AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


FORUM FERME
RETROUVEZ NOUS SUR:
http://houseofhell.forumactif.com/
-17%
Le deal à ne pas rater :
Vente Flash : Ecran PC Samsung C27R500FHU
149.99 € 179.99 €
Voir le deal

Partagez

You met me at a very strange time in my life [with Tamina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: You met me at a very strange time in my life [with Tamina] You met me at a very strange time in my life [with Tamina] EmptySam 2 Nov - 3:22

Alexey&Tamina❧ You met me at a very strange time in my life
Par habitude ou nostalgie, il portait encore aujourd'hui le genre de tenue d'usage de son ancien métier: la chemise blanche aux manches légèrement retroussées pour ne pas gêner le poignet dans l'écriture, la cravate d'un bordeaux sobre, le veston et le pantalon pince noirs. Son ancienne fonction était tout aussi évidente que s'il tenait une pancarte "Je suis psychologue". Sauf qu'il ne l'était plus, justement. Désormais, il vivait grâce à l'argent qu'il touchait par la location de son ancienne propriété et par les quelques articles qu'il publiait occasionnellement. Autrefois, pas mal de journaux faisaient appel à ses services pour les rubriques santé, mais depuis son incarcération, la plupart s'étaient naturellement décommandés. Il restait néanmoins deux agences dont l'intérêt pour le psychologue n'avait jamais été aussi vif. Publier des articles signés Alexey Eastwood était une stratégie marketing assez malsaine, mais au moins le principal concerné y trouvait son compte. Loin d'être stupide, il était d'ailleurs conscient de ce qu'on attendait de lui. On voulait qu'il relate les évènements précédant son emprisonnement, qu'il relate sa propre chute. Les gens avaient une passion pour ce genre d'histoire sordide, il était évident que ça ferait un tabac mais… ils pouvait toujours attendre ! Jamais le brun ne raconterait son point de vue sur cette histoire.  Écrire sur soi, c'était comme prendre un miroir et examiner son reflet intérieur. Et Alexey avait toujours mis un point d'honneur à ne pas porter d'analyse sur lui-même. En fait, il avait veillé à ce que personne n'y parvienne. C'est que même s'il avait à moitié conscience de ses maux, il avait peur de ce qu'il était.

Le suivi psychologique qu'il avait reçu en prison n'avait rien donné : il avait été déclaré parfaitement sain d'esprit par les trois psychologues qui s'étaient penchés sur son cas, dont l'un était d'aussi grande renommée que lui. Alexey clamait sans problème, au grand dam de tout le monde, qu'il n'avait pas besoin d'être sauvé, juste d'être puni. Conneries. Et ils avaient gobé. En même temps, il n'était pas bien difficile pour le manipulateur de devancer ses camarades : il avait la même expérience du métier, si ce n'est plus, après tout. Il savait ce qu'il devait dire, ce qu'il devait taire, ce qu'il devait montrer. Il savait qu'il fallait prétendre comprendre les erreurs passées et non les nier. Il savait qu'il devait baisser le regard et prendre le visage de la honte dès que l'on parlait de Maddox, lors même que la seule chose qu'il avait envie de faire, c'était de hurler qu'on le lui rende. Mais non, non et non, Alexey n'était pas fou du tout. Il était d'ailleurs tellement sain d'esprit qu'il avait brisé le verre de sa table basse en frappant du poing dessus. Le souvenir de Maddox le mettait parfois dans un état second, et les murs le dissimulant du regard d'autrui lui permettaient de se laisser aller sans crainte, même si ça coutait de l'argent. Quelle idée de prendre une table en verre aussi ! Ça avait beau donner un côté classe, c'était chiant à entretenir. Il s'était rendu à une boutique aller en commander une neuve -en pierre cette fois- qui lui serait livrée d'ici quelques jours. Comme il n'était plus trop question d'utiliser la voiture au vues de ses économies réduites, il avait pris le chemin à pied et rentrait désormais chez lui, faisant un léger détour par le parc, près de la cathédrale Saint-Louis. Il n'y avait bien sûr pas grand monde, voire personne : le ciel nuageux présageait une averse sous peu. Alexey aimait bien les sales temps, ils reflétaient ses humeurs.

Seule une femme était assise sur un banc, un peu plus loin, et Alexey ralentit aussitôt l'allure en la reconnaissant. Tamina, celle qui s'occupait de Maddox. Cela faisait un bon moment qu'il prévoyait de l'aborder, mais il ne l'avait jamais aperçu seule jusque là. L'occasion était trop belle. Sois proche de tes amis, mais encore plus de tes ennemis, disait le dicton. Et comme Alexey n'avait pas vraiment d'amis, au moins, peu de personnes retenaient son attention. Il dévia sa trajectoire et s'approcha de sa nouvelle proie d'un pas assuré. Arrivé devant elle, il croisa les bras en affichant un sourire courtois.

