AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
RETROUVEZ NOUS SUR:
http://houseofhell.forumactif.com/
Le Deal du moment : -25%
25% sur l’Ecran Gamer Hp 25MX
Voir le deal
149.99 €

Partagez

Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Abigail C. Springfield
Abigail C. Springfield
Infos de baseÂge du personnage : 18 ans
Messages : 275
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Left_bar_bleue135/200Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Empty_bar_bleue  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyLun 16 Sep - 20:05

Abigail Candice Springfield
Le démon au visage d'ange!

Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire AdcJ6ycA
GROUPE: Possédés
ÂGE: 19 ans
DATE DE NAISSANCE: 26/08/1995
LIEU DE NAISSANCE: Grand Forks (Dakota du Nord)
METIER: Etudiante à l'Université de la Nouvelle Orléans en langue romane : spec français.
PARTICULARITES: Possédée très jeune et consentante à la possession

NOM D'ESPRIT & CLASSE: Gorgoroth, mais ce n'est pas son vrai nom de démon, il se fait appeler ainsi par sécurité. (humainement : René-Robert Cavelier de La Salle) - Dibbouk
ÂGE DE L'ESPRIT: 327 ans
AVIS SUR LES ESPRITS: Du respect pour les plus fort, alors que les plus faibles ne sont d'aucune utilité à mes yeux.
AVIS SUR BELAAM: Abi le craint au plus haut point, mais Gorgoroth non, il ne travaille pas pour lui, mais il profite de la situation en se lachant un peu plus et en devenant plus violent et agressif, mais le fait de travailler pour Belaam n'est pas à exclure.
L'AVEZ-VOUS REJOINT?: Oui
AVIS SUR L'ASSOCIATION DE MEDIUMS: Une bande de guignol qui servent de sac de viande, toute résistance est inutile, on ne peut tuer ce qui est déjà mort.
ET LA MAGIE DANS TOUT CA?: Gorgoroth étant parmi les premiers Français a avoir foulé le sol de la Louisiane avant même que celle-ci ne s'appelle comme ça, il a beaucoup vu de vaudou pratiqué par les indigènes et depuis qu'il est esprit, il a vu encore plus de chose. Abigail étant possédée depuis son plus jeune âge, n'a aucun problème à croire en la magie, les fantômes, le vaudou,...

Caractère
Moi, je suis d’un naturel assez ouvert, je vais facilement vers les gens, cherchant à me faire des amis rapidement. Cela doit venir du fait que j’ai beaucoup déménagé depuis que je suis toute petite à cause du travail de mon père, il travaille dans la finance et donc il a été muté plus d’une fois à travers le pays. Mais je ne suis pas spécialement bavarde, je n’aime pas trop parler de moi, mais je reste toujours à l’écoute des gens, c’est comme si je ressentais le besoin d’être dans un groupe de personne, mais sans pour autant parler, je préfère écouter les gens, j’ai toujours trouvé que ma vie n’était pas si géniale et donc que si je la racontais, j’allais ennuyer les autres. Je suis une personne assez curieuse et si jamais je me pose une question, j’essaierai à tout prix de trouver la réponse, mais ma curiosité peut aussi être un défaut, car cela ne plait pas forcément à tout le monde. Je n’aime pas que l’on me pose des questions mais j’aime tout savoir des autres et donc parfois je peux « harceler » quelqu’un de question pour le connaître le mieux possible. Mais malheureusement je suis assez naïve et donc je peux croire presque n’importe quoi quand on répond à mes questions. Et je suis trop naïve aussi pour voir les sous-entendu douteux que l’on peut m’adresser, ayant été élevé de manière assez stricte, je n’ai pas vraiment eu de relation avec des garçons. Je suis également une personne avec un grand sens de l’humour, j’aime bien rire mais comme beaucoup de monde j’ai mes limites dans l’humour, ainsi je peux accepter l’humour noir mais tant que l’on reste dans le politiquement correcte, je n’aime pas que l’on plaisante avec des sujets douteux.

