AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
RETROUVEZ NOUS SUR:
http://houseofhell.forumactif.com/
Le Deal du moment :
Jusqu’à 50% de remise sur la boutique en ...
Voir le deal

Partagez

Chase A. Evans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Chase A. Evans
Chase A. Evans
Infos de baseÂge du personnage : 28 ans
Messages : 210
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Chase A. Evans  Left_bar_bleue100/200Chase A. Evans  Empty_bar_bleue  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Chase A. Evans Chase A. Evans  EmptySam 14 Sep - 17:02

Chase Arthur Evans
Slogan Slogan Slogan

Chase A. Evans  200-320-.-a-26b2d9d
GROUPE: Médiums
ÂGE: 28 ans
DATE DE NAISSANCE:
LIEU DE NAISSANCE:
METIER: Photographe
DON: Contact physique avec les esprits; Chacun sa vision des choses, un don du ciel, un poids, en fait peu importe le nom que l'on donne à ce qui me caractérise, peu importe ce que l'on peut en penser, depuis le jours de ma naissance, jusqu'à aujourd'hui, cette particularité n'a jamais cessé de faire parti de moi. C'est une part de mon existence qui peut se révéler bien handicapante, mais qui pourtant, ne pourrait disparaitre. Outre le fait que je sois naturellement plus sensible au monde des morts que 90% des gens, j'ai aussi la particularité d'être plus sensible aux contacts que je peux avoir avec eux. Les sentants plus facilement, les touchants plus aisément. En fait dans un monde où l'obscurité est maitresse de toute loi, je fus longtemps un aveugle qui, à l'instar de mes paires, ne gagnait en certitude qu'après un contact. Effrayant, sans doute, mais sentir, savoir que l'on est entouré est sans doute plus rassurant que d'être affublé, un jour des visages mortifiés du passé. J'ai 28 ans, j'ai appris à grandir avec tous cela, j'ai appris à grandir avec eux aussi, enfin surtout avec lui. Et rare furent les moments ou mon esprit tomba dans la facilité. En fait jamais je n'aurais réellement travaillé cela si je n'avais pas eu un emmerdeur de première comme compagnon, un emmerdeur assez malin, futé et avec déjà pas mal de bouteille. Un emmerdeur qui, de part ses action me poussa à chercher, à apprendre et travailler, certes, en restant dans le cadre du privé, mais il m'a forcé à avancer avec ce don. Ce que j'en comprends ? Très peu de chose et en fait, je ne cherche pas à me prendre la tête avec de tels détails, je préfère, en outre, prendre les choses comme elles viennent sans m'attarder sur le pourquoi du comment. L'explication, si il y en a une, viendra avec le temps. Les risques, les dangers ? Disons que je ne suis pas un connard, du moins pas finit, et que plus le temps passe, plus les détails liés à ce monde s'affine et plus cela arrive, plus je suis sensible à ceux qui ne voient pas. Je reconnais ceux qui n'ont pas les armes, je sais les voir, et parfois, je sais que si je m'avance, j'aurais face à moi quelqu'un portant quelque chose qui n'est pas bon. Un ensemble de certitude, mais aussi d'ignorance. Je sais reconnaitre un terrain glissant quand j'en vois un, mais, j'ai toujours plus ou moins eut des difficultés à définir le degrés de danger lié à celui-ci, la preuve j'ai été marié.
PARTICULARITES: Pédigrée me stalke

AVIS SUR LES ESPRITS:
AVIS SUR BELAAM:
L'AVEZ-VOUS REJOINT?:
AVIS SUR L'ASSOCIATION DE MEDIUMS:
L'AVEZ-VOUS REJOINTE?: (uniquement médiums, sorciers, et exorcistes - dans de rares cas humains et esprits) - pourquoi?
ET LA MAGIE DANS TOUT CA?: dîtes nous en un peu plus sur vos croyances à la Nouvelle Orléans