« Ce n'est pas vraiment le temps idéal pour sortir. Vous attendez quelqu'un ? » dit-il en balayant brièvement le parc du regard. La bienveillance était assez courant chez les gens de Nouvelles-Orléans, il savait que son approche n'était pas le moins du monde déplacé. Tamina Turner était une femme pleine de charme et d'élégance, mais il ne l'appréciait guère. Alexey éprouvait pour elle le même mépris que pour tous les autres ayant osé toucher à ses affaires. La vengeance ne lui apporterait rien, mais il savait que se rapprocher d'elle était aussi une façon de pouvoir se rapprocher de Maddox. « Car je peux attendre avec vous », proposa t-il poliment.
©flawless
[/color][/color][/color][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: You met me at a very strange time in my life [with Tamina] You met me at a very strange time in my life [with Tamina] EmptySam 2 Nov - 11:58

J'étais assise dans mon salon et mon téléphone se mettait à sonner, je me demandais bien qui c'était à cette heure-là. J'allais décrocher et en voyant que c'était Harry, le médecin qui c'était occupé de Maddox, je me demandais ce qui se passait. Chaque fois qu'il m'appelait, j'étais toujours un peu inquiète, de peur qu'il soit arrivé quelque chose à Maddox. Maddox était doué pour partir de chez lui et souvent il avait dû mal à retrouver la maison et c'est pour ça que je lui avais donné un téléphone en lui montrant bien comment m'appeler en cas de problème. Et là il venait me dire que je pouvais prendre ma journée si je voulais, il avait bien qu'aujourd'hui c'était l'anniversaire de Damien et que je n'allais pas être très bien, et donc il me proposait de me reposer un peu et surtout d'aller sur la tombe de Damien. Un jour j'avais passé quelques heures à lui passé et il avait découvert que je luttais contre la mort de Damien et donc que je ne pourrais pas aller de l'avant si je ne l'acceptais pas. Je devais apprendre à vivre avec cette mort et continuer d'aller de l'avant, ce qui allait être dure, je le savais bien. Il était tellement gentil avec moi, je ne savais pas comment le remercier. Encore une fois je lui disais merci, il voulait profiter de la journée avec son petit protéger, il était de repos lui aussi et donc il profitait de l'occasion ce qui me faisait sourire. Les deux étaient tellement inséparables, comme des frères.

Une fois qu'on avait parlé un peu, j'allais prendre un bon bain chaud, qu'est-ce que ça faisait du bien. Puis je recevais un message de Maddox, il me disait qu'il allait passer la journée avec Harry, il était content je le voyais. Je lui répondais que c'était bien et que demain je reviendrais le voir demain avec de la mousse au chocolat. Je devinais déjà le sourire sur ses lèvres. Je tenais de plus en plus à lui, il y avait quelque chose en lui que j'apprécie, il avait parfois l'air d'un enfant et une autrefois il faisait son âge. Ce n'était pas facile à suivre, mais j'étais là pour lui maintenant, j'étais revenu en ville rien que pour lui et je savais qu'on allait réussir à stopper ses voix en lui. Elles lui faisaient peur je le savais bien, combien de fois il avait changé de personnalité. En tout cas aujourd'hui j'allais en profiter pour me changer les idées, j'en avais bien besoin, j'allais donc prendre mon bain et une fois fais je me préparais pour sortir. Je devais aller me recueillir sur la tombe de Damien, je devais aller de l'avant , et pour lui. Je savais bien que de là-haut il ne supporterait pas que je reste comme ça.

Je me rendais donc au cimetière, j'avais marché pendant une heure en hésitant à chaque fois. Puis je finissais par y aller, je me mettais à genoux devant sa tombe en fermant les yeux. Je sentais une larme couler sur ma joue et là je sentais une main sur mon épaule, je sursautais tout de suite, en me retournant Hayel était là, il était tellement doué pour deviner quand je n'allais pas bien. Je lui faisais un sourire en restant plusieurs minutes sur la tombe, je l'ai nettoyé et rajoutaient des fleurs sur la tombe, ça me faisait du bien de faire ça. Hayel m'aidait en me disant que j'avais fait un bon geste et que j'allais pouvoir aller de l'avant maintenant. Puis au bout d'une heure au moins on se levait pour partir. Hayel me disait qu'il allait devoir retourner travailler, moi j'allais allumer une bougie à la cathédrale et une fois fais, je me rendais sur un banc pour regarder le ciel tranquillement. Puis j'entendais des pas se rapprocher de moi, je levais tout de suite le visage et là c'était le choc. Mais qu'est-ce qu'il faisait là, je me levais tout de suite pour me mettre sur la défensive. Et moi qui pensais passé une journée tranquille, j'en demandais encore une fois trop.

