AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
RETROUVEZ NOUS SUR:
http://houseofhell.forumactif.com/
Le deal à ne pas rater :
Oral-B Vitality Trizone – Brosse à Dents Électrique Rechargeable
12.12 €
Voir le deal

Partagez

Pitiful Party [ Matt Cox ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Matt Cox
Matt Cox
The runaway fighter
Infos de baseÂge du personnage : 36 ans
Messages : 121
Localisation : Bruxelles
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Left_bar_bleue70/200Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Empty_bar_bleue  (70/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Pitiful Party [ Matt Cox ] Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 EmptyVen 18 Déc - 15:15

Pitiful Party
Jupiter & Matt
“Je pense donc je sue. De trouille, évidemment.” ▬ Jacques Sternberg

En temps normal, Matt aurait eu le réflexe d'au moins le retenir d'une poigne solide, ou avec un mot prononcé de façon assez sèche pour stopper net la personne en face de lui. Mais, honnêtement, deux facteurs non négligeables entraient en compte pour ne pas le faire agir comme il l'aurait fait, en toute logique. La première chose était, tout simplement, que ses réflexes étaient justement bien loin d'être opérationnels. Il avait la tête lourde, ses yeux avaient un mal fou à se fixer quelque part et il était plus prompt à rire qu'à comprendre quoique ce soit. Que Jupiter se soit approché de lui à ce point... Il ne s'en aperçut qu'un peu trop tard. Le second facteur est que Matt n'avait jamais eu affaire à ce genre de situation délicate. Aucun homme n'avait eu d'autre comportement avec lui que celui d'un hétérosexuel lambda, un bon pote ou un rival de ring, rien de plus. Avoir un autre homme près de lui n'avait jamais été, pour lui, synonyme d'attirance physique. Matt ne se méfia donc pas du tout, et ne comprit même pas l'étendue du message muet qu'il aurait dû lire dans le regard transi de Jupiter.

Alors, quand il sentit la pression d'une bouche étrangère sur la sienne, cela lui fit l'effet d'une douche froide. Matt se laissa d'abord faire, trouvant ce geste tout de même agréable de prime abord, avant de réaliser que ce n'était pas une femme comme il en rêvait d'habitude qui agissait ainsi avec lui. Se rappelant que c'était un autre homme, il eut ce mouvement de recul instinctif, un glapissement misérable s'échappa de sa gorge tandis qu'il se plaqua contre le mur dans son dos. Sa clope, sous la surprise, venait de tomber de ses doigts, sans qu'il n'y fit gaffe. Il écarta son visage de l'autre, si proche, trop proche, et un rugissement guttural accompagna l'effarement qui se lu sur ses traits. Ses bras s'étirèrent brusquement en avant, poussant Jupiter sur le torse avec une violence non contrôlée, manquant de le faire tomber. Sa voix était molle comme de la guimauve.

- Qu'est-c'que tu fous !? mugit-il, lançant des regards effrayés autour de lui.

Il ne s'y attendait pas et restait sous le choc, le cerveau en ébullition. D'une main fébrile, il se toucha la bouche, les yeux agrandis d'effroi et d'incrédulité, fixés sur son compagnon. Puis, la surprise passant, il lui restait une étrange sensation... Une sorte de plaisir, intense par son côté interdit, et l'alcool n'y aidant pas, il sentit dans son pantalon une certaine tension. En d'autres temps, il en aurait senti irrémédiablement de la honte, mais à cet instant, il se sentit plutôt vibrer de désir. Matt évalua l'endroit où ils se trouvaient, la pénombre dans laquelle ils étaient plongés et, hésitant, il revint vers Jupiter qui paraissait tout penaud. Le boxeur le prit par le bras, sous l'épaule, et maugréa une excuse maladroite. Ce bref contact, d'apparence innocente, ramena en lui le souvenir encore frais du baiser volé. Sans lâcher son emprise sur Jupiter, les yeux dans les yeux, un silence pesant s'installait entre eux.

