AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
RETROUVEZ NOUS SUR:
http://houseofhell.forumactif.com/
-62%
Le deal à ne pas rater :
DODO Oreiller Grand luxe Quallofil Allerban 60×60 cm
14.99 € 39.91 €
Voir le deal

Partagez

Tu me dois quelque chose. [PV Drake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Tu me dois quelque chose. [PV Drake] Tu me dois quelque chose. [PV Drake] EmptyDim 25 Mai - 18:30

Les filles se préparaient, inconscientes qu'un regard glissait sur elles. L'une d'elles se retourna, ayant un léger tressaillement le long de l'échine. Elle ne se sentait pas seule mais alors pas du tout. Ses lèvres se pincèrent tandis qu'Alastair était tout près d'elle mais invisible. Il tendit la main mais s'arrêta au dernier moment, ne la touchant pas. Elle n'était qu'un rêve, un doux fantasme. Son souffle d'humaine s'échappa de sa bouche et la danseuse du chat noir s'éloigna, retournant enfiler une pièce de son costume. Le Dibbouk laissa choir sa main contre sa cuisse, pensif. Depuis l'incident avec Sophya, il était particulièrement instable. Une âme en déroute perdue qui ne savait pas forcément quel sens emprunter. Un soupir s'échappa de sa bouche tandis qu'il sortit du cabaret encore fermé qui allait connaître la répétition de plusieurs pièces pour le soir-même. Alastair enfonça ses mains dans ses poches et s'arrêta un instant devant le poste de la mairie, observant non loin le poste de police. Il pensa à Lucas et l'homme qu'il était devenu après avoir été sa victime involontaire.

Le Dibbouk tourna la tête, observant les passants quelque peu agités qui regardaient autour d'eux. Ils avaient peur, ils avaient peur de ce que ce monde pouvait cacher dans ses sombres entrailles. Même s'ils ne voyaient pas, au fond d'eux, ils sentaient et pressentaient la catastrophe à venir. Alastair n'avait toujours pas d'hôte, probablement par manque de temps ou d'intérêt pour un mâle de cette espèce. Il était vrai que pour l'instant, il se complaisait dans son état d'esprit, de méchant esprit. Son regard s'attarda sur quelques silhouettes. Aucune n'attirait son regard. Aucune n'était meilleure qu'une autre. La victime idéale n'était pas là. Du moins, il collectionnait les victimes de harcèlement sans qu'une en particulier n'attire son regard de prédateur. Finalement, son regard se posa sur la caserne de pompier et un sourire mauvais se dessina sur son visage. Parfait ! Drake serait une distraction suffisante pour l'occuper. Calmement, le Dibbouk s'approcha de la caserne. Il n'y avait plus qu'à espérer que l'humain y était.

Il y avait quelques bruits, des voix graves qui s'élevaient, principalement des voix masculines. Les pompiers volontaires étaient souvent des hommes, les femmes étaient aussi rares qu'une glace en été. Alastair passa entre les différentes figures masculines, invisible aux yeux de tous. Il se dirigea vers le vestiaire et traversa la porte sans aucun effort. Il vit alors Drake de dos. Ils avaient un pacte et depuis, l'esprit n'avait de cesse de l'enquiquiner. Il ne savait pas tout à fait ce qu'il voulait obtenir de cet humain, probablement son âme si pleine de bonté. Alastair voulait le voir toucher le fond, perdre cette lumière pour n'être que l'ombre qu'il avait été.

« Bouh. »

D'une poussée d'énergie il se rendit visible. C'était une aubaine pour lui trouver Drake seul.

« Tu trouves des réponses dans la contemplation du mur gris ? Je croyais que les murs étaient blancs normalement. »

Alastair ou la sympathie incarnée. Lentement, il s'approcha de l'humain et l'effleura légèrement du la plat de la main. La sensation pouvait être décrite comme quelque chose de froid qui vous effleurait, un courant d'air en somme.

« Tu te souviens que tu me dois quelque chose ? »

Son ton était des plus suggestifs. Finalement, il avait trouvé de quoi s'occuper, souiller l'âme du pauvre humain. Il avait hâte de le voir se débattre. Alastair se fit la réflexion qu'il ne supportait pas de voir quelqu'un d'aussi bon, d'aussi aimable. Il ne l'avait jamais été, jamais envers personne. Il avait toujours été infect, imbuvable. Sa propre femme l'avait trahi, pour dire.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Tu me dois quelque chose. [PV Drake] Tu me dois quelque chose. [PV Drake] EmptyMar 3 Juin - 0:40

Drake était perdu dans ses pensées. Aujourd'hui, il était de garde pour une durée de 24 heures et après il aurait le droit à deux jours complets de repos. Sincèrement, il n'avait pas très envie d'être en repos. Être seul chez lui le rendait fou. Son esprit avait trop tendance à penser à sa sœur. C'est sans oublier les manifestations qu'il voit de plus en plus sans jamais le vouloir. Lui, il n'a jamais demandé à voir des fantômes. Tout ce qu'il veut c'est la paix, mais rien y fait ! Si, seul l'alcool parvient à faire disparaitre ses choses et ses bruits venu d'outre-tombe. Pour un pompier, être saoul n'est pas vraiment une bonne chose. Ce matin, il n'avait rien bu. D'ailleurs, heureusement que rien d’étrange ne s'était passé. Franchement, il se passerait de ses fichus don de médium. C'est dans ce genre de moment, qu'il se souvient des paroles d'un personnage d'un livre qui disait que pour s'en sortir, il fallait penser positif. C'est rare qu'il le fasse, mais aujourd'hui, il avait décidé de penser ainsi. En arrivant à la caserne, il avait même le sourire chose qui n'était pas arrivé depuis plusieurs semaines. L'entrainement se passa bien et pendant que les autres entamaient une partie de basket, il préféra prendre une douche.

Seul dans les vestiaires, il sortait de la douche avec seulement une serviette autour de la taille quand un "bouh" faillit le faire glisser sur le sol. Drake se retrouva le dos contre le mur avec son coeur battant à mille à l'heure prêt à bondir de sa poitrine afin de fuir à des millions d'années lumières de lui. Sa positivité ne tarda pas à s'évanouir en voyant l'esprit devant lui. Il avait presque oublié cette chose et voilà qu'elle venait le hanter. "Vous ne pouvez pas me foutre la paix, bordel de merde !" s'exclama-t-il fortement aussi bien pour l'esprit que pour les autres qui viennent le tourmenter de temps en temps. Du mieux qu'il put, il évita de répondre à Alastair et décida de passer à côté de lui en l'ignorant pour aller à son casier. C'est là qu'il sentit comme un courant d'air glacial, mais localisé à un seul endroit de son corps. Ceci lui glaça le sang, cette chose avait dû le toucher ou lui faire quelque chose d'autre pour qu'il ressente ceci. Ses mains se mirent à trembler, la panique le gagnait. Bon sang, ce n'était pas le moment de faire une crise. Pour se ressaisir, il ferma ses poings et les garda le long du corps jusqu'à ce qu'il se trouve devant son casier. Mais le vilain fantôme n'en avait pas fini, il lui rappela une chose qu'il n'avait pas oublié. Lui qui espérait ne plus être sur la liste du maudit. "Foutez moi la paix !" gronda-t-il entre ses dents sans regard l'esprit. Il colla même son front contre le métal froid de son casier avant de fermer les yeux en se disant que quand il les ré-ouvrira la chose ne sera plus là. Peut-être qu'il était fou et que tout ce qu'il voit provient de son imagination à cause du grand choc qu'il a vécu en perdant sa petite sœur. Les secondes passèrent et quand il regarda autour de lui, il constata que l'autre était toujours là. Totalement déçu, il finit par s'asseoir sur le banc avec un air déprimé. "Je n'ai rien à vous donner. J'ai déjà tout perdu. Je n’ai plus rien à cause des choses comme vous. C'est trop demandé qu'on me laisse tranquille ? Si ça continue comme ça, il risque de devenir complétement fou et de finir à l'hôpital psychiatrique comme sa sœur après sa possession.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Tu me dois quelque chose. [PV Drake] Tu me dois quelque chose. [PV Drake] EmptyJeu 12 Juin - 22:14