Gorgoroth lui est assez différent de moi, je ne le connais pas encore vraiment, mais je sais qu’il est dangereux. C’est un esprit vicieux, cherchant à manipuler au mieux ses victimes, il cherche souvent des personnes naïves pour les mettre dans sa poche rapidement et se rapprocher d’elles aisément. Il a déjà tué certaines personnes depuis le temps mais il fera toujours passer ça pour un accident, il utilisera tout ce qu’il a sous la main pour le faire. Il garde en lui une forte colère qu’il a depuis sa mort et il nourrit ainsi une sorte d’esprit de vengeance mais j’ignore contre quoi ou qui. Je ne sais rien de sa vie passée et j’avoue que je préfère ne rien savoir, je ne veux pas connaître la raison qui pousse une personne à rester un esprit et par la suite devenir ce qu’il est, mais à présent il est devenu une partie de moi et il est trop fort pour que je puisse m’en débarrasser, dès l’instant où il est entré en moi, j’ai compris que c’était une erreur et qu’il était trop tard. Il aime jouer avec sa victime et il l’utilisera au maximum et il ne s’en « séparera » que lorsqu’il ne la trouvera plus à son goût, qu’il se lassera ou qu’il la trouvera inutile. Il ne communique pas spécialement beaucoup, mais en général il le fait quand je suis seule dans ma chambre devant le miroir de ma chambre, c’est comme si il avait trouvé son endroit fétiche, alors qu’il est déjà arrivé que je le croise dans le miroir de la salle de bain, il ne parle pas beaucoup, mais il se contente de faire des gestes ou d’écrire des mots sur le miroir.

Histoire
Tout commença à Grand Forks, une ville du Dakota du Nord, il y a 19 ans. Ma naissance se déroula sans aucun problème, le seul problème était que mon père n’était pas présent à ce moment-là, il était en déplacement pour son travail et il n’avait pas pu se libérer. Ma mère a eu du mal à lui pardonner d’avoir raté ma naissance, surtout que ma mère vient d’une famille très stricte contrairement à mon père et que donc il fallait que tout soit carré et dans sa famille ne pas être présent pour l’accouchement de sa première fille était impensable.

Mon enfance fut mouvementée, entre les déménagements fréquents à cause du travail de mon père qui était dans la finance, il avait des contrats temporaires dans des entreprises et une fois celui-ci terminé, il devait aller dans une autre et parfois il était engagé dans un autre état et donc pour avoir plus facile il devait habiter sur place. Ma mère et moi étions obligées de le suivre partout, ma mère ne travaillait pas, comme mon père gagnait assez bien sa vie, ma mère pouvait se permettre de rester à la maison pour s’occuper de moi et de mon éducation. Celle-ci était assez sévère, je n’avais pas le droit de faire un écart sinon j’étais sévèrement punie pour être sûre que je retienne la leçon. À cause de ça je n’avais pas beaucoup d’amis en dehors de l’école parce que pour elle, je devais d’abord me concentrer sur l’école avant autre chose.

Et vers mes 6 ans, la famille s’agrandit avec Sonia, ma petite sœur. La pauvre allait devoir vivre de manière aussi mouvementée que moi, du moins c’est ce que je pensais. Elle ne savait pas encore à quoi s’attendre. Ma mère s’occupa de nous deux tout le long, on ne voyait presque pas notre père de la journée et quand il rentrait le soir, il était fatigué. Mais pour mon septième anniversaire, mon père avait pu être à la maison, son contrat venait de finir et il prit une semaine de congé. Je me rappellerai toujours le cadeau qu’il m’offrit, une petite boîte à bijoux en bois gravé sur tout le couvercle, je me rappelle avoir eu beaucoup de mal à l’ouvrir, mon père avait dû forcer avec la lame d’un couteau afin d’arriver à lever légèrement le couvercle, mais ça n’avait pas suffi et il avait même été obligé d’utiliser un tournevis pour faire levier. Une fois que le haut de la boîte céda, je pus l’ouvrir et découvrir d’abord un petit miroir sur la face intérieure du couvercle et de nombreux petits espaces de rangement dans l’autre partie de la boîte. J’étais heureuse et absorbée par mon nouveau cadeau que je m’empressai de placer sur ma table de nuit dans ma chambre. D’ailleurs je me rappelle avoir passé toute la nuit à regarder ma boîte sans jamais la quitter des yeux, j’étais comme hypnotisée par elle.