Ils restèrent un moment ainsi, à se regarder, les deux ne sachant apparemment pas quoi faire. Matt ne pouvait savoir ce que ressentait vraiment Jupiter, mais, pour sa part, il savait ce qui se passait sous son crâne. Un véritable duel pour savoir s'il devenait fou. Ce fut à ce moment précis qu'on peut clairement dire que l'alcool a joué un rôle décisif ; la culpabilité a tendance à fuir vers de lointains horizons lorsque le whisky faisait son office. Matt pencha son visage plus bas, vers celui de son compagnon, étant plus grand que lui. Jusqu'à ce que sa bouche rencontra à nouveau la sienne, il ne savait absolument pas ce qu'il foutait, ni pourquoi, ni ce qu'il l'amenait à agir ainsi si ce n'est cette verge tendue qui trahissait une envie pressante, à la limite de l'insoutenable. Attrapant la nuque de Jupiter de ses deux mains, passant d'un baiser timide à une vraie voracité, il l'amena avec lui un peu plus dans l'ombre, où il le colla au mur pour un échange passionnel où toutes mesures avaient disparu.




© Gasmask


Buck, the puppy
« LES CHIENS N’ONT QU’UN DÉFAUT : ILS CROIENT AUX HOMMES. »
Revenir en haut Aller en bas
Jupiter Bell
Jupiter Bell
// Art is witchcraft \\
Infos de baseÂge du personnage : 24 Automnes.
Messages : 166
Localisation : Somewhere in the world
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Left_bar_bleue115/200Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Empty_bar_bleue  (115/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Pitiful Party [ Matt Cox ] Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 EmptyVen 18 Déc - 15:38

C'était terminé, l'erreur était faîte, et elle n'était pas des moindres. L'homme m'avait repoussé avec une violence que je n'avais encore jamais rencontré, m'éjectant à moitié dans la flaque qui nous était voisine. C'était ainsi que la moitié de mon jeans à trou s'était retrouvé trempé et sali par la boue tapissant le fond de l'eau. Je le regardai, misérable et victime d'une adrénaline douloureuse, presque convaincu d'une mort rapide. Pourtant, le visage de Matt qui jusqu'alors était tétanisé se dissipa, laissant place à une incrédulité de l'extrême. Il touchait ses lèvres. Il s'approcha de moi et me redressa avec une douceur ( et facilité ) qui trompait mes sens. Je restais ainsi un instant, complètement à l'Ouest, mes yeux ignorant où regarder. Dans un élan suicidaire, je décidai de le fixer droit dans les yeux, générant le moment qui me semblait être le plus long de toute ma vie. De plus, quelque chose de vraiment très troublant se déroulait. Je voyais une lueur grandissante dans les yeux de mon partenaire, se transformant doucement en une flamme surprenante. Je me mordais les lèvres, torturé par le désir et l'incrédulité à la fois. Puis, doucement, Matt s'approcha de moi, me tirant par la nuque, m'entraînant dans le plus sensationnel des baisers. Il était charnel, passionné, tout à fait électrisant. Je me collai alors à la bête afin de pouvoir d'avantager respirer son odeur, sentir sa peau bouillante, profiter de ses lèvres. Mes mains parcouraient son corps solide, rencontrant une zone plus solide encore, dénonçant l'indéniable. Je me lâchai corps et âmes dans un volcan, plus animal qu'humain. Sans m'en rendre compte, je fût collé contre un mur de pierre, plus de deux mètre de là où nous nous trouvions au début de notre baiser. Je n'avais rien vu du déplacement, rien. Je ne voyais de toute façon plus rien. Je n'étais plus qu'une boule de sensation et de sens. Ma bouche quitta la sienne, glissa sur sa joue, puis sur sa nuque. L'une de mes mains lui griffait pratiquement l'épaule, tandis que l'autre parcourait des zones interdite.