Caractère
Qui suis-je ? Bonne question. Beaucoup me qualifierait comme étant quelqu'un de peu recommandable, quelqu'un fumant la vie par les deux bouts, quelqu'un de difficilement recommandable. Ok, j'ai tendance à vivre avec mon temps, j'ai tendance à profiter de ce que la vie a à offrir. J'ai tendance à me laisser porter, à ne trouver mes limites qu'en les atteignant, mais n'est-ce pas là là preuve d'un certain équilibre ? Pour ma part je trouve que si. Je n'ai pas d'idée pré conçu et je juge inutile de portant un quelconque jugement lorsque je n'ai pas moi-même expérimenté la chose. Curieux, ou juste respectueux des choses telles qu'elles sont et non telles que l'on aimerait qu'elle soit, je suis souvent critiqué pour ma flexibilité, pour la tendresse de mes jugements lorsqu'ils ne sont pas arrêter. Mais où est le problème ? Pourquoi pensez-vous utile de me juger car je ne vous juge pas d'un simple regard. Après tout c'est quoi un regard ? Une simple prise d'information pouvant totalement changé d'un contexte à un autre et variant suites aux événements entourant une rencontre. Tout au plus, je peux me faire une idée de ce qui me fait face, mais le jugement n'est pas quelque chose d'aussi facilement imposable. Non, je ne rentrerais pas dans les normes simplement car je diffères des intérêts communs à une population conditionné à ne suivre qu'une idée. Non, je ne serais jamais exactement celui que l'on s'attends à découvrir en me regardant car j'estime que mes attitudes et choix de vie n'influx pas directement sur la personne que je suis. Pour beaucoup, je suis quoi ? Un mec approchant la trentaine étant déjà divorcé, n'ayant pas d'enfant et une situation quelque peut bancale ? Je suis un mec vivant comme un étudiant, quelqu'un de joueur et d'enfantin ? Quelqu'un qui n'est pas sérieux et qui n'a pas les épaules pour affronter le monde ? Ok, et tout ça vous le devinez comment ? Ah oui, car j'écoute la musique un peu trop fort, que je vis dans un atelier plus qu'une maison, que mes volets sont souvent fermé, que je fumes, bois des bières le tout en étant rarement habillé correctement ? Ou c'est le fait qu'en bon fils de catholique, j'avais déjà péché avant le mariage et que je considère le sexe comme étant autre chose qu'une pratique ayant pour finalité la reproduction et la pérennité de l'espèce ? Non ? Alors c'est simplement car je n'ai pas fait de grande école, ou le fait que je n'accepte pas de rentrer dans une case simplement pour faire plaisir ? Oui, les gens ont tendance à se faire pas mal d'idée après un seul regard échangé. Pour eux, l'apparence et l'image que l'on reflète est donc primordial. Mais combien ont pensé que peut-être, je me plaisais à paraitre ainsi ? Combien ont déjà pensé que ce système du petit employé modèle toujours tiré à quatre épingles étaient stupide ? Je suis rentré dans les rangs une seule fois dans mon existence. Acceptant de le faire pour ne pas demeurer stupide et borné, acceptant le sacrifice de la liberté pour ne pas refuser quelque chose sans en connaitre la couleur. Et je peux aujourd'hui vous assurer, qu'il n'y a aucune joie, aucun bonheur à rentrer dans une case. En fait, se fondre dans un moule n'est qu'une preuve, un aveu, celui de notre incompétence à tenir tête à la vie et à la vivre comme bon nous semble.

