autres possédés. La Nouvelle-Orléans avait toujours été animée par ces histoires d'esprit, cela faisait parti de ses légendes et de son sang. Si certains y avaient crus, il n'en restait pas moins que la majeur parti était des sceptiques. Quand ma propre possession avait commencé, j'avais cru être un rare cas, une exception, mais plus le temps passait, plus je m'ouvrais à l'idée que je n'étais pas seule et je regardais avec plus d'intérieur les boutiques des soi-disant médiums. Peut-être avait-il de vrai pouvoir? J'étais prête à y croire maintenant, mais je savais aussi que les escrocs existaient.

Une fois sortie du cimetière, je me retrouvais de nouveau près de certains bâtisse, me glissant dans des ruelles de quartier sombre. Certain vous dirait que c'était une mauvaise idée de se glisser dans les ruelles à cet heure, particulièrement dans le Treme, un quartier pauvre ravagé par le passage de Katrina. Je n'avais pas peur, j'avais souvent passé par cet endroit. La plupart du temps, j'étais seule à arpenter les coins de la ville, alors ce soir n'y faisait pas exception. Jusqu'à ce que je sente que je n'étais plus seule et que je me retourne, voyant alors une autre ombre au fond de la ruelle. Un autre voyageur de la nuit. Je ralentis mes pas, m'approchant de lui en essayant de discerner ses traits.

«Bonsoir...»

Une simple politesse, question de voir s'il allait me répondre ou m'ignorer. N'étais-ce qu'une coincidence de croiser quelqu'un ou attendait-il quelque chose. Je m'en approchai, sans être effrayé. Après tout, je n'étais pas la seule à voir le droit de me promener dans les ruelles à une heure tardive.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans
Messages : 67
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
100/200  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: «In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde Lun 28 Juil - 22:00

Ce que je faisais ici ? Je n'en avais pas vraiment la moindre idée, en réalité Eskhol m'avait rendu les rênes de ma vie après m'avoir étouffé dans une obscurité sans nom. Hagard, je regardais autour de moi dans l'espoir de réussir à saisir ce que j'aurais pu, ou plutôt ce que l'on m'aurait prêté. C'était toujours ainsi, toujours la même chose, toujours ce même sentiment et cette même vulnérabilité, toujours ce sentiment de souffrance, de douleur alors que chaque jour, ressemblait à une épreuve. Qu'attendre du monde quand l'on ne peut déjà rien attendre de soit ? Perdu, je commençais à avancer incertain dans le paysage qui me faisait face, ce que j'attendais pour rentrer chez moi ? Je ne sais pas, à moins que ce soit l'espoir que ce sentiment oppressant disparaisse de mes poumons, ou bien ce brouillard couvrant mes yeux. L'incertitude et l'obscurité. Et je ne parlais pas de l'avancé du soleil, ni même de la lune qui entre nous n'avait déjà plus la moindre importance pour moi depuis longtemps. J'étais perdu, perdu dans un espace plus confiné qu'une ville, une maison, ou même une pièce, j'étais perdu, perdu en moi, en mon être, en mon corps. Levant les yeux vers l'horizon, je découvrais lentement les contours érodait de chaque brique, de chaque mur. M'avançant lentement, je commence à vouloir retrouver le chemin de chez moi, retrouver un lieu que je maitrise et qui ne soit pas uniquement l'oeuvre de Eskhol. Je voulais rentrer. Mais alors que mes pieds commençaient à me guider fébrilement vers ma destination, j'entendis des pas, puis une voix s'élever derrière moi. Me retournant alors, le regard noirci par ce qui se tramait autour de moi, je détaillais le corps d'une jeune femme ayant sans doute mon âge.

« Bonsoir… »

Soufflais-je alors que j'essayais de redresser cette carcasse endolorie que formait mes chairs autour de mes os. J'étais cassé, brisé, et si cela était du en partie au fait que je devais reprendre le contrôle, je ne pouvais m'empêcher de me demander si dans le fond, il n'y avait pas une autre raison, une raison moins agréable, plus brutale aussi… Aurais-je été passé quelques heures au près de la victime d'Eskhol, aurait-il était violent, brutal au point de me meurtrir ? Quoi qu'il est fait, je savais qu'au fond de moi, il restait tapi, savourant sans doute ce que je venais de lui offrir, de lui imposer. Il profitait, il savourait.