Le lendemain alors que je pris mon verre d’eau posé sur ma table de nuit en me levant, je vis une sorte de silhouette dessus, mais quand je me suis retournée il n’y avait personne je crus d’abord avoir rêvé, après tout notre imagination est en pleine activité quand on a sept ans. Mais ce phénomène arriva encore dans la journée, je vis une ombre dans le reflet de ma cuillère et pendant plusieurs jours c’était comme ça, j’avais l’impression de voir cette ombre partout. Je dormais de plus en plus mal, complètement ensevelie sous ma couette, parfois j’avais tellement peur que j’en pleurais et je m’endormais à cause de la fatigue. Ma mère s’inquiétait beaucoup pour moi en voyant mon état de fatigue certains jours. Et à partir d’un jour, je pus voir un visage me souriant dans le miroir de ma boîte à bijoux, je voulus crier, appeler ma mère, mais l’homme dans le miroir mit son doigt sur sa bouche pour me dire de me taire. Je vis le mot « SECRET » apparaître sur le miroir. J’étais terrorisée et d’un côté j’étais aussi excitée à l’idée d’avoir un secret, mais j’avais surtout peur de ce qu’il pouvait se passer si jamais je disais quelque chose à ma mère. Jour après jour, je voyais l’ombre de plus en plus souvent, à chaque fois il me faisait comprendre de ne rien dire et plus le temps passait, plus j’avais peur de lui, je faisais tout pour essayer de ne pas le croiser. Un soir, je le vis de façon très nette, il me fixait avec un grand sourire, il me dit aussi que ce serait la dernière fois que je le verrai comme ça, que bientôt tout ira mieux pour nous deux.

Pendant lui nuit, j’ai eu une drôle de sensation pendant mon sommeil, ce que je ne savais pas c’était que Gorgoroth prenait possession de mon corps petit à petit, je me tordais dans tous les sens, la douleur était croissante, je grimaçais, mais à aucun moment je n’ai crié, ce n’était pas l’envie qui me manquait, mais je sentais une force en moi qui m’en empêchait. À mon réveil je me sentais différente, je descendis pour prendre mon petit-déjeuner et tout en mangeant ma tartine je fixais ma petite sœur, je la fixais sans bouger, sans cligner des yeux. La journée me sembla interminable, surtout à l’école. Une fille de la classe m’avait pris ma latte et inconsciemment je lui ai planté mon stylo dans la main, je n’avais jamais été aussi agressive, je fus la première surprise de mon geste, mais d’un côté je ne ressentais aucun remords, je ressentais au fond de moi une sorte de satisfaction. Inutile de préciser que je fus sévèrement punie aussi bien par mon professeur que par ma mère en rentrant. Ce soir-là dans ma chambre je regardais le miroir de ma boîte à bijoux, je réfléchissais à ce qu’il s’était passé en classe et j’entendis comme une voix dans ma tête, elle me disait que cette fille avait eu ce qu’elle méritait, qu’il fallait punir les personnes qui me contrarient, je ne comprenais pas vraiment cette phrase et j’ai eu le réflexe d’acquiescer à ce que venait de dire Gorgoroth.