Alors qui vous dit que le physique de vous jugez est le reflet exacte de la personne qui le possède ? Qui vous dit que les préjugés que vous portez sur celui que je parais être n'est pas faussé par une personnalité qui ne s'identifie pas au groupe auxquelles vous jugez bon de me faire appartenir. Alors si j'en suis votre logique, le fait d'avoir quelques tatouage fait donc de moi quelqu'un de faible, ne trouvant la force de m'exprimer qu'au travers de la douleur et de l'acte de se marquer. Je suis donc un irresponsable et ne sachant pas assumer. Bien. Et donc, le fait que je sois photographe, cela ne ferait-il pas de moi quelqu'un d'instable, de rêveur car artiste ? Si, oui il me semble. Alors, si l'on rajoute à cela le fait que je lis, je lis beaucoup, n'y aurait pas moyen de me faire rentrer dans la case assez spéciale des littéraires ? Ainsi donc, je serais en plus frivole et arrogant. Mais ajoutons à cela le fais que je fume et que je boive, cela pousserait donc mon profil à celui d'alcoolique et donc d'extrémiste. Parfait. Et donc, le fait que j'ai coupé plus ou moins les ponts avec ma famille, ca ne ferait pas de moi un solitaire ? Si, il me semble et bien évidemment, le fait d'être divorcé fait de moi à nouveau un irresponsable, fuyard, mais aussi immature et pécheur. Donc, en se limitant au simple fait que vous m'ayez vu deux minutes dans la rue en sortant de chez l'avocat, un livre à la mains, une cigarette au bec, le tous évitant des gens semblant être mes parents pour me diriger vers un bars, vous auriez réussit à dresser un profil psychologie à l'exactitude formelle selon vous, soit que j'étais un faible irresponsable n'arrivant pas à assumer qui serait par la même occasion instable et rêveur, mais serait tout de même arrogant et frivole, le tout agrémenté de la tare de l'alcoolisme et de l'extrémisme qui justifierait par ce fait mon gout pour la solitude et pour la fuite car ne l'oublions pas je suis immature et surtout pécheurs… Et bien, voilà exactement pourquoi je ne me fis pas aux idées reçus, ni au ragots, car si je les écoutais pour moi, je n'aurais pas une haute opinion du connard que je serais visiblement.

Car voyez-vous, ces tatouages que je porte, ne sont pas là simplement pour revendiquer des idées, certes je m'exprime à travers de cet art, mais c'est avant tout dans une recherche de commémoration que je marque mon corps. Pour moi, il n'y a pas de surface ou l'on ne pourrait s'exprimer, ainsi donc, je suis en droit de pouvoir marquer mon corps comme je l'entends et ce, même si je suis l'unique personne pouvant y comprendre la véritable signification. Je ne m'exprime pas pour plaire ou autre, ou pour leurs faire comprendre un message. Je m'exprime pour moi, je travail pour moi, je ne cherche pas à imposer mes idées, je cherches juste à respecter celui que je suis et cela passe l'acceptation de mon art, de mon travail. Ensuite, je reconnais que j'agis souvent de façon irresponsable, mais c'est en surface. Je cherche et trouve mes limites sans me mettre et mettre en danger les autres, pourquoi ? Car personne ne doit payer le prix de mes décision. Ainsi donc, derrière ce que l'on peut croire être de l'irresponsabilité, il y a une personne réellement responsable, réfléchit et droit. Quelqu'un qui connait les priorités imputable au monde des adultes, quelqu'un qui n'oublieras jamais qu'un contrat demeure un contrat, qu'un engagement, reste un engagement. Certes, il m'arrive, parfois, d'influencer mes clients, mais ce n'est pas dans le but d'imposer mon idée, mais simplement de leurs offrir une nouvelle vision des choses, une vision moins chaotique, plus cadré. Difficile à croire ? Mais rien ne se perd chez moi, tout est toujours rangé et je sais avec exactitude ou chaque chose est posé. Je suis méthodique dans ma façon de travailler et sans doute maniaque dans ma façon de structurer mes affaires, mais c'est une force à mes yeux, car derrière ce bordel, derrière ce que vous pensez être une faiblesse, se cache un adulte.

Je ne mens que rarement, n'aimant pas cacher les choses et bien qu'il m'arrive de jouer des quiproquo, je n'abuserais jamais de la confiance de qui que ce soit. Je suis quelqu'un que la vie à forgé et qui a forgé sa vie, mais je suis aussi quelqu'un qui, de part ses expériences, n'est plus en mesure d'accepter les surprises. Je calcule tous, je range tout, non pas car je n'ai pas confiance ne moi, mais simplement car je sais qu'une vie ordonné, bien que singulière pour beaucoup, est une vie qui nous aidera à porter nos rêves. Et oui, c'est surprenant de découvrir quelqu'un de responsable derrière l'image d'un junkie, c'est surprenant d'apprendre que l'homme que vous croyez stupide et bon à rien est en réalité quelqu'un maitrisant les cartes de la vie, mais n'abusant tout simplement pas de l'arrogance inhérente à ce savoir. Tous les hommes, même les plus stupides, sont à mes yeux sur un pieds d'égalité, ce sont leurs actions, vis-à-vis de moi et des autres qui forgent mon jugement, mais jamais, une personne ne partira perdante simplement car elle n'est pas bien née. Beaucoup de philosophie, sans doute trop pour quelqu'un qui se révèle être un adulte responsable non ? Mais c'est tout simplement car contrairement à beaucoup, j'ai su conserver une parti de mon âme d'enfant, car je n'ai pas oublié qu'il fut un temps ou rien n'était sérieux. Savoir se rappeler et offrir du crédit à tout, c'est sans doute la clé d'une vie réussit, la preuve étant, qu'encore une fois, la seule fois de ma vie ou l'on me demanda d'être entièrement adulte fut sans doute la chose qui brisa la meilleur chose qui m'était arrivé jusqu'à présent. Elle.