« Vous êtes perdu ? »

Repris-je en tentant de garder un visage humain, alors que j'essayais d'être enfin moi, pour elle, pour ne pas l'effrayer, pour ne pas être une ombre de plus dans un tableau déjà bien sombre.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: «In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde Mar 29 Juil - 5:19


In the dark alley
Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde


Pourquoi avais-je salué une silhouette sombre dans une ruelle sombre? C'était une belle idiotie donc j'avais le don, mais bon je ne pouvais pas retourner en arrière. En m'approchant, je remarquai qu'il s'agissait d'un jeune homme, peut-être mon âge. S'il fallut un moment pour me rendre mon bonsoir, je dus avouer qu'il n'avait pas l'air bien méchant. Si j'avais à penser qu'on voulait m'attaquer dans une ruelle, ce n'était certes pas ce visage que j'imaginerais. Cela me rassura, mais pas Evan. Evan était tendu, il m'hurlait de courir et de m'enfuir alors que le jeune homme n'avait même pas bougé. Allais-je le faire? Non. J'avais l'habitude des crises de panique d'Evan qui voulait me forcer à penser que tous les hommes me voulaient du mal. Tant qu'il ne devenait pas en colère, je pouvais le contrôler.

Je regardais le jeune homme marché et je dus avouer que je remarquai immédiatement sa démarche un peu faible, peu assurée même. Comme une faiblesse qu'il aurait troublé son corps.
Sa voix n'était qu'un souffle et je me demandais si quelque chose clochait avec lui. Je penchais ma tête sur le coté, légèrement, particulièrement intriguée quand il me demanda si j'étais perdu. Avais-je l'air perdu? Après tout, peut-être étais-ce le cas de plusieurs personnes qui s'aventuraient dans ces ruelles obscures. Je lui offris un petit sourire, toujours peu rassurée par son état.

«Oh non! J'ai l'habitude de passer par ici, c'est plus rapide. Un peu moins lumineux, mais... plus rapide. Et vous... vous êtes perdus? Est-ce que ça va?»

Je me faisais gentille et Evan voulait absolument m'en empêcher. Il ne put prendre le contrôle, il ne parvint qu'à arrêter mes pas, me faire cesser d'avancer vers l'inconnu. Mais nous étions proches maintenant, cela ne changeait pas grand chose. J'inspirais profondément, pour garder le calme et pouvoir contrôler Evan. J'étais heureuse qu'Evan soit un esprit relativement faible, il ne pouvait pas me contrôler à volonté. Pas encore. Je n'osais pas l'avouer, mais je savais que son emprise sur moi augmentait et j'ignorais jusqu'où cela irait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans
Messages : 67
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
100/200  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: «In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde Sam 23 Aoû - 4:23

Elle n'était pas perdu, en réalité, elle avait l'habitude de passer par ici, elle trouvait le chemin plus rapide, certes moins lumineux, mais plus rapide. Elle me renvoya donc la question, à savoir si j'étais perdu, mais aussi si ça allait. La regardant toujours s'avancer, je devais reconnaitre que tout mes muscles me faisait un mal de chien, mais je ne pouvais pas m'arrêter, après tout j'étais à nouveau libre, et je devais savourer cela, profiter du fait que je ne sois plus emprisonner par mon propre esprit. Je ne devais pas m'arrêter, je devais peut-être même rentrer chez moi pour m'endormir en étant maitre de moi-même et peut-être même me réveiller en le restant… J'espérais sans doute trop, mais il ne fallait pas m'en vouloir. Je souhaitais juste souffler. Je souhaitais juste être moi un instant.

« Non… je… j'ha… j'habite plus… loin. »

Je n'étais pas hésitant, juste encore un peu confus de reprendre pleinement les manettes d'un corps qui m'était presque étranger. Mais mes mots hésitant ne devaient sans doute pas l'aider à me penser mieux, au contraire même. Cela ne devait que lui faire penser que j'étais mal, et donc la faire s'alerter ce que je en voulais pas pour ce soir.

« Mais je vais bien, je suis juste un peu… fatigué. »

Ce qui n'était pas mentir au final. Cherchant alors à lui donner un sourire, je fus plus capable de regarder le sol. J'étais épuisé par Eskhol, tout comme par se souffle glacial qui me mordit l'âme lorsque je sentis mon esprit se figer et mon regard se relever vers elle pour dire quelque chose que je n'aurais pas vraiment voulu dire, mais que celui qui me tenait avait désiré dire.

« La rue est dangereuse… Cette rue est dangereuse. »

Souffla-t-il dans un sourire presque mauvais avant de me recéder la place. Si il voulait lui faire peur ? J'en avais bien l'impression, il aimait prendre le contrôle et me laisser faire ensuite, me laisser peiner avec ses crimes. Secouant donc un instant la tête, je pris sur moi de retrouver ma respiration avant de m'excuser, ou du moins de sembler moins dangereux.