-Le temps me conviens très bien, j'aime me balader tranquillement.

Je croisais les bras en le gardant à l'oeil, il n'allait pas s'en sortir aussi facile. S'il pensait qu'il allait pouvoir revenir dans cette ville en passant pour un inconnu, il pouvait toujours rêver, moi je savais ce qu'il avait et surtout depuis que je connaissais Maddox, il avait détruit cet homme et j'allais à mon tour me venger en rembarrant cet Alexey qui pensait pouvoir revenir dans la vie de Maddox, en tout cas il n'avait pas intérêt car je le refuserais. Mais je devais essayer de comprendre pourquoi il avait agi ainsi quand même.

-Alexey Eastwood, ex-psychologue qui vient me proposer de rester avec moi, et pour avoir quoi en retour? Et oui je sais qui vous êtes et surtout ce que vous avez fait.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: You met me at a very strange time in my life [with Tamina] You met me at a very strange time in my life [with Tamina] EmptyDim 3 Nov - 17:19

Alexey&Tamina❧ You met me at a very strange time in my life
Tamina écarquilla furtivement les yeux quand elle redressa la tête pour croiser le regard du tyran. Elle avait l'air aussi stupéfaite qu'outrée de le voir aussi proche d'elle. D'un bond, elle se leva, comme si se mettre un peu plus à sa hauteur lui était rassurant, bien que ce fut peine perdue: il était bien plus grand et la regardait toujours de haut malgré elle. Alexey ne fut pas le moins du monde déstabilisé par sa réaction, bien au contraire. Il s'était préparé à tout, et encore plus à être reconnu. Étant la femme qui maternait Maddox, Tamina avait dû s'informer de plus près sur sa personne. Le mieux pour Alexey était de feindre l'ignorance à ce sujet. Ils s'observèrent en chien de faïence bien que le manipulateur affichait un air faussement perdu, feignant de ne pas comprendre la réaction négative de la jeune femme qui le contra aussitôt:

« Le temps me conviens très bien, j'aime me balader tranquillement. »

Drôle de première rencontre. Ne communiquant pas trop avec le monde extérieur en dehors des personnes avec qui il travaillait, l'ancien psychologue n'avait pas l'habitude de se faire recadrer aussi sèchement. C'était donc ça, les relations sociales post-détention ! Alexey lui adressa un fin sourire indulgent et décroisa les bras, levant légèrement les mains pour présenter ses paumes et manifester son absence de mauvaise intention. Le fait qu'il était réellement dépourvu de l'envie de nuire -pour l'heure- rendait le geste plus naturel. Mais même lorsqu'il renchérit sur le ton de la plaisanterie : « Vous pouvez vous détendre, je ne mords pas, vous savez », Tamina eut l'air tout sauf dupe. Elle le darda d'un regard mauvais avant de rétorquer:

« Alexey Eastwood, ex-psychologue qui vient me proposer de rester avec moi, et pour avoir quoi en retour? Et oui je sais qui vous êtes et surtout ce que vous avez fait. »

Le manipulateur resta un instant figé, assimilant ses paroles, puis laissa retomber les mains le long de son corps. Il hocha la tête en rectifiant sa précédente phrase à voix basse, détournant le regard avec un fin sourire embarrassé: « Je ne mords plus. »  Il feignait la gêne avec une aisance que sa longue pratique lui avait apporté. Fixant un point imaginaire sur l'herbe, la mine fermé, on pouvait difficilement deviner que son esprit était pourtant en train de tourner à cent à l'heure. Jusqu'où s'étendait la connaissance de la jeune femme ? Il y avait au moins un fait rassurant dans tout ça, c'est qu'Alexey n'avait rien fait de grandement marquant depuis sa sortie de prison. Tamina ne pouvait donc pas réellement savoir ce qu'il avait l'intention de faire, et encore moins ce que lui-même savait sur elle. Vu le profond dédain qu'elle manifestait à son égard, elle avait l'air de s'être attachée à son patient, ce qui n'était qu'une raison de plus pour la rendre tout bonnement insupportable aux yeux du manipulateur. La pauvre femme ne savait pas dans quoi elle s'était embarquée en acceptant de prendre en charge Maddox.