Je n'estime pas vivre dans l'espoir de réussir ma vie, j'estime vivre dans l'espoir de vivre et non d'attendre de pouvoir le faire.

Histoire
Certain n'ont pas toujours la chance de naitre dans une famille pouvant les comprendre sur la durée. Pourquoi sur la durée ? Car il n'est pas toujours aisé de saisir les tréfonds d'une âme, pas plus que ces dénouements. En réalité, ce que l'on s'accorde à nommer crise d'adolescence, n'est souvent, qu'au fond, la rupture d'une famille n'arrivant pas à emprunter le même chemin. La cohésion n'est pas innée chez l'homme et elle l'est encore moins quand les deux parties pensent avoir trouver le chemin qui leur est réellement destiné. Je ne juge pas mes parents, ni même leurs choix, je pense être en partie devenu quelqu'un de respectable grâce à eux et uniquement grâce à eux, mais je sais aussi que malgré le respect que je peux leurs porter, je n'arrive plus à les comprendre car j'ai trouvé ma voix. Les remerciant aujourd'hui d'avoir su m'élever, je n'oublierais jamais mes origines, mais comme toutes origines, elles font à présent partie de mon passé, et n'ayant que trop à voir celui des autres, je ne souhaite plus me retourner sur le mien. Préférant le laisser s'ancrer à ma mémoire sans jamais en disparaitre.

Je suis né il y a 28 ans au coeur d'une banlieue de la Nouvelle Orléans, ayant vu le jour et grandi au sein d'une famille n'ayant jamais connu le luxe, je développais tous mes souvenirs autour du monde. Le découvrant, la plus part du temps, depuis mes yeux d'enfants, depuis mes yeux encore vierge de toute vérité. Quoi que, à cette époque je détenais sans aucun doute la plus grande des vérité, l'une qu'aujourd'hui beaucoup cherche. La vérité pour moi était que l'argent ne se trouvait pas dans l'herbe, ni même dans un arbre, mais en revanche, la richesse y foisonnait. Une vérité qui m'accompagna au final jusqu'à aujourd'hui, une vérité que je n'ai jamais oublié. Vivre et grandir sans connaitre l'avarice de l'argent m'a surement appris à en connaitre la valeur et a savourer la richesse des hommes, des livres et des films que je voyais. Aiguisant une curiosité pour chaque chose et ne me contenta pas de passer à autre chose à peine l'avais-je découvert. Chaque jouet, chaque livre avait une importance et si certain pouvait les oublier et en réclamer de nouveau, ce ne fut jamais mon cas. Ainsi, chaque chose que je possédais depuis ces 28 dernières années, chaque chose qui posa son ombre dans ma vie en fait encore parti. Soigneux, je n'abimais rien par crainte d'en perdre les couleurs, ou les images, et c'est en ça que mes parents furent les meilleurs guide de ce monde. Mais les guides ne sont jamais sans défaut et si ils surent m'apprendre le cout de la vie, ils en oublièrent le sens. Refusant de s'ouvrir au monde et à ses richesses, les mêmes que je découvrais chaque jours un peu plus avec mes yeux d'enfants. Ainsi, lorsque j'entrevis un monde qu'ils ne firent jamais plus que voir, ils furent effrayé. N'étais-je pas à l'époque celui qui aurait du craindre ces ombres, ces cris et ces souffles qui me suivaient ? Non, aux yeux du monde, je ne devais voir, ni même poser min regard sur eux.