« Je ne voulais pas dire ça comme ça, mais la rue n'est pas la plus sure la nuit. »

Déclarais-je dans un souffle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: «In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde Mar 2 Sep - 16:43


In the dark alley
Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde



Il me répondit. Sommes toute une réponse rassurante, mais c'était plutôt son air qui m'inquiétait. Il avait l'air... étrangement confus. Il se disait bien, seulement fatigué, mais je ressentais pourtant que peut-être n'étais-ce pas là toute la vérité. Mais qui étais-je pour juger des propos d'un jeune homme que je ne connaissais même pas? C'était là un raisonnement qui ne réussissait à me convaincre qu'à moitié. Après tout... je voyais bien que tout n'allait pas. Quelque chose dans son regard semblait différent d'une personne dont tout irait bien. Pourtant, je finis par céder à la tentation de le croire.

«Je vois...»

Ce fut tout ce que je dis avant de lui rendre un sourire, plus assuré que le sien. Un sourire qui s'estompa vite quand le jeune homme reprit la parole. Sa voix... Elle avait changé, devenant soudain froid, presque effrayante. J'en restais interdite un instant, sentant alors la présence d'Evan grandir en moi. Il l'avait senti lui aussi, ce changement. Si cela me semblait étrange, pour Evan c'était un signal : celui de me protéger. Je sentis tous mes muscles se crisper et mon souffle se couper un instant. Je n'avais pas voulu lui céder, mais je n'avais même pas le pouvoir de lui résister, pas quand il était dans cet état.

«Nous savons nous défendre...»

Evan réalisa rapidement son erreur. Nous? Voilà qui sonnait étrange pour une jeune femme seule. Cela sembla calmer son ardeur un instant, ce qui me permit de reprendre mon coeur, et ma bouche. J'en laissai échapper un petit rire nerveux, qui vient presque immédiatement après les paroles qu'avaient prononcer Evan.

«Désolé, étrange habitude que de parler au «nous». Je comprends ce que vous avez voulu dire, il ne faut pas s'inquiéter. Je sais que la ruelle n'est pas l'endroit le plus sécuritaire, mais je sais me faire prudente.»

Je retrouvais mon sourire de gentille jeune femme, mais je n'oubliais pas. J'avais bien entendu dans sa voix un changement et pendant un instant, je posais quelques questions. Serait-il possible que... Je n'osais pas aller plus loin dans ce raisonnement. Je devenais paranoïaque. Depuis qu'Evan faisait parti de moi, je commençais à croire que c'était le cas de tout le monde. Je fis quelques pas vers l'avant, sentant toujours la présence d'Evan qui m'incitait à fuir.

«Nous ferions mieux de rentrer chez nous, vous avez raison... Il se fait tard et mieux vaut ne pas trop traîner dans le coin»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans
Messages : 67
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
100/200  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: «In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde Jeu 2 Oct - 17:09

Nous ? Nous ? Fronçant les sourcils j'avais la désagréable impression que la jeune fille qui se dressait devant moi n'était pas aussi étrangère à mon mal. Mais de là à avancer la moindre hypothèse… Non, je ne pouvais pas définir mon malheur comme étant quelque chose de commun à tous. Pourtant, Eskhol lui semblait commencer à s'impatienter, à découvrir quelque chose qui l'intéressait et qui m'était pourtant étranger. Il la voulait, il voulait s'amuser et il était de toute évidence le seule à vouloir le faire. Quoi qu'il en soit, j'espérais pour elle qu'elle sache vraiment se défendre. Elle reprit donc en disant qu'elle avait l'étrange habitude de parler au vous, mais qu'il ne fallait pas non plus s'inquiéter, car bien qu'elle sache que les lieux étaient dangereux, elle savait aussi être prudente. Je l'espérais, pour elle. Secouant donc la tête, je soufflais.

« Je veux bien vous croire »

Je ne pouvais faire que ça de toute façon… Elle continua alors en disant qu'il serait mieux que nous rentrions chez nous car il faisait bel et bien tard, et trainer dans le coin n'était pas conseillé. Toutefois, et avant que Eskhol ne reprenne possession de mon corps qui peinait déjà tant à suivre, je me permis une question, sans doute un peu trop intime, ou du moins trop particulière, mais je le devais, c'était la seule curiosité que je pourrais me permettre ce soir.