« J'ignore ce que vous avez lu... ou ce que l'on vous a dit à mon sujet, mais je doute que ce soit suffisant pour prétendre savoir qui je suis », remarqua t-il d'un ton désinvolte tout en lui lançant un regard circonspect. « Et je n'attends rien de vous, sauf peut-être votre prénom, vu que vous connaissez le mien». D'un côté, il était vrai qu'il n'était pas censé la connaître non plus. À sa sortie de prison, on lui avait brièvement exposé la situation de son ancien patient tout en lui conseillant d'éviter le quartier de Treme s'il ne voulait d'autres ennuis avec la justice. Et l'ancien psychologue avait respecté sa part du marché jusque là, même s'il avait en contre partie pris la liberté de s'informer un peu plus sur cette Tamina Turner.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: You met me at a very strange time in my life [with Tamina] You met me at a very strange time in my life [with Tamina] EmptyDim 3 Nov - 19:21

Mais qu'est-ce qu'il faisait ici, je ne comprenais rien. Je ne pensais pas qu'on laisserait un homme comme lui revenir dans sa ville d'origine, enfin dans celle où il a fait tellement de mal. Je ne comprenais pas ce genre de juge, bon je comprends qu'ils doivent le relâcher à un moment, mais de là à le laisser revenir ici, c'était beaucoup trop proche de Maddox et je n'aimais pas ça du tout. Là il était devant moi et je ne me sentais pas du tout en confiance. Je ne l'avais vu qu'en photo et encore c'était une photo de lui quand il était dans son milieu professionnel, mais maintenant qu'il se trouvait en face de moi, j'avais beaucoup de mal à lui faire confiance, il ne semblait vraiment pas commode et son regard pouvait être très trompeur. Donc oui je me méfiais de lui et je ne le laissais pas planter sans rien dire. Je lui disais clairement que je savais qui il était et donc je me mettais sur mes gardes. De toute façon dans ce genre de monde je ne faisais confiance en personne, je me méfiais de tout le monde et de lui encore plus. Surtout que je refoulais toute cette colère que j'avais contre lui. Il avait fait du mal à Maddox, il n'avait pas le droit de faire ça à un patient qui allait déjà mal. Il n'aurait jamais dû faire ça, ce n'était pas du tout professionnel sa méthode. Mais bon maintenant qu'il était en face de moi je n'allais pas m'énerver contre lui, je préférais rester à le regarder en croisant les bras. J'étais assez sèche alors que normalement je suis quelqu'un de gentil et inoffensif, enfin sauf si on me cherchait et cet homme je ne le portais pas du tout dans mon coeur. Je continuais de le regarder toujours un peu sous le choc alors qu'il venait lever les mains comme si qu'il était innocent en me disant que je devais me détendre et qu'il ne mordait pas ce qui me faisait tout de suite rire. Il se fichait de moi là. Je lui lançais un regard noir.

-Vous ne mordez pas?

Je commençais à lui dire comment il s'appelait, au moins il voyait bien que je le connaissais et surtout je lui précisais bien que c'était un ancien psychologue, maintenant il ne pouvait plus rien faire. Je voyais bien dans son regard qu'il ne s'attendait surement pas à ça, mais pas grave, je le mettais tout de suite en garde. Il était peut-être là, mais je ne le laisserais pas faire. Et il revenait à la charge mais cette fois il changeait sa phrase, c'était déjà mieux ça.

-Voilà c'est autre chose. Et j'en ai pas encore la preuve

Je continuais de lui faire face, pour le moment il était là et je me demandais bien ce qu'il voulait et surtout ce qu'il allait faire maintenant dans cette ville. En tout cas, il y avait bien une chose qui était sûr, c'est qu'il n'avait pas intérêt à s'approcher de Maddox sinon je deviendrais méchante. Je devais travailler avec Maddox, j'allais l'aider à s'en sortir, à stopper toutes ces voix et surtout lui montrer qu'il ne devait pas avoir peur du monde extérieur. Je savais que ça allait être dure, mais je serais là pour Maddox. J'allais le protéger et encore plus maintenant que cet homme était là. Et là il venait s'expliquer, je faisais un sourire, oui c'est vrai je ne le connaissais pas, mais ce que je savais me suffisait.

-Ce que j'ai lu, l'histoire avec votre ex patient, tout se sait dans le métier. C'est loin d'être professionnel. Et rien que ça me suffit. Mais essayez de m'en dire plus pour voir.