Drake sortait à peine de la douche et Alastair profitait de son instabilité pour aller lui faire peur. Quel ravissement pour le Dibbouk quand il vit l'humain se coller aux casiers comme une biche effarouchée. Il ne s'était pas attendu à un tel spectacle et cela ne manqua pas de le faire sourire, fortement amusé. Par contre, quand Drake éleva la voix le mauvais esprit fit claquer sa langue contre son palet en signe d'agacement. Il n'aimait pas qu'on lui manque de respect, cela l’agaçait au plus au point.

« Ne sois pas désobligeant. »

Furfur restait pour l'instant poli mais dans ses yeux brillaient une lueur qui disait bien que c'était l'unique avertissement qu'il donnerait. La prochaine fois, il ferait passer l'envie à Drake d'être si impoli. Il n'aimait pas l'impolitesse, pas du tout même. Dès qu'on lui parlait mal, il avait envie d'arracher la tête des gens. Son regard clair se posa sur l'humain et il décida de lui jouer un sacré mauvais tour. Quel ne fut pas sa surprise de le voir trembler comme une feuille, comme si c'était la fin du monde ou qu'Alastair venait de le poignarder. Le Dibbouk était mauvais mais il voyait bien quand quelque chose clochait et là, quelque chose n'allait pas. Son regard se promena sur cette impressionnante silhouette qui ne lui faisait pas peur. Alastair tiqua quand l'autre homme l'envoya balader pour la seconde fois. L'envie de le frapper le traversa, malheureusement, il ne pouvait pas. Il ne pouvait que le toucher et exercer une légère pression sur son corps. Avec le cou musclé que se tapait Drake, le Dibbouk ne pouvait pas l'étrangler, ce qui était bien dommage.

Alastair se demandait quand même ce qui avait fait que l'autre homme changeait aussi vite. Qu'est-ce qui le torturait autant pour qu'il l'envoie balader à ce poing et il lui manque de respect, hein ? Excellente question. Le Dibbouk plissa les yeux, contrarié. Il vit le manège de l'humain, de fermer les yeux et de les rouvrir. Il semblait tellement déçu de le voir. Alastair eut terriblement pitié de lui. Il eut pitié du regard qu'il recevait. Il y avait comme du désespoir dans les yeux. Même si niveau empathie, c'était étrangement à revoir avec le Dibbouk. Ce n'était pas pour autant qu'il allait disparaître mine de rien pour faire plaisir. Drake avait une dette envers lui et le mauvais esprit n'appréciait pas qu'on revienne sur ses paroles. En quelques pas, il fut devant l'humain et le regarda durement.

« Oh non cela ne se passe pas ainsi. J'ai épargné cette femme car tu as accepté de t'offrir à sa place. Aurais-tu oublié que tu me dois ton âme, ta vie ? Si tu crois que simuler la tristesse va m'apitoyer, tu te trompes. Je n'ai pitié de personne. »

Lentement, Alastair s'accroupit devant l'humain pour être à hauteur de ses yeux et le regarda avec méchanceté.

« Si tu oses briser notre accord, j'irai la tuer. Je sais où elle est et il me sera facile d'abréger sa vie. »

Pas forcément facile facile mais il n'était pas obligé de le préciser. Il préférait laisser une pointe de mystère pour que Drake se torture au maximum l'esprit. Il voulait le voir souffrir au maximum, oh oui. Il voulait voir le malheur dans son regard. Alastair adorait torturer, il adorait faire souffrir au maximum. Le malheur des autres le rendait immensément heureux.

« Mais il en a d'autres qui viennent t'embêter ? »

On aurait dit un instituteur qui tirait les vers du nez à un gamin tant son ton était étrangement doux. Il pouvait facilement souffler le chaud ou le froid sur ses proies. Alastair était particulièrement possessif avec ses victimes, il n'aimait pas les partager. S'il apprenait que d'autres esprits s'en prenaient à cette victime qu'il convoitait, cela allait chauffer. Au final, cela avait du bon d'être mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Tu me dois quelque chose. [PV Drake] Tu me dois quelque chose. [PV Drake] EmptyMar 17 Juin - 23:53

Quand la vie n'est pas de votre côté c'est vraiment moche. Celle de Drake était de plus en plus catastrophique. Il y a dix ans, il a perdu sa mère. Certes, c'était il y a longtemps, il avait dix-huit ans passé, mais ça restait aussi douloureux que s'il était un petit enfant. Puis des années plus tard, sa petite soeur est devenue bizarre, peu à peu il l'a perdu. En réalité, elle était juste possédée. Ce fut un nouveau combat. L'aider ne fut pas chose facile. Et bien qu'il ait réussi en trouvant des exorcistes et autre prête ou moine étrange à la sauver, ce ne fut pas fini pour autant. Sa possession l'avait beaucoup marqué au point de la rendre dépressive et légèrement folle. Tout ça pour qu'elle finisse dans un asile ou elle s'est donné la mort. Vous voyez, ce fut un nouveau choc pour lui, sans compter qu'il ne parle plus à son père depuis plusieurs années également. Oui, tout va de travers. Après la mort de sa petite soeur, il s'est mis à voir des choses qu'il ne voyait pas avant. Vous l'aurez deviné : des esprits et ça le rend dingue. Alors revoir celui-ci, ce Alastair de malheur ça ne lui fait pas du tout plaisir. Le pompier était conscient qu'il avait conclu une sorte de pacte avec lui pour sauver la femme dans le magasin en feu. Qu'est-ce qu'il aurait voulu qu'il oublie et s'en prenne à quelqu'un d'autre. Mais non, il était là et avait la ferme intention de continuer à le tourmenter. En plus de ça, il n'avait pas le droit d'être "désobligeant" avec lui. Ceci lui fit échapper un petit rire, comme-ci il allait obéir à ce fantôme.