« Simple question… Vous n'êtes pas libre de toutes vos pensées ? »

Soufflais-je alors. Si oui, si elle comprenait, c'est qu'elle était dans la même situation et donc, dans un sens elle était aussi en danger que moi en la présence de l'autre. Mais quelque chose clochait, quelque chose qui qui remuait Eskhol. Quelque chose qui l'avait aussi fait agir étrangement.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: «In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde Sam 4 Oct - 6:09


In the dark alley
Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde


Étrange que cette sensation de devoir rester et partir en même temps. Je me sentais menacer. Enfin, Evan plus que moi. J'avais cette étrange habitude depuis quelques temps de me retrouver dans des situations insensées. Evan aurait préféré que nous évitions ces situations, pour lui le mieux aurait surement été que j'évite les nouvelles rencontres... cependant, cela semblait bien irréaliste. Je devais avouer que mes rencontres n'étaient pas les mêmes. Il n'était plus question de rencontres banales, bien sûr, il y en avait encore. Cependant, il y avait aussi ces nouvelles rencontres : celles où je découvrais que je n'étais pas la seule. Je le comprenais de plus en plus, sans vraiment prendre conscience de l'ampleur de la chose. Combien étions-nous? Des dizaines? Des centaines? Je n'osais imaginer plus. Je peinais déjà tellement à me convaincre de la vérité de tout cela. Les esprits existaient... et les possédés aussi...

Qu'en était-il de ce jeune homme? J'essayais de ne pas y penser, mais cela me revenait en tête : il m'avait semblé étrange. Pas lui dans son entièreté, mais plutôt un bref instant. Tout comme je devais l'être quand Evan prenait possession de mon corps. Même si j'avais annoncé partir, je restai là, à le regarder avec l'impression qu'il allait parlé. Même si j'avais des doutes, sa question me laissa un moment figée. Peut-être étais-ce la formulation qui m'avait troublée : «Vous n'êtes pas libre de toutes vos pensées ? ». Étais-ce vraiment une question? Je ne sus que répondre, alors que la réponse devait être évidente. Je n'aurais su trouver meilleure manière de le formuler qu'il ne l'avait fait. Je finis par le regarder, haussant les épaules dans un geste un peu pathétique, désillusionnée peut-être.

«Je ne suis pas la seule, n'est-ce pas?»

C'était une manière de lui donner raison, de lui répondre qu'effectivement, je n'étais pas libre. Cependant, je savais qu'il ne l'était pas non plus. Ce n'était plus des soupçons, mais bien une réflexion. S'il avait vu clair en moi, c'était bien parce que lui aussi n'était pas seul à prendre le contrôle. Je restais face à lui, à l'observer sans entamer le moindre mouvement pour bouger. Evan essayait de me pousser à m'enfuir, mais mon pire défaut était surement la curiosité et je voulais savoir ce qu'il en était de ce jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans
Messages : 67
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
100/200  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: «In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde Lun 6 Oct - 19:34

Avait-elle comprit ou je voulais en venir ? Visiblement. Ou du moins son regard, son attitude voulait le dire. C'était étrange la façon, que l'on avait de pouvoir communiquer sans rien dire et la façon que nous avions de savoir dire à l'aide aux personnes dans la même situation que soit sans pour autant avoir à le dire. Les autres ne comprenaient pas, nous si. Le fait est que nous étions de toute évidence deux, car oui cela était devenu une évidence avant même qu'elle ne dise quoi que ce soit. Ainsi, lorsqu'elle demanda si elle n'était pas la seule, je ne pu que hocher la tête. En effet, elle avait raison.

« C'est l'idée. »

Étrangement Eskhol me laissait faire, étrangement il était aussi intrigué que moi et étrangement, je ne pris pas la fuite. Je voulais en savoir plus pour confirmer le fait que les esprits étaient tous les mêmes. Certes, cela pouvait-être faux, mais j'avais besoin d'y croire au plus profond de moi.

« Depuis longtemps ? »

Lui demandais-je donc dans un premier temps. Je ne voulais pas paraitre barbare ou autre, je voulais juste savoir. Je n'avais jamais rencontré quelqu'un comme moi avant et j'avais clairement souffert depuis le début de ma possession. Je n'étais donc pas si curieux, juste… Juste que j'avais besoin de réponse et qu'elle était la première à pouvoir m'en donner dans un sens, la première à pouvoir m'aider. Quoi qu'étant elle même dans la même situation, je pense que je n'aurais pas toute mes réponses, mais j'avais besoin d'espoir, j'avais besoin de pouvoir me battre. J'avais besoin de retrouver mes forces et non plus de suffoquer sous la puissance de quelque chose qui me faisait devenir lentement comme lui. Car oui, je le savais, je le sentais, son objectif restait celui là, celui qu'en quittant mon corps, il ait fait de moi le même monstre qu'il était, quelqu'un le succédant physiquement, une sorte de fils… Cet esprit était mauvais…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: «In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde Jeu 9 Oct - 2:26