Mais alors que je me sentais partir dans une passion enragée, un éclair de raison me frappa. Un élan de sagesse, qui m'implorait de m'assurer que je n'étais en train de faire une erreur. Que je ne perdais pas une belle histoire d'amitié au profit d'une partie de jambe en l'air, aussi sensuelle pouvait-elle être. Je me décollai donc légèrement de Matt, juste assez pour marquer un arrêt mais pas suffisamment pour rompre l'union de nos corps.

" Tu es sûr ? Dis-je en sachant parfaitement qu'il savait de quoi je parlais, parce que je refuse que l'on devienne de parfait inconnu une fois le jour levé. "


Au contraire. Je voulais revivre ça, encore et encore. Et si ce n'était pas possible, je ne voulais pas perdre cette nouvelle tête. Cette bête qui, j'en étais sûr, avait un cœur aussi sensible que le mien. Je serrais mon emprise, serrant le tissus du son haut, suspendu à la réponse qui allait sortir de ses lèvres maintenant humide.


Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Oai2
Revenir en haut Aller en bas
Matt Cox
Matt Cox
The runaway fighter
Infos de baseÂge du personnage : 36 ans
Messages : 121
Localisation : Bruxelles
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Left_bar_bleue70/200Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Empty_bar_bleue  (70/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Pitiful Party [ Matt Cox ] Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 EmptyVen 18 Déc - 16:01

Pitiful Party
Jupiter & Matt
“Je pense donc je sue. De trouille, évidemment.” ▬ Jacques Sternberg

Femme, homme, quelle importance cela avait-il en cet instant de pure intensité ? Ce minois qu'il embrassait à en perdre le souffle, il ne le voyait pas ; Matt gardait les yeux obstinément fermés, ne se laissant aller qu'aux sensations strictement physiques. Il ne voulait pas voir, il voulait juste sentir, encore et encore, et l'embrassade à la fois tendre et brutale qu'ils s'échangeaient n'avait son pareil nulle part. Ivre de whisky et ivre du désir de se lâcher, Matt avait mis de côté sa conscience et sa lucidité pour se laisser envahir par l'émotion, brute comme un diamant tout juste extirpé de la roche. Il respirait à peine, ne voulant pas cesser une seule seconde cette étreinte. Les mains de Jupiter se baladaient sur son corps avec plus de justesse que n'importe quelle femme auparavant, sachant où toucher et quand frôler son intimité pour le mettre au supplice. Le boxeur se sentait comme un charognard dévorant sa proie, avec l'avidité de celui qui n'avait plus vécu une telle chose depuis un temps trop long. Des attouchements à travers le tissu s'entamèrent des caresses à même la peau, les deux hommes s'étant mis à se dévêtir dans le cataclysme de leur envie mutuelle, brûlante.

Mais Jupiter finit par couper court à leurs ébats, ou ce qui auraient dû l'être s'il n'avait pas pris la décision folle et stupide de s'écarter de Matt. Ce dernier ouvrit enfin les yeux, la respiration saccadée, et revoir le visage de l'homme lui fit un choc. Venait-il vraiment de se laisser aller dans les bras d'une personne de sexe masculin, dans le but évident d'un acte sexuel... ? Il avait du mal à le croire et il entendit que d'une oreille les paroles de Jupiter, une sorte de mise en garde pour tous les deux. Matt, revenant à lui, recula, délaissant totalement l'étreinte pour mettre une nouvelle distance entre eux. Sur son visage crispé se lisait l'incompréhension, un malaise grandissant, et il mit du temps à reprendre le contrôle sur sa propre voix. Lorsqu'il parla, en écho avec l'expression douloureuse dans son regard perdu et fuyant, il eut l'air de regretter. Clairement. Mais il revint, doucement, vers Jupiter, toujours aussi bouillant, n'ayant dans sa tête qu'un cri qui le suppliait d'assouvir sa pulsion.

- J'sais pas...