Le jeune homme espérait pouvoir échapper à son "démon" mais en vain. L'esprit était là pour son âme et restait accroché à lui telle une tique jusqu'à ce qu'il finisse par céder. Sauf qu'il n'avait pas l'intention de donner son âme comme on donne une pièce à un clochard. D'ailleurs ce ne sont pas les démons en général qui prennent les âmes ? Tiens, est-ce que ça existe les démons d'ailleurs ? Et puis à quoi lui servira son âme ? Après tout ce fantôme est mort, non. C'était peut-être idiot comme question, mais le pompier n'est pas un esprit, c'est normal que ce type de question lui traverse l'esprit. Après, ce n'est pas sûr qu'il les pose à Alastair. Ce mec n'est pas vraiment son ami et il n'a pas envie de bavarder avec une chose qui veut lui voler son âme. Drake était prêt à jouer avec le feu en refusant de donner ce qu'il a promis. Après tout, il n'a pas signé de contrat, qu'est-ce qui prouve qu'il a juré de le faire. Oui, il comptait gruger l'esprit sauf que cette chose était maligne. Cet être dépourvu de corps physique était prêt à aller tuer l'innocente s'il refusait. Le jeune homme écarquilla les yeux, il n'avait pas prévu ça dans son plan. "Vous êtes un monstre !" cracha-t-il avec un air dégouté en regardant son interlocuteur. S'il pouvait trouver un moyen de tuer un mort ça serait vraiment utile. "Pourquoi mon âme ? A quoi ça va vous servir ? Vous êtes mort, c'est pas comme si vous en aviez besoin d'une." Il finit par se tourner vers son casier pour l'ouvrir avec l'espoir que le fantôme prenne le large et lui fiche enfin la paix une fois qu'il sera retourné. Sauf qu'il s'adressa de nouveau à lui en lui posant une question qui pourrait presque le mettre hors de lui. Est-ce que d'autre esprit le harcèle. Peut-être bien que oui, mais pas de la manière d’Alastair. Non, c'était plus des apparitions, des esprits qui rodent dehors ou qui s'invite chez les gens juste pour les observer. Et ça, il en voyait partout, tout le temps et ça le rend tout simplement dingue. Drake aimerait pouvoir tourner au coin d'une rue sans apercevoir une forme fantomatique au loin. Il aimerait pouvoir se regarder dans le miroir sans remarquer cette paire d'yeux derrière son épaule qui le fixe sans penser qu'il peut également les voir. Ce fichu don de médium est simplement incontrôlable et surtout il n'en veut pas. "Vous vous foutez de moi ? Qu'est-ce que ça peut vous foutre ? Vous tous vous me hantez, vous pourrissez ma vie, commença-t-il à dire tout en haussant le ton. "Je peux pas faire un pas sans vous apercevoir et voir le mal que vous causez partout. C'est trop demandé d'avoir une vie normal sans qu'une enflure de votre genre vienne pour me voler mon âme !!!" s'emporta-t-il avec l'envie de frappe l'esprit. Drake avait tellement haussé le ton que la porte du vestiaire s'ouvrit pour faire apparaitre la tête d'un collègue. Celui-ci demanda si tout allait bien et le pompier menti en disant qu'il avait chanté un peu trop fort et il s'en alla. Peut-être qu'il aurait dû lui dire de rester, ça aurait surement empêché Alastair de continuer son harcèlement.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Tu me dois quelque chose. [PV Drake] Tu me dois quelque chose. [PV Drake] EmptyJeu 26 Juin - 23:30

Un rire résonna quand Alastair lui dit de ne pas être désobligeant. Le mauvais esprit fronça les sourcils en entendant ce rire. Il n'avait pas vraiment l'habitude qu'on lui rit au nez, bien au contraire. De part son éducation, il espérait un minimum de respect mais il fallait croire que cette nouvelle génération n'avait plus aucun respect pour personne. Il vit bien le pompier écarquiller les yeux quand il parla d'aller tuer la fille qu'il lui avait permis de sauver. Oui, Furfur était cruel et ce n'était rien de le dire. Un rire lui échappa quand Drake affirma qu'il était un monstre.

« Et si je te dis que ce n'est que la vérité ? »

Dit-il d'un bref haussement d'épaules. Inutile de nier ce qu'il était réellement. Il était un monstre, un tueur et c'était ainsi. Alastair ne s'était jamais inquiété de ce comportement car pour lui, tout était naturel. Il ne se rendait pas compte qu'il y avait quelque chose qui clochait et que plus le temps passait, plus cela empirait. Mais c'était ainsi. On ne pouvait pas faire ouvrir les yeux à quelqu'un, en tout cas pas en lui disant que c'était un monstre. Mais pouvait-on faire comprendre au psychopathe que justement, il avait un problème dans sa tête ? La démarche n'était-elle pas tordue en soi ? De toute manière, Alastair ne ressentait pas le besoin d'évoluer, de changer car rien ne le motivait à le faire. Sa relation avec Sophya ne le motivait plus, il n'y avait plus de relation. Quant à Chase, le jeune médium était plus un divertissement qu'un réel filet pour sa folie évidente. Mais Alastair était seul parce qu'il l'avait bien voulu, cela ne tombait pas du tout du ciel. Le Dibbouk dévisagea l'humain quand celui-ci lui demanda pourquoi il en voulait à son âme. Ainsi, il était bien moins bête qu'on ne pourrait le penser. Un sourire échappa à Furfur.

Non il n'avait pas besoin d'âme, en effet. C'était plus histoire de voir quelqu'un mourir. Cela apaisait Alastair de voir les autres mourir et le rejoindre dans ce monde de l'au-delà.

« Non je n'en n'ai pas besoin. Surtout pas de la tienne si faible. Mais vois-tu... Je ne boude pas mon petit plaisir. »

C'était comme une friandise, une friandise qu'il se glisserait sur le bout de la langue et qu'il savourait. Oui, Alastair était particulièrement gourmand quand il s'agissait du malheur et de la douleur des autres. Par contre, il était extrêmement possessif et voulait savoir s'il en avait d'autres sur le coup pour tenter d'avoir Drake. L'esprit se tendit en voyant l'humain lui tourner le dos. Il détestait ce genre d'attitude, ce genre de dédain, cela avait vraiment l'art de l'énerver, de le contrarier. Bien entendu, sa victime s'énervait et cela agita le mauvais esprit. Il écouta l'homme s'énerver, élever la voix. Alastair resta silencieux mais n'apprécia pas plus que cela d'être traité d'enflure. Oui il jouait le méchant mais détestait l'insulte, quelle ironie. L'esprit s'apprêtait à dire quelque chose quand une tête surgit et qu'une voix s'éleva en demandant si tout allait bien. Les humains, ils étaient si plein de sollicitude, c'était à vomir parfois. Était-ce parce qu'il avait eu très peu de contacts avec les humains qu'Alastair éprouvait autant de dégoût envers ces gens ? Pourtant un jour, il avait été comme eux et surtout, vivant.

Mais on l'avait bien trop déçu pour qu'aujourd'hui, il pardonne à cette génération qui ne lui avait pourtant rien fait. Le mauvais esprit attendit qu'ils soient de nouveau seuls pour s'approcher de Drake et le regarder droit dans les yeux avec une autorité évidente.

« Ce que ça peut me faire, c'est que je ne partage pas mes victimes. Tu t'es sacrifié pour cette fille. Je ne t'ai pas obligé, tu as fait ce choix tout seul, comme un grand. Tu t'es passé les fers. »

Siffla-t-il. Alastair ne pouvait concevoir que laisser quelqu'un mourir n'était pas concevable. Et dans ce cas, tout faire pour le maintenir en vie était une obligation, qu'il n'y avait aucune porte de sortie. Oui, il avait vraiment sa propre vision des choses. C'était souvent difficile de parler avec lui car il était aussi bouché qu'une toilette mal nettoyée et qu'il refusait d'entendre raison. Alastair était tout simplement psychorigide. C'était lui qui avait raison et personne d'autre, à ses yeux.

« Tu n'as qu'à ignorer les gens, t'es doué pour m'ignorer, hein ? »

Oh oui, l'esprit était vexé, il n'aimait pas être ignoré, pas du tout même.