Le lendemain l’école a refusé ma présence dans le bâtiment en expliquant qu’un tel geste n’était pas tolérable et donc j’eus une semaine de renvoi. Ma mère m’engueula sur tout le trajet du retour, je ne dis rien même une fois arrivée à la maison. Dans l’après-midi mon père revint de son travail, il avait été averti par ma mère et donc il avait demandé quelque jour de congé pour pouvoir régler ça. Il me réprimanda tout aussi sévèrement que ma mère que Gorgoroth disait qu’on devait le faire. En voyant que je n’avais aucun remords suite à mon acte, ils décidèrent de prendre rendez-vous avec un psychologue. On eut un rendez-vous trois jours plus tard, sur le trajet pour y aller, ils recommencèrent à me faire des reproches tout en répétant que s’ils font tout ça c’est parce qu’ils m’aiment. Mais je ne les écoutais déjà plus, je m’étais déjà penchée pour détacher la ceinture de mon père et ensuite celle de ma mère tout en faisant attention de ne pas faire de bruit et surtout ne pas me faire voir. Une fois les ceintures défaites et après avoir vérifié que la mienne était bien bouclée, je mis mes mains sur les yeux de mon père tout en appuyant le plus fort possible pour l’empêcher de me les ôter.

« Ne m’en veux pas, je fais ça parce que je vous aime ! »

Ma voix avait été froide et tranchante, j’avais un sourire sadique sur le coin des lèvres et ma mère qui criait sur le côté me fit rire aux éclats, au final mon père percuta la berne centrale de la route et la voiture se retourna. Une fois le choc de la voiture décollant, je m’étais rassise à ma place en me tenant fermement, je vis en même temps mon père et ma mère décoller de leur siège et traverser le pare-brise lors de l’impact contre le sol et la barrière de sécurité. Une voiture se trouvant derrière nous lors de l’accident s’arrêta pour voir si tout le monde allait bien, mais bien évidemment j’étais la seule survivante, enfin moi et ma sœur qui était restée à la maison avec une baby-sitter.

Suite à cet accident, ma sœur et moi avons été placées sous la tutelle du CPE (Centre de la Protection de l’Enfance) en attendant de retrouver un membre de la famille qui pourrait s’occuper de nous. Malheureusement il semblerait que nous n’ayons plus aucune famille ou du moins personne n’a été retrouvé. Nous avons donc été envoyées dans un orphelinat en attendant, tout en sachant que quelqu’un pouvait venir nous adopter si aucun membre de la famille ne venait se présenter. Une fois là-bas, j’ai très vite montré aux autres que je préférai rester seule, il n’y avait que Sonia qui pouvait m’approcher. Un jour un couple est venu et ils ont jeté leur dévolu sur ma sœur, la directrice de l’orphelinat a essayé de les convaincre de m’adopter en même temps, mais sans succès, j’ai donc été obligée de faire mes adieux à ma petite sœur en sachant pertinemment que je ne la reverrai probablement jamais.

Trois mois plus tard, se fut mon tour d’être adoptée, c’était des gens gentils, attentionnés, du moins c’est l’impression qu’ils donnaient aux gens, mais une fois chez eux sans personne pour nous voir, ils n’hésitaient pas à me crier dessus, ni à lever la main sur moi. Surtout quand je les dévisageais de mon regard froid. Une nuit Gorgoroth m’a dit qu’il fallait leur faire payer tout ça et cette même nuit mes chers parents adoptifs furent victimes d’un malheureux « accident ». Et pour moi c’était retour à la case orphelinat.