Oublier, non, mais leurs faire oublier était possible. J'avais, à l'époque, bien trop de curiosité pour m'arrêter à la simple interdiction et desappréciation d'un être que je n'avais en réalité jamais vu. Ce fut à cet instant, lorsque je pensais et décidais de suivre ma propre voix que je me détachais petit à petit de ceux qui m'avaient élevé. Ils croyaient en un être qu'ils n'avaient jamais vu, même être qui désirait m'empêcher de croire en une chose que je voyais. Alors je me gardais dès lors d'évoquer le sujet, apprenant seul et sans aide dans mon coin, apprenant ce qui m'entourait et qui fait à présent parti à par entière de ma vie. Un apprentissage long, qui connu sans nul doute des hauts et des bas, ne pouvant jamais prédire avec exactitude les réactions des êtres que je croisais, mais je pris toujours sur moi. Voyant plus loin, je ne m'arrêtais jamais à la simple image qu'ils renvoyaient, en fait, je me refusais de faire par respect pour eux, et pour moi. Jamais, même étant jeune, je ne portais le moindre jugement sur eux, ne pouvant prétendre connaitre les gens aussi simplement qu'ils prétendaient me connaitre, j'étais au dessus de cela. Mais ce ne fut pas mon seul passe temps, en réalité je fus rapidement attiré, dans un premier temps, par la littérature, seul art que je pouvais comprendre et emprunter à l'école. Et puis, avec les années, j'eus sans doute plus envie que jamais de me défaire des passes-temps et pratiques vieillotte que mes parents avaient si souvent apprécier. Je voulais vivre avec mon époque, avancer avec mon temps, regarder devant moi pour ne pas sombrer avec les relents du passé qui venait hanter mes songes. Alors, les livres ne suffirent plus, il me fallut passer à l'art dans son ensemble, que ce soit la peinture, ou même la photo. Cette dernière fut d'ailleurs l'une des options qui accompagna mon lycée au grand dam de mes parents qui ne semblait pas saisir. Mais à cette époque, je voulais voir plus loin, je voulais en découvrir plus. Alors, je décidais de vivre ma passion en dehors de l'école, travaillant à côté, j'économisais de quoi me payer mon premier appareil photo, un argentique à l'époque. Et au vu du prix des pellicules, je commençais lentement à développer une certaine patience, attendant le bon moment, la bonne lumière, la bonne posture pour capturer l'élément qui se sublimait devant moi. Et encore aujourd'hui, je garde précieusement ces photos qui à l'époque, portaient déjà les prémices d'un style que je développerais aujourd'hui.

Il était difficile pour moi de faire comprendre à mes parents que je n'étais pas simplement dans une passe et qu'au final, la passion que j'avais motivé ma vie futur, mais pourtant, ils durent s'y faire à l'idée alors que, ayant déjà grandit dans la misère, je m'engageais dans une voie qui ne m'offrirait pas plus d'aisance. Chose que je compris assez rapidement lorsqu'en plus, je commençais à être victime d'une personne qui avait quitté ce monde depuis déjà bien des années. Il avait vécu, et il était sans doute plus puissant que ceux que j'avais déjà rencontré. Le pire étant sans doute qu'il n'était, au final, pas aussi terrible que j'aurais pu le croire. Puissant, oui, dangereux, surement, mais je n'avais jamais eu l'impression d'être en danger, loin de là. Certes, il me couta assez cher pendant un moment, mais tant qu'il ne cherchait pas réellement à m'atteindre, cela ne fit que renforcer mon envie de le connaitre, de le comprendre lui qui semblait s'être accroché à moi. De plus, son contact répétait fini, sans doute, par me rendre plus fort face aux autres. Il fut, sans le savoir, un excellent professeur, mais aussi une sorte de muse alors que sans le savoir, je prenais de plus en plus de photo de ses manifestations. Non pas de lui, car cela n'aurait aucun sens, mais les chutes répété offraient certaines prises de vue que je n'aurais pu avoir autrement. De plus, et cela je ne l'avais pas remercié sur le coup, il abimait régulièrement mes objectifs, surtout ceux, plus fragiles, des argentiques qui, après avoir essuyé une chute, possédaient souvent des jeux dans la prise de vue. Des jeux magiques en soit car les puits de lumières étaient si imprévisible qu'ils offraient toujours un sentiment unique à chaque développement. Bien évidemment, je ne pus le remercier que sur un point de vue artistique, financièrement j'ai râlé plus d'une fois sur lui. Mais au final, j'ai une armé d'argentique griffé Alastair qui sont de véritables petit bijoux. Mais il n'en reste qu'il me fit souvent perdre des contacts, ne pouvant assumer ou rendre mon travail à cause de ses interventions… Pas dramatique en soit, il n'y avait pas mort d'homme et le travail il suffisait de le chercher pour le trouver.