Il se rapprocha encore, empoigna Jupiter au col et le remit contre le mur, son nez touchant presque celui de son compagnon. Il le toisa, avec une certaine rage amoureuse, seulement nourri par l'ardeur de sa libido. Sans aucune douceur, il l'embrassa à nouveau, attrapa le bas de ses hanches et le rapprocha des siennes, collant leurs deux sexes à travers leurs jeans. Une ondulation du bassin se fit chez Matt ; une invitation des plus directes... Il n'était plus qu'une bête à l'appétit féroce. Il ne réfléchissait plus, n'était plus maître de ses gestes ; il se mit à déboutonner le pantalon de Jupiter avec une dextérité contrastant avec son état d'ébriété. Sa patience arrivait au bout de ce dont il était capable. Sa voix se fit rauque et il murmura dans le creux de l'oreille de Jupiter :

- Quelle importance ?

Ses doigts se faufilèrent à travers la ceinture défaite, sous les vêtements, rencontrant alors la toison.

- T'en as envie, j'en ai envie... C'tout ce qui compte, ajouta-t-il, sa bouche allant s'égarer dans le cou de l'autre homme.




© Gasmask
[/quote]


Buck, the puppy
« LES CHIENS N’ONT QU’UN DÉFAUT : ILS CROIENT AUX HOMMES. »
Revenir en haut Aller en bas
Jupiter Bell
Jupiter Bell
// Art is witchcraft \\
Infos de baseÂge du personnage : 24 Automnes.
Messages : 166
Localisation : Somewhere in the world
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Left_bar_bleue115/200Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Empty_bar_bleue  (115/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Pitiful Party [ Matt Cox ] Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 EmptyVen 18 Déc - 18:43

Nous nous étions détaché. Quelques secondes seulement qui n'avaient pas la moindre importance pour moi, puisque je sentais bien que la fièvre dont nous étions atteint n'était pas prête à diminuer. Je me contentai simplement de le détailler, en pleine hésitation, ce qui deux effets : 1) Hausser encore plus mon plaisir coupable 2) Elever à son paroxysme cette même culpabilité. Mon esprit m'ordonnait de remettre de l'ordre dans nos actions, mais mon corps réclamait le sien d'une force au dessus de la nature. Lorsqu'il me plaque contre le mur, sans véritable précaution, un gémissement léger sorti de ma gorge. J'avais la sensation de devenir l'accomplissement d'une véritable libération. Le bijou d'un désir brûlant. Le centre de son monde. Je savais cependant que cet effet n'était qu'éphémère, et qu'un silence lourd et très gênant finirait par régner lorsqu'il aura fini en moi. Je restais néanmoins silencieux tandis que nous nous embrassions à pleine bouche, pris d'une furie érotique et sensuelle. Nous agissions comme des animaux dont l'instinct est plus fort que toutes raisons. Lorsqu'il nous colla l'un à l'autre de sa force brute, je pouvais distinctement sentir ses muscles, sa silhouette tonique, mais surtout son intimité contre moi. Ces mouvements de bassins n'avaient rien d'innocent. Ils étaient symptomatique d'une envie qui portait mon nom. J'étais prêt à livrer ma chair sur un plateau.

Néanmoins, lorsque je sentis ses doigts approcher du centre le plus privé de mon corps, je le stoppai en serrant fort son poignet. Le vent frai passait sur les parties de mon corps dénudé, mes yeux plongeait dans les siens. Enfin, pas tout à fait. Ils étaient clos. Tristement clos. J'entourai alors son visage de mes doigts délicats. Ces derniers formaient une courbe de caresses, sur ses cernes.

" Alors, oses au moins me regarder, dis-je sur un ton de défi, regarde-moi "

Je ne le lâchais pas des yeux. Je savais que j'étais en train de porter un regard qui était très rare chez moi. Celui du désir puissant, presque salace. Je voulais qu'il me regarde en faisant ça, qu'il se rende compte que ce qu'il faisait n'avait rien à voir avec ses habitudes, et qu'il allait devoir l'assumer toute sa vie. Qu'il allait devoir vivre avec le souvenir de mon visage transi, ardent. J'allais être le symbole de la fin de sa parfaite hétérosexualité. J'allais être une tâche sur son parcours d'homme lambda ou, au contraire, le portrait de l'expérience la plus fabuleuse de sa vie. Tandis que j'attendais sa réaction, je fît glisser mes doigts sur ses lèvres avec un érotisme rare, l'autre main griffant le bas de son nombril.