J’ai fait de nombreux aller-retour entre des foyers d’accueil et l’orphelinat, tout en suivant des études vu que je restais dans la même ville en général. Avec le temps, on m’appelait la maudite puisque toutes mes familles ont eu des accidents mystérieux. Mais avec le temps Gorgoroth essayait de se faire de plus en plus discret, pour éviter d’être repéré. Vers l’âge de quinze ans, je fus placée dans une famille en Louisiane, les gens pensaient que le changement d’air me ferait du bien pour m’aider à être moins réservée. C’était une famille qui recueillait des enfants et quand je suis arrivée sur place il y avait déjà Chris, qui était plus âgé de trois ans, il avait été recueilli parce qu’il avait des problèmes de drogue. J’ai eu du mal à m’adapter dans cette nouvelle famille, bien que mon « frère » passe son temps à m’ignorer et à faire le mur pour aller traîner avec des gens qui ne semblaient pas vraiment fréquentables. J’avais déjà eu le problème de m’être fait suivre par l’un d’eux quand je rentrais des cours, il m’avait attrapé le bras avant que je puisse m’enfuir. Je fus cependant surprise quand Chris vint à mon secours en repoussant le type et en lui faisant comprendre qu’il n’avait pas intérêt à revenir m’embêter. C’était la première fois que je voyais mon frère faire quelque chose pour moi et je pense que c’est depuis ce jour que j’ai commencé à mieux accepter cette famille qui s’est agrandie deux ans après avec une nouvelle venue. Rébecca, quatorze ans, elle avait été placée parce que son père avait essayé d’abuser d’elle, donc bien évidement ce fut difficile d’établir le contact avec elle. Elle restait toujours de son côté, ce qui faisait beaucoup rire Chris qui trouvait qu’elle et moi on se ressemblait beaucoup sur ce point.

On a continué notre petite vie dans cette famille, je leur paraissais tout à fait normale, juste très réservée, mais ils ignoraient complètement mon petit secret. D’ailleurs, je possède toujours ma boîte à bijoux, c’est le seul objet que j’ai gardé de ma première vie. Et je regarde souvent dans le miroir pour parler avec Gorgoroth, après tout c’est la seule personne qui ne m’a jamais abandonnée depuis le début, même si j’avais peur de lui au début, il fait partie de moi à présent. D’ailleurs parfois il revient calmer les choses quand on vient me chercher ou que l’on me contrarie de trop. J’ai déjà effrayé plus d’un gars qui voulait jouer au macho avec moi ou alors qui voulait m’emmener dans un endroit plus intime.

Maintenant j’ai dix-huit ans et je suis en terminal de langue moderne, je suis toujours aussi discrète et Gorgoroth est resté aussi effrayant qu’avant quand il le faut. Je suis un visage d’ange avec un démon caché juste derrière et j’ai déjà plus de sang sur mes mains que j’en ai dans mes veines, le jour où j’irai me confesser le prêtre fera un infarctus rien qu’en entendant le quart de ce que je dois lui avouer, bien que jamais je ne rentrerai dans une église.

Test RP
Cela faisait trois jours que j’étais dans ma première famille d’accueil et jusqu’à présent tout se passait très bien, ils étaient très gentils avec moi. Mais la situation a très vite changé et à peine semaine plus tard j’avais l’impression de vivre avec une autre famille, complètement différente. Je passais mes nuits à pleurer, Allan, mon père adoptif n’hésitait jamais à lever la main sur moi dès que je le contrarie. J’avais encore mal à la joue de la baffe monumentale que j’avais reçue quelques heures plus tôt, tout ça parce que je lui avais apporté de l’eau pétillante au lieu de l’eau plate. Il m’a giflée en me traitant de bonne à rien et en me disant que je ne pourrai jamais rien faire de ma vie et qu’au final l’adoption était la plus grosse bêtise qu’ils aient faite.

J’étais en boule dans mon lit, cachée sous les couvertures, je ne voulais plus voir personne, je les maudissais tous les deux. J’étais seule et au final je le resterai pour toujours.

« Abigaiiiiiiil ! Ne te cache pas ! »

« Qui... qui est là ? »

« Ne te cache pas ! Ils doivent payer ! »

« Payer ? Non, je ne veux pas ! »

« Si Abigail, ils le doivent, ils sont méchants, ils doivent être punis ! »

« Puni ? Comme mon papa et ma maman ? »

Et puis le silence revint dans la chambre, ce dialogue m’effrayait. Je ne voyais personne, mais je l’entendais, la même voix qui était chez moi, cette personne que je voyais dans le miroir, cet homme qui me faisait peur. Il était là, il m’avait suivie et je ne l’avais pas vu. Il me disait de punir Allan et Clara, je ne voulais pas, il était hors de question que je fasse ça, c’est mal.