« Je crois que la vie normale est un concept pour les gens normaux mais sincèrement Drake, tu n'es pas normal, on le sait bien. Après tout, c'est toi qui t'es sacrifié pour une fille qui ne le saura jamais et qui aurait eu mieux temps de mourir que de vivre. »

Alastair tentait de déstabiliser au maximum Drake. C'était sa formule magique pour mieux avoir ses victimes mais certaines étaient plus ou moins résistantes.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Tu me dois quelque chose. [PV Drake] Tu me dois quelque chose. [PV Drake] EmptyLun 30 Juin - 1:08

La situation semblait extrêmement mal partie pour Drake. L'esprit ne semblait pas décidé à le laisser, après tout il vient juste d'arriver. Combien de temps ce cirque allait-il durer ? Si ça pouvait être très court ça arrangerait le jeune homme. La simple vu d'Alastair ne plaisait pas du tout au pompier. Tout ce qu'il voulait lui, c'était avoir une vie paisible et normale, est-ce trop demandé ? Il faut croire que oui. A présent, il regrette le temps où tout était normal pour lui. Le pauvre aurait dû en profiter vu que c'est chose désormais impossible. Cette chose n'allait pas le laisser, pas avant qu'il ait cédé son âme. Sauf qu'il n'avait pas envie de la lui donner ? Hey, c'est son âme, pas un pauvre chèque cadeau pour le centre commercial du coin. Sauf que s'il ne fait pas ce que le fantôme lui dit, il va s'en prendre aux personnes de son entourage. A commencer par l'inconnue qu'il a sauvée et qui est à l'origine de ce pacte diabolique entre eux. Bordel, pourquoi est-ce qu'il était allé faire des courses ? Il n’aurait pas pu laisser son frigo vide comme tout le monde et commander une pizza ou un repas chinois. Nan, mais c'est vrai ! On dirait que le sort s’acharne sur lui et que c'est loin, très loin d'être terminé. Le pire dans tout ça, c'est que son âme ne servira visiblement à rien. En plus, l'esprit eut le culot de dire que celle de Drake était faible.Nan, mais si ce n'est pas du foutage de gueule premium ça ! Alastair ne disait pas non à son âme faiblarde juste pour son petit plaisir personnel. Le pompier grogna en entendant cela, le pauvre avait l'impression d'être prit pour un moins que rien alors qu'il ne l'ait absolument pas. Sauf que c'est difficile de nier qu'il n'a pas peur de lui. Les esprits on le don de le rendre fou et paranoïaque. Ce don qu'il ne contrôle pas est une véritable malédiction pour lui, la preuve en ce moment. "Je crois bien ne pas comprendre. Si mon âme ne servira à rien d'autre qu'à satisfaire votre égo, pourquoi ne pas vous en prendre à quelqu'un d'autre. Il y a surement des types moins "faible" que moi qui seront plus coriace et intéressant à torturer !" En fait, ce qu'il venait de dire était totalement bancale. S'il se met à résister, il deviendra justement ce genre de personne. Arf, le voilà dans une impasse, impossible de faire marche arrière sans ce confronter à Alastair.

Plus il discutait avec l'esprit et plus la sortie s'éloignait à grand pas. Marchander avec le mort était impossible. C'est une personne trop borné pour changer d'avis. Et son égo doit être surdimensionné pour pouvoir accepter de rompre le marché conclu. Oh, il pouvait toujours refuser de donner son âme et en contrepartie la fille qu'il avait sauvée finira par mourir. Est-ce qu'il pouvait accepter cela ? Ce n'était qu'une inconnue, ça n'allait pas le toucher. Non, c'était une chose à laquelle il ne pouvait même pas penser. "Si je continue de refuser vous allez faire quoi ? Tuer tout le monde autour de moi en espérant que ça me touche ? Ça va vous apporter quoi ?" Sa question restera certainement sans réponse ou il aura le droit à un éclat de rire moqueur. "Qu'est-ce que ça fait à un humain quand... quand il perd son âme ?" Parler de son âme c'était assez flou. S'il la cède est-ce que ça va changer quelque chose à sa vie ? Peut-être que ce n'est pas si terrible en fin de compte. Le pompier attrapa ses vêtements dans son casier et fini par s'asseoir sur le banc d'une manière assez déprimée. L'esprit était toujours là et il n'avait pas l'air de vouloir partir. "J'aurai vraiment souhaité ne jamais vous rencontrer. Je ne comprends toujours pas vos raisons qui vous poussent à nous hanter." La vie normal qu'aimerait tant Drake ne reviendra jamais, c'est un fait. Depuis la possession de sa soeur, sa vie a basculée et il n'en finit pas de chuter toujours plus bas. "Je pourrai trouver un moyen de me débarrasser de vous. Je suis sûr que c'est possible." S'en suivi un petit rire nerveux qu'il ne contrôla. C'était surtout dû au fait que ses nerfs lâchaient légèrement. Le pauvre en avait tellement marre qu'il ne se contrôlait plus totalement. C'est fou comme ça peut le faire passer de la colère, à la déprime et toutes sortent d'autres émotions en instant.






Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Tu me dois quelque chose. [PV Drake] Tu me dois quelque chose. [PV Drake] EmptyMar 15 Juil - 10:16

Alastair ne savait pas quoi répondre à la remarque de Drake. Ce n'était pas par niveau de difficulté que les gens l'intéressaient mais au niveau de la personnalité. Le mauvais esprit n'aimait pas non plus se casser la tête continuellement. Cela avait tendance à particulièrement le fatiguer. Le Dibbouk haussa les épaules.

« J'ai décidé que c'était toi et pis voilà. »

C'était aussi simple que cela dans sa tête. Pas besoin de se casser la tête durant un temps interminable selon lui. Il avait décidé que c'était Drake car il avait bien décelé le côté altruiste de la personne et il aimait bien détruire les gentils. Il détestait les supers-héros et ce n'était rien de le dire. Il avait envie de leur taper sur la tête et de les faire souffrir au maximum. C'était un droit qu'il se donnait. Alastair espérait secrètement que menacer l'humain suffirait pour le convaincre de se soumettre et de se plier à sa volonté. Mais le Dibbouk semblait choisir ses victimes comme étant des créatures particulièrement têtues qui chérissaient leurs misérables petites vies. Le mauvais esprit plissa les yeux quand Drake le provoqua en demandant ce qui se passerait s'il continuait de refuser, s'il allait tuer tout son entourage. Le Dibbouk ne pouvait pas tuer aussi facilement, cela lui demandait réellement de l'énergie et c'était non négligeable. Bien entendu, c'était le genre de détail qu'il ne fournissait pas dans la close emmerdeur. C'était ainsi, il ne dévoilait pas toutes ses cartes aussi facilement.

« Tu tiens forcément à quelqu'un, c'est le propre d'un mortel. Il y a forcément quelqu'un que tu ne veux pas voir mourir. Quant au fait de ce que ça pourrait m'apporter, la satisfaction personnelle j'ai envie de dire, tout simplement. Tu essaies de comprendre quelque chose qui t'échappe complètement. »

Dit-il d'un air sombre et il pensait vraiment ce qu'il disait. Il était inutile de tenter de comprendre quelque chose qui n'avait ni queue ni tête. Lui du moins, ne voyait pas l'intérêt. C'était donner du sens à quelque chose qui n'en n'avait pas forcément ou alors un sens qui vous échappait. Par contre, la question concernant le fait de ce que cela faisait quand on perdait son âme, Alastair ne cacha pas son étonnement. Jamais on ne lui avait posé ce genre de question et jamais il ne s'était vraiment interrogé à ce sujet. L'âme semblait une chose bien abstraite à son sens, en ce moment. C'était un mot pour définir une chose et pour rassurer les esprits égarés, un peu comme Dieu quoi. Cela allait de pair selon lui.