Je ne me reconnaissais pas. Je n'avais aucune emprise sur mes gestes. Je bouillais de désir pour lui. Malheureusement, je ne voulais pas non plus être une pute d'un soir, qu'on jette le matin avec deux- trois billets. S'il voulait vraiment que l'on couche ensemble, que l'on mêle nos corps dans la plus intime des danses, je voulais que ça lui soit indélébile. Inoubliable. Et peu importe que ce souvenir lui soit cauchemardesque ou fabuleux.


Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Oai2
Revenir en haut Aller en bas
Matt Cox
Matt Cox
The runaway fighter
Infos de baseÂge du personnage : 36 ans
Messages : 121
Localisation : Bruxelles
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Left_bar_bleue70/200Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Empty_bar_bleue  (70/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Pitiful Party [ Matt Cox ] Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 EmptyVen 18 Déc - 19:49

Pitiful Party
Jupiter & Matt
“Je pense donc je sue. De trouille, évidemment.” ▬ Jacques Sternberg

La délicatesse et le tact ne faisaient pas partie des qualités que Matt pouvait avoir. C'était un homme brusque, bourré de testostérone, avec une impulsivité qui battait des records. Ce trait de caractère trempé avait déjà ses preuves, mais allait encore se révéler d'une façon peu romantique et peu cordial envers Jupiter, lorsque celui-ci l'arrêta une seconde fois, coupant court à l'ardeur suffocante dans laquelle se trouvait le boxeur. Il lui demandait de le regarder tandis qu'il laissait libre cours à son désir sexuel... Et puis quoi encore ? A nouveau, Matt se détacha du fruit de sa tentation, l'air tout à coup très mécontent. Ses sourcils froncés ombrageaient son regard qui ne détenait aucune tendresse et, à présent, de la rancœur. Les intonations de sa voix se firent cassantes, giflant au même titre que s'il avait levé la main sur ce visage.

- Pourquoi faire ?

L'alcool se dissipait, son élan s'en voyait amenuisé et il se ressaisit, comme électrocuté, réalisant enfin ce qu'il avait failli faire. Les mains tremblantes à l'extême, il fouilla sa poche, sortit une cigarette qu'il alluma fébrilement du bout des lèvres. Son regard fuyait celui, inquisiteur, de Jupiter, et il sentait monter en lui une hargne sauvage, plus sauvage encore que la pulsion sexuelle qui l'avait étreint précédemment. Il tira trois bouffées rapides, l'une sur l'autre, trahissant sa nervosité et son embarras. Ses yeux croisèrent ceux de l'autre homme qui, apparemment, patientait pour savoir ce qu'il déciderait.

- Bordel... lâcha-t-il, tout d'abord éberlué par ce qu'il nomma intérieurement une vraie folie. Bordel de putain d'merde !

Ces derniers mots, rugis avec une rage non contenue, décrivait vulgairement ce qu'il ressentait. Il avait voulu baiser avec un homme, pour la première fois de sa vie. Il ne pouvait malheureusement pas se mentir ; de toute sa vie, jamais il n'avait eu autant envie de quelqu'un. Que cela soit un homme lui paraissait étrange, totalement déplacé. Il n'avait pas été élevé à trouver l'homosexualité normale et il se choquait lui-même. Il tourna le dos à Jupiter, qui restait obstiné dans un silence qui mettait une sérieuse pression à Matt. L'ex-taulard fit quelques pas, s'éloignant, puis revenant, de toute évidence indécis dans ce qu'il devait faire. Il avait envie de se barrer, de planter là ce type et de se jurer de ne jamais le recroiser. Cependant, il ne pouvait pas nier l'attraction d'une puissance incroyable qu'il venait de vivre avec lui, au point de consumer en des cendres éparses sa moralité.