Mais cette nuit-là tout recommença, sa voix murmura dans ma chambre. J’avais peur et je ne le trouvais pas, impossible de le voir jusqu’au moment où je pris ma boîte à bijoux et que je regarde dans le miroir. Je me voyais moi, mais j’avais l’impression de voir une ombre tout autour de moi. Une fois le couvercle fermé, je me mis debout, mon visage était fermé et mon regard vide. J’avançais dans le couloir en laissant frotter ma main sur le mur. Je chantonnais d’une voix calme, ma petite voix d’enfant douce.

Je traversais toute la maison en chantant, une fois dans la cuisine je me tus. J’écoutais, recherchant un bruit dans la pièce, mais rien, tout était silencieux. Je m’approchais de la cuisinière, une vieille cuisinière, tout était vieux d’ailleurs dans cette maison, c’était une grande maison, mais elle avait bien besoin de travaux. Je tendais lentement ma main vers les boutons commandant l’arrivée de gaz, je les allumais tous les uns après les autres. L’odeur du gaz arriva vite à mes narines.

« Fais-le ! »

La voix revenait de parler, je regardais partout autour de moi, mais personne n’était là. Je commençai à faire couler l’eau dans l’évier, d’abord lentement puis j’ouvris le robinet au maximum avant de marcher vers la porte de sortie et de me retrouver dans la rue sur le trottoir. Je ne me suis arrêtée qu’après avoir traversé la route, j’étais assise sur le banc juste en face de la maison.

« Bien ! Maintenant, attends et regarde-les être punis ! »

Je ne comprenais pas ce qu’il se passait, mon corps avait bougé sans que je le veuille, je ne savais pas ce qu’il se passait, mais j’étais trop effrayée pour pouvoir désobéir à cette voix qui me suit où que j’aille. Après une dizaine de minutes, je vis une lumière à l’étage, c’était la chambre de mes « parents », je pouvais presque entendre Allan râler sur un bruit. Il reconnut très vite le bruit du robinet qui coule à la cuisine et se dirigea rapidement dans cette direction. Il n’avait pas eu besoin d’allumer la lumière entre temps, car la lumière de la chambre éclairait l’escalier et la cuisine était juste en bas. Mais pour aller couper l’eau, il allait devoir allumer et lorsqu’il appuya sur l’interrupteur et qu’il entendit le grésillement accompagné de l’odeur de gaz, je suis sûre qu’il a regretté de ne pas avoir fait des travaux plus tôt dans la maison. Mais c’était trop tard à présent, le gaz s’enflamma rapidement dans la pièce et arriva très vite à la bonbonne ainsi que deux autres placées juste à côté comme réserve. Le quartier fut réveillé par un gros boum, lorsque tout explosa et nombreux furent les curieux qui approchèrent de la maison.

« Bien Abigail ! Maintenant ils sont punis, ils ne te feront plus de mal ! »

« Mais... mais... je ne voulais pas faire ça ! »

« Oh si tu le voulais, au fond de toi tu le souhaitais ! »

Puis une femme arriva près de moi après m’avoir reconnue et elle me serra dans ses bras, heureuse que je n’avais rien, mais elle me demanda quand même ce que je faisais dehors à une telle heure. Mon visage était impassible et mon regard froid, mais la femme n’y prêta pas attention, elle pensait que j’étais en état de choc. En m’aidant à me mettre debout pour m’éloigner quand les pompiers et la police investirent les lieux, elle vit plusieurs bleus sur mon dos et mon bras.