« Rien de spécial. C'est très métaphorique.... »

Et oui, c'était aussi bête que cela. Pour Alastair, les âmes n'existaient pas, alors pour lui, arracher une âme, c'était une manière de parler, de menacer mais il n'y avait rien de tangible là-dedans. Juste le fait qu'il prendrait un malin plaisir à tourmenter et à torturer quelqu'un. Il regarda l'humain s'asseoir avec ses vêtements, cet homme qui semblait si faible et si désespéré. Cela aurait pu faire mal au cœur, bien entendu mais Alastair n'avait plus de cœur. Son manque d'empathie l'empêchait de comprendre ce que les autres pouvaient être amenés à ressentir et au fond soyons honnêtes, il s'en moquait comme de l'an quarante. Il était ainsi le mauvais esprit, mauvais. Il ne répondit rien à la remarque de Drake quant au fait qu'il aurait aimé ne jamais le rencontrer. C'était son droit, pas pour autant que l'autre esprit était d'accord avec. Si Alastair commençait à demander l'autorisation aux vivants pour les hanter, il ne s'en sortirait jamais et surtout, jamais aucun d'eux ne dirait oui. Les vivants n'étaient pas tous fous, malheureusement. Alastair se dit que Drake venait de sérieusement craquer quand l'humain affirma qu'il pouvait se débarrasser de lui avant de partir dans un rire hystérique. Pauvre petite brebis égarée.

Le Dibbouk le dévisagea comme si c'était un bombe qui risquait de lui exploser à la tête. Franchement, toute cette histoire était n'importe quoi selon lui !

« J'en suis sûr mais tu devras trouver seul. »

Le mauvais esprit se rapprocha de sa victime et sans prévenir, attrapa un linge qui traînait et lui jeta à la tête comme un fouet.

« Franchement, tu devrais te secouer. Rire bêtement en espérant que tout s'arrange n'ira juste pas. »

Siffla-t-il mauvaisement. Il aimait bien qu'on lui résiste mine de rien mais là, avec une victime complètement hystérique, c'était plus pénible qu'autre chose. Ce qu'on ne devait pas faire à cette époque pour tirer quelque chose des gens...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Tu me dois quelque chose. [PV Drake] Tu me dois quelque chose. [PV Drake] EmptySam 19 Juil - 2:14

Tout le monde se demande à quoi peut ressembler l'enfer et le paradis. Pour le paradis, selon les gens ça serait un endroit merveilleux où il fait bon vivre. En gros, le genre d'endroit où ça serait tous les jours les vacances. Quant à l'enfer, lui n'est pas dépeint d'une manière aussi élogieuse. Non, on pense tout de suite à une cave sombre ou une grotte, des cadavres jonchant le sol, des cris, de la douleur, du sang... Bref un endroit très glauque ou personne n'a envie de mettre un petit orteil. Finalement, pourquoi l'enfer ne serait pas notre vie ? C'est ce que pense de plus en plus Drake. Depuis que sa soeur a été possédée, c'est devenu un cauchemar. Il aurait pu réussir à accepter sa mort avec le temps. Mais depuis qu'il voit des choses étranges ça le rend dingue. Sans oublier d'ajouter cet esprit qui vient le tourmenter à présent. Alors oui, l'enfer ça doit être ça, être à bout, à fleur de peau, n'avoir plus aucun gout pour la vie et se demander pourquoi rester en vie ? De nombreuse fois, il a eu envie de craquer, de tout laisser tomber et de se laisser aller vers la mort pour rejoindre sa mère et sa soeur. Une fois mort, les choses doivent être tellement plus simples. Sauf que tout ne se règle pas aussi facilement. C'est peut-être à cause de son caractère. Drake n'est pas du genre à se suicider. Alors, pour surmonter tout ça, il a trouvé un certain refuge dans l'alcool. Les seuls moments où il ne voit rien c'est quand il est complètement bourré. En ce moment, comment pourrait-il échapper à Alastair ? Avec une bonne bouteille ? Dommage qu'il se trouve dans les vestiaires...

L'esprit ne semblait pas avoir de bonne raison de s'attaquer à lui. Il avait juste l'air d'être un gros emmerdeur et Drake était la cible idéale pour réussir ce qu'il voulait. Le pompier avait l'impression de tourner en rond avec ce type. Tout ce qu'il faisait c'est lui gâcher la vie et s'il persistait à refuser, il s'en prendrait aux personnes qu'il aime. C'est peut-être une chance pour McLeod de ne pas être proche de beaucoup de monde en ce moment. Peut-être qu'en évitant tout le monde, il ne trouvera pas à qui s'attaquer. Duper l'esprit semble être une tâche ardu, mais ça vaut peut-être le coup d'essayer. "J'ai déjà perdu la personne à qui je tenais..." murmura-t-il en pensant à sa défunte soeur. Le jeune homme était convainquant et de toute manière c'était vrai. Il a certes des amis, mais aucun auquel il tient comme il tenait à sa petite soeur. Tout ceci était en train de lui faire perdre la tête. Cette histoire d'âme, de tourmente... Quand le jeune homme pense à tout ça il est vraiment en train de se dire qu'il devient fou. C'est en partie pour ça et à cause de ses nerfs qu'il se mit à rire. Ceci dérangea certainement Alastair qui balança un habit sur le vivant. Il se mit à rire de plus belle, tout ceci était tellement illogique ! Sans prévenir, il se leva et s'avança vers le lavabo pour se regarder dans le miroir embué. "Je perds la boule ! C'est tout !" Mais dans le miroir, il pouvait voir l'esprit juste derrière lui. Alors, il se retourna et le regarda. "Tu ne peux pas être réel. Je ne vais pas me laisser faire par mon imagination. Tu n'es rien, tu n'es que du vent et je te ferai disparaitre comme tous les autres !" Rapidement, il s'habilla en faisant tout son possible pour ne pas regarder l'esprit frappeur. Puis, il quitta les vestiaires en silence pour aller dans la cuisine de la caserne. Drake savait ce qu'il voulait et surtout ou chercher. Le placard à alcool n'était pas bien difficile à trouver, il y avait ce qu'il faut pour les petits apéros occasionnel. Son regard se posa sur la bouteille de Bourbon puis à côté de lui pour apercevoir le fantôme. C'est le moment de "l'effacer". S'en plus attendre, il ouvrit la bouteille et descendit plus gorgée d'alcool. "Tu vas voir, je vais te faire disparaitre comme par magie !" Qu'est-ce que l'esprit va faire ? Lui voler sa bouteille ? Bien sûr que non ! Peut-être que ça marchera pour cette fois et qu'il parviendra à ne plus voir le fantôme, mais il reviendra tôt ou tard.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Tu me dois quelque chose. [PV Drake] Tu me dois quelque chose. [PV Drake] EmptyDim 27 Juil - 16:26

Si on torturait trop régulièrement un vivant, il perdait la tête et préférait se suicider. Il fallait savoir doser mais en ce moment Alastair ne savait pas doser. Il avait besoin de se défouler sur quelqu'un et cela venait de tomber sur Drake. Déverser tout l'entier de sa rage sur ce pauvre mortel qui risquait de craquer. Il s'en moquait qu'il ait déjà perdu quelqu'un, Alastair refusait d'entendre. Il était convaincu qu'il y avait quelqu'un d'autre. Il avait complètement craqué. Sa haine se déversait et l'habituel contrôle qu'il avait volait en éclat. Le rire de Drake rendait le Dibbouk fout de rage et il avait énormément de mal à se contenir. Ses yeux clairs lançaient des éclairs alors que l'humain se leva vivement. Alastair ne broncha pas, sachant pertinemment que ce simple mortel ne pouvait rien lui faire. C'était probablement l'arrogance qui allait le détruire, il n'en savait trop rien. Mais à force de se croire le plus fort, on se faisait écraser. Furfur était juste derrière Drake et voyait parfaitement son reflet dans le miroir. Car oui, les fantômes se reflétaient dans les matières réfléchissantes. Perdre la boule, c'était peu dire pour le coup. Quand l'humain lui fit face, le Dibbouk se demanda très franchement ce qu'il allait faire, l'attaquer de front ? Il fit un sourire provocateur pour tenter de pousser à bout le vivant. Bien loin de se douter que sa victime était déjà au bout du rouleau mais pas forcément à cause de lui.