Il avait affreusement envie de lui, encore, malgré qu'il soit revenu un peu sur terre. Ca en devenait même douloureux, d'un point de vue physique comme mental. Il revint à Jupiter, planta un regard courroucé dans le sien, sans qu'il ne puisse lui-même s'expliquer cette colère bourdonnant en lui. Il jeta sa clope à peine achevée d'un mouvement rageur et plaqua une de ses mains sur le mur, avec force, à quelques centimètres du visage de Jupiter. Matt avait toujours été comme ça ; une brute épaisse, croyant devoir faire preuve de domination pour pouvoir se faire respecter. Il n'avait jamais essayé la manière douce et ne savait même pas comment s'y prendre. Autant le dire clairement, il était à mille années lumière de penser essayer ce soir une toute autre façon de se comporter, et il regarda de haut Jupiter, comme s'il était son pire ennemi, alors qu'il ne brûlait que de passion pour cet homme.

- J'ai jamais fait ça avant, balança-t-il, alors que c'était là une évidence.

Il se tut un moment, le regard toujours aussi sombre, avant d'ajouter :

- Je ne sais pas si je pourrais...

Matt était conscient de révéler ainsi une certaine vulnérabilité. Il était rongé par la honte, qui prenait lentement le dessus sur son désir, mais ce dernier ne le quittait pourtant pas. Être de nouveau si proche physiquement de Jupiter le mit dans tous ses états ; il ne souhaitait que lui arracher ces stupides vêtements et faire de lui sa chose, le temps de soulager ce qui lui tordait les entrailles à l'instant. Toutefois, l'objet de son attention ne semblait pas vouloir se laisser faire dans un acte où il n'avait pas son mot à dire, ni même le droit à un minimum de respect. Matt ne s'en rendit compte que maintenant, alors que le tourbillon émotionnel s'apaisait quelque peu. Il soupira profondément.

- C'était n'importe quoi. Laisse tomber, ok ?

Il s'écarta du mur et de son compagnon, toujours avec cette même brusquerie. Il recula mais, rien à faire, une force supérieure à sa volonté le retenait auprès de lui. Ses yeux auparavant d'une noirceur sans nom fondirent comme neige au soleil et une ombre de supplication les traversa. Il se frotta les paupières d'une main, le front, la nuque, avec frénésie, les mains toujours parcourus de légers spasmes nerveux. Il voulait partir, mais n'y arrivait. Il ne voulait pas entacher son image de mâle, tel qu'il se le figurait, tout en ayant ce besoin irrésistible d'arriver au bout de ce qu'il convoitait.






© Gasmask


Buck, the puppy
« LES CHIENS N’ONT QU’UN DÉFAUT : ILS CROIENT AUX HOMMES. »
Revenir en haut Aller en bas
Jupiter Bell
Jupiter Bell
// Art is witchcraft \\
Infos de baseÂge du personnage : 24 Automnes.
Messages : 166
Localisation : Somewhere in the world
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Left_bar_bleue115/200Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Empty_bar_bleue  (115/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Pitiful Party [ Matt Cox ] Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 EmptyLun 21 Déc - 21:02

L'homme se détacha de nôtre étreinte. Un éclat de colère et de frustration pure brillait dans ses yeux. Une ombre obscure traversait son Iris, me gelant à l'intérieur. A cet instant précis, la peur de me faire massacrer était plus forte que tout. Je gardai néanmoins la face, détaillant Matt avec soucis, veillant à ne pas trop montrer la crainte grossissante qui me contractait. Mes poings étaient serré, mon cœur battait vite. Pourtant, le désir demeurait. Je voulais plus de cette homme. Je voulais prendre tout ce qu'il avait à m'offrir, mais il était hors de question que je ne serve de poupée de luxe, salie et mono-usage. Je voulais qu'il me veuille vraiment, qu'il me consomme avec une passion qui n'avait pas de masque. Que nôtre instant n'aie pas l'apparence d'un crime à ses yeux, et qu'il ne me soit pas dégradant.