« Qui t’a fait ça ma puce ? »

« ... »

« Tu peux me le dire, tu sais, c’est Allan qui t’a fait ces marques ? »

« Oui... »

« Oh ma pauvre, ne t’en fais pas, il ne pourra plus te faire de mal ! Mais dis-moi, tu es toute seule ici ? »

« Oui... C’est Clara qui m’a mise là et m’a dit d’attendre. »

Je ne faisais même pas attention à ce que je disais, ma voix neutre et froide (pour ne pas dire glaciale) me fit vite comprendre que ce n’était pas vraiment moi qui parlais. Après tout, ce que je venais de dire n’était que des mensonges, Allan savait comment me frapper pour que je n’aie pas de bleus et Clara ne m’a jamais amenée sur ce banc. Non, ces bleus étaient apparus sans que je comprenne, je les ai découverts un matin en m’habillant. Mais Gorgoroth savait très bien ce qu’il faisait, il avait dit tout ça pour que l’on croie que c’était Clara qui avait fait exploser la maison pour empêcher Allan de me frapper à nouveau.

Après une fin de nuit mouvementée qui se termina au commissariat en attendant l’arrivée du CPE, je me suis retrouvée à la case orphelinat, attendant une nouvelle famille. La policière qui m’avait amenée jusqu’au bâtiment avait fait une remarque à la femme du centre, disant de faire attention à moi parce que sur le chemin, j’avais souri avant d’éclater de rire. La policière pensa également que c’était dû au choc, mais la vérité était tout autre, j’étais réellement contente d’être débarrassée de cette famille. En fait c’était surtout Gorgoroth qui riait en moi.

« C’était amusant n’est-ce pas Abigail ? »

Visiblement le murmure étant très faible parce que j’étais la seule à l’avoir entendu malgré la femme à côté de moi. Moi, j’étais comme paralysée de peur, je serrai la main de la femme alors que je riais aux éclats malgré moi. Et une fois de retour à l'orphelinat, je passais les premiers jours, assise sur mon lit, la tête enfouie dans mes genoux et quand on venait me chercher, le regard vide que je lançais aux personnes suffisait à les convaincre de me laisser tranquille. Je ne cherchais pas le contact avec les autres et c’était réciproque.

Hors Jeu
PSEUDO: Oré
ÂGE: 23
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU BM?: Par Réversa
DEPUIS COMBIEN DE TEMPS VOUS RP?: 5 ans
VOTRE IMPRESSION SUR LE FORUM?: génial *_*
DESIREZ-VOUS UN PARRAIN/MARRAINE?: non ça ira ^^
FREQUENCE DE CONNEXION? au mois 3-4 par semaine ^^
UN COMMENTAIRE?: Vive les Hippo! o/
ACCEPTEZ-VOUS L'INTERVENTION DE JOUEURS ESPRITS DANS VOS RP'S?: oui bien sûr ^^
AVATAR: Jodelle Ferland



Dernière édition par Abigail C. Springfield le Dim 23 Nov - 13:16, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Abigail C. Springfield
Abigail C. Springfield
Infos de baseÂge du personnage : 18 ans
Messages : 275
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Left_bar_bleue135/200Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Empty_bar_bleue  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyLun 16 Sep - 20:05

Je regarde pour la finir au plus vite ^^




by Catflix

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sophya A. Turner
Sophya A. Turner
Fade & Glory
Infos de baseÂge du personnage : 26 ans
Messages : 3199
Localisation : Vieux Quartier
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Left_bar_bleue130/200Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Empty_bar_bleue  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyLun 16 Sep - 20:33

Bienvenue sur BM! *_*

N'hésite pas si tu as une question! Courage pour la fichette! =D



Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Tumblr_nvka3jrxHB1twe2lto6_250
Oh, our flag is tattered And our bones are shattered But it doesn't matter Cause we're movin' forward Oh, my eyes are seein' red Double vision from the blood we've shed The only way I'm leavin' is dead That's the state of my head -Shinedown
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reversa-rpg.com/
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyLun 16 Sep - 20:44

Bienvenue jeune possédée =D
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyMar 17 Sep - 8:52

Bienvenuuuuue :ému: 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyMar 17 Sep - 10:35

Bienvenue =D
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyMar 17 Sep - 12:04

Bienvenue parmi nous ! cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Lucas A. Duplessis
Lucas A. Duplessis
Infos de baseÂge du personnage : 29 ans
Messages : 895
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Left_bar_bleue40/200Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Empty_bar_bleue  (40/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptySam 21 Sep - 22:41

Niaaa Alessa *___*
Super choix d'avatar ! Bienvenue !