Un soupir rauque franchit les lèvres d'Alastair quand l'autre dit qu'il n'était pas réel, juste une hallucination, du vent. Les vivants tentaient tellement de se simplifier la vie à coup de bêtises, c'était vraiment désolant pour le coup. Mais il était bel et bien réel et difficile de le déloger. Le mauvais esprit suivit l'homme, se demandant bien où il allait aussi vite. La réponse vint et il regarda étrangement la bouteille d'alcool. En tant qu'ancien alcoolique, ce qui lui manquait le plus, c'était l'alcool. Rien qu'une goutte, il en rêvait tellement. Alors quand il avait un hôte, il profitait souvent pour boire un coup et se détendre. Alastair croisa les bras sur son torse et alla s'appuyer contre un mur, attendant le fameux effet magique. Drake pouvait boire autant qu'il voulait, il ne disparaîtrait pas.

« L'espoir fait vraiment vivre gamin. »

Souffla-t-il en réponse à sa remarque et Alastair attendit. Il attendit de voir s'il allait disparaître comme par magie mais bien entendu cela ne venait pas. Il ne fallait pas être fou non plus !

« Bon, je suis au regret de t'annoncer que ça ne marche pas mais que penses-tu de l'idée de te mettre la tête dans l'eau ? Peut-être qu'à force, ça marchera. »

Il s'approcha de sa proie, lentement, jusqu'à attraper la bouteille de bourbon. Son énergie se déploya et il l'arracha des mains de Drake pour la laisser tomber au sol. Le verre se brisa bruyamment tandis que le vin se répandit au sol.

« Tu devrais essayer quelque chose de plus fort si tu veux mon avis. Tu auras plus de chance à arriver à oublier si tu prends un alcool fort. Le chat noir est sympa pour ce genre de choses si tu veux mon avis. Au fait, tes collègues savent que tu bois sur ton lieu de travail ? Ce n'est pas très joli joli ce que tu fais, dis voir. »

Le chat noir était le bar du quartier et il était idéal si on voulait aller s'amuser. Et oui, Alastair s'y connaissait en bar, même s'il ne buvait plus. Il posa son pied sur le verre au sol ou plutôt, passa à travers. Il ne ressentait pas la douleur, rien de non-vivant ne pouvait l'atteindre. Son regard s'attarda sur les petits morceaux éparpillés, franchement pensif pour le coup. Lentement, le mauvais esprit posa son regard sur Drake et à la manière d'un félin, de façon tout à fait inhumaine, pencha la tête de côté.

« Me faire disparaître va être difficile, j'en ai bien peur. Je ne suis donc pas le premier ? Tu veux me parler des autres ? »

Donc d'autres s'étaient sûrement intéressés à Drake sans réussir pour autant à le posséder. Cela voulait dire deux choses, ce petit était extrêmement résistant et secundo, il devait cacher une force qui ne se voyait pas de prime abord. Finalement, Alastair avait bien choisi son gibier qui promettait de se débattre grandement.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Tu me dois quelque chose. [PV Drake] Tu me dois quelque chose. [PV Drake] EmptyLun 4 Aoû - 0:29

Les esprits commençaient vraiment à gonfler Drake. Mais le pire de tout restait Alastair. Les autres ne se manifestaient pas de la même manière, il ne le hantait pas. C'étaient plus des esprits qu'il croisait par hasard comme on croiserait quelqu'un dans la rue. Alastair était juste là pour empoisonner la vie du pompier. C'était déjà compliqué de supporter les apparitions des autres qui lui rappelaient à chaque fois le souvenir douloureux de sa soeur, mais lui c'était un casse couille ! Empoissonner la vie de Drake semblait être ça plus grande passion et il devait en ressentir un plaisir totalement malsain. Le pauvre jeune homme était vraiment face à une impasse. Jamais il n'aurait dû passer une sorte de pacte avec lui. En faisant cette bêtise, sa vie était réellement devenue un enfer, bien plus qu'avant. Pourtant, sans ça, il n'aurait pas pu sauver la jeune femme de l'incendie. Vous savez ce qu'on dit, trop bon, trop con ! Ça lui apprendra à jouer les héros. Se jeter dans les maisons et immeubles en feu tous les jours ne devaient pas lui suffire. Ce qui devait arriver arriva. Il péta légèrement un plomb et choisi l'option qui jusque-là avait toujours marché quand il voyait de petites apparitions : une bonne bouteille d'alcool. Le jeune homme l'ouvrit et en but d'une traite plusieurs gorgées. C'était bien assez pour qu'il sente sa tête légèrement tourner alors qu'il était à jeun. En ce moment, il ne pensait même pas qu'il était à la caserne et que si on le prend en train de se saouler, il risque de se faire virer ou quelque chose dans ce gout-là. Qu'importe, pour l'heure il voulait juste faire disparaitre Alastair afin de retrouver la paix qui lui fait défaut en ce moment.

Drake venait de vider plus de la moitier de la bouteille, la pièce semblait tourner légèrement et le sol un peu moins stable. L'esprit lui était toujours là avec ce même regard satisfait. Non, ce n'était pas possible ! Comment est-ce possible ? Il ne devrait plus être là ! D'habitude après avoir bien bu il ne voit plus les esprits. Est-ce que celui-là était trop fort pour lui ? Est-ce pour le narguer qu'il fit exprès de lui faire constater oralement par d'horrible parole que ce qu'il faisait ne marcher pas ? "Non ! C'est pas possible !" balbutia-t-il avec un air désespéré. Sans savoir comment, la bouteille lui échappa. Il recula d'un pas, les yeux remplis d'incompréhension et de surprise. C'était l'esprit qui avait ça, il suffisait de voir l'expression de son visage pour comprendre. La bouteille s'explosa sur sol, répandant ainsi ce qu'il restait de son contenu sur le carrelage. Alastair trouva bon de lui conseiller de passer à un alcool bien plus fort. C'était l'hôpital qui ce fou de la charité. En plus, il lui posait les bonnes questions, celle qu'il refoule afin d'éviter de voir la vérité en face. L'alcool, le boulot, ses collègues. Bon sang, la bouteille sur le sol, lui qui est à moitié bourré. Il faut rapidement qu'il quitte la caserne s'il ne veut pas avoir de problème. "Est-ce que tu vas finir par me laisser tranquille !" hurla-t-il en quittant rapidement la cuisine.