In the dark alley
Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde


Je savais déjà, il n'avait même pas eu besoin de confirmer. Il l'avait tout de même fait, m'assurant que j'avais bien compris. J'aurais dû être soulagé, mais je ne parvenais pas à l'être. J'eus cette drôle d'impression, sachant que nous étions quatre à se tenir ainsi l'un face à l'autre. Depuis ma possession par Evan et ma rencontre avec certains possédés, j'avais cru comprendre une chose : j'étais un cas rare. Les esprits comme Evan, il y en avait peu. Les autres possédés semblaient être victime d'esprit plus puissant et surtout malveillant. Étais-ce la même chose pour lui? À dire vrai, je n'osais pas le demander, peut-être parce que je craignais la réponse. Sa question me laissa muette un instant, mais je finis tout de même par répondre, comprenant qu'il avait besoin de savoir.

«Cela fait un peu plus d'un an maintenant. Je sais que...»

J'aurais voulu parler plus, lui en dire plus, mais je sentis éventuellement mon souffle se couper et ma voix cesser de jaillir d'entre mes lèvres. Evan était là. Il était mécontent et surtout il se sentait menacé. C'était un sentiment assez puissant pour qu'il se manifeste et que moi, je ne parvienne à l'en empêcher.

«Cela ne te regarde pas!»

Evan avait peur et je ne pouvais m'empêcher de le comprendre, du moins un peu. Nous avions connus d'autres possédés, pas tous des esprits gentils... aucun gentil à vrai dire. Nous avions évité à des situations dangereuses, mais Evan commençait à comprendre qu'il ne pourrait pas toujours me protéger. Cependant, ce qu'il ne comprenait pas, c'est que la plupart du temps c'était lui qui me mettait en danger...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans
Messages : 67
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
100/200  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: «In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde Sam 18 Oct - 16:46

Un peu plus qu'un an ? Elle pouvait encore être maitre d'elle même, du moins, elle n'était sans doute pas aussi prisonnière que moi. Mais alors qu'elle s'apprêtait a en dire plus, qu'elle semblait sur le point de continuer, elle se coupa dans son élan, comme prise dans un étaux invisible. Fronçant légèrement les yeux, je sentis Eskhol tressaillir d'impatience avant qu'elle ne dise d'une voix différente que cela ne me regardait pas. Plait-il ? Ce n'était plus elle qui me faisait face j'en avais la certitude, mais je ne voulais pas non plus la piéger et la mettre mal, je ne voulais pas être responsable de ce qui risquait de suivre et rapidement, je cherchais à désamorcer la bombe.

« Désolé ! Je ne voulais pas… Je suis… »

Je ne suis plus en mesure de parler, je ne suis plus en mesure de m'exprimer, il a reprit la main, il a reprit le contrôle… Et c'est lui qui sourit, c'est lui qui sembla heureux et c'est lui qui parla à travers ma voix.

« Tu as peur de moi… À juste titre… »

Déclara-t-il avant de s'avancer vers elle avec des objectifs que je ne saisissais pas encore. Il voulait la blesser, ou du moins jouer avec l'esprit qui était en elle… Il voulait s'essayer à quelque chose d'autre, il voulait s'essayer à faire quelque chose de nouveau. Il avait comprit qu'elle comme lui était faible, que cet esprit n'était pas comme lui, qu'il n'y avait aucun Dibbouk dans ce corps et qu'il avait le pouvoir. Il lui était supérieur et il comptait bien en jouer à présent. Eskhol avait trouvait un nouveau jouet et je doute qu'il s'en sépare aussi facilement.

« Tu n'aurais pas du douter de lui… »

Ne pas me faire reculer ? Ne pas me faire perdre mes moyens ? Ne pas le laisser reprendre la mains avec plus de violence que jamais. Il s'avança à nouveau vers elle, il s'avança sans craindre, il s'avança pour s'amuser, pour me faire passer toute envie de créer des liens.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: «In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde Jeu 23 Oct - 4:55


In the dark alley
Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde


J'aurais tant voulu qu'Evan ne s'en mêle pas, que je puisse continuer cette conversation avec lui. J'avais senti qu'il était désemparé, surement n'avait-il jamais eu l'occasion d'en parler. Ce n'était pas un sujet qu'on abordait facilement tous les jours. J'aurais voulu que nous sortions de cette ruelle et aller prendre un café, ne serais-ce que pour discuter... entre humains. J'aurais dû savoir que c'était idéaliste et que rien de tout ça n'arriverait. Mes relations humaines n'allaient jamais très bien et je ne pouvais dire que cela était de ma faute. Evan en était sans aucun doute le responsable et j'ignorais s'il le réalisait. Étais-ce volontairement qu'il m'éloignait de tous. Il voulait me protéger, mais je doute qu'il le fasse de la bonne manière, après tout, je n'avais jamais été aussi en danger que depuis qu'il effectuait sa soi-disant protection sur moi.