Open your eyes.
don't get too close, it's where my demons hide. @ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Abigail C. Springfield
Abigail C. Springfield
Infos de baseÂge du personnage : 18 ans
Messages : 275
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Left_bar_bleue135/200Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Empty_bar_bleue  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyDim 22 Sep - 10:16

Merci à vous ^^
Je n'oublie pas ma fiche je vous rassure ^^ je regarde juste pour changer mon histoire d'origine parce que quelque chose ne m'allait pas xD

Lucas : pourquoi Alessa ? xD




by Catflix

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lucas A. Duplessis
Lucas A. Duplessis
Infos de baseÂge du personnage : 29 ans
Messages : 895
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Left_bar_bleue40/200Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Empty_bar_bleue  (40/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyDim 22 Sep - 10:47

Ton avatar est l'actrice Jodelle Ferland, elle a joué dans Silent Hill. Elle joue Sharon, une gamine qui a recueilli l'âme d'Alessa, le démon de Silent Hill huhuhuhu.
Et j'aime cette jeune actrice !
Voilà voilà What a Face


Open your eyes.
don't get too close, it's where my demons hide. @ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Abigail C. Springfield
Abigail C. Springfield
Infos de baseÂge du personnage : 18 ans
Messages : 275
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Left_bar_bleue135/200Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Empty_bar_bleue  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyDim 22 Sep - 13:51

ahhhhh d'accord xD je m'en rappelais pas xD pourtant j'ai vu le film mais ça remonte maintenant xD




by Catflix

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Abigail C. Springfield
Abigail C. Springfield
Infos de baseÂge du personnage : 18 ans
Messages : 275
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Left_bar_bleue135/200Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Empty_bar_bleue  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyDim 22 Sep - 23:28

Désolé du double post, c'est juste pour prévenir que j'avais déjà posté une partie de l'histoire et que je regarderai demain pour faire la suite^^




by Catflix

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyLun 23 Sep - 10:00

Très bien =)
Revenir en haut Aller en bas
Abigail C. Springfield
Abigail C. Springfield
Infos de baseÂge du personnage : 18 ans
Messages : 275
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Left_bar_bleue135/200Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Empty_bar_bleue  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyMar 24 Sep - 22:30

Voilà j'ai fini mon histoire, je ferai mon test RP le plus vite possible
normalement dans la semaine ce sera fini^^




by Catflix

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyJeu 26 Sep - 21:17

Bienvenu parmi nous
Amuse toi bien =)
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyDim 29 Sep - 18:09

Bon courage pour le reste de ta fichette (:
Revenir en haut Aller en bas
Abigail C. Springfield
Abigail C. Springfield
Infos de baseÂge du personnage : 18 ans
Messages : 275
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Left_bar_bleue135/200Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Empty_bar_bleue  (135/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyLun 30 Sep - 16:50

Voilà j'ai fini ma fiche ^^
j'espère que ça ira ^^




by Catflix

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyLun 30 Sep - 18:45

on passe au plus vite =)
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire EmptyMer 2 Oct - 16:55

Brrr tu fais peur ! Mais hâte de te voir en rp *-* Tu es validéééeeee =)

Tu peux d'ores et déjà aller flooder sur ta fiche de relations et celle des autres, ainsi que dans la partie adéquate! XD N'oublie pas de générer ta feuille de personnage et de bien remplir ton profil, ainsi que de lancer des sujets de relations et de rps! N'hésite pas à passer dans l'Extra Voodoo pour trouver un rp =D

Bon jeu sur BM ballon2
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire Empty

Revenir en haut Aller en bas

Abigail ! Ne jamais se fier à son sourire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirrors :: 
PREMIERS PAS
 :: Le Rite d'initiation :: Fiches Validées
-