J'avais dépassé les vingts ans lorsqu'une personne entra dans ma vie. Jusque là, j'avais été assez frivole, que cela n'en plaise à mes parents, je n'étais pas comme eux. J'aimais vivre, j'aimais le potentiel de cette dernière, et je voulais l'exploiter avant d'en être privée. Sauf que dans ma quête, je rencontrais Sophya, une jeune et jolie étudiante de trois ans plus jeune que moi, une étudiante avec qui je passais sans doute plus de temps qu'avec les autres. Notez ici que je respectais tout le monde, simplement Sophya était déjà différente à mes yeux. Elle était comme moi sur bien des plans et le fait de savoir qu'elle comprenait était parfois reposant, ne pas avoir à cacher ses réactions, ne pas avoir à cacher les murmures que l'on pouvait prononcer. Oui, il ne fait aucun doute qu'au dela de sa personnalité, ce fut aussi nos similitudes qui fit d'elle l'exception. Mais le bonheur et la liberté que je ressentais à ses côtés finit par devenir une prison dorée que j'acceptais consciemment de créer. J'étais, à l'époque, encore attaché à l'image que mes parents voulaient que je porte et c'est pour eux, que j'épousais la médium. Je n'avais que 24 ans, trop jeune pour comprendre l'engagement, trop jeune pour le respecter.

Dès lors, il n'y eut plus vraiment de bonheur, juste une lassitude qui entraina une certaine souffrance entre nous. Dire que je ne l'aimais plus serais sans doute mentir, mais j'avais perdu la passion qui m'avait un temps animé à son contacte. Je n'étais pas fait pour le mariage, du moins à l'époque et je ne le fus pas plus avec les années, si bien que l'on finit par divorcer. Je préférais nettement ne plus avoir à l'aimer plutôt que de continuer à la perdre. Oui, je ne pense pas avoir ne serais-ce qu'une fois regretter mon choix. À présent libre, mes rapports avec elle se sont améliorés, ce qui ne fut pas pour me déplaire. De plus, à présent détaché de la crainte de ne pouvoir subvenir à mon foyer, je pus me lancer dans mes projets personnels. À savoir ouvrir mon propre studio et travailler enfin à mon compte autrement comme étant un artiste, mais aussi comme professionnel, ce qui ne fut pas sans me rapporter. Quoi qu'il fallait bien évidemment qu'Alastair daigne me laisser rendre mes travaux, ce qui n'était pas toujours évident.

La vie avec un grand V avec reprit pour moi. Libre, je retrouvais mes habitudes, quoi que je sois, pour l'instant pas mal calmé dans mes relations avec la gente féminine, une fois pas deux. Du moins pour le moment. Je préférais à présent me contenter de simple compagnie éphémère, sans plus. Oui, j'avais repris le sens de ma vie, m'engageant dans de nouveau projet et allant même jusqu'à écrire, en freelance quelques critiques sur les livres que je lisais. Rien d'énorme et aucune obligation, en fait dès que j'avais quelque chose à donner, je le faisais, mais c'était tous. J'étais libre. Libre et maitre de ma vie et de ce que je voyais. Certes, avec les années, j'avais gagné en précision, mais je me refusais de me vendre sur ce sujet. J'aidais ceux qui semblé ne pas pouvoir lutter, mais c'était tous. EN faire mon commerce serait vendre mon âme au diable et déjà que j'ai pas mal de contrat avec lui aux yeux de mes parents, hors de question d'en rajouter. Quoi que si cela peut vous rassurer, c'est surtout car j'aime ma liberté et j'aime mon métier. Aider oui, aider contre de l'argent non. L'assistance ne devrait jamais être monnayé et je ne comptais pas le faire aujourd'hui.