Il n'avait pas tort, je ne connaissais rien sur lui, donc je lui laissais une chance de s'expliquer. Je n'étais jamais fermé, même avec les cas les plus graves, je tenais toujours. Donc il avait peut-être une chance de se rattraper, même s'il allait devoir me convaincre pendant un bon moment.

-Je m'appelle Tamina. Que faites vous ici?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: You met me at a very strange time in my life [with Tamina] You met me at a very strange time in my life [with Tamina] EmptyJeu 7 Nov - 19:24

Alexey&Tamina❧ You met me at a very strange time in my life
L'un comme l'autre était loin d'être enchantés de faire connaissance, même si Alexey le cachait bien mieux. De son côté, Tamina le regardait comme s'il s'agissait d'un déchet collé à sa semelle. Son visage était comme un livre ouvert, un point commun qu'elle avait avec Maddox. Pour Alexey, c'était avantageux, surtout dans de telles circonstances. La question qui se posait pour lui était: comment faire disparaitre cette lueur de dégout dans son regard ? Avec patience et persévérance, sûrement, même si ça semblait très mal parti. Quand il avait essayé de l'apaiser, elle lui avait carrément rit au nez, lui faisant parfaitement comprendre qu'elle savait à qui elle avait affaire. La belle le pensait encore dangereux, c'est qu'elle était donc bien courageuse de lui tenir tête de la sorte ! ...  Ou vraiment en colère. Son attachement pour son patient était à ce moment bien évident, mais quand Alexey alla dans son sens, elle rangea un peu les griffes.

« Voilà c'est autre chose. Et j'en ai pas encore la preuve. »

Alexey inclina légèrement la tête sur le côté en signe d'affirmation, montrant qu'il était d'accord la-dessus. Eh bien, il lui apporterait une preuve alors. Il savait que de belles paroles ne suffiraient pas à endormir sa vigilance, et encore moins à gagner un semblant de sympathie. Mais il aimait les défis, et cette femme lui en donnait un de taille. Elle semblait avoir un vrai caractère de chien -elle mordait aussi, il en était persuadé !- et se montrait agressive dès qu'elle se sentait en danger. Il n'empêche que la petite tirade du manipulateur calma quelque peu ses ardeurs. Elle sourit même, semblant dire : "Ok, je te l'accorde", même si ces paroles furent un peu plus nuancées que cela.

« Ce que j'ai lu, l'histoire avec votre ex patient, tout se sait dans le métier. C'est loin d'être professionnel. Et rien que ça me suffit. Mais essayez de m'en dire plus pour voir. »

Alex fronça légèrement les sourcils, pris au dépourvu. Cette femme était pleine de surprises : c'était comme si elle était disposée à l'écouter ! En bonne élève, elle savait que les hommes violents avaient toujours des raisons plus ou moins valables de l'être. Et on pouvait les comprendre, même si ça ne signifiait certainement pas qu'on les approuvait. Tamina n'était pas bornée : le métier obligeait une ouverture d'esprit qu'Alexey avait complètement abandonné quand il s'était occupé de Prince.

Se remettant de sa précédente surprise, il baissa un peu la tête. Toujours, toujours afficher un visage penaud quand on faisait référence à son passé. C'était sa règle numéro un quand il était en présence d'un psy, surtout quand celui-ci se trouvait être celui de Maddox !  

« Je n'aime pas forcément en parler, et je suppose que vous comprenez pourquoi… », expliqua t-il avec une certaine amertume. Il releva la tête alors la tête : « Mais attendez, vous venez bien de dire que vous êtes psy, ou j'ai rêvé? », demanda t-il en feignant l'ignorance, tandis qu'un mince sourire amusé prenait place sur ses lèvres.

Il était vrai que Tamina n'en rassemblait pas les critères, tout d'abord parce qu'elle paraissait fragile, or il fallait être solide pour se confronter aux pathologies mentales sans finir par s'en trouver soi-même touché. Alexey avait d'ailleurs fini par sombrer de son côté, trouvant son point de rupture en Maddox. Pourtant, il avait toujours eu des nerfs en béton, à croire que les plus forts ne sont pas nécessairement ceux que l'on croit ! Car d'un côté, la belle Tamina ne se tenait-elle pas devant lui la tête haute? Elle aurait aisément pu prendre ses jambes à son cou depuis un moment déjà mais elle restait là, preuve qu'elle était certainement plus résistance que les apparences le laissaient croire... Intéressant. La belle consentit finalement à se présenter.