Ma perte de contrôle avait semblé alarmé mon compagnon de ruelle. J'aurais tellement voulu réussir à garder le dessus pour ne pas l'inquiéter, mais c'était un échec. Il s'excusait et je ne pouvais rien faire en retour. Evan allait lui répondre, surement un sermon lui conseillant de se tenir loin de moi, quand il sentit l'autre changer aussi. Peut-être l'avait-il oublié, mais de notre duo d'humains, je n'étais pas la seule possédée. Pour ce qui était du monde des esprits, Evan n'était certes pas le plus puissant et l'envie me tenaillait de dire qu'il n'était pas non plus le plus malin. Le garçon fit un sourire et nous sûmes alors qu'il ne s'agissait plus de l'humain. L'esprit était là et prononçait déjà quelques menaces. Evan n'était plus si sûr de lui alors que l'esprit approchait. Je sentis la peur en Evan et à vrai dire, moi-même je n'étais pas rassurée. Les esprits étaient si violents et bien que j'étais heureuse qu'Evan ne le soit pas autant que les autres, je ne pouvais qu'anticiper que nous ne serions pas victorieux dans cet histoire. Heureusement que je n'étais pas au contrôle de mon coeur, car je crois que je me serais écroulée. J'étais exaspérée de cette vie à deux, de la menace qui planait toujours sur nous. J'en avais marre de la violence, de la souffrance et de la peur. Pourtant, nous y étions confronté encore une fois.

Evan reculait, sans savoir quoi faire d'autres. Même s'il serrait les poings, c'était là bien futile. Il ne ferait peur à personne, surtout pas à un esprit. Quelles étaient nos options? La fuite? Pour être honnête, même avec Evan au volant de mon corps, celui-ci restait le mien, c'est à dire celui d'une jeune femme qui n'avait rien d'une athlète. Nous savions tous les deux que s'il devait y avoir une poursuite, il aurait tôt fait de nous rattraper. Se battre? C'était encore plus ridicule avec mon corps de femme qui n'avait jamais appris à frapper. Je sentais Evan en perte de ses moyens et je saisis l'occasion pour reprendre le contrôle de mon corps. Il ne me servait à rien de laisser le contrôle à Evan : même quand il était en contrôle, je ressentais tout, de la crispation de ses muscles jusqu'à la douleur d'un coup de poing. Mieux valait dans cette situation faire un ultime effort. Je finis par m'arrêter, le dos contre le mur. Je savais qu'Evan pouvait reprendre le contrôle, mais cela ne servait à rien. Nous étions toujours les faibles de l'histoire et il semblait que cette histoire était amenée à se répéter.

« Que me veux-tu? Me faire du mal?»

J'avais parlé sur un ton plutôt neutre, presque lassé. Ce n'était ni rageux, ni triste, simplement en proie à une fatalité des choses. Surement étais-ce le cas, qu'il voulait me faire mal, à moi et à Evan. J'avais baissé les armes, mais cela n'enlevait pas ma peur. Je sentais ma respiration rapide et je m'appuyais contre le mur avec l'espoir irréel de pouvoir m'y fondre. J'eus un regard vers lui, vers celui qui s'approchait de moi et je cherchai dans son regard, toujours avec un espoir ridicule, la présence de celui à qui j'avais parlé plutôt. Une présence humaine.

« Reprends le contrôle ... S'il-te-plaît ... »

Les miracles n'existaient pas et les prières ne fonctionnaient pas plus. Je doutais que supplier change quelque chose, mais que pouvais-je faire d'autres. Evan aurait voulu lutter, d'une quelconque manière, mais j'étais convaincue que cela nous aurait causé plus de tort que de bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans
Messages : 67
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
100/200  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: «In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde Jeu 30 Oct - 0:25

Il savait qu'elle luttait et il aimait ça. Il aimait voir l'esprit lutter avec le corps, il aimait se sentir dominant. Il avait trouvé plus faible que lui et quand il vit l'esprit perdre pieds pour rendre le contrôle à sa propriétaire, il eut un élan d'extinction qui me fit froid dans le dos. Il avait fait reculer un esprit, il l'avait fait battre en retraite et à présent, c'était l'humaine qui reculait, cherchant sans doute une solution jusqu'à se retrouver coincé, dos contre le murs. Que lui voulait-il ? Bien des choses, mais je n'étais moi-même pas sur que la douleur soit réellement son plus gros problème. Je pense qu'il ne se gênerait pas pour lui faire subir un nombre assez impressionnant de chose ayant pour objectif la destruction pure et simple de son esprit. Je le savais, je le sentais… Elle aurait du fuir depuis le début, ou elle n'aurait pas du me faire reculer, qu'importe, mais elle n'aurait pas du faire d'elle une proie de choix pour Eskhol…