Test RP
Ça m'arrivait parfois d'entendre un bruit et de me retourner dans mon studio, cherchant du regard l'origine du bruit, cherchant longtemps avant de l'appeler elle. Mais à chaque fois je faisais face au vide. Elle n'était plus là. Je ne regrettais pas mon divorce, loin de là, mais parfois, disons que sa présence me manquait. Je l'avais aimé, réellement, mais je ne pouvais pas vivre ainsi. J'imagine donc que ce sentiment n'est que celui que je ressentirais jusqu'à ce que notre histoire rentrer définitivement dans le passé. Mais en attendant, certaines choses me font sourire. Certaines choses qui nous avaient pourtant fait hurlé durant nos années à vivre ensemble. L'exemple le plus frappant étant sans doute le verre que je laissais irrémédiablement dans levier, mes pellicules accrochaient au frigo… Ou encore le fait que je sois plus maniaque d'une vieille fille.

Des détails nous avaient séparé, comme quoi, la vie était bel et bien faite de détails qui, lorsqu'ils sont rejeté, pouvait tout briser. Vous me direz, je ne comptais pas réellement vivre ce mariage, mais disons qu'il y aurait pu avoir une autre fin. Quoi que…

Vous me voyez père ? Vous me voyez dans un costard, une sacoche en cuir à la main ? Vous me voyez conduire une familiale ? Non, personnellement je me vois à la rigueur en débardeur, en jeans avec mon chien dans le canapé, rien de plus. À croire qu'à l'abord de mes 30 ans, je n'ai pas encore pris la bouteille suffisante pour agir en adulte responsable sur certain sujet. Genre émotionnellement, je ne pense pas avoir réellement évolué. La faute à qui ? Mes parents sans doute. Quoi qu'il en soit, si vous voulez mon avis, ne suivez jamais les désires de vos parents, suivez les votre, ils sont en générales meilleurs pour vous.

Sortant donc du studio, je rentrais dans mon salon avant de siffler mon chien et de lui mettre sa laisse. Passant un pull, je sortis, un argentique à la main. Il n'y avait pas d'heures pour faire de bon cliché. Ouvrant la porte, j'eus le réflexe assez con, mais justifié de crier dans la maison.

« J'y vais ! Mets pas le feu à la maison ! »

Non je ne parlais pas à Sophya, mais à l'autre délinquant qui me servait régulièrement de coloc. Claquant la porte, je quittais les lieux avant de détacher mon chien au bout de 500 mètres. Oui j'avais l'utilité de la laisse, si si , juste que bon voilà, lui aussi peu vivre sa vie non ?

Hors Jeu
PSEUDO: Kiwi.
ÂGE: 23 ANS
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU BM?: BNNNNNNNN ! J'ai connu comme tout le monde, via une fondatrice sadique
DEPUIS COMBIEN DE TEMPS VOUS RP?:
VOTRE IMPRESSION SUR LE FORUM?:
DESIREZ-VOUS UN PARRAIN/MARRAINE?: J'ai un parrain, il s'appel Jean-Paul et il vit dans les Yvelines
FREQUENCE DE CONNEXION? 7j/7
UN COMMENTAIRE?:
AVATAR: Adam Levine - Wild Cookie




UC ♥️ UC

UC ♥️ UC


Dernière édition par Chase A. Evans le Mar 17 Sep - 19:41, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sophya A. Turner
Sophya A. Turner
Fade & Glory
Infos de baseÂge du personnage : 26 ans
Messages : 3199
Localisation : Vieux Quartier
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Chase A. Evans  Left_bar_bleue130/200Chase A. Evans  Empty_bar_bleue  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Chase A. Evans Chase A. Evans  EmptySam 14 Sep - 17:15

Mon Nounouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuurs ♥

Je vais te ... cuisiner *_*

Bienvenue officiellement sur BM! Si tu as un souci, tu sais où me trouver! ♥ Courage pour la fichette! ^^