« Je m'appelle Tamina. Que faites vous ici? »

« Je vis au quartier français », répondit-il simplement.  « Après, si vous me demandez ce que je fais ici, », ajouta t-il en pointant le doigt vers le sol pour manifester son propre emplacement, « je rentrais chez moi, j'étais parti acheter une nouvelle table de salon. »

Il avait dit ça sur le ton de la conversation, mais il ne s'agissait pas d'un simple détail inutile, bien au contraire. Il était nécessaire de lancer ce genre de remarque anecdotique pour mettre en avant une certaine banalité: c'était une bonne façon de rompre avec son image d'ancien détenu. S'il espérait une entente un peu plus cordiale avec Tamina, il devait d'abord  laisser entendre qu'il avait changé et que ses intentions n'était rien d'autre qu'une aspiration à la normalité… ben voyons !
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: You met me at a very strange time in my life [with Tamina] You met me at a very strange time in my life [with Tamina] EmptyLun 11 Nov - 22:27

Je n'arrivais pas à cacher ma colère et mon envie de le claquer. Mais comment lui pardonner ce qu'il avait fait. Encore si je n'avais pas travaillé avec Maddox je n'aurais pas pu juger et juste pensée qu'il n'aurait jamais dû faire ça. Mais maintenant que je travaillais avec Maddox, je savais à quel point il l'avait fait souffrir, quand on le voyait on pouvait croire faire face à un homme normal, mais à l'intérieur c'était un enfant terrorisé et qui avait peur de faire confiance maintenant, il avait tellement souffert ce qui était normal. Maintenant c'était à mon tour de lui montrer que même si j'étais psychologue moi aussi, je ne lui ferais aucun mal. Mais ce n'était pas facile, il ne me faisait pas confiance et il avait peur, je ne lui en voulais pas. Il n'y avait qu'une seule personne qui était coupable et il se retrouvait en face de moi. Je n'arrivais pas à lui faire confiance et à l'accepter comme si qu'il n'avait rien fait. Et une chose était sûr, je n'allais pas lui cacher que je lui en voulais, en tout cas il le voyait bien, je me moquais de lui ouvertement, genre il n'allait pas me mordre, je ne lui faisais nullement confiance. J'avais appris ce qu'il avait fait, donc pour moi c'était un homme dangereux même si ça faisait longtemps maintenant qu'il n'avait plus rien fait, mais je m'en fichais, j'étais persuadé qu'il avait encore de la colère en lui-même s'il me montrait qu'il avait changé en acceptant tout ce que je disais. En tout cas même en étant une femme je lui montrais que j'avais mon caractère aussi. J'étais surprise de l'entendre me dire qu'il n'aimait pas en parler, normal quand on faisait du mal à quelqu'un, avait-il des remords? Je croisais les bras toujours en le regardant.

-Et pourtant j'aurais aimé su pourquoi une telle réaction de votre part. Mais j'accepte tout de même que vous n'en parliez pas. Et oui je suis psy, pourquoi cet air étonné?

Bien sur que oui jetaient psychologue et ça depuis tellement longtemps, je ne comptais même plus les années, bon j'avais eu 6 mois arrêt tout de même à cause de ce qui m'était arrivé, mais maintenant je ne souhaitais qu'une seule chose, m'occuper de Maddox et lui montrer que le monde n'est pas so oir que ça et qu'il doit avoir confiance en certaines personnes. Et même si quand on me voit, on ne me prend pas pour une psychologue, je suis doué et je l'ai déjà prouvé. C'est bien connu, les femmes sont plus tendres que les hommes, en tout cas ça me concernait bien. Je ne baissais jamais les bras et j'avais toujours de l'espoir. Je faisais un sourire alors qu'il ne répondait pas entièrement à ma question et moi qui pensais qu'il aurait compris.

-Je ne vous demandais ce que vos faites ici? Dans cette ville? Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de revenir vivre ici. Si Maddox tombe sur vous, il va être choqué. Enfin après c'est mon avis, vous n'avez pas à m'écouter. J'espère juste que vous avez changé.


Je ne lui laissais pas une chance, enfin si une petite quand même. Je continuais de parler avec lui, je voulais apprendre à le connaitre. Mais je restais tout de même sur mes gardes, en tout cas j'essayais, car j'avoue que même si je paraissais devant lui avec une forte de tête, j'avais une grande faiblesse en moi quand même, tout le monde n'avait pas un coeur de pierre et heureusement.