« Je ne puis te le dire… »

Souffla t'il avant qu'elle ne demande, qu'elle ne me demande de reprendre le contrôle… Ce que j'aurais voulu faire, ce que j'essayais de faire, mais seules certaines choses pouvaient me pousser à le retenir, et… Il savait que je n'avais plus la force et plus la volonté de le faire reculer aussi facilement. Il me contrôlait entièrement…

« Je suis trop vieux pour lui, pour qu'il ne puisse le faire… Mais rassures-toi, il t'as entendu… »

Lui murmura-t-il alors qu'il s'était approché d'elle, alors que sa main avait glissé sur sa gorge pour la tenir prisonnière. Il souriait, il souriait bien trop pour la laisser filer. Il était bien trop conscient pour se permettre de reculer et il ne le ferait pas, après tout il s'amusait déjà avec une, mais le sang l'appelait toujours avec autant de force.

« Il verra tout, mais tu ne sauras pas me faire reculer… Dommage… »

Ajouta-t-il avec, semble-t-il, bien plus de plaisir dans la voix qu'il ne l'aurait du… Cet homme était… Il n'aurait jamais du exister, je n'aurais jamais du lui céder.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: «In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde Mar 4 Nov - 0:33


In the dark alley
Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde


C'était peine perdue. L'esprit n'allait pas redonner la place à son hôte et je ne pourrais pas partir si facilement. Nous n'avions ni l'option de lutter, ni l'option de nous enfuir, alors la seule chose qui nous restait était d'attendre. Attendre un miracle, surement pas. Attendre plutôt que les choses se passent, sans savoir ce que nous allions subir. Je ne voulais pas paniquer, mais je ne pouvais jouer les indifférentes dans une telle situation.

Dans les yeux du garçon, celui-ci n'y était plus. Peut-être me voyait-il, je l'ignorais. Ce n'était pas tous les esprits qui permettaient à leur hôte de voir. Evan le faisait pour ne pas me faire disparaître, certains le faisaient pour que leur hôte subisse davantage. D'autres préféraient jouer les parasites invisibles et ne laisser aucun souvenir. Quelque chose me disait que le garçon me voyait, m'entendait aussi, mais qu'il ne pouvait rien faire. Je ne pouvais donc pas le supplier. Demander à un prisonnier d'en libérer un autre était vain. D'ailleurs, l'esprit me confirma qu'il m'entendait, j'ignorais si c'était là une bonne chose.

Sa main agrippa ma gorge, une pression étonnante, aussi poignante que des serres sur leur proie. Quelques secondes à peine et je manquais d'air. Je me débattais, mais ne pouvait lutter. Evan paniquait et reprit le contrôle, comme s'il pouvait se débattre plus fort que moi. Ce corps ne changeait pas cependant et je restais toujours trop faible. Je sentis ma bouche s'ouvrir et Evan dire.

«Lâche-la salaud... Maintenant!»

Je repris le contrôle aussitôt. Evan agissait en idiot parfois, et je savais que ses paroles n'étaient que risibles et peut-être dans le pire des cas ne nous attiraient-elles que plus d'ennui. Il était parfois si têtu. Je me débattis et dans un ultime effort pour trouver la liberté, je pliai le genou et la balançai de toutes mes forces dans les parties intimes de mon agresseur. J'ignorais si cela suffirait à faire reculer l'esprit, mais je sentis la poigne se relâcher et tenter de le repousser, prête à la fuite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Infos de baseÂge du personnage : 19 ans
Messages : 67
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
100/200  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: «In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde Ven 14 Nov - 8:13

Elle se débattait et je cherchais à se protéger, ce qui la contrôlait aussi. Il essayait de reprendre le contrôle, il essayait du faire du mieux qu'il ou elle pouvait, enfin ils luttaient pour leurs vies. Et je dois reconnaitre que je n'aurais pas cru pouvoir reprendre la main, mais lorsqu'elle frappa à un endroit stratégique, Eskhol put passer au dessus la douleur alors que moi… Beaucoup moins. C'était sans doute la magie d'une possession, l'on pouvait se détacher en partie de son hôte pour ne pas souffrir physiquement. Et Eskhol sembla comprendre l'erreur d'avoir voulu s'épargner, car si il y avait bien une chose qui me faisait reprendre la main c'était bien la douleur, quelqu'elle soit, elle me permettait de ressentir à nouveau mon corps, de pouvoir le reprendre en main. Elle venait de m'offrir une porte de sorte, ou du moins un moyen de se libérer. L'emprise que Eskhol avait sur elle s'effaça légèrement, comme sur moi et l'on resta un instant immobile.