Chase A. Evans  Tumblr_nvka3jrxHB1twe2lto6_250
Oh, our flag is tattered And our bones are shattered But it doesn't matter Cause we're movin' forward Oh, my eyes are seein' red Double vision from the blood we've shed The only way I'm leavin' is dead That's the state of my head -Shinedown
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reversa-rpg.com/
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Chase A. Evans Chase A. Evans  EmptySam 14 Sep - 17:35

Bienvenue cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Chase A. Evans Chase A. Evans  EmptySam 14 Sep - 17:47

Bienvenue o/
Revenir en haut Aller en bas
Chase A. Evans
Chase A. Evans
Infos de baseÂge du personnage : 28 ans
Messages : 210
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Chase A. Evans  Left_bar_bleue100/200Chase A. Evans  Empty_bar_bleue  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Chase A. Evans Chase A. Evans  EmptySam 14 Sep - 17:49

Mon ex-femme est cannibale, de mieux en mieux !

Merciiii à tous !



UC ♥️ UC

UC ♥️ UC
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Chase A. Evans Chase A. Evans  EmptySam 14 Sep - 18:16

oh mon grand pote que j'adore embêter ♥ Bienvenue =D
Revenir en haut Aller en bas
Chase A. Evans
Chase A. Evans
Infos de baseÂge du personnage : 28 ans
Messages : 210
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Chase A. Evans  Left_bar_bleue100/200Chase A. Evans  Empty_bar_bleue  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Chase A. Evans Chase A. Evans  EmptySam 14 Sep - 18:18

Tu te rends compte que c'est techniquement mon premier lien positif que j'ai avec un Jamie Dornan joué par toi ? Perso je suis ému ! J'ai versé une petite larme !

Merci =D



UC ♥️ UC

UC ♥️ UC
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Chase A. Evans Chase A. Evans  EmptySam 14 Sep - 18:33

Ouaiiiiiiiiiiiis on a réussi xD Il aura fallu un autre fow pour réussir =D On sera pote ^.^ (ça fait étrange d'habitude je te menace de mort XD)
Revenir en haut Aller en bas
Chase A. Evans
Chase A. Evans
Infos de baseÂge du personnage : 28 ans
Messages : 210
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Chase A. Evans  Left_bar_bleue100/200Chase A. Evans  Empty_bar_bleue  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Chase A. Evans Chase A. Evans  EmptySam 14 Sep - 18:35

COPAIIIIIIIN ! J'avoue, deux forum pour en trouvé un qui fonctionne ! (Et clair ! Ca va faire bizarre, je vais presque me sentir en confiance avec toi devant moi XD)



UC ♥️ UC

UC ♥️ UC
Revenir en haut Aller en bas
Sophya A. Turner
Sophya A. Turner
Fade & Glory
Infos de baseÂge du personnage : 26 ans
Messages : 3199
Localisation : Vieux Quartier
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Chase A. Evans  Left_bar_bleue130/200Chase A. Evans  Empty_bar_bleue  (130/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Chase A. Evans Chase A. Evans  EmptyMar 17 Sep - 21:04

Tu es officiellement validé mon chéri! (mwahahaha, je t'imagine comme une praline maintenant, c'est chouette >>)

N'oublie pas de remplir tes petites fichettes, de faire un tour dans le rp extra si ça te dit^^.

Je réserve le premier rp mwahahahahaha! =D




Chase A. Evans  Tumblr_nvka3jrxHB1twe2lto6_250
Oh, our flag is tattered And our bones are shattered But it doesn't matter Cause we're movin' forward Oh, my eyes are seein' red Double vision from the blood we've shed The only way I'm leavin' is dead That's the state of my head -Shinedown
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reversa-rpg.com/
Chase A. Evans
Chase A. Evans
Infos de baseÂge du personnage : 28 ans
Messages : 210
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
Chase A. Evans  Left_bar_bleue100/200Chase A. Evans  Empty_bar_bleue  (100/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: Chase A. Evans Chase A. Evans  EmptyMar 17 Sep - 21:29

MERCIIIIIII, J'VOUS LOVE !



UC ♥️ UC

UC ♥️ UC
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: Chase A. Evans Chase A. Evans  Empty

Revenir en haut Aller en bas

Chase A. Evans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirrors :: 
PREMIERS PAS
 :: Le Rite d'initiation :: Fiches Validées
-