-Et vos faites quoi maintenant dans la vie?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: You met me at a very strange time in my life [with Tamina] You met me at a very strange time in my life [with Tamina] EmptyMer 20 Nov - 1:33

Alexey&Tamina❧ You met me at a very strange time in my life
Tamina croisa farouchement les bras, nullement satisfaite qu'Alexey refuse de coopérer en lui révélant ce qu'elle voulait savoir. Il y avait pourtant bien une lueur compréhensive dans son regard, ce côté mesuré qu'elle avait dû acquérir dans le métier et qui la poussait à essayer de se mettre à la place de l'autre, de compatir. Mais jamais elle ne le comprendrais, lui. Il ne le voulait pas. Malgré la légère concession de Tamina, elle avait toujours ce côté rebelle et teigneux à son égard et Alexey n'aurait su dire si elle était ainsi de nature, ou si c'était un quelconque instinct maternelle envers Maddox qui la poussait à sortir les griffes. Rien que d'envisager ce second cas était irritant pour l'ex-psy, et il devait user de toute la force de sa volonté pour paraitre aimable devant cet obstacle à ce qu'il convoitait tant.

« Et pourtant j'aurais aimé savoir une telle réaction de votre part. Mais j'accepte tout de même que vous n'en parliez pas. Et oui je suis psy, pourquoi cet air étonné ? »

Alexey ne put s'empêcher de lui adresser un sourire mi-joueur, mi-reservé.

« Vous n'avez pas la tête de l'emploi », admit-il en toute franchise, ce qui était en réalité un compliment. Les psychologues avait en général l'expression dure, sérieuse, et un regard presque inexpressif. Tamina avait le visage vivant et rayonnant … même quand elle affichait un tel air renfrogné.

« Je vous demandais ce que vous faites ici? Dans cette ville? »

« Je vous l'ai dit, j'habite ici... »

Il eut à peine le temps de caser une autre phrase qu'elle était déjà repartie spontanément dans ses remontrance, « Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de revenir vivre ici. Si Maddox tombe sur vous, il va être choqué. Enfin après c'est mon avis, vous n'avez pas à m'écouter. J'espère juste que vous avez changé », dit-elle, faisant à nouveau preuve d'un intérêt un peu trop grand pour Maddox au goût d'Alexey. Son regard s'assombrit et il détourna le visage, feignant la gêne.

« Je l'espère aussi », souffla t-il à voix basse avec une sincérité troublante, « j'ai tout fait pour, vous savez. Concernant Maddox, il y a effectivement des quartiers que je dois éviter, si ça peut vous rassurer...»

Il parlait avec une sorte d'embarras et de malaise calculé. L'homme ne devait pas montrer une assurance qui aurait pu lui attirer davantage de méfiance, mais avait plutôt intérêt de jouer le rôle de l'homme plein de doutes, mal assuré, ce qui serait plus susceptible d'attirer la compassion. Bientôt, on décernera le prix Nobel de la manipulation et Alexey sera un candidat difficile à battre.

« Et vous faites quoi maintenant dans la vie? »

Alexey lui adressa un sourire franc. Le courage et la curiosité de Tamina lui facilitait la tâche et son intérêt pour elle avait moins de raison de paraitre suspect. Il observa le banc qu'elle avait quitté d'un bond un peu plus tôt et s'assit dessus en levant le regard vers elle. C'était comme une invitation silencieuse à s'asseoir à côté de lui, même si la laisser le regarder de haut était sans doute plus rassurant pour elle… mais moins confortable, et donc moins propice à la discussion.

« J'écris. Certaines agences me publient encore malgré mes antécédents. Ils espèrent sûrement le récit de ce qu'il s'est passé avec mon ancien patient. Ça ferait un tabac. Mais il peuvent toujours attendre, je n'écrirai rien là-dessus. » Il s'interrompit un bref instant avant de faire semblant de présumer, lors même qu'il était en réalité déjà parfaitement au courant: « C'est donc vous  la psychologue en charge de Maddox, n'est-ce pas ? C'est pour ça que vous vous souciez de lui ? »
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: You met me at a very strange time in my life [with Tamina] You met me at a very strange time in my life [with Tamina] EmptyVen 29 Nov - 9:58

Je comprenais parfaitement pourquoi il ne voulait pas en parler, je voyais bien que c'était du passé et souvent on ne veut pas revenir dessus. Comme moi je n'avais pas envie de parler de ce qui s'tait passé avec Damien, quand je l'ai retrouvé mort et surtout quand j'ai perdu en même temps mon bébé. Donc normal qu'il ne veuille pas en parler, mais j'avais toujours eu ces questions dans ma tête, j'avais eu envie de comprendre pourquoi il avait réagi comme ça avec Maddox, qu'est-ce qui s'était passé. Oui je lui ne voulais pas car j'avais retrouvé un Maddox dans un état qui était inquiétant et encore il était sortis de l'hôpital, c'était bien pire avant. Le métier de psychologue était dur, donc un débordement pouvait arriver et c'était surement ce qui était arrivé à Alexey, mais il avait été loin. En tout cas, il semblait avoir changé, en tout cas c'est ce que je voyais. Je faisais un sourire alors qu'il venait me dire que je n'avais pas la tête de l'emploi, premier sourire depuis notre rencontre ce qui détendait l'atmosphère.