Drake fit son possible pour éviter les autres et sortir par une porte quasiment jamais emprunté. Il prit le soin de la refermer en espérant que personne ne l'ait vu et ne le suive. Puis, il s'adossa contre le mur et s'y laissa glisser pour s'asseoir, sa stabilité était mise à rude épreuve à cause des effets néfastes de l'alcool. Alastair était toujours là, curieux de savoir qui était les autres esprits qui pouvaient le taquiner. "Mais qu'est-ce que ça peut te foutre de savoir que tu n'es pas le seul que je vois ? Tu comptes leur demander d'arrêter ?" demanda le pompier d'un air narquois. "Ils ne sont pas comme toi. Pour la plupart, ce ne sont que des formes floues, des ombres. J'en vois partout, comme-ci ce n'était que des passants dans la rue..." confia-t-il en posant ses mains sur ses tempes. Si seulement il comprenait qu'il avait un don unique, celui de médium, mais ça il l'ignore et surtout ne le contrôle pas. C'est sûr, sa vie est un enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Tu me dois quelque chose. [PV Drake] Tu me dois quelque chose. [PV Drake] EmptySam 9 Aoû - 21:58

Alastair réagit à peine quand Drake affirma que ce n'était pas possible quand il le vit en face de lui. Le mauvais esprit avait bien envie de lui dire que oui, c'était possible mais il n'était pas encore suffisamment cynique pour pousser la blague jusque là. Il resta silencieux quand l'humain lui hurla de le laisser tranquille. Un frémissement courut le long de son échine. Ah ces vivants ! Tellement pénibles quand ils s'y mettaient. Un sifflement rauque échappa au mauvais esprit qui suivit Drake, traversant la porte de sortie pour s'arrêter aux côtés de sa victime. Néanmoins, Furfur décida de l'ouvrir et demanda à l'homme s'il y avait d'autres esprits. La réponse de Drake ne lui plaisait pas vraiment. Soit dit en passant, le Dibbouk n'avait pas nécessairement les pouvoirs pour repousser les autres esprits. Il pouvait faire partir les plus jeunes d'entre eux mais c'était tout. Alastair devint extrêmement pensif quand l'homme précisa qu'ils n'étaient pas comme le Dibbouk. Cela devait être probablement des fantômes ou des poltergeists, rien d'intéressant en somme. Tant qu'ils ne tentaient pas de prendre sa proie, l'autre esprit s'en fichait.

Complètement dans ses pensées, il ne remarqua pas que le médium qui s'ignorait s'était pris la tête entre les mains et subissait une crise. Ce fut quand il posa son regard clair sur lui, que la créature remarqua alors. Alastair en avait croisé des médiums et se rendait bien compte quand l'un d'eux s'ignorait, c'était un grand classique. Si l'esprit était fermé, ils ne pouvaient pas se rendre compte du don qu'ils avaient. Ils finissaient souvent fous, déposés dans des asiles. On les gérait à coup de médicaments et de thérapie débile. Ma foi, si cela faisait plaisir au service médical, tant mieux pour eux.

« Et bien, ignore-les. Je ne vois pas en quoi c'est difficile. Après tout, tu ignores bien les passants dans la rue, n'est-ce pas ? »

Un esprit qui donnait des conseils à une victime pour s'en sortir, c'était carrément du n'importe quoi. Mais ce n'était pas fait par hasard, bien au contraire. S'il repoussait les autres esprits, si l'humain arrivait à le faire, alors il ne resterait qu'Alastair. Le Dibbouk était bien décidé à chasser les moins forts pour avoir le contrôle le plus complet. Il ferait en sorte que le médium ne sache pas repousser les esprits de son niveau et cela serait dans la poche. Tordu ? Juste à peine.

« Et non, je ne vais pas te laisser tranquille. Fais-toi une raison et on gagnera vachement de temps mine de rien. »

Dit-il sombrement. Son regard clair se promena sur Drake qui avait l'air d'un chien battu.

« Si je te pose ces questions, c'est que je ne partage pas, Drake. Habitue-toi à moi, vois-moi comme un petit plus, une petite compagnie. Si tu me vois ainsi, tu vas voir, on va s'amuser comme des petits fous. »

D'un coup de pied, le Dibbouk déplaça un petit caillou qui alla s'écraser aux pieds de l'humain. Peut-être qu'il tenait son futur hôte mais cela restait à voir. Le mauvais esprit se pencha en avant, les mains dans les poches et ne lâcha pas du regard l'homme.

« Tu comptes rester là ou on fait quelque chose ? Tu sais, quelqu'un m'a appris un jour qu'il faut tirer le positif d'une situation négative. Et si tu essayais ? »

Ces mots, c'étaient ceux de Rebecca, sa défunte femme. Il s'en souvenait encore. Son venin acide quand elle lui avait ri à la tête. Quand elle lui avait dit de faire avec l'idée que le fils qu'il avait aimé durant deux ans n'était pas le sien mais celui d'un autre. C'était ce genre de mots, de paroles dures qui l'avaient marqué et qui tournaient en boucle depuis 249 ans dans sa tête. Alors, était-ce la faute d'une seule femme si un esprit emmerdait aujourd'hui l'univers ? En quelque sorte oui. Parfois, la vie était aussi simple que deux petits mots qui pouvaient détruire toute une vie.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Tu me dois quelque chose. [PV Drake] Tu me dois quelque chose. [PV Drake] EmptyMer 20 Aoû - 0:56

Le pauvre pompier avait une fois de plus cédé à l'alcool dans l'espoir de faire disparaitre l'esprit. En général, ça marchait, mais pas avec Alastair. Il était toujours là et aurait été plus qu'heureux de voir Drake se faire choper à moitié saoul. C'est pour ça qu'il sortit du bâtiment, l'air lui fera du bien et atténuera peut être les effets de la boisson. Oui, c'était totalement hypothétique, l'air frais n'a jamais fait passer une gueule de bois et encore moins fait disparaitre le mal de tête et la perte d'équilibre qui sont liés à un fort taux d'alcool dans le sang. Les effets s'étaient déclarés très rapidement, mais il avait presque vidé la bouteille entière, ce qui est largement suffisant pour faire tourner la tête de n'importe qui. Pour ne pas tomber à la renverse, il décida de s'asseoir sur le sol au moins tout devin plus stable, ce qui n'empêchait pas ce qui se trouve autour de lui de tourner bizarrement. Quand il eut expliqué à Alastair comment il percevait les autres esprits, ce dernier lui donna un conseil. Voici quelque chose de très étonnant venant de la part d'un fantôme qui le hante. Il disait de les ignorer. Dis comme ça, c'est presque simple à faire, mais pas pour Drake. Pour lui ce n'est pas comme ignorer un passant. Ces choses sont totalement différentes, il émane d'elle une sorte de force différente, quelque chose qu'il sait que ce n'est pas normal. Alors non, faire comme s'il n'était pas là est vraiment très difficile. "C'est différent ! J'ai bien essayé, mais je n'y arrive pas. L'unique moyen que j'ai de les faire disparaitre c'est l'alcool..." Le pauvre garçon soupira en pensant qu'il allait finir comme le mec saoul de la ville qui passera son temps dans les bars avec une bouteille de Bourbon à la main. Son calvaire est bien loin d'être fini, surtout que l'esprit vient clairement de lui annoncer qu'il ne compte pas le laisser en paix. Parfois, il se dit que mourir serait tellement plus facile que d'endurer tout ça. Mais dans le fond, il n'a pas envie de mourir, il ne veut pas faire comme sa sœur qui a laissé tomber. D'ailleurs sa mère, bien qu'elle soit morte depuis longtemps, elle n'aurait jamais voulu voir son fils baisser les bras. "J'ignore comment, mais un jour j'arriverai à te faire disparaitre de ma vie !" déclara-t-il en massant ses tempes.