« Cours… »

Soufflais-je alors en retirant mes mains tremblante de son cou. Je ne pouvais faire rien d'autre que de lui ordonner de courir. Je savais que les choses seraient limités, je savais que je pouvais à tout moment perdre à nouveau la face, que je pouvais revêtir le masque de mon locataire. Elle devait en profiter.

« Cours ! Enfuis toi ! »

Reculant franchement, j'étais en plein combat, en plein duel. J'aurais voulus trouver un moyen de me débarrasser, ou du moins d'être plus fort pour l'enfermer quelque part dans mon esprit. J'aurais voulu que les choses se passent autrement. Je venais de rencontrer quelqu'un comme moi, quelqu'un qui pouvait comprendre, ou non à en voir comment elle s'était faite protéger par l'esprit qui la possédé. Elle n'avait peut-être pas tout le contrôle, mais elle n'était pas en danger, elle avait quelqu'un qui semblait veuiller sur elle alors que moi… C'était uniquement pour sa propre survie qu'il me protégé, juste pour préserver son corps et non pour me préserver moi…

« Je suis désolé… »

Finis-je par souffler alors que je reculais un peu plus loin pour ne donner à Eskhol aucun moyen de lui faire du mal. Elle devait en profiter, je n'allais de toute évidence pas tenir longtemps comme ça.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: «In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde Jeu 20 Nov - 5:51


In the dark alley
Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde


Je devais avouer que je n'y avais pas cru. Pourtant, il me fallut bien admettre que je sentais la poigne se défaire autour de mon cou. Un faux espoir? Je le crus un moment, ne bougeant pas jusqu'à ce que j'entende soudainement la voix du jeune homme. C'était bien lui, ce n'était pas l'esprit. Il me disait de courir et pourtant, je ne bougeais pas. Je reprenais mon souffle et je le regardais, sans trop savoir ce que je devais faire. Il me sommait de m'enfuir, mais mes jambes refusaient de bouger. Pouvais-je laisser le jeune homme ainsi? Il luttait avec son esprit et moi j'allais fuir sans rien faire? Je voulais vraiment faire quelque chose et je fis d'ailleurs un pas vers lui. Je réalisai pourtant que je ne pouvais rien. Je n'avais aucun pouvoir sur sa possession. Je ne parvenais pas à me libérer d'un esprit comme Evan, alors comment pourrais-je l'aider avec un esprit aussi puissant que le sien.

Je me sentais impuissante en le regardant, la peur au fond des yeux. Je ne voulais pas partir et je me sentais si mal pour ce pauvre garçon. Il reculait, encore et toujours et je voyais la souffrance et l'effort sur son visage. Il luttait. Contre cet esprit qui l'opprimait, à un point que je ne pouvais surement pas comprendre. Son esprit était plus fort, mais nous étions pareilles : deux possédés, des simples humains qui ne voulaient que vivre paisiblement, sans plus jamais entendre parler d'esprit. Je sentais mes yeux s'humidifier alors que j'observais le spectacle qui s'offrait à moi. Cela me navrait, m'affligeait à un tel point. Je voulus avancer, mais Evan me fit reculer, avec raison surement. Je regardai le garçon, avec toute la culpabilité qui était la mienne au fond du regard.

«Je... Je m'excuse... On se reverra, d'accord?... Je t'aiderai... Je suis vraiment désolé...»

Je ne pus en dire plus : Evan ne m'en laissa pas le temps. Surement avait-il bien fait, car j'avais déjà trop risqué à rester près de cet homme. L'esprit reviendrait et cela me fendait le coeur pour lui. Evan avait pris possession de mon corps, pour éviter que ma conscience n'arrête mes pas. Nous filions dans les rues pour retrouver la sécurité des passants. Evan n'arrêta pas de courir, se pressant à nous ramener en sécurité à la maison. Pourtant, la sécurité n'apaisa pas ma peine et je ne pus que penser au regard du garçon qui avait combattu son esprit pour nous permettre de nous enfuir. La culpabilité et ce sentiment de l'avoir abandonner ne me quittèrent pas.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: «In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde

Revenir en haut Aller en bas

«In the dark alley...» | Amelia K. Donovan & Elyas Arthur Wilde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirrors :: Rp's-