Essoufflé de nos embrassades, je me laissais poignarder de mots assassins. Piétinant sur un pieds, puis sur l'autre. Violenté par des rugissements qui n'avaient pas d'autres le visage que celui de la colère. Ou en tous cas, je m'accrochais à cette idée. Je me persuadais que les mots sortaient de sa bouche n'étaient pas tout à fait pensé. Que je lui en demandait beaucoup. Probablement de trop. Et même si me sentais blessé, je refusais de lui en vouloir. Après tout, sa réaction, bien que violente, restait naturelle compte rendu de la situation.

Hésitant, il partait, puis revenait. Faisais quelques pas vers la route avant de rebrousser chemin. Épuisé de son dilemme, l'instinct pris le dessus. Il s'avança jusqu'à moi d'une démarche à faire trembler les plus téméraire et frappai le mur, à quelques centimètres de mon visage. Le fracas m'avait fait sursauter. J'avais pu sentir l'onde de choc du coup caresser les briques sur lesquelles j'étais adossé. Son visage était proche du mien. J'éprouvais alors à la fois l'envie de lui échapper, de partir, et en même temps de retrouver ses lèvres bien que ses yeux soient plus meurtrier que jamais. Il m'avouait, à demi mots, qu'il ignorait s'il était capable d'assumer, même un peu, ce que nous avions failli faire. Exposant toute sa faiblesse. Je souris, blessé et compatissant. Ces quelques mots avaient apaisé la peur. Je commençais désormais à voir en lui une vulnérabilité que j'avais envie de soigner. Il voulait que je laisse tomber. Je le regardai s'éloigner et recommencer ses aller-retour. Il se frottai la tête avec frénésie, dos à moi, dévoré par le doute. Pris entre sa tête et désirs. Il me faisait de la peine.

J'avançai donc jusqu'à lui d'un pas léger, les mots toujours brillant par la crainte que j'avais généré. Si je le touchais, j'avais peur d'un retour violent. De prendre un coup. Pourtant, je posais doucement ma main sur son épaule avec milles précautions, et soufflai :

" Tu sais, tu n'as rien fais de mal ... On a rien fait de mal, ajoutais-je "


Je baissai la tête et soupirais longuement. Je dévorais d'envie de me rapprocher de lui, de sentir sa force. De consommer toute la passion qu'il avait à m'offrir, peu importe le prix. Mais une bombe était amorcée et il fallait l'ouragan passe. Je sortis une de mes cartes de travail du fond de ma poche et la serrai fort entre mes doigts. J'étais prêt à le prendre sous mon épaule tant qu'il était possible de revivre ce moment fort. Plus fort que tout ce que j'avais pu ressentir pour un homme au cours de ma vie entière.

Je posai mes doigts sur ses tempes et entamai l'incantation, paralysant l'homme d'un flux d'énergie.

" Pensées, plus volatile que le vent, commençais-je doucement, je te domine en cet instant. Coincée entre mes mains, je me charge de tes décisions. Ma volonté est tienne jusqu'au prochain lever de lune. "

Je plongeai mon regard dans celui de Matt, qui semblait alors vidé de sa colère.

" Tu as vingt-quatre heure pour me contacter, Matt, lâchais-je en souffle tout en glissant ma carte dans sa poche "


Sans ajouter un mot, déjà pris de remords pour ce que je venais de faire, je commençai à marcher jusqu'à la lumière des lampadaire. Une douleur mystique enlaçait mon estomac, symptomatique de la sorcellerie sauvage et peu recommandable que je venais de pratiquer.


Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Oai2
Revenir en haut Aller en bas
Matt Cox
Matt Cox
The runaway fighter
Infos de baseÂge du personnage : 36 ans
Messages : 121
Localisation : Bruxelles
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Left_bar_bleue70/200Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Empty_bar_bleue  (70/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Pitiful Party [ Matt Cox ] Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 EmptyLun 21 Déc - 21:38

Pitiful Party
Jupiter & Matt
“Je pense donc je sue. De trouille, évidemment.” ▬ Jacques Sternberg

Matt trépignait sur place, venant et repartant, totalement indécis. Il ajoutait à son comportement de lion enfermé en cage une flopée de jurons plus maugréés qu'autre chose, à peine distincts, tant sa mâchoire était crispée sous la tension qu'il ressentait. C'était une expérience étrange, singulière, et surtout unique, chose que Matt savait au fond de lui. Auparavant, il avait connu des femmes, tentatrices et incroyablement séduisantes, qui l'avaient mené au paroxysme du plaisir. Ce fut en tout cas ce qu'il avait toujours cru. Jusqu'à ce soir, jusqu'à cette rencontre et ce contact physique des plus honteux à ses yeux. Le désir le dévorait littéralement, le mettant au seuil d'une folie sans nom. Il finit par se décider, sous une exclamation de colère supplémentaire, à pivoter des talons et à prendre la direction opposée à celle de Jupiter. Ses pieds avaient la lourdeur du plomb et son cœur tambourinait dans sa poitrine, lui hurlant de céder à ce caprice sexuel. Il put à peine faire un pas qu'il sentit la main, cette main tant convoitée, se poser sur lui. Il en eut un irrépressible frisson.

Nous n'avions rien fait de mal, lui dit alors Jupiter, ce qui figea Matt sur place. Le boxeur savait, au fond de lui, qu'il avait raison. Qu'y avait-il de vraiment blâmable entre l'amour entre deux hommes ? La logique, malheureusement, ne prit pas le pas sur sa morale d'hétérosexuel n'ayant vécu que parmi d'autres hétéros - en apparence, en tout cas. Il avait grandi avec la nette influence comme quoi un homme ne pouvait aimer et désirer que les femmes. Sinon... Sinon il serait moqué, exilé malgré lui, jugé, moqué. Matt ne voulait pas qu'on le pointe du doigt, qu'on le regarde de travers pour la simple raison que l'objet de son désir avait, lui aussi, un pénis entre les jambes. Il aurait aimé s'en foutre mais il n'y arrivait pas. Il allait se retourner, rétorquer à Jupiter de le laisser tranquille, mugissant comme à son habitude, toutefois, l'autre homme ne lui en laissa pas le temps. Matt eut tout juste la possibilité de sentir des doigts enserrés délicatement son crâne qu'une brume épaisse vint brouiller son esprit et que ses yeux ne virent plus qu'à travers un prisme opaque.

Il devint inerte, incapable de pensées propres, aussi docile qu'une poupée de chiffon. Il ne lui restait dès lors plus que la capacité de se mouvoir, de se tenir debout, bien en face de Jupiter, à sa totale merci. L'ancien champion n'en avait, bien évidemment, pas conscience. Sa lucidité partit en fumée sans qu'il ne puisse rien y faire, sans même se rendre compte qu'il perdait le contrôle sur lui-même et devenait un automate fait de chair et de sang. Pourtant, il entendait bel et bien la voix du sorcier et sentit la carte se glisser dans sa poche droite. Il ne fit cependant pas mine de refuser ni de rejeter Jupiter ; il accepta tout cela, le regard morne, et se contenta de hocher du chef pour donner un accord silencieux, muet. Alors que Jupiter disparaissait dans l'ombre, n'étant bientôt plus qu'une silhouette obscure qui s'estompait dans le paysage urbain, Matt décida mollement de prendre la route jusque chez lui. Il arriva devant son immeuble, entra, gravit les escaliers, les jambes raides, et, une fois dans son appartement, il alla tout de suite se coucher, le visage dénué de toutes expressions. Sur sa table de chevet, bien en évidence, se trouvait la fameuse carte où étincelait en lettres dorées le numéro de son envoûteur.


FIN



© Gasmask


Buck, the puppy
« LES CHIENS N’ONT QU’UN DÉFAUT : ILS CROIENT AUX HOMMES. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Pitiful Party [ Matt Cox ] Pitiful Party [ Matt Cox ] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

Pitiful Party [ Matt Cox ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirrors :: 
La Nouvelle Orléans
 :: Mid-City :: Rock'n'bowl
-