Alastair va donc rester collé a lui comme une tique, vous parlez d'un cadeau ! Dommage qu'un collier antipuce ne puisse par le faire partir. Le jeune homme comprit un peu moins la suite, ou du moins, il ne voulait pas la comprendre. En gros, il voulait que le pompier fasse disparaitre les autres esprits qui le distrayaient pour que lui puisse faire ce qu'il veut de lui. A choisir, il n'est pas vraiment sûr que ce soit une bonne idée. Et surtout, il ne pourra jamais voir cet esprit comme de la compagnie. S'il un jour il a envie d'avoir de la "compagnie", il prendra un chien ou chat, pourquoi pas un rat ! Mais surement pas un Alastair qui fait de sa vie un véritable enfer, c'est hors de question ! Un petit rire s'échappa de sa bouche, c'était un rire légèrement cynique. "Dis ce que tu veux, je te ferai partir ! Tu n'es pas mon ami et tu ne le seras jamais ! Doucement, il posa l'arrière de son crâne contre le mur et observa le petit cailloux venir jusqu'à lui. Si l'esprit peut entrer en interaction avec certaine chose, il risque d'avoir de nombreuses surprises dans l'avenir. Cette pensée lui extirpa un nouveau soupire. Le fantôme voulu savoir ce que le pompier allait faire, ce-dernier arqua un sourcil vers lui. Est-ce que ce genre de choses pouvait vraiment l'intéresser ? Ça semblait totalement fou qu'il lui demande ça. "Tu sais où tu peux te les mettre tes conseils ?" répondit-il d'une manière assez sèche quand il lui dit de prendre le positif dans la situation qu'il était en train de vivre. Peu importe si ceci agace l'esprit, l'insulter ne le dérangeait pas. Drake se releva doucement et décida de partir à pied pour rentrer chez lui. La journée était foutue pour lui, il ne pouvait pas travailler en étant presque bourré. Louper le boulot lui vaudrait beaucoup moins de problèmes. Titubant légèrement, il se mit en route sans attendre l'esprit. Le connaissant, il allait le suivre et lui casser les pieds tout le long du trajet. La route fut assez longue, du moins elle lui parut très longue et semé d'embuche. Drake avait bien l'impression de ne pas marcher bien droit et que les regards des passants se collaient sur lui pour le dévisager et chuchoter sur son passage. Là, il ignorait vraiment les gens, il n'avait pas envie d'entendre ce qu'on disait ou pensait de lui car il savait que c'était faux. Non, ce n'est pas un alcoolique, il a juste des problèmes... de gros problèmes et malheureusement personne ne peut le voir alors qu'il est juste à côté de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Tu me dois quelque chose. [PV Drake] Tu me dois quelque chose. [PV Drake] EmptyLun 25 Aoû - 15:21

Drake se dirigeait vers l'alcoolisme. Alastair ne dit rien. Il ne ressentait aucune pitié mais en tant qu'ancien alcoolique il savait ce que l'alcool procurait. Elle vous anesthésiait, vous coupait du monde. C'était si facile d'y céder, d'effacer sa mémoire pour se soulager l'âme. Mais comme toute drogue, c'était un cercle vicieux. Il en fallait toujours plus pour vous soûler, car le corps s'habituait, jusqu'à que la drogue vous tue. Le mauvais esprit revint à la réalité quand Drake affirma qu'il allait le faire disparaître, il manquait juste le moyen. Un rire lui échappa au mort.

« L'espoir fait vivre, mais vraiment. »

Même s'il disait cela, il se méfiait tout de même. Si Drake trouvait quelqu'un capable de l'aider, Alastair ne pourrait rien faire contre l'humain et il n'apprécierait pas. Dans cette folie qui guettait les vivants de la colère des esprits, certains trouvaient le moyen de se défendre contre eux et ce n'était pas forcément positif. Le mauvais esprit n'appréciait pas plus que cela cette idée. Il continua de toiser Drake et de le défier. L'humain semblait résigné à l'avoir dans ses pattes mais Alastair n'était pas dupe. Les humains avaient toujours un sursaut d'espoir et de rébellion. Il avait été humain, il savait ce que c'était. On avait toujours l'espoir de changer les choses, d'aller plus loin. Même si Alastair voulait se passer pour un compagnon de certains moments, comme un animal de compagnie, ce n'était qu'un jeu. Un esprit comme celui-ci ne se plierait jamais face à un vivant. C'était hors de question. Il n'était pas comme ces esprits qui voulaient aider les vivants. Pour lui, c'était une idée farfelue. Sa haine le portait bien trop loin pour envisager d'aider quelqu'un.

Sa langue claqua contre son palet quand Drake l'envoya méchamment balader comme s'il était un monstre ! Voyons comme c'était mal-poli ! Le mauvais esprit toisa l'humain, soupirant d'agacement. Il ne cachait pas son mépris. Il regardait l'homme comme si c'était un enfant arrogant et mal-poli qui lui hurlait dessus. L'envie de le détruire, de lui faire mal, effleurait Alastair qui pourtant, n'en fit rien.

« Tu es fatiguant Drake... Quand je crois qu'on avance enfin, tu ne fais que reculer comme un enfant capricieux. C'est donc ce que tu es ? Un enfant capricieux ? Ralalal ! »

Le mauvais esprit roula furieusement des yeux. Il n'avait même pas fait attention au rire de l'homme. A la longue, il s'était dit que l'humain avait complètement disjoncté, qu'il n'avait pas supporté la réalité. Ils étaient fragiles les humains, oui, il le savait pour avoir été fragile. Ce n'était décidément pas pour des prunes qu'Alastair était coincé sur terre et qu'il ne soit pas en bas, avec les autres. Il posa son regard clair qui avait viré à la méchanceté quand Drake continua de l'envoyer balader comme un malpropre. Décidément, c'était son jour ! Son envie d'étrangler cet humain le démangea de plus en plus mais Alastair se reprit. Non, il ne pouvait pas et pis cela ne se faisait pas s'il voulait un hôte. Il le voulait cet hôte, cela devenait tellement une obsession que cela donnait le tournis. L'esprit resta silencieux tandis que sa victime se mit à se redresser et s'éloigna. Le Dibbouk devint invisible et le suivit, simplement. Il était du genre un peu trop têtu mais bon ça se soignait, pas vrai ? Personne ne pouvait le voir mais tout le monde toisait Drake.

« Ce sera ton avenir dans quelques années, un ivrogne. Penses-y. A une prochaine fois, Drakou ! »

Dit-il avec un éclat de rire alors qu'il délaissa l'humain ivre. Cette petite aventure ne faisait que commencer et pourrait bien continuer sur des années si Alastair décidait d'emmerder cet homme et que sa victime ne trouvait pas de moyen pour le renvoyer dans le monde d'en bas.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Tu me dois quelque chose. [PV Drake] Tu me dois quelque chose. [PV Drake] EmptyLun 25 Aoû - 15:22

rp terminé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Tu me dois quelque chose. [PV Drake] Tu me dois quelque chose. [PV Drake] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Tu me dois quelque chose. [PV Drake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirrors :: Rp's-