-On me l'a souvent dit, mais je le caractère de l'emploi et surtout j'adore ce travail. C'est dur, mais il ne faut rien laisser passer et les filles sont plus douces que les hommes.

Je me détendais petit à petit, c'est vrai que les hommes avaient souvent un air sérieux ce qui était le contraire des femmes et c'était partout ça. Enfin, ça dépendait des femmes, il y en avait qui était tellement froid, enfin ce genre de femme ressemblait plus à des hommes. Moi j'avais toujours eu ce côté doux avec mes patients, quoiqu'avec tout le monde en fait. Bon sauf maintenant, j'avais repris ce côté froid et méfiant. Plus j'y pense et plus je me dis que ce n'était pas une super bonne iodée de le savoir dans cette ville, même moi ça me stressait. Et je lui montrais que je n'aimais pas cette situation surtout pour Maddox. Déjà que ce n'était pas facile d'avoir une confiance entre nous. Donc là avec son ancien psychologue qui arrivait, ce n'était pas facile.

-Vous avez tout fait concernant Maddox, comment ça pour l'aider? Je ne pense pas que c'était la bonne solution. Enfin, j'espère qu'il ne croisera pas votre chemin.

J'entendais sa manière de parler et je me rendais compte qu'il semblait mal à l'aise, mais je gardais tout de même un côté un peu méfiant envers lui, mais moins que tout à l'heure quand même. Au début je voulais partir, mais maintenant j'avais envie de le connaitre pour me faire ma propre idée. Je venais m'asseoir sur le banc près de lui en le regardant toujours. J'étais rassuré de l'entendre me dire qu'il ne dirait rien sur ce qu'il c'était passé avec Maddox.

-Je suis rassuré de l'entendre, c'est vrai que je n'aurais pas cautionner cette histoire-là. Mais je trouve ça bien d'écrire, c'était une de mes passions aussi avant de me lancer dans le psychologue.

Je faisais un sourire alors qu'il me parlait de mon métier et donc de Maddox. Il avait su que je m'inquiétais pour Maddox, c'était mon unique patient.

-Oui quand je suis revenu en ville, le médecin qui s'occupait de lui m'a appelé pour me présenter le dossier de Maddox et j'ai tout de suite accepté de travailler et aider Maddox surtout. Donc oui, je m'inquiète beaucoup pour lui. Ce n'est pas tout le temps facile, donc je n'ai pas du tout envie qu'on chamboule encore plus sa vie
Revenir en haut Aller en bas
Voodoo Ghost
Voodoo Ghost
Dream Teller
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
You met me at a very strange time in my life [with Tamina] Left_bar_bleue200/200You met me at a very strange time in my life [with Tamina] Empty_bar_bleue  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: You met me at a very strange time in my life [with Tamina] You met me at a very strange time in my life [with Tamina] EmptyVen 27 Déc - 22:08

Le sujet n'a pas reçu de réponse depuis 15 jours, merci de ne pas l'oublier =D
Revenir en haut Aller en bas
Voodoo Ghost
Voodoo Ghost
Dream Teller
Infos de baseÂge du personnage : Tu aimerais savoir pas vrai? vieux, très vieux, autant que Papa Legba!
Messages : 1441
Fiche RPG
Votre Personnage
Jauge de capacités:
You met me at a very strange time in my life [with Tamina] Left_bar_bleue200/200You met me at a very strange time in my life [with Tamina] Empty_bar_bleue  (200/200)
Dons, capacités & petits plus:
Ma boutique de Voodoo:

MessageSujet: Re: You met me at a very strange time in my life [with Tamina] You met me at a very strange time in my life [with Tamina] EmptySam 8 Fév - 4:31

Le sujet n'a pas reçu de réponse depuis 15 jours, merci de ne pas l'oublier =D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Infos de base
Fiche RPG

MessageSujet: Re: You met me at a very strange time in my life [with Tamina] You met me at a very strange time in my life [with Tamina] Empty

Revenir en haut Aller en bas

You met me at a very strange time in my life [with Tamina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Mirrors :: Rp's-